Accéder au contenu principal

Actualités

Digitalisation et durabilité : de nouveaux enjeux pour les petites et moyennes entreprises

Étude YouGov : la visibilité en ligne est au centre des préoccupations

Paris, le 31 mars de 2022

La grande majorité (79 %) des petites et moyennes entreprises interrogées en France considèrent la digitalisation comme importante pour leur pérennité future. La pandémie a bousculé l’organisation des entreprises et a contribué à leur digitalisation accélérée. Cependant, les effets positifs de cette digitalisation ont été limités pour de nombreuses PME. Selon une étude YouGov réalisée pour le compte du fournisseur d’hébergement IONOS, les coûts et le manque de temps sont les principaux obstacles à la digitalisation. Pour cette étude, YouGov a interrogé 1 003 Français travaillant dans des entreprises comptant jusqu’à 250 employés sur la période du 14 au 24 janvier 2022*.

Comparaison annuelle : les newsletters perdent, l’e-mail professionnel gagne

L’utilisation de solutions facilitant la collaboration numérique ou servant à informer les clients a diminué par rapport à l’année précédente. Alors qu’au début de la deuxième année pandémique en 2021, 62 % informaient encore leurs clients par newsletter ou mailings, elles ne sont plus que 34 % à le faire. Les outils dits de collaboration ne sont également utilisés que par 46 % des personnes interrogées (contre 53 % l’année dernière). Par ailleurs, en comparaison annuelle, le nombre d’entreprises inscrites dans des annuaires en ligne a nettement diminué (passant ainsi de 50 % à 39 %). En revanche, le nombre d’entreprises qui utilisent une adresse électronique professionnelle avec leur propre domaine reste quasiment inchangé en passant de 55 % à 53 %. Et l’un des changements significatifs est certainement la baisse d’entreprises possédant un site internet passant de 61 à 52 % en l’espace d’un an.

Changer ses habitudes pour gagner en visibilité sur internet : l’enjeu principal pour les petites et moyennes entreprises

Lorsque l’on interroge les petites et moyennes entreprises françaises sur les avantages de la digitalisation, près de huit répondants sur dix (79 %) citent la visibilité et la facilité de découverte de leur entreprise sur Internet. Les entreprises attendent également de la digitalisation qu’elle leur permette d’attirer de nouveaux clients (77 %), d’augmenter leur chiffre d’affaires (73 %) et d’avoir une image moderne (70 %).

Par conséquent, on observe que 48 % des entreprises interrogées concentrent leurs efforts de digitalisation sur l’amélioration de leur visibilité sur Internet. Pour 46 %, l’accent est mis sur la sécurité informatique et la protection des données.

Pour ce qui est du budget digitalisation des PME en 2022, 34 % des entreprises ont prévu d’investir dans leur site internet, 32 % dans les réseaux sociaux, 28 % dans une adresse mail avec le nom de domaine de l’entreprise et 27 % dans des outils de collaboration en ligne.

Les freins à la digitalisation toujours trop nombreux

Malgré l’utilité avérée de la digitalisation, 17 % des entreprises interrogées ne prévoient aucun investissement en digitalisation pour 2022. Et pour cause, pour près de la moitié des entreprises interrogées, les coûts (52 %) et le manque de temps (47 %) sont les principaux obstacles à la digitalisation de leur entreprise, suivis par les incertitudes en matière de sécurité et de protection des données (42 %) et par le manque de savoir-faire (42 %). Enfin, plus d’un tiers (34 %) des personnes interrogées ne s’intéressent tout simplement pas à la question.

Comparaison géographique : Les PME françaises à la traine ?

L’étude menée par IONOS couvre également 4 autres pays : les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne et l’Espagne**. La majorité des entreprises s’accordent à dire que la digitalisation est importante pour leur futur : 88 % des entreprises espagnoles, 79 % des entreprises allemandes et françaises, 76 % des entreprises anglaises et 73 % des entreprises américaines.

Cependant, la France est à la traine concernant l’état actuel de la digitalisation dans les PME. En effet, seules 52 % des entreprises interrogées ont un site internet en France contre 57 % en Espagne, 63 % en Allemagne, 65 % aux Etats-Unis et 79 % au Royaume-Uni.

L’écart est également significatif lorsqu’il s’agit d’utiliser une adresse mail avec le nom de domaine de l’entreprise : 53 % des PME française en utilisent une contre 58 % des entreprises espagnoles, 60 % des entreprises américaines, 64 % des entreprises allemandes et 76 % des entreprises anglaises.

La durabilité : une nouvelle préoccupation pour les PME françaises

Au-delà de la digitalisation, les petites et moyennes entreprises se tournent davantage vers un mode de fonctionnement plus durable et respectueux de l’environnement. Ainsi, 69 % des PME françaises interrogées trouvent que la durabilité est une variable importante. 74 % des PME françaises estiment important l’amélioration des conditions de travail de leurs employés en matière de santé et de sécurité notamment. Vient ensuite l’importance du développement durable avec le recyclage et réutilisation des matériaux (73 %), l’économie d’énergie (71 %) et la responsabilité sociale des entreprises dans les actions locales (67 %).

Cependant, 28 % des entreprises interrogées rencontrent des obstacles financiers dans leur processus de durabilité. 25 % d’entre elles estiment ne pas avoir les compétences nécessaires en termes de durabilité. Enfin, 25 % des PME françaises pensent que cela n’est pas nécessaire pour leur entreprise.

**Source : Enquête en ligne réalisée par YouGov Deutschland pour le compte de IONOS auprès d’environ 5 000 personnes interrogées dans des entreprises comptant jusqu’à 250 employés, période d’enquête janvier 2022 (Allemagne : 1 004 personnes du 14 au 24 janvier 2022 ; Royaume-Uni : 1 002 personnes du 14 au 20 janvier ; Espagne : 1 001 personnes du 14 au 24 janvier ; France : 1 003 personnes du 14 au 24 janvier ; États-Unis : 1 000 personnes du 14 au 21 janvier).