L’équilibre vie professionnelle-vie privée

Le monde du travail moderne pose de nombreux défis aux employés. Alors que certaines carrières permettent une interaction détendue entre le travail et la vie privée, de nombreuses autres professions exigent des sacrifices importants en ce qui concerne la vie familiale et les loisirs. Selon une étude réalisée en 2015 par l’institut Coe-Rexecode, les français sont ceux qui travaillent le moins d’heures en Europe. Si cette donnée est à relativiser compte-tenu du nombre important d’emplois à mi-temps, il n’en reste pas moins que les gens sont de plus en plus en recherche d’un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Cependant, ce ne sont pas seulement les employés qui se préoccupent du concept d’équilibre travail-famille. Les entreprises mettent également en œuvre des mesures ciblées pour favoriser l’équilibre entre le travail et la vie privée de leurs employés. L’objectif est de rendre les employés non seulement plus productifs, mais aussi plus heureux et plus équilibrés.

Qu’est-ce que l’équilibre travail-vie privée ?

L’équilibre travail-famille est un concept plus que souhaitable. De plus en plus d’entreprises comptent sur leurs employés pour être « équilibrés », car des employés heureux sont plus motivés et plus productifs. Si une entreprise, consciemment ou non, étouffe la vie privée de ses employés, par exemple avec trop d’heures supplémentaires ou une pression inhumaine au travail, cela conduit inévitablement à l’insatisfaction et au stress, qui se manifeste à son tour par la maladie, une productivité moindre et l’aliénation dans l’entreprise.

Définition: L’équilibre vie professionnelle et vie privée

L’équilibre vie professionnelle et vie privée est le compromis idéal entre la vie professionnelle et la vie privée d’une personne. Le work life balance est un concept de vie qui assure le bonheur maximum de l’employé, qui l’aide à fournir un travail productif dans lequel il s’épanouit. L’employeur comme l’employé en sont responsables.

Si de nombreux employés sont encore insatisfaits et se sentent happés par leur activité professionnelle au détriment de leur vie personnelle, le monde du travail est lentement en train de changer. En effet, de plus en plus d’entreprises sont ouvertes au concept d’un équilibre sain entre  travail et famille, et en font même un outil de communication pour attirer de nouveaux salariés.

Ce qui est certain aujourd’hui, c’est que toutes les parties bénéficient d’un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Cependant, notre société axée sur la performance ignore trop souvent l’importance du principe de l’« employé heureux », qui continue de semer la confusion et le scepticisme à certains niveaux de gestion. Ceci s’explique par la concurrence, au sein de laquelle chaque niveau doit fonctionner pour rester compétitif, en particulier avec la pénurie de travailleurs qualifiés et l’évolution démographique. Ce qui est souvent mal compris, c’est que les employés ne sont pas des machines qui travaillent sans cesse pendant la journée, et rechargent leurs batteries la nuit. Dans la plupart des cas, les gens travaillent pour pouvoir vivre, et non l’inverse.

Une attitude saine envers l’équilibre travail-vie privée commence avec l’employeur, lorsqu’il ne se considère pas comme la plus haute autorité dans la vie de ses employés, mais comme un compagnon fiable qui permet de rendre leur vie meilleure. Ici, les entreprises sont souvent sur le fil rouge ; la direction a souvent encore du mal à trouver le juste équilibre entre les mesures d’amélioration de la vie et la rigueur sur le lieu de travail. La question se pose souvent : dans quelle mesure dois-je offrir la liberté à mes employés, dans quelle mesure dois-je exiger de la discipline ? Par ailleurs, les entreprises trop « lâches » courent le risque que les employés profitent de la générosité de leur employeur et des libertés qui conduisent à l’indiscipline et à la négligence.

L’employé est également responsable d’un bon équilibre travail-vie privée ; après tout, il s’agit d’un équilibre et non pas d’une diminution de l’importance du travail au profit d’un style de vie plus décontracté.

D’autre part, il existe des entreprises dont la situation a un impact trop négatif sur la vie privée et familiale de leurs employés : les heures supplémentaires impliquent en effet moins de temps libre, et la pression sur le lieu de travail peut conduire à des dépressions même à l’extérieur du bureau. Le travail reste alors omniprésent et pénètre dans la vie privée de façon nuisible. Le surmenage au travail, les dépressions et le syndrome d’épuisement professionnel sont des conséquences fréquentes d’un système économique dans lequel la croissance reste le principe de base, et le bonheur personnel est laissé à la charge de l’individu. Le concept d’équilibre entre vie professionnelle et vie privée cherche à prendre des mesures décisives à cet égard.

La famille a aussi un poids important dans cet équilibre. Dans le monde du travail moderne, elle court en effet le risque de ne devenir qu’un effet secondaire d’une carrière réussie. Les entreprises ont ici la responsabilité d’assurer une vie familiale saine. Après tout, pour de nombreux employés, la famille est le soutien le plus important pour une vie heureuse. Si elle est négligée au profit de la vie professionnelle, c’est l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée qui risque d’être perturbé et menacé.

Qu’est-ce qui fait partie d’un bon équilibre entre travail et vie privée ?

Une vie professionnelle et privée saine implique de nombreux facteurs interdépendants. L’équilibre entre vie professionnelle et vie privée est l’art de mettre en œuvre le plus grand nombre possible de ces facteurs dans les deux domaines sans causer de dommages ailleurs. Il est donc important de savoir ce qui fait partie d’une bonne vie professionnelle et d’une bonne vie privée et comment ces points sont liés.

Beaucoup des facteurs énumérés ci-dessous peuvent également fonctionner ensemble à travers les catégories (par exemple, les facteurs « environnement social de travail » dans la vie professionnelle et « amis » dans la vie privée sont souvent confondus). En outre, il devrait être clair que les besoins dans les différents domaines de la vie évoluent de façon spécifique pour chacun. Alors qu’un employé accorde une grande valeur aux loisirs et aux intérêts personnels, mais n’a pas pour ambition de fonder une famille, il suffit à un autre de pouvoir passer suffisamment de temps avec sa famille pour une vie privée satisfaisante.

Note

Nous ne donnons pas directement d’instructions pour un équilibre général entre le travail et la vie privée. Ceci n’est tout simplement pas possible car les gens sont trop différents et ont beaucoup trop de besoins et de systèmes de valeurs différents. Cependant, nous supposons qu’un employé a un intérêt fondamental à mener une vie privée et professionnelle saine et équilibrée.

Facteurs pour une vie professionnelle équilibrée

Pour un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée, la relation entre les deux domaines est décisive, mais la qualité de chacun d’eux l’est également. Lorsque des problèmes liés au travail empiètent sur la vie privée, c’est toute la structure qui en souffre. D’autre part, les préoccupations privées peuvent avoir un impact négatif sur la vie professionnelle. Il est clair qu’un bon équilibre entre travail et vie privée ne peut être atteint que si certaines conditions font de l’emploi un lieu de travail qui ne nuit pas au bonheur personnel de l’employé. Idéalement, ce bonheur est la base et le but d’une relation de travail productive et saine.

Travail productif

Pour de nombreux employés, une vie professionnelle agréable signifie que leur propre travail produit des résultats visibles et valorisés. En ce sens, « travail productif » ne signifie pas une performance maximale au détriment d’autres facteurs, mais la quantité de travail de valeur qui est optimale pour l’employé concerné. Par exemple, un ensemble de tâches insatisfaisantes conduit un employé à ne pas s’identifier à son travail mais à un processus d’aliénation qui peut finalement avoir un impact négatif sur de nombreux domaines de la vie professionnelle.

Un travail productif signifie la bonne quantité de travail satisfaisant et épanouissant. L’employeur bénéficie ici d’un haut degré de motivation de la part de l’employé, s’il crée les conditions appropriées pour un travail productif. En revanche, un travail insatisfaisant peut avoir des conséquences négatives sur la vie privée si le salarié rentre chez lui avec cette insatisfaction. L’équilibre entre vie professionnelle et vie privée dépend donc essentiellement de la qualité individuelle du travail et de la satisfaction de l’employé par rapport à son propre travail.

Valorisation du travail

Ici, l’employé est particulièrement en demande. La plupart des employés ont besoin d’un sentiment d’appréciation pour eux-mêmes et pour leur travail afin de s’identifier positivement au milieu de travail. Outre les récompenses idéales telles que les éloges, cela inclut également de véritables systèmes de récompenses tels que des possibilités de promotion transparentes, des salaires équitables, des paiements de bonus, etc. La plupart des employés veulent se sentir perçus et traités dans leur dignité comme les personnes qu’ils sont et qu’ils veulent être. Si une entreprise ignore ce point, elle traite les employés comme des machines qui sont censées fournir le même produit encore et encore. La valorisation du travail signifie simplement reconnaître la performance de l’employé et le récompenser en conséquence.

Il existe un élément particulièrement dangereux qui met sérieusement en danger la satisfaction de l’employé : c’est la critique non constructive de son travail. Les questions existentielles et l’incertitude qui en découlent affectent souvent tous les domaines de la vie de l’employé, qui trouve difficile de compenser la frustration de la vie professionnelle par une vie privée solide. L’équilibre travail et vie privée ne peut être préservé que si l’employé se sent traité avec dignité et valorisé. Sinon, une spirale de stress, de frustration et d’inquiétude menace d’ébranler tout l’équilibre.

Environnement social de travail

Les collègues sont souvent considérés comme la « deuxième famille » parce que l’on passe beaucoup de temps avec eux. C’est pourquoi la structure sociale de l’environnement de travail est d’autant plus importante. Les relations entre les personnes sont très complexes et difficiles à influencer en raison de nombreux facteurs individuels. Néanmoins, les employeurs qui disposent des bonnes conditions peuvent s’assurer que le lieu de travail peut être un terreau propice aux relations interpersonnelles. Il s’agit notamment d’une interaction saine en ce qui concerne les hiérarchies, de structures claires de règles contre l’intimidation et l’intolérance, de mesures de consolidation d’équipe, d’une organisation en open space, et bien d’autres choses encore.

Les bonnes structures d’entreprise, une philosophie d’entreprise interprétée positivement et une responsabilité d’entreprise activement appliquée envers les employés créent une bonne base pour que les salariés puissent travailler non seulement avec des collègues de confiance, mais aussi avec des personnes en présence desquelles ils se sentent à l’aise. Si un employé est mal intégré dans la structure sociale du lieu de travail, s’il est harcelé ou même intimidé, cela peut avoir des conséquences dévastatrices pour la vie professionnelle et privée. Ici, les deux domaines se confondent : si l’environnement de travail social souffre, l’employé souffre également et transporte ses soucis et ses problèmes dans presque tous les autres domaines de sa vie professionnelle et privée.

Temps et structure de travail flexibles

La notion d’équilibre travail-vie privée est souvent comprise comme une simple gestion du temps, mais cela n’inclut qu’une partie de l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Néanmoins, le bon moment est essentiel à l’équilibre et constitue la base de nombreux autres facteurs. Pour s’assurer qu’il reste suffisamment de temps pour la vie privée ou familiale en plus du travail, l’employeur dispose d’un certain nombre d’options. D’une part, la pratique du télétravail est de plus en plus populaire, en particulier pour les emplois de bureau. L’employeur offre au salarié de rester à la maison pendant les heures de travail et de travailler à partir de là. Pour ce faire, il suffit généralement d’avoir un ordinateur et une connexion Internet.

Voici quelques-uns des avantages du télétravail :

  • L’employé a plus de temps libre, dans la mesure où il économise le temps de transport.
  • Il peut travailler avec plus de sérénité, car il y a moins de contraintes que sur le lieu de travail (code vestimentaire, temps de pause, pression sociale, environnement bruyant, etc.)
  • Les parents ont la possibilité de passer plus de temps avec leurs enfants et/ou leur partenaire, tant que le travail est accompli.

Il existe toujours un risque que le télétravail soit « exploité » à des fins personnelles car l’employé échappe largement au contrôle social. Par ailleurs, beaucoup ont du mal à se concentrer lorsqu’ils travaillent à domicile : le télétravail n’est donc pas un moyen universel d’atteindre un bon équilibre entre le travail et la vie personnelle.

C’est un peu plus facile lorsqu’il s’agit d’horaires de travail flexibles. Plus le travailleur dispose d’une grande liberté en ce qui concerne le début et la fin de la journée de travail, les temps de pause et la répartition des heures hebdomadaires, mieux il peut adapter sa vie professionnelle à sa vie privée. C’est déjà le cas dans de nombreux lieux de travail : par exemple, c’est souvent l’employé lui-même qui décide quand il arrive au travail le matin et quand il repart, tant qu’il travaille le temps convenu selon le contrat. Il est possible de fixer un cadre (par exemple « 8 heures de travail entre 8h et 20h »). Plus ce cadre présente une grande amplitude, plus le salarié a la possibilité de diviser son temps de travail. De nombreux employeurs assouplissent ce cadre le vendredi pour que le salarié puisse être en week-end plus tôt, à condition qu’il ait travaillé son nombre fixe d’heures au préalable.

Ce domaine comprend également le thème du sommeil, que nous détaillons ci-dessous. Dans la mesure où dormir suffisamment favorise la concentration et la performance, les modèles d’horaires de travail flexibles permettent aux employeurs de faire plus pour la santé de leurs employés et pour la qualité des résultats du travail.

Mesures pour la santé, la nutrition et l’exercice physique

De nombreuses activités ont un impact négatif sur la santé et le bien-être des employés. L’employeur peut y remédier par certaines mesures. Pour les emplois de bureau, en plus de mobilier adapté (chaises de qualité, bureaux réglables en hauteur, tables pour travailler debout en option, etc.), nous recommandons des offres telles que des cours de sport et d’éducation sanitaire (introduction aux postures et au maintien pour le dos, cours de yoga, etc.)

Une alimentation saine relève principalement de la responsabilité individuelle de chaque employé. Néanmoins, l’employeur dispose de plusieurs possibilités pour créer de bonnes conditions. Si un lieu de travail dispose d’une cantine, il devrait idéalement disposer d’un large assortiment (végétarien, végétalien, sans gluten, etc.) et garantir la transparence en ce qui concerne les ingrédients et les additifs. En outre, des livraisons régulières de fruits et un approvisionnement suffisant en eau (fontaines d’eau, etc.) sont d’autres mesures répandues pour améliorer la santé des employés.

Garde d’enfants interne

Les salariés ont souvent du mal à passer suffisamment de temps avec leurs enfants. La recherche de modes de garde pose également problème aux parents qui travaillent. Il en résulte que les enfants peuvent perturber considérablement l’équilibre entre le travail et la vie personnelle. D’un côté, il y a les parents qui passent trop peu de temps avec leurs enfants parce que leur propre travail demande trop de temps et d’attention. D’autre part, il y a des employés qui, en raison de leurs obligations parentales, sont moins performants et accumulent plus d’absentéisme.

Une crèche d’entreprise est une bonne mesure pour concilier la vie professionnelle et la vie privée des salariés avec leurs enfants. Les parents et les enfants sont donc très proches les uns des autres, ce qui permet aussi un gain de temps considérable pour le transport. Si l’employeur fournit le personnel et les locaux appropriés, l’atmosphère familiale créée sur le lieu de travail peut être inspirante. En général, la garde d’enfants interne est un moyen efficace pour les employés de gérer leur équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée.

Bénéfices particuliers

Les avantages supplémentaires fournis par l’employeur ont également un effet positif sur l’équilibre entre le travail et la vie privée de l’employé. D’une part, un régime de retraite d’entreprise résout en partie la question du financement de la vie durant la vieillesse. Offrir une carte de transports aux employés, ou en prendre en charge une partie, est également un avantage confortable.

Les employeurs ne devraient pas non plus sous-estimer l’effet positif de la responsabilité sociale des entreprises. Si une entreprise prend au sérieux sa responsabilité envers la société, l’environnement et ses employés, elle s’identifie généralement mieux à l’employeur. Sachant travailler pour une « bonne entreprise », l’employé est aussi plus disposé à s’investir. Dans ce contexte, il peut être particulièrement productif de proposer des jours de congés lors desquels les employés peuvent participer volontairement à des projets caritatifs.

Facteurs pour une vie privée équilibrée

Ce qui relève d’une vie personnelle équilibrée varie énormément d’une personne à l’autre. Après tout, chacun a une vision du bonheur qui lui est propre. Néanmoins, on peut définir certains facteurs qui jouent un rôle important dans la vie privée pour la plupart des gens. Si l’un des pans de la vie privée est difficile, ceci a souvent des conséquences directes sur la vie professionnelle. Certains travailleurs ont la capacité de compenser une vie privée insatisfaite par une vie professionnelle réussie. Cependant, il semble que pour la plupart des gens, un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée commence pendant les loisirs.

Famille

Pour beaucoup, la famille est le pilier le plus important d’une vie heureuse. Pour de nombreux salariés, la fin de la journée de travail est définie par le temps passé avec la famille ou le partenaire. Si ce temps est stressant, notamment en raison des tâches ménagères, l’employé ne peut pas se détendre comme il le souhaite, et se met en place un cercle vicieux de travail et de « travail après le travail », ce qui peut finalement perturber l’ensemble de l’équilibre travail et vie personnelle. Dans les cas extrêmes, les employés font des heures supplémentaires pour rentrer chez eux plus tard. Bien sûr, cela va aussi dans le sens inverse si l’employé prend trop de liberté pour sa famille et met ainsi le travail en danger.

La définition d’une vie familiale et amoureuse réussie est donc différente d’une personne à l’autre et impossible à généraliser. Néanmoins, le bonheur personnel de nombreux employés repose sur un soutien solide de la famille. De cette façon, les employés autant que les employeurs disposent de nombreuses possibilités de créer de bonnes conditions pour une vie familiale pleine et entière.

Amitié

De nombreux employés ont des difficultés (surtout avec l’âge) à cultiver des amitiés en plus de leur travail. Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles les rencontres avec des amis deviennent de plus en plus difficiles. D’une part, de nombreux salariés sont tout simplement trop fatigués après le travail pour les activités sociales, de sorte que les amitiés peuvent souffrir dans des conditions de travail difficiles. D’autre part, un emploi à temps plein entraîne souvent des problèmes d’horaire, surtout si la famille est un autre facteur.

En outre, de nombreux employés ont tendance à devenir amis avec leurs collègues, au point qu’ils remplacent parfois leurs amis extérieurs. Même si cela conduit à un environnement de travail plus agréable dans l’ensemble, les amitiés entre collègues risquent d’être trop définies par le travail. Ces amitiés cessent souvent lorsque l’une des parties arrête de travailler pour l’entreprise. Si l’employé n’a pas suffisamment cultivé ses amitiés extérieures, il est menacé d’isolement social.

Le bonheur personnel, qui contribue à l’équilibre entre le travail et la vie personnelle, vient souvent du fait que les amis de longue date constituent des repères en dehors du travail. La personne ne se sent donc pas réduite à un simple travail. Les amis de l’extérieur sont très importants pour le bien-être d’une personne parce qu’ils lui permettent tout simplement d’avoir une vie sociale riche extérieure au travail. C’est un élément essentiel de la notion d’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, c’est pourquoi les amitiés ne doivent jamais être sous-estimées.

Vie amoureuse et recherche de partenaire

Cette partie se rapporte davantage aux employés qui sont célibataires. Un emploi stressant et fatiguant, qui exige beaucoup d’heures supplémentaires, peut avoir un impact négatif sur la recherche d’un partenaire. Cette situation, à son tour, nuit à la vie privée et altère considérablement l’équilibre entre le travail et la vie privée lorsque les employés ne parviennent pas à composer avec la solitude et la frustration sexuelle, en général associées à une recherche de partenaire infructueuse.

Ce domaine est assez similaire à celui de la famille dans les conséquences qu’il peut avoir sur l’équilibre de vie. Si la vie professionnelle occupe une place trop importante dans la vie du salarié et menace ainsi la recherche d’un partenaire et la construction d’une famille, ceci peut avoir des conséquences sur le bien-être psychologique du salarié. Cette situation peut aller, dans les cas extrêmes, jusqu’à des états dépressifs jusqu’à des maladies graves. La frustration accumulée peut également se décharger sur le lieu de travail, par exemple dès que l’employé cherche un ou une partenaire sur le lieu de travail lui-même. La structure sociale de l’entreprise risque alors d’être menacée.

Un employeur ne peut pas empêcher que les contacts sociaux entre collègues puissent parfois mener à des relations intimes. Il incombe essentiellement aux salariés concernés de distinguer et de concilier leurs relations de travail et leurs relations privées. En général, il est recommandé d’informer l’employeur de la relation, mais il n’y a aucune obligation à le faire.

Loisirs et centres d’intérêts

De nombreux salariés ont des passions qu’ils souhaitent exercer en dehors de leur travail. Cependant, de nombreux emplois rendent parfois cette possibilité très difficile. Les loisirs à des horaires fixes peuvent devenir impossibles en raison des heures de travail peu flexibles. De même, un emploi stressant a souvent pour effet que l’employé n’a pas la force, après le travail, de suivre ses intérêts ou ses loisirs. C’est ici qu’entre en jeu l’épanouissement personnel dans le temps libre : la vie privée fait de la place pour une vie professionnelle stimulante. L’équilibre entre vie professionnelle et vie privée en souffre sensiblement.

Outre des horaires de travail plus flexibles, l’employeur dispose de plusieurs options pour reconnaître les intérêts individuels de ses employés. Les réseaux sociaux internes constituent des plateformes appréciées pour échanger sur les loisirs. De cette façon, les employés peuvent travailler en réseau et organiser des activités conjointes. Partager ses passe-temps et ses loisirs avec ses collègues présente deux avantages intéressants : d’abord, planifier des loisirs est généralement très similaire, ce qui entraîne moins de conflits. Ensuite, ceci renforce le tissu social sur le lieu de travail, car les intérêts communs sont de bons points d’ancrage pour les relations humaines. Cependant, il est également important de noter ce qui a été dit plus haut au sujet des amitiés.

Sport et santé

Le thème de la santé touche tous les domaines de la vie d’une personne et revêt donc une importance capitale pour l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Pour faire simple, presque tous les facteurs, qu’ils soient sociaux, personnels, familiaux, psychologiques ou physiques, ont à voir avec la santé. Par ailleurs, de nombreuses études montrent que le sport joue un rôle essentiel dans la santé physique et mentale.

De nombreux employés ont besoin de compenser avec de l’exercice, surtout lorsqu’ils passent la majeure partie de leur vie professionnelle assis. Pour les emplois de bureau en particulier, il est important de faire de l’exercice pendant au moins une demi-heure plusieurs fois par semaine. Mais il est également conseillé d’être debout pendant au moins cinq minutes pour chaque heure passée assise. La forme physique est importante pour beaucoup, c’est pourquoi les activités sportives sonttrès importantes pendant les loisirs.

Outre des conditions de travail plus sereines (voir ci-dessus), les entreprises peuvent également veiller à ce que leurs employés soient encouragés dans leurs activités sportives. Parmi les offres possibles, on peut citer des événements sportifs tels que des courses d’entreprise, des tournois de football ou des réductions dans des salles de sport. En fin de compte, il est de la responsabilité de chaque employé de décider s’il souhaite mettre ce type d’offre à disposition de ses employés et dans quelles conditions.

Il est essentiel que les employés et les employeurs abordent le thème de la santé de façon responsable. Cela signifie, d’une part, que les employés veillent également à leur santé pendant leur temps libre privé et, d’autre part, que l’employeur fait preuve de compréhension à l’égard des employés malades, en s’adaptant, dans une certaine mesure, aux jours de maladie ou aux rendez-vous médicaux pendant les heures de travail. Ceci peut éviter qu’un employé malade ne tombe dans une dangereuse spirale.

Sommeil

Un bon rythme de sommeil est souvent trop sous-estimé pour le bien-être général. Un manque de sommeil entraîne en général une baisse de performance, des sautes d’humeur, une vulnérabilité physique accrue, ainsi que d’autres risques. Le sommeil d’une personne peut souvent servir à évaluer l’équilibre entre travail et vie privée. Il n’est donc pas surprenant que de nombreux psychologues et médecins considèrent un sommeil de qualité comme un facteur essentiel pour une vie heureuse.

Le sommeil est une ressource précieuse que les travailleurs doivent trop souvent économiser. Ceux qui ont planifié des activités de loisirs après une longue journée de travail se privent souvent de quelques heures de sommeil. L’une des conséquences possibles est de perturber l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Le professeur James Gangwisch de l’Université Columbia travaille sur l’importance d’un bon sommeil pour la productivité au travail. Dans son étude réalisée à Oxford, Gangwisch affirme que les horaires de travail flexibles sont avant tout un moyen approprié pour favoriser un bon sommeil pour les employés. Des règles flexibles pour l’heure d’arrivée au travail le matin sont particulièrement indiquées pour permettre à l’employé d’adapter son temps de sommeil à ses besoins. L’augmentation significative de la performance qui en résulte est également un avantage pour l’employeur.

En même temps, Gangwisch met en garde contre une trop grande liberté, car l’employé surcharge souvent sa flexibilité et ne parvient pas à trouver de rythme dans son cycle jour-nuit. Il est donc important de s’entendre sur un système de temps de travail à la fois suffisamment flexible et contraignant pour tous.

Un bon sommeil est un sujet extrêmement complexe, qui ne peut être résolu uniquement par un système de temps de travail adapté. Après tout, presque tous les facteurs de la vie professionnelle et privée peuvent avoir des effets positifs et négatifs sur le sommeil. Beaucoup de gens peuvent avoir du mal à s’endormir à cause des soucis existants, d’autres ne parviennent jamais à trouver un sommeil calme à cause du stress dans leur vie privée. Outre les facteurs physiques et mentaux individuels tels que l’alimentation, l’exercice et la santé mentale, des influences telles que le lieu de résidence, le bruit et les conditions météorologiques jouent un rôle dans le type et la durée des périodes de repos qui ne doit pas être sous-estimé.

Détente et introspection

Ce facteur dépend largement de ce que chacun entend par détente et de ce dont il a besoin. Beaucoup de gens ont une vie professionnelle et privée équilibrées, mais ne se reposent jamais. Leur vie suit souvent la même séquence : travailler le matin, déjeuner avec des collègues à midi, passer du temps en famille, avec leur partenaire et/ou leurs enfants après le travail, faire du sport ou s’adonner à ses loisirs, puis se coucher. Ce qui semble être un bon équilibre entre le travail et la vie privée ne semble souvent que superficiel pour l’individu. Parce que quand a-t-on du temps pour soi ?

La capacité d’une personne à se livrer à l’introspection doit sans cesse être nourrie et renouvelée. Pour résumer, il s’agit d’être fidèle à sa propre boussole, grâce à laquelle on peut vivre sa vie. Diverses questions sur la réalisation de soi, la recherche de sens et la réalisation de ses propres désirs jouent un rôle : suis-je vraiment là où je veux être ? Quels sont mes rêves et mes objectifs ? Qu’est-ce que j’ai déjà accompli ? De quoi ai-je peur ? Qu’est-ce qui m’aide à être plus heureux ?

Beaucoup de gens ont accès à ce moment important pour eux-mêmes dans les loisirs et les intérêts par lesquels ils se définissent. Certains peuvent entrer en eux-mêmes pendant l’exercice, tandis que d’autres préfèrent certains endroits où ils peuvent se déconnecter. Dans ce contexte, la méditation devient une pratique spirituelle de plus en plus populaire parce qu’elle est destinée à ouvrir l’esprit et à réfléchir sur des questions importantes de la vie.

Trouver le bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée, c’est donc aussi y réfléchir et s’interroger régulièrement à ce sujet. Mais là aussi, un certain équilibre est important : quiconque cherche plus à atteindre un bon équilibre entre travail et vie privée qu’à le vivre passe largement à côté de l’objectif.

Comment les entreprises promeuvent un bon équilibre entre travail et vie privée

Le concept d’équilibre entre vie professionnelle et vie privée est l’un des facteurs de succès d’une entreprise dans la mesure où il contribue à la satisfaction et à la productivité des employés. De plus en plus d’employeurs recherchent donc des stratégies appropriées pour promouvoir ces facteurs de flexibilité. La planification et la mise en œuvre de telles stratégies relèvent souvent de la responsabilité du service des ressources humaines. Le sens des responsabilités et l’estime de soi d’une entreprise peuvent donner le ton ici.

Le terme récent de Corporate Social Responsibility (CSR) désigne tout un ensemble de facteurs, allant des opérations respectueuses de l’environnement à la responsabilité envers la société et la concurrence, en passant par les obligations sociales envers chaque employé. La RSE désigne ainsi la « boussole morale »d’une entreprise. En cas de désalignement, les membres les plus faibles souffrent souvent dans leur équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Dans l’aperçu suivant, vous trouverez des mesures courantes qui permettent aux employeurs d’aider leurs employés d’atteindre un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Mesure

Explications

Heures de travail flexibles

Les employés peuvent adapter leur rythme quotidien en fonction de leurs besoins individuels et avoir plus de liberté en ce qui concerne les loisirs, la famille, le sommeil, etc.

Télétravail

De nombreux emplois peuvent également être effectués à la maison ou à l’extérieur du travail. Le télétravail permet aux employés de passer plus de temps avec leur famille et de mieux se ressourcer pendant la semaine. De plus, ceci implique davantage de temps libre car il n’est pas nécessaire de se déplacer pour se rendre au travail. Le télétravail détend également la semaine de cinq jours et apporte plus de variété dans la vie professionnelle. L’employeur économise également de l’argent si le lieu de travail n’est pas utilisé pendant une journée.

Offre alimentaire saine

Dans l’idéal, les cantines offrent un repas adapté à chaque employé et sont aussi transparentes que possible en ce qui concerne les ingrédients et leur composition. En outre, la livraison gratuite de fruits et de boissons a un impact positif sur la santé des employés, ce qui est un facteur essentiel pour l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Lieu de travail adapté

Être en bonne santé est essentiel pour atteindre un certain équilibre entre le travail et la vie privée. C’est à l’employeur de créer de bonnes conditions de base, en particulier dans le cas des emplois de bureau, afin que les employés restent en bonne santé. Il s’agit notamment de sièges de bureau ergonomiques, de bureaux réglables en hauteur, de postes de travail debout et de méthodes de travail qui favorisent le mouvement. D’autres facteurs comprennent un éclairage adéquat, une protection contre le bruit et de bonnes conditions climatiques. En outre, l’atmosphère de travail ne devrait jamais donner aux employés le sentiment qu’ils ne devraient pas se lever et faire des exercices d’étirement, par exemple. La formation interne, par exemple sur la bonne position assise, est une autre mesure intéressante.

Garde d’enfants interne

Une crèche d’entreprise soulage les employés qui ont des enfants, car elle leur évite d’avoir à chercher une crèche extérieure, démarche souvent longue et fastidieuse. D’une part, elle permet à la vie professionnelle et à la vie familiale de se rejoindre au lieu d’être strictement séparées. Les employés peuvent ainsi passer plus de temps avec leurs enfants, ce qui peut les conduire à rester en contrat en temps plein, voire à réduire le risque d’interruption de carrière.

Offre sportive

Des sessions de conseils sur les bonnes postures, des séances de yoga, des événements sportifs et bien d’autres mesures favorisent activement la santé des employés. Parallèlement, bon nombre de ces offres créent une meilleure ambiance de travail en permettant aux employés de devenir actifs ensemble.

Offre concernant la gestion du stress

Dans la société d’aujourd’hui, axée sur la performance, la capacité de résister au stress est d’une importance capitale. A ce titre, l’employeur marque des points avec des offres telles que des cours de formation à la méditation et à la formation autogène, des cours de gestion du temps, etc. Dans l’ensemble, toutefois, il est important de maintenir le niveau de stress des employés aussi bas que possible.

Caisse de retraite

Un régime de retraite d’entreprise peut énormément soulager les salariés, car il leur enlève au moins une partie de leurs préoccupations concernant la retraite. Moins les gens sont accablés, mieux ils peuvent se concentrer sur le présent et réaliser ce dont ils sont capables.

Congés sabbatiques

La possibilité de prendre des congés sabbatiques non rémunérés peut faire des merveilles pour certains employés. Si le service des ressources humaines vous permet de renoncer à un employé pendant un certain temps, les congés sabbatiques sont un moyen efficace d’échapper à la vie professionnelle pendant un certain temps et de se concentrer sur sa vie privée. Un déséquilibre qui s’est produit est souvent compensé et le retour de l’employé est renforcé et motivé. Les congés sabbatiques permettent de mieux gérer les circonstances pénibles de la vie, comme le deuil. Cette méthode est également efficace pour offrir un répit aux employés menacés d’épuisement professionnel.

Critique constructive

Il n’est hélas pas évident de bénéficier d’une certaine appréciation sur son lieu de travail, mais elle a pourtant une influence immense sur le bien-être et la motivation de l’employé. Le bon travail doit être apprécié ; de mauvais résultats doivent aussi être contrebalancés par des critiques constructives, communiquées avec respect. Des mesures d’évaluation postérieure, telles que des réunions à intervalles réguliers sont de bons moyens d’évaluer les employés sur une base régulière. En outre, les employés peuvent formuler leurs propres objectifs, qui sont ensuite élaborés ensemble. De cette façon, l’employé sait exactement ce qu’on attend de lui.

Perspectives d’évolution transparentes

De nombreux employés sont frustrés dans des emplois qui se terminent par une « impasse » et ne leur permettent pas d’avoir des possibilités de carrière. L’équilibre entre travail et vie privée ne signifie pas seulement de se concentrer sur une vie personnelle heureuse à côté de son travail, mais aussi sur une carrière satisfaisante pour l’employé. Si celui-ci est informé de ses possibilités et qu’il a l’occasion de gravir les échelons de sa carrière, il en résulte habituellement une meilleure productivité et une meilleure identification avec son employeur.

Formation continue

La recherche de connaissances plus approfondies et de compétences demeure la quête de la plupart des gens tout au long de leur vie. Une vie professionnelle réussie se définit aussi par l’expansion constante de ses propres compétences qui, à leur tour permettent l’avancement professionnel. L’employeur peut soutenir activement la formation continue de ses employés par des cours de formation, des qualifications supplémentaires et des possibilités d’études à temps partiel.

Critique du modèle équilibre travail – vie privée

Bien que le modèle work-life balance soit généralement accepté et que de plus en plus d’entreprises prennent des mesures adaptées pour le promouvoir, certaines voix s’élèvent également pour dénoncer ce concept.

L’une des critiques fréquentes à l’encontre de l’équilibre travail-vie privée est la qualification de mythe. C’est un idéal qu’il est pratiquement impossible d’atteindre parce que la vie ne peut être planifiée. L’idée de l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée ne tient donc pas compte de la nature chaotique de la vie, qui ne peut tout simplement pas être maîtrisée par une planification minutieuse. Le modèle ne tient pas compte non plus de compétences importantes telles que l’adaptabilité et l’improvisation. En même temps, il tente de prescrire une « gestion de la vie » pour les gens, ce qui est impossible sous cette forme. Ironiquement, le soin exagéré apporté à la planification de la vie ne fait qu’accroître le stress.

Une autre critique est basée sur l’expression « équilibre entre vie professionnelle et vie privée » elle-même, qui suggère que le travail et la vie sont deux domaines opposés. Les critiques soutiennent que cette séparation n’est pas légitime, puisque l’on travaille et l’on vit simultanément. Pour de nombreuses personnes, le travail est aussi suffisant en tant que « vie » : le concept d’équilibre entre vie professionnelle et vie privée trace ainsi une frontière qui n’existe pas.

Dans ce processus, le modèle dénigre la vie professionnelle en tant qu’adversaire de la vie privée, bien qu’il ne soit pas nécessaire de faire cette séparation. L’insatisfaction à l’égard du travail lui-même ne peut être corrigée par la recherche d’un équilibre entre le travail et la vie personnelle ; dans ce cas c’est plutôt un changement d’emploi qui s’impose. De nombreuses critiques reprochent également une compréhension littérale du terme « work-life balance », qui présuppose une parfaite égalité entre le temps passé au travail au travail et celui dédié aux loisirs ou à la famille. Ces détracteurs proposent de le remplacer par la notion de « work-life integration » qui propose en quelque sorte d’abolir les frontières entre travail et vie privée pour une vie plus cohérente dans son ensemble.

Certains proposent par ailleurs le concept de Work-Life-Effectiveness, qui vise à tirer le meilleur profit de chacune des sphères de sa vie, qu’elle soit privée ou professionnelle. Cette approche est elle-même assez critiquable, dans la mesure où il existe un risque non négligeable de gestion de la vie sur des critères d’efficacité et de réussite basés sur un modèle unique, dont serait absent toute spontanéité et toute notion de plaisir.

Nombreux sont également les détracteurs du modèle work-life balance qui critiquent la priorité accordée à l’ « équilibre » dans le modèle. L’humain est fondamentalement déséquilibré, ce qui n’entraîne aucunement son malheur personnel. Beaucoup de personnes sont satisfaites d’une carrière réussie afin d’être heureux et productifs ; de nombreux salariés tirent encore plus de force d’une agitation intérieure qui les pousse à une performance toujours meilleure. En outre, de nombreuses personnes ont divisé leur vie en périodes au cours desquelles elles se sont davantage concentrées sur leur vie professionnelle ou privée. L’équilibre travail-vie privée, cependant, offre une condition générale idéale qui ne peut pas et ne devrait pas être appliquée de façon exhaustive à tous les gens.

En effet, le modèle work-life balance est souvent critiqué pour son caractère idéal, voir irréaliste : pour les personnes qui souhaitent progresser rapidement dans leur carrière et sont en charge de nombreuses responsabilités sur de gros projets, il est parfois tout simplement impossible de partir en vacances en famille pendant deux semaines consécutives, comme l’explique cet article.

De nombreuses mesures sont généralement qualifiées d’hypocrites ; il ne s’agit pas d’offrir des fruits frais et des horaires de travail flexibles pour créer un équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Les critiques du modèle work-life balance préfèrent faire appel à une responsabilité sociale positive de l’entreprise qui crée des conditions saines pour un bon travail. Un concept tel que l’équilibre travail-vie privée serait alors superflu et, au mieux, un mot à la mode dépourvu de signification.

Vue d’ensemble : les avantages du work-life balance

Le concept d’équilibre entre vie professionnelle et vie privée permet aux employés et aux employeurs d’en bénéficier de la même manière. Le modèle doit être considéré de façon individuelle pour chacun. Néanmoins, il est possible d’identifier certains avantages généraux valables pour les deux parties, résumés dans le tableau ci-dessous :

Avantages pour le salarié

Avantages pour l’employeur

Une plus grande importance est accordée à la vie privée et au bonheur personnel....

... de sorte que l’employé soit plus détendu, équilibré et satisfait.

Des horaires de travail plus flexibles permettent une meilleure organisation de la vie privée…

... ce qui rend également le temps de travail du salarié plus efficace.

Le modèle Work-Life balance permet un mode de vie plus sain...

... et les employés en bonne santé sont plus productifs, plus inspirés et plus satisfaits.

Le télétravail a un impact positif, en particulier sur la vie de famille...

... et l’employeur économise de l’argent et d’autres ressources si l’employé n’utilise pas les bureaux et le matériel tous les jours.

Les événements sociaux facilitent l’interaction de la vie professionnelle et de la vie privée...

...et ces événements ont un double effet en tant que mesures de cohésion d’équipe.

Les offres de remise en forme et de formation continue permettent de promouvoir l’employé en tant que personne...

...et cela conduit également à une productivité et une motivation accrues sur le lieu de travail.

La garde d’enfants en interne aide à maintenir l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie familiale...

...et les parents ont la possibilité de retourner au travail plus tôt et sans soucis après la naissance de leur enfant.

Une organisation du lieu de travail respectueuse de la santé et divers avantages augmentent la qualité du travail...

...et si les employés aiment travailler dans l’entreprise, ils sont plus productifs.

Une critique constructif et des opportunités de carrière transparentes régulent la vie professionnelle et soulagent la vie privée...

...et l’employeur peut mieux évaluer l’employé et communiquer efficacement les louanges et les critiques.

Les congés sabbatiques permettent à l’employé de rétablir un équilibre travail-vie personnelle qui a mal tourné sans risquer une interruption de carrière...

...qui permet de lier les employés les plus performants à long terme, de réduire le risque d’épuisement professionnel et de renforcer l’identification avec l’employeur.


Attendez ! Nous avons quelque chose pour vous !
Créez une adresse personnalisée!

Créez une adresse personnalisée
Affichez votre sérieux sur Internet
Nom de domaine inclus
À partir d' 1 € TTC/mois
Conseiller personnel inclus !