Présentation et définition des actifs et des passifs

En règle générale, les actifs et les passifs représentent l’utilisation et l’origine des ressources d’une entreprise. Il s’agit des deux moitiés de chaque bilan comptable qui se font face directement : les actifs à gauche, les passifs à droite.

Les deux parties doivent toujours être en équilibre l’une par rapport à l’autre : c’est une règle de base importante pour tout bilan comptable. Cela signifie que l’addition de tous les actifs doit donner en général la même somme que l’addition de tous les passifs.

Définition

Les actifs décrivent entièrement les fonds d’une entreprise ou d’une autre entité économique. Le passif indique les sources du capital et des dettes d’une entreprise et la taille des différentes parts de capital.

Les actifs en comptabilité

Les actifs d’un bilan comptable comprennent les actifs disponibles d’une entreprise, c’est-à-dire les biens et autres moyens avec lesquels l’entreprise peut exercer ses fonctions opérationnelles. Les actifs sont traditionnellement présentés dans la partie gauche d’un bilan. Les articles L123-12 à L123-14 du Code de commerce règlemente leur classification et ils sont divisés en deux parties :

  • Actifs immobilisés
  • Actifs circulants

 

Actif immobilisé

L’actif immobilisé comprend tous les actifs et autres biens mis en permanence à la disposition de l'entreprise et utilisés dans le cadre de l’exploitation de la société. Ce sont les biens durables et réutilisables propriétaires de l’entreprise et qui sont nécessaires à son activité.

On distingue les immobilisations incorporelles (biens immatériels comme les brevets ou logiciels) des immobilisations corporelles (biens matériels comme les machines, locaux, voitures, ordinateurs etc.) et enfin les immobilisations financières (les dépôts ou bien titres d’une autre entreprise).

Actif circulant

Les actifs circulants, quant à eux, comprennent les fonds et les biens dont l’entreprise dispose à court terme à des fins opérationnelles. Ils sont souvent rapidement transformés. On peut notamment distinguer les stocks (fournitures, marchandises, matières premières ou produits finis), les avances et acomptes versés sur commandes (par exemple acompte pour lancer une prestation), les créances (les sommes dues à l’entreprise), les charges constatées d’avances, les valeurs mobilières de placement (VMP) et enfin les disponibilités (montant disponible : la trésorerie).

Ainsi, l’actif du bilan comptable d’une entreprise résume ce qu’elle possède. Le PCG (Plan Comptable Général) le définit ainsi dans son article 211-1 : « un actif est un élément identifiable du patrimoine ayant une valeur économique positive pour l’entité, c’est- à-dire un élément générant une ressource que l’entité contrôle du fait d’événements passés et dont elle attend des avantages économiques futurs ».

Les passifs en compatibilité

Les passifs sont présentés dans la partie droite du bilan. Ils montrent d’où proviennent les fonds d’une entreprise. Il s’agit donc de l’inverse de l’actif, le Plan Comptable Général définit le passif dans son article 321-1 : « Un passif est un élément du patrimoine ayant une valeur économique négative pour l’entité, c’est-à-dire une obligation de l’entité à l’égard d’un tiers dont il est probable ou certain qu’elle provoquera une sortie de ressources au bénéfice de ce tiers, sans contrepartie au moins équivalente attendue de celui-ci. L’ensemble de ces éléments est dénommé passif externe. ». Le passif d’un bilan comptable se décompose généralement comme suit :

  • Les capitaux propres (passif immobilisé)
  • Les dettes (passif circulant)

Les capitaux propres

Ces passifs illustrent la dette que l’entreprise a notamment envers les actionnaires. Il s’agit tout d’abord du capital ou capital social : ce sont les apports en numéraire ou nature mis à la disposition de la société par les actionnaires ou les associés notamment lors de la création de cette dernière. Des réserves qui représentent les bénéfices non distribués mis à la disposition de l’entreprise. Puis du résultat de l’entreprise, il s’agit du bénéfice de l’entreprise sur l’exercice venant augmenter la possibilité de financement propre ou alors les pertes de l’entreprise, diminuant alors le financement. Et enfin du report à nouveau qui correspond à la somme des résultats des exercices antérieurs qui n’ont pas encore été distribués, l’affectation sera définie lors de la fin d’un exercice futur.

Les dettes

À la suite des capitaux propre se trouve en bas du bilan les dettes que l’on peut diviser en deux parties. Les dettes financières qui sont l’ensemble des emprunts envers les banques, actionnaires ou opérateurs de crédit puis les dettes courantes qui sont principalement les dettes fournisseurs ou rattachés à d’autres organismes comme les organismes sociaux ou l’état.

Comment est rapporté le capital (actif et passif) ?

Les passifs à droite du bilan indiquent d'où provient le capital d'une entreprise, tandis que les actifs à gauche indiquent ce qu’il advient de ce capital, c’est-à-dire les actifs qu’il crée. En bref, les actifs sont créés lorsque le capital est investi. Les passifs génèrent des actifs.

Par conséquent, les deux côtés d’un bilan doivent également être équilibrés. Si un bilan était déséquilibré et que l’actif était, par exemple, plus important que le passif, cela signifierait que l’entreprise aurait investi plus d’argent qu’elle n’en disposait- y compris du capital emprunté. En principe, cela n'est pas possible. En effet, lorsque les liquidités du passif sont supérieures à celle de l’actif, l’entreprise est alors en cessation de paiement.

Actif brut et net

L’actif brut, c'est-à-dire le total de l’actif d’une entreprise, se distingue de l’actif net réel, ce qu’on appelle l’actif net. Le total de l’actif comprend la valeur totale des actifs d’une entreprise (ou autre entité commerciale), c’est-à-dire ses immobilisations matérielles ainsi que ses fonds et créances. L’actif net correspond au total de l’actif moins le passif de la société. Le passif du bilan fournit des informations sur ces dettes.

Un exemple : une entreprise possède un bien immobilier d’une valeur de 3 millions d’euros. Cette immobilisation figure au niveau de l’actif du bilan comptable. Du côté du passif, cependant, on peut constater que 50 % des biens immobiliers sont financés par crédit. Le bien immobilier contribue avec 3 millions d’euros à l’actif total de l’entreprise, cependant, avec l’actif net sur le plan arithmétique seulement avec 1,5 millions d’euros à comptabiliser au total.

Microsoft 365 avec IONOS !

Messagerie performante avec Exchange et dernière version de vos applications Office préférées comme Word, PowerPoint, Excel et plus sur tous les appareils !

Office en ligne
OneDrive avec 1TB
Assistance 24/7

L’importance de l’actif et du passif pour la comptabilité

L’actif et le passif sont les côtés droit et gauche du bilan comptable d’une société. Ce bilan, à son tour, est un instrument important qui fournit des informations sur la situation économique de l'entreprise. Un bilan doit être dressé conformément aux principes fondamentaux du bilan comptable, c’est-à-dire selon les règles que les entrepreneurs doivent respecter lorsqu'ils enregistrent leurs opérations commerciales dans le cadre de la comptabilité courante.

Veuillez prendre connaissance des mentions légales en vigueur sur cet article.


Attendez ! Nous avons quelque chose pour vous !
Créez une adresse personnalisée!

Créez une adresse personnalisée
Affichez votre sérieux sur Internet
Nom de domaine inclus
À partir d' 1 € TTC/mois
Conseiller personnel inclus !