Hard skills : liste et définition

Le terme hard skills, qui désigne parfois des compétences démontrables, comprend l’ensemble des compétences que l’on a généralement acquises par formation, et que l’on peut démontrer de manière concrète. Les hard skills incluent la maîtrise des langues étrangères, des langages de programmation, des logiciels informatiques etc. Vos hard skills peuvent être comparées à votre boîte à outils renfermant toutes sortes d’aptitudes concrètes et mesurables. Il existe aussi les soft skills, plus difficiles à mesurer. Ce sont des qualités personnelles comme la résistance au stress, l’endurance ou le sens du travail en équipe. Que sont les hard skills ? Peut-on les recenser ? Comment les faire figurer sur votre CV ? Lesquelles mettre le plus en valeur ? Autant de questions auxquelles nous allons tenter de répondre dans cet article.

Que sont les hard skills ?

Les hard skills sont des compétences que l’on peut acquérir au moyen de formations. Elles sont mesurables et font très souvent l’objet d’une qualification, d’une certification ou d’un diplôme. Les hard skills sont généralement des compétences acquises à l’école, comme la pratique d’une langue étrangère, la dactylographie, la maîtrise de l’outil informatique et des logiciels (ex. MS Office). Au fil de votre parcours professionnel ou de votre formation, vous vous enrichissez de nouvelles hard skills. Vous gagnez de nouvelles compétences à votre poste de travail et vous participez éventuellement à des sessions de formation continue. Il peut s’agir de savoir-faire ou de savoirs dans des secteurs divers, comme la comptabilité, la finance, l’édition, les technologies de l’information, la conception et l’entretien des machines, la gestion des serveurs, la recherche, la traduction, la gestion de projets, etc. Un grand nombre de hard skills peuvent être prouvées par des diplômes, des certifications et des recommandations professionnelles lors d’un entretien d’embauche.

Définition

On entend par hard skills toutes les compétences que l’on peut acquérir par apprentissage et que l’on peut appliquer de manière active. Les hard skills sont faciles à prouver ou à démontrer. Les soft skills représentent quant à elles les aptitudes et les qualités personnelles. Parmi les exemples de hard skills, on peut citer les langues étrangères, des aptitudes techniques, la maîtrise de logiciels ou de langages de programmation.

Avec la liste de vos hard skills, vous montrez à un employeur potentiel les compétences que vous pouvez mettre à son service. Au regard de ces compétences, une entreprise pourra déterminer si votre profil correspond au poste qui est vacant. Les autres aptitudes, beaucoup plus difficiles à mesurer et à prouver, telles que les soft skills, feront l’objet d’une analyse plus approfondie de la part de l’employeur, par exemple au cours du processus de recrutement.

Hard skills vs soft skills

Ce sont vos compétences qui vont déterminer si votre candidature correspond au poste vacant ou à la tâche spécifique. Ces compétences se déclinent d’une part en hard skills pratiques et démontrables, et d’autre part en aptitudes liées à votre caractère et à votre manière d’interagir avec les autres : les soft skills. Ensemble, ces deux catégories déterminent la personne (la main d’œuvre) que vous représentez. Voici quelques exemples de la manière dont on peut répartir ces compétences :

Hard skills

Soft skills

Compétences appréhensibles et démontrables, savoirs et qualifications

Propriétés personnelles : caractère et qualités humaines

- Les langues étrangères

- Diplômes, formation, certification

- La comptabilité

- La dactylographie

- La conduite d’engins

- Les langages de programmation

- La maîtrise des logiciels

- …

- La capacité à communiquer

- La souplesse

- L’auto-discipline, l’auto-réflexion

- Le travail en équipe

- La gestion du temps

- L’empathie

- Le sens critique

- …

Quelle est l’importance des hard skills ?

Les hard skills sont des compétences importantes car elles enrichissent votre CV et rendent votre profil plus intéressant aux yeux de l’employeur. C’est aussi au vu de vos hard skills qu’on peut constater si vous êtes spécialisé dans un certain domaine, et si vous avez les compétences professionnelles appropriées. Si vous avez par exemple une maîtrise avancée de plusieurs langages de programmation, il y a de fortes chances qu’un employeur vous considère comme un programmeur intéressant et compétent. Si vous parlez couramment trois langues étrangères ou plus, on appréciera cette compétence, et vous serez certainement convoité dans le secteur de la communication. Grâce à des stages professionnels, vous pouvez élargir vos domaines de compétence et en apporter des preuves tangibles. Les hard skills vous permettent de « vous vendre le plus cher possible ». Ce sont les compétences que vous allez pouvoir mettre en avant lorsque vous serez face à un employeur potentiel.

Conseil

Lors d’un entretien, les hard skills représentent vos principaux atouts. Dans notre article consacré à l’entretien d’embauche, nous vous donnons plus de détails sur la manière dont vous pouvez au mieux mettre en valeur vos compétences professionnelles.

Comment communiquer autour de hard skills ?

Pour savoir quelles sont les hard skills à mettre le plus en avant, vous devez commencer par les ranger par ordre de priorité. Il est bien sûr possible de déterminer pour chacune de vos candidatures, quelles compétences vous souhaitez mettre le plus en avant dans votre lettre de motivation, quelles aptitudes vous réservez à votre CV, et quelles compétences vous envisagez de ne pas nécessairement mentionner. Généralement, les offres d’emploi vous permettent de voir assez clairement quelles sont les compétences qui sont attendues de la part du candidat. Certaines rubriques dans les offres d’emploi permettent d'interpréter très facilement quel est le profil idéal recherché par l’employeur.

Les hard skills dans votre curriculum vitæ

Le CV doit aussi obligatoirement mentionner les hard skills pertinentes que vous pourrez présenter sous la forme d’une liste. Vous évoquerez typiquement les compétences techniques et professionnelles, les langues étrangères, les logiciels que vous maîtrisez, les langages de programmation, le design ou le conseil clientèle. Les Soft Skills n’y figurent généralement pas, car elles nécessitent d’être explicitées.

Les compétences professionnelles sont généralement mentionnées dans la rubrique Formation ou Formation professionnelle, exemple : 2012-2015 Licence de gestion à l’IAE de Nancy, avec option « Marketing et Gestion Commerciale » ou « Développement Stratégique des Ressources Humaines ». Cela permet de ne pas trop allonger votre CV, mais aussi d’associer directement votre parcours professionnel à vos hard skills.

Les compétences qui ne peuvent pas être répertoriées ni dans la rubrique Formation ni dans le Parcours professionnel peuvent faire l’objet d’une liste à part qu’on peut par exemple intituler Connaissances et aptitudesdiverses. Limitez cependant cette énumération aux compétences qui vous semblent les plus pertinentes. Une telle liste figure généralement en bas de votre CV.

Les hard skills dans votre lettre de motivation

Si le descriptif du poste mentionne une de vos principales hard skills, vous faites bien de souligner dans votre lettre de motivation que vous avez cette compétence en particulier. Ce faisant, vous signalisez que votre profil correspond bien au poste, mais aussi que vous vous êtes intéressé de près à l'offre d’emploi, et que votre candidature n’est pas une simple demande standard. En fonction du type de poste auquel vous postulez, il peut être judicieux de souligner quelques Soft Skills, comme par exemple votre goût pour le travail en équipe ou votre flexibilité. Vous montrez ainsi que vous avez une certaine dose de confiance en vous-même. Attention cependant à ne pas exagérer, et à ne pas trop allonger votre lettre pour ne pas donner une image prétentieuse de vous-même.

Liste des hard skills les plus sollicitées

Il n’existe pas de liste exhaustive des hard skills, car on en trouve tellement, destinées à tant de secteurs et de métiers. C’est pourquoi la plateforme Linkedln a fait récemment une étude. Cette étude fait état des hard skills qui sont le plus demandées par les recruteurs et les directeurs de ressources humaines. Nous allons vous en présenter les grands points ci-dessous.

Analyse et interprétation des données

L’analyse et l’interprétation des données sont des compétences très demandées dans un univers professionnel de plus en plus technologique. En appliquant des méthodes statistiques, un analyste est capable d’extraire de précieuses informations d’un jeu de données. Ces analyses font suite à des sondages divers, à des études cliniques ou à ce qu’on appelle le Data Mining (fouilles de données). Il n’y a quasiment aucun métier, qui de nos jours, ne demande pas une certaine connaissance en matière d’analyse des données.

La gestion des connaissances

La gestion des connaissances est un terme qui regroupe toutes les aptitudes stratégiques et opérationnelles permettant de gérer efficacement les connaissances dans le but de les appliquer avec succès. La gestion des connaissances est nourrie de théories et de savoirs, par exemple dans les domaines comme la gestion d’entreprise, l’informatique ou les sciences sociales.

La gestion de projets

Dans la gestion de projets, l’accent est mis sur la notion de « Gestion ». Cette hard skill désigne votre aptitude à mobiliser les bonnes ressources pour mener un projet à son terme. Cela demande une certaine aptitude à la conduite de projets, en particulier si vous êtes amené à gérer une équipe en tant que responsable. Si vous devez occuper un rôle de direction, la plupart des entreprises attendront de votre part que vous puissiez attester d’une certaine expérience dans ce domaine.

La conduite du changement

Aussi appelée « Gestion du changement », la conduite du changement renferme toutes les aptitudes qui visent à développer de nouvelles stratégies, de nouveaux systèmes et de nouveaux processus pour qu’une entreprise ou un secteur d’une entreprise puisse se réorganiser et mieux fonctionner. Un accompagnateur du changement est capable de modifier des structures qui ont été mal conçues et d’en faire émerger des effets positifs. Cette hard skill est nécessaire, notamment lorsqu’une entreprise procède à un rebranding ou à une restructuration interne. Elle s’avère également précieuse lorsque vous devez revoir la composition de votre équipe en interne, ou que vous souhaitez redéfinir la répartition des tâches ou un processus opérationnel au sein de votre entreprise.

Des connaissances dans le domaine des réseaux sociaux

Des millions de personnes, des milliards même, utilisent de nos jours les réseaux sociaux, tels que Facebook et Twitter. Savoir utiliser ces réseaux sur le plan professionnel est une hard skill qu’il ne faut surtout pas sous-estimer. Cette compétence consiste à bien connaître les fonctionnalités des différentes plateformes et d’avoir une certaine expérience quant au fait de générer de l’intérêt grâce à ses outils. Il est par ailleurs très important de bien mesurer la pertinence, la portée et la cible de ces réseaux pour l’entreprise, et de les utiliser à bon escient dans la communication. Une utilisation irréfléchie des réseaux sociaux peut avoir des répercussions très néfastes. Les entreprises modernes proposent donc de plus en plus des postes réservés à des personnes ayant des connaissances avérées dans le domaine des réseaux sociaux.

Les compétences numériques

Les compétences numériques comprennent toute une série de hard skills qui représentent vos aptitudes à utiliser l’ensemble des outils numériques. Au-delà du traitement et de la sécurisation des données, on pense aussi à la création de contenus numériques, à une utilisation sécurisée des outils de communication et des systèmes de gestion les plus divers. Les compétences numériques représentent en quelque sorte toutes les applications et toutes les tâches dans lesquelles vous utilisez un ordinateur et/ou Internet.

La direction d’entreprise

Ces hard skills sont d’autant plus pertinentes si vous postulez à un poste de direction. Pour occuper un tel poste, vous devez détenir un grand nombre d’aptitudes pour pouvoir mener à bien la mission que s’est fixée l’entreprise. Parmi les principales compétences attendues dans un tel poste, on a le leadership et les compétences sociales.Ce sont ces compétences qui feront de vous un directeur reconnu et respecté. La direction d’entreprise implique également de bonnes compétences organisationnelles, et par conséquent un bon nombre de soft skills. La direction d’entreprise est typiquement une hard skill qui se construit progressivement au cours de votre carrière, et qui repose sur une expérience acquise. Les jeunes fondateurs d’entreprises se voient cependant obligés d’acquérir très rapidement les compétences de base en matière de direction d’entreprise.

Les compétences en programmation

Le codage fait partie des compétences les plus demandées à notre époque. En fonction de la branche et de l’entreprise/projet, certains langages de programmation sont plus demandés que d’autres. Un analyste programmeur confirmé maîtrise un certain nombre de langages de programmation pour être en mesure de s’impliquer au mieux et avec souplesse dans un grand nombre de projets. Certaines entreprises recherchent de manière ciblée des compétences de codage précises. Une bonne maîtrise du langage HTML est par exemple nécessaire pour utiliser un grand nombre de systèmes de gestion de contenus. HTML est à vrai dire plutôt un langage de balisage mais qui se confond de plus en plus avec un langage de programmation.

Liste des autres hard skills

Il est difficile de dresser une liste exhaustive des hard skills. En fonction du secteur et du poste à pourvoir, l’employeur sera à la recherche d’aptitudes bien spécifiques, et attachera peut-être moins d’importance à d’autres hard skills. Le profil de l’emploi reste toujours déterminant.

Les langues étrangères

Plus vous maîtrisez de langues étrangères, plus vous conviendrez à des postes impliquant une communication sur le plan international. Maîtriser l’anglais en plus de sa langue maternelle est de nos jours une compétence que l’on recherche dans beaucoup de secteurs. La maîtrise de langues étrangères dépend bien entendu du profil de poste. Les entreprises d’envergure internationale, avec une collaboration tous azimuts, apprécieront fortement la pratique de langues étrangères, même si ces langues ne sont pas toujours pas parfaitement maîtrisées.

Rédaction de textes, maîtrise de l’orthographe

Plusieurs postes demandent de bonnes capacités de rédaction. Vous devez peut-être pouvoir éditer des contenus, et dans tous les cas, on appréciera votre capacité de rédiger des documents propres et compréhensibles, à usage interne ou externe. Savoir écrire des textes fluides et bien orthographiés joue un rôle important central dans l’univers du travail de nos jours. Votre cursus de formation indique généralement les types de textes auxquels vous êtes familiarisé. Il est de plus en plus fréquent de joindre à sa candidature des exemples de documents que l’on a rédigés pour prouver ses aptitudes rédactionnelles.

Vitesse de dactylographie

Parmi les hard skills, la vitesse de frappe est une compétence plutôt banale. Pourtant, plus vite vous savez taper du texte, et sans faute, plus vous serez capable d’assumer certaines fonctions. Savoir taper à dix doigts n’est que rarement imposé.

Le coaching

Avoir des aptitudes est certes très important, mais savoir transmettre ces compétences à d’autres est également une hard skill très appréciée. Certains jobs demandent un sens du coaching, c’est à dire la transmission des savoir-faire à d’autres personnes. Le coaching demande d’avoir une base solide en termes de soft skills, comme par exemple une excellente relation avec les autres, des talents d’organisateur, un sens de la résolution des problèmes et de l’empathie.

La maîtrise des logiciels

En fonction du type d’emploi à pourvoir, on attendra des candidats une bonne maîtrise de certains logiciels dès leur prise de fonction. Les employeurs exigent généralement que leur personnel sache utiliser les logiciels de la suite Microsoft Office, comme Word et Excel. Dans des secteurs plus spécialisés, on demandera de vous que vous sachiez utiliser des outils plus spécifiques, tels que des logiciels d’édition de l’image (Photoshop, InDesign), des systèmes de gestion de contenus (WordPress, Typo3) et des utilitaires SEO (XOVI, SISTRIX).

Le conseil clientèle, la prospection commerciale

Communiquer avec les clients est une tâche essentielle dans un grand nombre de métiers. Disposer d’une expérience pratique dans ce domaine est un élément très favorable. C’est une hard skill qu’il vaut vraiment la peine d’apprendre et d’acquérir. Les soft skills jouent quant à elles un rôle important : en fonction du secteur professionnel, de la cible, du produit et de la clientèle, vous serez un meilleur conseiller-clients si vous savez faire preuve d’empathie, si vous êtes organisés, avec des qualités de communication. Certaines branches demandent beaucoup de souplesse, tandis que d’autres imposent une discipline très stricte. Les compétences Conseil clientèle et Prospection commerciale peuvent être renforcées au moyen de formations continues ou de stages et aboutissent souvent sur des certifications.

Des compétences en marketing

Ce terme désigne un ensemble de hard skills pertinentes pour des activités de marketing. À cet égard, il convient de faire une distinction entre le marketing en ligne et le marketing traditionnel. La compétence Marketing ne s’acquiert que par expérience professionnelle. Parmi les autres compétences importantes, citons les compétences de communication (interne, interpersonnelle, publique, à destination des clients), les techniques de présentations, les aptitudes analytiques et les langues étrangères. S’ajoute à cela un mélange de compétences sociales et de soft skills personnelles.