Analyse financière : qu’est-ce que c’est ?

Les entrepreneurs, qu’il s’agisse d’une petite, moyenne ou grande entreprise, dépendent de l’évaluation de leurs activités commerciales. Il est en effet nécessaire de collecter de nombreuses données et de comparer des ratios. Une analyse financière offre un aperçu de la situation économique de votre entreprise. De nombreuses sociétés délèguent la préparation de ce rapport à des professionnels externes, puis sont confrontées à une problématique : comment interpréter les informations ? D’autres préfèrent établir eux-mêmes leur analyse financière mais peuvent bloquer sur la structure et perdre beaucoup de temps. Se pose alors la question : comment faire une analyse financière ?

Analyse financière : définition et explications

Définition

L’analyse financière est un outil de comptabilité. Le rapport regroupe les chiffres relatifs aux revenus et charges d’une entreprise. Comme l’analyse financière est généralement préparée mensuellement, elle donne un aperçu de la situation courante de l’entreprise. Elle procure aux décideurs une synthèse de ses principaux enjeux et aide ainsi à la prise de décision.

Une analyse financière est un rapport présentant la situation économique courante d’une entreprise sur la base de chiffres comptables. Les grands groupes disposent généralement d’un système de reporting complet, mais peuvent également tirer profit d’une analyse financière séparée. Les freelances en revanche ne disposent pas forcément de suffisamment de données pour faire des analyses financières.

De nombreux responsables confient la création de leur analyse financière à leur conseiller fiscal, qui se charge alors de créer un rapport mensuel. Que vous déléguiez cette tâche ou que vous la fassiez vous-même, une périodicité mensuelle est recommandée dans tous les cas. De cette façon, vous pouvez examiner les dépenses courantes et avoir une vue d’ensemble de l’efficacité économique de votre propre entreprise pour prendre de bonnes décisions. De plus, de nombreux instituts de crédits exigent souvent une évaluation de l’entreprise afin de pouvoir mieux estimer sa situation économique. De manière similaire, les investisseurs souhaitent aussi souvent jeter un œil sur les analyses financières.

L’analyse financière a pour base le compte de résultat. Elle comprend donc l’ensemble des revenus des ventes ou d’autres sources et les charges. Ainsi, les décideurs de l’entreprise et les parties prenantes externes ont un aperçu détaillé de votre performance. Pour pouvoir observer les évolutions de la société, il est judicieux d’inclure les chiffres de l’année précédente. Des comparaisons permettent alors de tirer très facilement quelques conclusions importantes.

Le fonctionnement de l’analyse financière

L’analyse financière ne contient que des informations qui peuvent être trouvées dans un compte de résultat. En haut de la liste figurent les produits des ventes, le travail propre capitalisé (par exemple, si l’entreprise a développé elle-même un logiciel qui est utilisé dans l’entreprise) et les variations des stocks. Le résultat est alors le rendement total. L’achat de marchandise ou de matériel est déduit de ce total. Cela donne le bénéfice brut.

Note

Le bénéfice brut indique combien l’entreprise a gagné après déduction du coût des matériaux ou des biens achetés pour tous les produits vendus. Afin d’obtenir la marge brute propre, les variations de stocks doivent également être prises en compte. Si le stock augmente, cela signifie que la production a été supérieure à la vente. Des dépenses ont donc été engagées pour des produits dont les ventes n’ont pas encore été générées. Une augmentation des stocks doit donc être ajoutée au calcul de la marge brute. De cette façon, on prend en compte les marchandises ou les matériaux pour les articles qui n’ont pas encore été vendus.

Toutes les charges d’exploitation (= coûts totaux) sont déduites de la marge brute. Les charges d’exploitation comprennent, par exemple, les frais de personnel, les loyers et les taxes. Le résultat est le résultat d’exploitation EBIT ou résultat opérationnel. Ni les impôts ni les intérêts ne sont encore pris en compte.

Enfin, les coûts des intérêts sont déduits du résultat d’exploitation et les produits des intérêts sont ajoutés. Il faudra ensuite intégrer les taxes.

Note

Le ratio sur le coût du personnel permet de tirer des conclusions sur la productivité des employés. Un pourcentage de 100 % est attribué aux coûts du personnel puis comparé à la performance totale. Par exemple : avec des coûts de personnel à hauteur de 100 000 € (= 100 %), un rendement total de 150 000 € (= 150 %) est atteint.

Les valeurs de l’analyse financière peuvent être visualisées à l’aide de différents graphiques. Les quotients sont souvent affichés sous forme de diagrammes circulaires, l’évolution de l’activité dans le temps par graphiques linéaires. Ce type de visualisation permet surtout aux personnes non informées d’appréhender rapidement la situation économique de l’entreprise.

Faire une analyse financière

Si la comptabilité a été confiée à un conseiller fiscal, ce dernier se charge normalement aussi de l’établissement d’une analyse financière et envoie ensuite son rapport à la direction. Toutefois, il est également possible de créer votre propre analyse financière. Cela peut se faire soit avec un logiciel de comptabilité, soit avec un fichier Excel bien tenu à jour. Logiciels et tableurs permettent notamment la visualisation des données sous forme de diagrammes et graphiques.

Conseil

Vous voulez créer une analyse financière rapidement et sans frais ? Lisez nos instructions pour créer une analyse financière simple avec Excel.

Comment lire une analyse financière ? Exemple

La complexité d’une analyse financière varie beaucoup d’une entreprise à l’autre. Certaines sont simples et faciles à lire, tandis que d’autres sont incroyablement complexes, comprenant beaucoup de chiffres différents qui peuvent sembler intimidants pour un œil non formé. Voici un exemple simple, pour vous aider à vous familiariser avec le concept :

  Année 1 Année 2
Ventes 350 000 € 500 000 €
Coûts des marchandises vendues 120 000 € 200 000 €
Marge brute 230 000 € 300 000 €
     
Salaires 50 000 € 50 000 €
Loyers (bureaux et entrepôts) 35 000 € 40 000 €
Équipements 7 000 € 7 000 €
Autres dépenses 6 000 € 8 000 €
Dépenses totales 98 000 € 105 000 €
     
Résultat net 132 000 € 195 000 €

Avoir beaucoup de chiffres devant soi peut donner envie de prendre ses jambes à son cou. Toutefois, il suffit souvent de se concentrer sur quelques éléments clés :

  • Ventes : les ventes que l’entreprise génère est un élément central pour calculer le profit. Pour augmenter les bénéfices, les ventes doivent augmenter ou les coûts de production doivent diminuer.
  • Marge brute : dans la marge brute d’exploitation, les ventes sont ajustées pour tenir compte de leur coût de production et autres dépenses liées.
  • Total des dépenses : les dépenses totales comprennent tous les éléments opérationnels qui réduisent les profits. Toutefois, ce sous-total ne comprend pas encore les intérêts et les taxes. Ce résultat, également appelé EBIT, fournit des données sur le bénéfice de l’entreprise sans intégrer la stratégie de financement ni des charges fiscales.
  • Résultat avant impôts : l’exemple ci-dessus ne comprend pas d’informations sur les impôts. Gardez-les par conséquent à l’esprit lorsque vous créez votre analyse financière.

Dans notre exemple, on remarque que l’entreprise a enregistré pour l’année 2 des ventes plus élevées que l’année précédente avec des coûts légèrement supérieurs.

Conseil

Vous voulez vous faciliter la comptabilité ? Jetez un œil à notre comparatif des logiciels de comptabilité en ligne : grâce à ces programmes, vous pouvez créer des factures en quelques clics, numériser des reçus et suivre l’ensemble de vos finances en tout temps.

Veuillez prendre connaissance des mentions légales en vigueur sur cet article.


Attendez ! Nous avons quelque chose pour vous !
Créez une adresse personnalisée!

Créez une adresse personnalisée
Affichez votre sérieux sur Internet
Nom de domaine inclus
À partir d' 1 € TTC/mois
Conseiller personnel inclus !