Réinitialiser le mot de passe root (Serveur Dédié Linux)

Pour les offres Serveur Dédié achetées après le 28/10/2018

Dans cet article, vous apprendrez comment réinitialiser le mot de passe root de votre serveur dédié Linux à l'aide du Rescue System.

Conditions préalables
  • Vous vous êtes connecté au Cloud Panel
  • Le serveur est en marche
  • Vous vous trouvez dans la section Infrastructure > Serveurs.
  • Vous avez créé une image du serveur en question.

Voici comment réinitialiser le mot de passe root de votre serveur dédié Linux :

  • Sélectionnez le serveur souhaité.

  • Cliquez sur Actions > Redémarrer.

  • Sélectionnez la méthode Rescue System.

  • Cliquez sur Oui. Le serveur est démarré dans le Rescue System.

  • Utilisez SSH pour établir une connexion réseau avec votre serveur. Si vous utilisez le système d'exploitation Microsoft Windows, vous pouvez utiliser Putty pour établir une connexion réseau cryptée avec votre serveur.

  • Pour obtenir des informations sur tous les disques, tapez la commande suivante :
    rescue:~# fdisk -l

  • Déterminez la partition racine. Le nom de la partition racine d'un serveur dédié avec raids logiciels est md126 ou md2. Le nom de la partition racine d'un serveur dédié avec raids hardware contient le nom sda2.
    Exemples :

    Raid logiciel :
    Disk /dev/md127: 419.2 GiB, 450103148544 bytes, 879107712 sectors
    Units: sectors of 1 * 512 = 512 bytes

    Raid hardware :
    /dev/sda2      6144   58593279   58587136    28G Linux filesystem

  • Pour monter la partition racine, entrez la ou les commandes suivantes :
    rescue:~# mount /dev/MYROOTPARTITION /mnt Raid logiciel :
    rescue:~# mount /dev/md126 /mnt/ Raid hardware :
    rescue:~# mount /dev/sda2 /mnt

  • Pour les étapes suivantes, il est nécessaire de monter les partitions /usr, /home et /var. Pour afficher le contenu du fichier fstab et déterminer les périphériques associés, entrez la commande suivante :
    rescue:~# cat /mnt/etc/fstab Le contenu du fichier fstab sera affiché. Exemple :
    /dev/md2        /               ext3    defaults,noatime        1 1
    /dev/sda3       none            swap    sw
    /dev/sdb3       none            swap    sw
    /dev/vg00/usr   /usr            ext4    defaults,noatime        0 2
    /dev/vg00/var   /var            ext4    defaults,usrquota,noatime       0 2
    /dev/vg00/home  /home           ext4    defaults,usrquota,noatime       0 2
    devpts          /dev/pts        devpts  gid=5,mode=620  0 0
    none            /proc           proc    defaults        0 0
    none            /tmp    tmpfs   defaults        0 0

  • Montez les partitions pour /usr, /home et /var. Exemple :
    rescue:~# mount /dev/vg00/usr /mnt/usr
    mount /dev/vg00/var /mnt/var
    mount /dev/vg00/home /mnt/home

  • Utilisez la commande mount pour vérifier que toutes les partitions sont montées :rescue:~# mount
    /dev/ram0 on / type ext4 (rw,relatime,block_validity,delalloc,barrier,user_xattr,acl)
    devtmpfs on /dev type devtmpfs (rw,relatime,size=8116868k,nr_inodes=2029217,mode=755)
    sysfs on /sys type sysfs (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime)
    proc on /proc type proc (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime)
    tmpfs on /dev/shm type tmpfs (rw,nosuid,nodev)
    devpts on /dev/pts type devpts (rw,nosuid,noexec,relatime,gid=5,mode=620)
    tmpfs on /run type tmpfs (rw,nosuid,nodev,mode=755)
    tmpfs on /run/lock type tmpfs (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime,size=5120k)
    tmpfs on /sys/fs/cgroup type tmpfs (ro,nosuid,nodev,noexec,mode=755)
    cgroup on /sys/fs/cgroup/systemd type cgroup (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime,xattr,release_agent=/lib/systemd/systemd-cgroups-agent,name=systemd)
    cgroup on /sys/fs/cgroup/cpuset type cgroup (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime,cpuset)
    cgroup on /sys/fs/cgroup/cpu,cpuacct type cgroup (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime,cpu,cpuacct)
    cgroup on /sys/fs/cgroup/blkio type cgroup (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime,blkio)
    cgroup on /sys/fs/cgroup/devices type cgroup (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime,devices)
    cgroup on /sys/fs/cgroup/freezer type cgroup (rw,nosuid,nodev,noexec,relatime,freezer)
    systemd-1 on /proc/sys/fs/binfmt_misc type autofs (rw,relatime,fd=22,pgrp=1,timeout=300,minproto=5,maxproto=5,direct)
    debugfs on /sys/kernel/debug type debugfs (rw,relatime)
    mqueue on /dev/mqueue type mqueue (rw,relatime)
    fusectl on /sys/fs/fuse/connections type fusectl (rw,relatime)
    /dev/md126 on /mnt type ext3 (rw,relatime,data=ordered)
    /dev/mapper/vg00-usr on /mnt/usr type ext4 (rw,relatime,data=ordered)
    /dev/mapper/vg00-var on /mnt/var type ext4 (rw,relatime,data=ordered)
    /dev/mapper/vg00-home on /mnt/home type ext4 (rw,relatime,data=ordered)

  • Placez les partitions montées dans un environnement Change Root :
    rescue:~# chroot /mnt

  • Pour définir un nouveau mot de passe, entrez la commande suivante :
    rescue:~# passwd

  • Entrez le nouveau mot de passe et répétez-le.

  • Ouvrez le Cloud Panel.

  • Cliquez sur Actions > Redémarrer.

  • Activez la méthode Système d'exploitation actuel.

  • Cliquez sur Oui.

Le serveur est redémarré. Vous pouvez ensuite vous connecter au serveur avec le nouveau mot de passe.