Le compte de résultat par fonction

Toute entreprise pour qui le principe de la partie double en comptabilité est une obligation, est tenue de présenter à l’administration fiscale non seulement un bilan, mais aussi un compte de résultat pour ses états financiers annuels. Alors que le bilan donne un aperçu précis de la composition de l’actif et du passif d’une société, le compte de résultat permet quant à lui de confronter les charges et les produits.

En France, les règles comptables applicables aux entreprises sont généralement issues du plan comptable général (PCG) qui est édicté par ANC Autorité des normes comptables, notamment pour la présentation des comptes annuels : le compte de résultat, le bilan et les annexes. Pour le compte de résultat, deux présentations sont possibles : le compte de résultat par fonction et le compte de résultat par nature. Correctement appliquées, les deux présentations aboutissent au même résultat. La principale différence réside dans les critères employés pour décomposer les postes de calcul.

Voici comment fonctionne le compte de résultat par fonction

Dans le compte de résultat par fonction, seules les dépenses directement imputables au produit des ventes sont déduites du chiffre d’affaires. Les charges liées aux salaires, transports, etc. sont intégrées aux fonctions comme la gestion administrative ou les ventes et ne font pas l’objet d’une présentation particulière. C'est la principale différence avec le compte de résultat par nature, qui identifie clairement chaque nature comptable comme les variations de stocks ou les produits semi-finis. En France, on aura tendance à privilégier la présentation du compte de résultat par nature à la présentation par fonction. Dans la présentation du compte de résultat par nature, les variations de stocks sont rendues publiques. Par conséquent, des personnes extérieures à l’entreprise pourront accéder à des informations importantes sur la santé financière de l’entreprise

Note

Dans le compte de résultat par nature, la production immobilisée de biens corporels, autrement dit les immobilisations créées par l’entreprise qui augmentent son capital financier, sont considérées comme des biens produits pour compte propre. Il peut s’agir par exemple du développement en interne d’un logiciel de gestion afin d’optimiser les processus internes ou encore du développement de nouveaux composants matériels.

En France, les entreprises choisissent la présentation qui leur semble la mieux adaptée à leur activité. Les normes comptables sont téléchargeables sur le site de l’ANC.

On déduit tout d’abord du chiffre d’affaires les dépenses liées à l’achat ou à la production des biens ou services commercialisés. Le résultat obtenu est la marge brute qui sera par la suite réduite en fonction de certaines charges liées au fonctionnement de l’entreprise, ou augmentée en fonction des autres produits opérationnels. Le montant ainsi généré est appelé le résultat opérationnel. Il permet de vérifier si l’activité principale d’une entreprise est rentable.

En dernier lieu, les produits et les charges qui ne relèvent pas du fonctionnement de l’entreprise, mais qui sont liés aux investissements, au paiement des intérêts ou aux impôts divers, sont pris en compte. À ce stade, on ne fait plus la différence entre le compte de résultat par fonction et le compte de résultat par nature. Pour finir, le résultat indique si l’entreprise est excédentaire ou déficitaire.

Les avantages du compte de résultat par fonction

La présentation du compte de résultat par fonction présente un gros avantage, celui de la marge brute (appelée également marge bénéficiaire brute) dont nous avons déjà parlé. Étant donné qu’elle est calculée uniquement sur la base des produits et des charges liés aux ventes, elle constitue un indicateur fiable en ce qui concerne la réussite commerciale et la rentabilité d’une entreprise.

La présentation du compte de résultat par fonction qui regroupe sous des postes communs certaines fonctions comme les ventes, la production, ou la gestion administrative rejoint bien souvent la structure des grandes entreprises. Ces chiffres constituent par conséquent une aide à la prise de décision pour la direction. En effet, ils font clairement état des sommes dépensées pour chaque poste de l’entreprise et indiquent à quel niveau il est nécessaire de prendre des mesures pour réduire les dépenses.

Le compte de résultat par fonction peut très bien s’appliquer à des groupes de produits, des secteurs de vente ou des canaux de distribution. Il permet à l’entreprise de comparer ses résultats et de voir si une gamme de produits est adaptée au marché, si une ligne de produits ou une stratégie de vente sont vraiment rentables ou s’il est préférable de les abandonner.

Il est possible de comparer au niveau international des comptes de résultats par fonction, puisque dans beaucoup de pays cette présentation est privilégiée et même imposée par les normes US-GAAP, règles comptables en vigueur aux États-Unis.

Les inconvénients du compte de résultat par fonction

L’un des inconvénients majeurs du compte de résultat par fonction est la somme de travail à accomplir afin de pouvoir réunir toutes les données nécessaires. Il n’est pas possible d’utiliser les chiffres issus de la comptabilité en partie double. Ces chiffres doivent provenir de la comptabilité analytique et de calculs statistiques. Cette situation est problématique, en particulier pour les petites et moyennes entreprises, car elles tiennent rarement une comptabilité analytique en plus de leur comptabilité classique.

La présentation par fonction du compte de résultat pose souvent la question des limites, car les charges d’exploitation doivent clairement être affectées à des fonctions opérationnelles (production, gestion administrative, ventes), ce qui n’est pas toujours simple. La clé de répartition choisie a une incidence sur le montant des charges dans les différents domaines. De plus, une fois cette répartition validée, il faut dans la mesure du possible, veiller à la conserver dans les années qui suivent.

Le montant des dépenses liées au personnel et au matériel sont des critères importants lorsqu’il s’agit d’évaluer une entreprise. C'est pourquoi le PCG exige que le détail de ces charges soit indiqué séparément dans une annexe dans le cas d’une présentation du compte de résultat par fonction.

Cas pratique

L’exemple ci-dessous vous permettra de mieux comprendre le processus ainsi que les avantages et inconvénients du compte de résultat par fonction. Afin de faciliter la comparaison, nous nous servirons du même exemple que dans l’article sur le compte de résultat par nature.

Une entreprise de textile a :

  • Durant son exercice fabriqué 12 000 tee-shirts et 6 000 sweats à capuche
  • 10 500 tee-shirts et 5 800 sweats à capuches ont été vendus
  • Les coûts de production et de matériels s’élèvent à 5 euros par tee-shirt et à 12,50 euros par sweat à capuche
  • Le prix de vente est de 10 euros pièce pour les tee-shirts et 25 euros pièce pour les sweats
  • À la fin de l'exercice, la société dispose d’un stock restant de 1 500 tee-shirts et de 200 sweats à capuche
  • Les charges additionnelles liées à la vente des tee-shirts et des sweats sont les suivantes : coûts des ventes 13 000 euros, frais généraux et administratifs 18 000 euros, autres charges d'exploitation 48 500 euros
  • La société a également généré des produits annexes pour un montant de 8 000 euros

Si nous intégrons ces chiffres dans un compte de résultat par fonction, nous arrivons au calcul suivant :

Cet exemple montre clairement que la répartition des coûts sur des postes très généraux n’est pas assez précise. Le compte de résultat par fonction ne permet pas à lui seul de comprendre la répartition des coûts de production, de vente et d’administration, ni s’il est nécessaire d’optimiser certains domaines. Ce manque de précision peut parfois être volontaire, lorsque les entreprises sont tenues de rendre leur bilan public. De cette façon, elles tiennent leurs engagements mais sans pour autant dévoiler trop d’informations sur leur fonctionnement interne.

Veuillez prendre connaissance des mentions légales en vigueur sur cet article.


Attendez ! Nous avons quelque chose pour vous !
Créez une adresse personnalisée!

Créez une adresse personnalisée
Affichez votre sérieux sur Internet
Nom de domaine inclus
À partir d' 1 € TTC/mois
Conseiller personnel inclus !