Qu’est-ce qu’un compte de résultat ?

Avec le bilan, l'état des résultats est l'une des pierres angulaires et l'une des composantes obligatoires de vos états financiers annuels. Dans ce document, les entreprises comparent leurs dépenses avec leurs revenus afin de déterminer le résultat de l'entreprise. De plus, les sources du résultat sont présentées. Cela signifie que toutes les données significatives et synonymes de bénéfice d'un exercice comptable apparaissent dans le compte de résultat. Il est donc important que le calcul soit correct : avez-vous réalisé un bénéfice ou une perte ? Nous vous expliquons exactement ce qu'est un compte de pertes et profits, comment vous effectuez le calcul et comment un CR doit être structuré de manière à ce que vous ne commettiez pas d'erreurs dans la facture.

En principe, le compte de pertes et profits fait partie du bilan. Avec cette facture, vous déterminez vos fonds propres. Ainsi, le compte de résultat apparaît dans le passif de votre bilan. Il vous donne non seulement une vue d'ensemble de vos finances, mais il est également intéressant pour les tiers : les investisseurs et les auditeurs peuvent les utiliser pour comprendre précisément la composition des bénéfices ou des pertes de votre entreprise.

Que contient le compte de résultat ?

Il récapitule tous les flux ayant impacté positivement ou négativement le patrimoine de l'entreprise au cours d'une période donnée :

  • Les charges payées ayant enlevé de la valeur à l'entreprise
  • Les produits obtenus ayant apporté de la valeur à l'entreprise

À l’instar du bilan comptable, le compte de pertes et profits se présente sous la forme de deux colonnes, les charges dans celle de gauche et les produits dans celle de droite. Les totaux des deux colonnes doivent être égaux.

Les flux du compte de résultat indiquent des augmentations et des diminutions de valeur pour la société.

Les charges et les produits du CR se divisent en trois parties :

  • Charges et produits d'exploitation
  • Charges et produits financiers
  • Charges et produits exceptionnels

Les charges d'exploitation

Les charges d'exploitation comprennent généralement :

  • Les achats de marchandises, matières premières, fournitures
  • Les variations des stocks
  • Les autres charges (location, entretien et réparation, frais divers, publicité...)
  • Les charges de personnel (salaires, cotisations sociales...)
  • Les impôts et taxes liés à l'exploitation
  • Les dotations aux amortissements et provisions d'exploitation

Les charges financières

Les charges financières concernent principalement :

  • Les escomptes accordés
  • Les intérêts bancaires
  • Les dotations aux amortissements et provisions financières
  • Les différences négatives de change

Les charges exceptionnelles

Les charges exceptionnelles (qui sont donc au caractère unique et non liées à l'activité d'exploitation) comprennent :

  • Des subventions accordées
  • Des pénalités et amendes
  • Des rappels d'impôts
  • Des moins-values sur des cessions d'actifs

Les produits du compte de résultat

Les produits du CR se divisent en produits d'exploitation, produits financiers et produits exceptionnels.

Les produits d'exploitation concernent :

  • Les produits des ventes de marchandises
  • Les produits des ventes de biens et de services
  • Les reprises sur provisions et amortissements
  • Les autres produits d'exploitation (subventions...)

Les produits financiers englobent :

  • Les revenus de prêts accordés
  • Les revenus issus de titres de participation
  • Les escomptes obtenus
  • Les différences positives de change

Les produits exceptionnels regroupent :

  • Les plus-values sur des cessions d'éléments d'actif
  • Les remboursements d'impôts
  • Les pénalités perçues sur les règlements des ventes

À quoi sert le compte de résultat ?

À la clôture de chaque exercice comptable, toute entreprise est tenue d'effectuer son compte de résultat, accompagné du bilan comptable et de l'annexe. Ce sont des documents de synthèse permettant d'évaluer la performance de la société.

L’objectif du CR est d’informer les parties internes et externes à l'entreprise au sujet de la santé financière de celle-ci et de la rentabilité de son activité. Il permet de mesurer si, au cours de la période comptable qui vient de s'écouler, l'entreprise a enregistré des profits ou au contraire, des pertes.

Le compte de pertes et profits ne concerne qu'un seul exercice comptable à la fois. Il ne tient pas compte de ce qui s'est passé au cours des exercices précédents. Il permet de comprendre quels mouvements comptables ont engendré le résultat net.

Le résultat dans le compte de résultat

Le résultat d'exploitation est obtenu en calculant la différence entre les produits d’exploitation et les charges d’exploitation. De la même manière, le résultat financier est obtenu en calculant la différence entre produits financiers et charges financières, alors qu’on trouve le résultat en soustrayant les charges exceptionnelles aux produits exceptionnels. Le résultat net de l'entreprise est obtenu en additionnant le résultat d'exploitation, le résultat financier et le résultat exceptionnel. Ces différents résultats se retrouvent également dans les soldes intermédiaires de gestion.

Les charges sont supérieures aux produits ? Le résultat sera alors négatif, ce qui signifie que l'entreprise réalise une perte. Il faut alors inscrire le montant de la perte en bas de la colonne des produits dans le but d'équilibrer les deux colonnes du compte de pertes et profits.

Les produits sont supérieurs aux charges ? Le résultat sera positif, l'entreprise réalise des bénéfices. Il faut alors reporter le bénéfice tout en bas dans la colonne des charges, afin d’obtenir l'égalité des totaux des charges et des produits.

Différence entre bilan et compte de résultat

Ce sont deux documents obligatoires essentiels mais à vocation différente. Ils ont divers points communs, à savoir :

  • d’être établis lors de la clôture de l'exercice comptable
  • de représenter tous les deux l’activité de l’entreprise
  • de disposer chacun de deux colonnes
  • de mettre en balance leurs deux colonnes

Mais aussi des différences :

  • Le but du bilan est de montrer la situation finale des actifs et ressources de l’entreprise
  • Le CR a pour objectif de montrer tous les mouvements qui ont eu lieu au cours du dernier exercice comptable
Remarque

Un autre indicateur peut être calculé à partir des données du compte de résultat : le seuil de rentabilité. Il représente le montant de CA nécessaire à atteindre pour que le résultat soit nul. La capacité d’autofinancement peut aussi être calculée à partir du compte de pertes et profits. Elle permet ensuite de calculer la capacité de remboursement d’emprunts.

Veuillez prendre connaissance des mentions légales en vigueur sur cet article.


Attendez ! Nous avons quelque chose pour vous !
Créez une adresse personnalisée!

Créez une adresse personnalisée
Affichez votre sérieux sur Internet
Nom de domaine inclus
À partir d' 1 € TTC/mois
Conseiller personnel inclus !