Cyber sécurité : vers une protection optimale du Web

Plus le monde numérique est connecté, plus importante est la sécurité. En un mot, on parle de cyber sécurité. Sur Internet, les entreprises comme les particuliers font face à de plus en plus de dangers, qui peuvent causer des dommages considérables. Le thème de la sécurité numérique est donc plus que jamais d’actualité, et ne recouvre pas seulement la sécurité sur Internet, mais également les autres aspects et domaines des technologies d’information et de communication. 

Il existe plusieurs façons d’assurer la cyber sécurité des utilisateurs. Ceci comprend tant des informations sur les dangers d’internet dans le cadre d’une formation sur la sécurité des technologies de l’information, que le recours à des outils et des programmes qui permettent de se protéger des cyber attaques. Compte-tenu du fait que les attaques n’ont pas toujours lieu sur Internet, le thème de la cyber sécurité englobe un autre aspect : éviter les dangers que présentent les télécommunications et les technologies électroniques modernes.

Les dangers du monde digital

Le concept de cybercriminalité est vaste. Pour résumer, il désigne les actes de criminalité dans la cadre des nouvelles technologies. Bien que les utilisateurs soient souvent préoccupés en ce qui concerne la sécurité sur Internet en général, ils ignorent souvent qu’il existe d’autres formes de cybercriminalité, notamment grâce aux innovations électroniques et aux télécommunications. Pour englober toutes ces notions, on parle également volontiers de fraude informatique.

La cybercriminalité comprend, entre autres, l’acquisition illégale d’informations privées, personnelles ou sensibles. Celles-ci peuvent être dérobées sur Internet sur le réseau d’une entreprise, ou grâce aux appareils d’assistance de la carte de crédit de quelqu’un qui n’a pas échappé aux griffes des cybercriminels. On compte également le sabotage, l’espionnage et l’interception de données, ainsi que le fait de planifier un tel projet. De plus, la cybercriminalité comprend tous les délits dont la préparation ou l’exécution font intervenir les systèmes de traitement électronique des données.

Enfin, le phishing dans le domaine de la banque en ligne, les attaques DDos, ainsi que la production et l’installation de programmes destinés à être utilisés à des fins illégales, font partie des fraudes informatiques.

En France, la cyber sécurité et la fraude informatique sont encadrées et réglementées par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI, parfois abrégé en SSI). Créé par décret en 2009, ce service remplace la Direction centrale de la sécurité des systèmes d'information, qui existait depuis 2001. Il est rattaché au Secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN), dont la vocation est d’assister le premier Ministre dans tout ce qui concerne la Défense et la sécurité nationale.

Qu’est-ce que la cybercriminalité et en quoi dois-je m’en préoccuper ?

L’aspect vaste du sujet et le niveau de risque, en particulier avec l’augmentation quotidienne des possibilités numériques, nous montre déjà à quel point les questions de cyber sécurité sont importantes. C’est la raison pour laquelle il est essentiel de se rendre compte de la quantité de données que l’on utilise quotidiennement sur les ordinateurs, les tablettes ou les smartphones, de combien de comptes on dispose pour différentes applications, des plateformes que l’on fréquente sur Internet, et du nombre de cartes de crédit et de données bancaires ou sensibles que l’on utilise au quotidien. Chacune de ces données est en effet disponible et facilement accessible aux cybercriminels qui peuvent les utiliser à des fins malveillantes et pour servir leurs propres intérêts. La plupart des consommateurs auront en effet affaire, au moins une fois dans leur vie, à une utilisation détournée de leur carte de crédit. Mais ne pas prendre les précautions nécessaires permet des délits ayant des conséquences bien plus importantes.

Pour empêcher la cybercriminalité envers soi-même, ses proches, ou même une entreprise, mais également pour bénéficier de l’accompagnement juridiques réservé aux victimes, il est important de sa familiariser en détail avec le projet, et de s’informer sur les outils nécessaires à la sécurité numérique.

Conseils pour plus de sécurité sur lnternet : mettre un terme au vol de données

Hors ligne, des objets simples, tels qu’un porte-cartes bien attaché, permettent d’empêcher le vol des données personnelles. C’est donc un moyen de blocage efficace qui permet de limiter, voire d’empêcher l’accès des aux informations bancaires ou aux données sensibles.

Un blocage de ce type existe également pour les systèmes informatiques. L’une des recommandations les plus importantes concernant la sécurité sur Internet est quelque chose qui ennuie encore aujourd’hui un grand nombre d’utilisateurs : des mots de passe sécurisés. Ils sont certes longs, peu pratiques et difficiles à retenir, mais ils présentent une haute efficacité en termes de sécurité de base, qu’il s’agisse de vous protéger contre une personne qui essaie d’accéder illégalement à votre ordinateur et ne peut pas rentrer le mot de passe correct, ou d’un hackeur qui tente de pirater l’un de vos comptes sur Internet.

Néanmoins, pour une protection de base complète, il est nécessaire d’avoir recours à d’autres outils de cyber sécurité qui devraient faire partie de l’équipement standard de chaque utilisateur. Un pare-feu, par exemple, est indispensable. Il peut être installé sur l’ordinateur ou sur le routeur, mais doit être utilisé dans tous les cas. Un pare-feu empêche les accès non autorisés à votre ordinateur ou à votre réseau. Les paramètres permettent de configurer qui peut accéder à Internet depuis le réseau, et qui peut accéder au réseau depuis Internet.

Un pare-feu est particulièrement efficace lorsqu’il est utilisé en combinaison avec un programme antivirus, qui permet non seulement de détecter les virus, les malwares et les trojans, mais également de les supprimer immédiatement. Des vérifications de sécurité régulières sont indispensables et doivent faire partie de la routine régulière pour assurer une sécurité numérique optimale.

Les situations de danger réelles

Dans la mesure où chacun peut être la cible d’attaques, il ne faut pas perdre de vue la situation globale. Les particuliers, les entreprises, les industries, les administrations ou les gouvernements sont autant de cibles potentielles pour la cybercriminalité, ou en ont déjà été victimes.

Le nombre d’attaques complexe a considérablement augmenté ces dernières années, et l’on assiste à une professionnalisation de ces opérations. Souvent, il est impossible de prendre des mesures défensives ou de garder la trace des attaques, en raison des programmes très développés qui sont utilisés. À ceci s’ajoute le fait que les cybercriminels passent à l’attaque dans le monde entier, puisqu’Internet ne connait pas de frontières. La connexion des différents appareils entre eux rend les attaques encore plus faciles, et il semble que les états, les économies et les sociétés soient touchées de la même façon par des failles informatiques accidentelles ou orchestrées.

Éviter les cyber attaques

La SSI a adopté en 2011 une stratégie nationale pour la sécurité du numérique afin de garantir un maximum de cyber sécurité en France. Ce document a pour ambition de faire progresser la lutte en matière de cyber sécurité en France.

Il se divise en cinq points essentiels. Le premier objectif consiste à garantir la sécurité nationale : il s’agit de défendre et de sécuriser les systèmes d’information de l’État et des infrastructures critiques, mais aussi de prévoir un plan d’action en cas d’attaque majeure, notamment en développant des relations de coopération avec des acteurs nationaux et internationaux, tant sur le plan technique que diplomatique.

Le second objectif est d’assurer la confiance numérique et la protection de la vie privée et des données personnelles en luttant contre la cybercriminalité, pour les particuliers comme pour les entreprises. Cette protection se traduit notamment par un contrôle accru de l’utilisation des données personnelles, et un dispositif d’encadrement technique et judiciaire des victimes de cybercriminalité.

Il est également question de sensibiliser le public afin de lui permettre de se rendre compte des risques individuels encourus par chacun. Pour ce faire, le texte prévoit des formations dans le cadre scolaire, ainsi que la formation d’experts en cyber sécurité.

La quatrième objectif consiste à créer un environnement favorable aux entreprises du numérique. Il s’agit là de soutenir l’investissement, l’innovation et l’export, et de créer des produits et des services nationaux disposant d’un niveau de sécurité suffisant pour jouer un rôle significatif sur la scène internationale.

Enfin, il s’agit de s’engager comme l’un des garants de la cyber sécurité et de la souveraineté numérique avec les autres pays membres au sein de l’Europe.

Des astuces efficaces pour plus de sécurité

Afin d’assurer la sécurité numérique de son foyer ou de son entreprise, il est indispensable de se maintenir informé et à jour régulièrement. Outre les outils spécifiques à la cyber sécurité, on peut aussi s’appuyer sur des pratiques et des astuces qui ont fait leurs preuves pendant plusieurs années.

Tout commence avec un système à jour. Qu’il s’agisse du système d’exploitation ou des applications (que ce soit sur un ordinateur de bureau ou portable, une tablette ou un smartphone), il est important que le numéro de version soit actualisé. En effet, les anciennes versions offrent un espace non protégé pris d’assaut par les cybercriminels.

Malgré la complexité croissante des menaces, les programmes antivirus et les pare-feu restent des moyens de protection incontournables. Les versions récentes permettent d’écarter les dangers du quotidien et de prévenir les dégâts majeurs. Un bon antivirus et un pare-feu bien configuré constituent donc une base solide. Il est néanmoins nécessaire consolider la protection, en particulier s’il s’agit d’un poste de travail ou d’une entreprise.

Par ailleurs, il est important de garder à l’esprit quelles données sont accessibles à quels utilisateurs et qui peut modifier quoi : cette étape, qui se situe en haut de la liste de priorités, est tout aussi importante que le sont l’antivirus et le pare-feu. Pour les entreprises, il est important de prendre en compte le rôle de l’ingénierie sociale. On a déjà vu en effet des exemples de cybercriminels récoltant des informations confidentielles de grandes entreprises en se faisant passer pour des spécialistes de l’informatique qui ont parfois besoin des données confidentielles d’autres employés.

Il est donc nécessaire d’informer les employés sur de tels dangers, et d’attirer leur attention, grâce à des formations, sur le fait qu’il est crucial de ne communiquer ses données confidentielles que dans un cadre sécurisé. Il est également intéressant, lors de ces formations, de communiquer auprès des employés sur les règles qui régissent l’utilisation des données de l’entreprise et des appareils attachés. Les identifiants de connexion sont également des indices permettant de suivre l’activité des employés, et donc de détecter des irrégularités qui peuvent indiquer un piratage.

Les entreprises et les institutions sont également encouragées à consulter régulièrement le site de la SSI. On y trouve en effet des informations et différents guides mis à jour, des outils intéressants pour améliorer sa propre cyber sécurité, que l’on soit un particulier, une entreprise ou une administration. Pour chacune de ces catégories, on trouve une liste des menaces principales, des précautions élémentaires, des pratiques recommandées, des formations spécifiques ainsi qu’un glossaire.

Quel que soit le contexte, on comprend rapidement que la cyber sécurité n’est pas toujours une mince affaire. Même si l’on s’efforce de mettre en œuvre des mesures de sécurité sur Internet et l’ensemble de son environnement numérique, il y a toujours des faiblesses et des failles que les cybercriminels peuvent utiliser à leur avantage. En effet, les attaques font l’objet d’un développement permanent pour mettre en place des méthodes de piratage et de vol des données de plus en plus efficaces et sophistiquées. Dans le pire des cas, il peut être question de dommages financiers ou personnels considérables. Il ne faut toutefois pas se décourager : même si combattre la cybercriminalité peut sembler un vain combat, il est important et nécessaire de prendre les mesures adaptées pour réduire au maximum l’impact de ces attaques, que l’on soit dans le cadre personnel ou professionnel. En effet, on ne remettrait pas la clé de son logement à un cambrioleur : protéger ses données sur le cyberespace revient à prendre les mêmes précautions élémentaires.


Attendez ! Nous avons quelque chose pour vous !
Votre messagerie professionnelle

Créez une adresse personnalisée
Affichez votre sérieux sur Internet
Nom de domaine inclus
À partir d' 1 € TTC/mois
Conseiller personnel inclus !