Quels types de domaines existe-t-il ?

Si vous souhaitez créer un site Web ou une boutique en ligne, vous serez inévitablement confronté, à un moment ou à un autre, au défi de trouver une adresse Internet appropriée. Ce n’est pas si facile que ça face aux nombreux types de domaines disponibles. D’une part, il est important de trouver un nom pertinent et unique ; les types de domaines de deuxième niveau et troisième niveau jouent ici un rôle important. D’autre part, vous avez besoin d’une extension de domaine appropriée, également appelée domaine de premier niveau.

Conseil

Vous cherchez l’adresse idéal pour votre projet Web ? Chez IONOS, vous pouvez enregistrer votre propre nom de domaine dès aujourd’hui, certificat SSL/TLS et adresse email avec nom de domaine inclus !

Dans l’article suivant, nous vous aidons à y voir plus clair au sujet des différents types de noms de domaine : qu’est-ce qu’une extension de domaine et que signifie-t-elle ? Comment les différents niveaux d’un nom de domaine diffèrent-ils les uns des autres ? Et comment choisir le bon type de domaine pour votre site Web ?

Votre propre domaine .fr !

Démarquez-vous avec un nom de domaine unique et une adresse email personnalisée !

Simple
Sécurisé
Assistance 24/7

Qu’est-ce qu’un domaine ?

Internet connecte des appareils et des services techniques dans le monde entier. Cela est rendu possible par la suite des protocoles Internet TCP/IP et le système de noms de domaine (DNS). Le protocole TCP/IP garantit que chaque ordinateur et appareil mobile, ainsi que chaque service Web accessible sur Internet, se voit attribuer une adresse IP unique, telle que 93.184.216.34. Le DNS utilise des serveurs de noms pour traduire ces adresses en noms de domaine, plus faciles à lire, comme www.exemple.org. C’est ce qu’on appelle la résolution de nom.

Ainsi, il vous faut entrer une adresse de domaine unique lorsque vous voulez consulter un site Web ou une boutique en ligne via la barre d’adresse de navigateurs comme Firefox ou Google Chrome, ou si vous voulez vous connecter à un serveur ou à un autre appareil sur Internet.

Conseil

Vous trouverez plus d’informations détaillées sur notre article « Qu’est-ce qu’un domaine ? ».

Quels sont les types de noms de domaines et les extensions ?

Chercher une adresse Internet peut vite devenir un casse-tête. D’une part, car il est difficile de trouver un bon nom, facile à mémoriser. D’autre part, car il est compliqué de s’y retrouver parmi les différents types et niveaux de domaines disponibles, surtout pour les personnes inexpérimentées.

Nous vous présentons les cinq composants et typesde noms de domaine (avec exemples) les plus importants qu’il est important de connaître pour un enregistrement de domaine réussi.

Conseil

Vous pouvez également consulter nos autres articles pour découvrir combien coûte un domaine ou comment faire une estimation de la valeur d’un domaine.

Domaine de premier niveau (TLD)

Les domaines de premier niveau, ou TLD en abrégé, représentent le niveau le plus élevé de résolution de nom dans la hiérarchie du système de noms de domaine. Un domaine de premier niveau est toujours le dernier élément d’une adresse Web (à droite du dernier point) : c’est pourquoi les TLD sont également appelés « extensions de domaine ». Dans l’exemple de domaine déjà utilisé, www.exemple.org, le domaine de premier niveau est la partie org.

L’attribution des TLD est gérée par l’IANA, une division de l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), organisation fondée en 1998. L’IANA détermine quelles sont les extensions de domaine existantes et vend les droits d’attribution aux bureaux d’enregistrement, qui négocient à leur tour avec les fournisseurs de domaines pour vendre les plus de 1 000 extensions de domaine actuelles.

Note

Pour la majorité des extensions de domaine existantes, il n’existe pas de restrictions spécifiques. Cependant, au fur et à mesure de la libération des nouveaux TLD, progressivement débloqués depuis le 23 octobre 2013, certains registres ont décidé de mettre l’accent sur l’exclusivité lors du processus d’attribution. Pour en savoir plus, consultez notre article détaillé sur les noms de domaine de premier niveau exclusifs.

Au moment du lancement officiel des adresses Internet, il n’existait que sept domaines de premier niveau :

Domaines de premier niveau originaux

Signification originale de l’extension de domaine

.com

Domaine ouvert pour les sites Web commerciaux

.org

TLD ouvert pour les organisations à but non lucratif

.net

Adresse ouverte pour les fournisseurs de services Internet

.int

Extension strictement limitée aux entreprises, organisations et programmes opérant au niveau international

.edu

Domaine désigné pour les établissement d’enseignement et les universités

.gov

Domaine pour les institutions gouvernementales américaines

.mil

TLD disponible uniquement pour les départements, services et agences du Ministère Américain de la Défense.

Créez votre site avec IONOS !

MyWebsite est la solution idéale pour votre présence en ligne professionnelle. Faites-en l'essai !

Certificat SSL
Domaine gratuit
Assistance 24/7

ccTLDs (country code Top-Level domains)

Les ccTLD, également appelés domaines de premier niveau nationaux en français, constituent une catégorie spéciale d’extensions de domaines administrées par le pays concerné. Les ccTLD sont toujours composés de deux lettres, par exemple les codes fr pour l’Allemagne ou uk pour le Royaume-Uni. En plus des TLD nationaux, l’ICANN a également créé des ccTLD pour les territoires extérieurs qui sont géographiquement séparés du pays principal. Ainsi, parallèlement au domaine australien .au, il existe également des ccTLD pour les îles Cocos (cc), les îles Christmas (cx), l’île Norfolk (nf) ou les îles Heard-et-MacDonald (hm), tous des territoires extérieurs australiens.

Les directives qui s’appliquent à l’enregistrement d’un domaine spécifique à un pays sont propres à chaque pays. De nombreux pays plus petits et plus pauvres ont profité de ce fait et ont commercialisé leur ccTLD. C’est donc devenu une véritable source d’argent pour certains : l’État nain de Tuvalu a vendu son nom de domaine, par exemple, pour 50 millions de dollars à la société DotTV et a investi l’argent dans des infrastructures informatiques. Tuvalu a également pu payer les frais d’adhésion pour devenir le 189ème membre des Nations unies le 5 septembre 2000. Vous trouverez plus d’informations dans notre article détaillé sur les ccTLD.

Le tableau suivant présente quelques TLD nationaux à titre d’exemple :

Domaines de premier niveau nationaux

Signification de l’extension de domaine

.ch

Suisse

.cn

Chine

.fr

France

.eg

Égypte

.es

Espagne

.de

Allemagne

.it

Italie

.ru

Russie

.uk

Grande-Bretagne et l’Irlande du Nord

.us

États-Unis d’Amérique

gTLD (domaines génériques de premier niveau)

Le type de domaine de premier niveau dit générique diffère du type de domaine de premier niveau national car il ne couvre pas un champ géographique, mais un champ thématique. Ainsi, les adresses génériques sont divisées en deux types :

Les gTLD non parrainés sont gérés et contrôlés par l’ICANN, même si l’ICANN travaille avec divers partenaires. À l’origine, ces extensions ne devaient être attribuées que sous certaines conditions : par exemple, le nom de domaine .net était réservé exclusivement aux fournisseurs d’accès à Internet. Aujourd’hui, comme de nombreux autres gTLD non parrainés, il est également accessible aux autres entreprises et organisations, ainsi qu’aux particuliers.

Exemples de gTLD non parrainés

Signification originale de l’extension de domaine

.biz

Société (« business »)

.info

Services d’information

.name

Particuliers

.pro

Groupes professionnels spéciaux

Les gTLD parrainés, quant à eux, sont soumis aux restrictions déterminées par le parrain respectif. Dans ce cas, les sociétés ou organisations indépendantes concernées sont également responsables de l’administration et du contrôle des gTLD. Un exemple de nom de domaine parrainé est .gov, administré à ce jour par les autorités américaines et utilisé pour les sites Web ou les services du gouvernement américain.

Exemples de gTLD parrainés

Signification de l’extension de domaine

.gov

Agences gouvernementales américaines

.mil

Armée américaine

.aero

Aérospatiale

.jobs

Offres d’emploi des entreprises

Conseil

Pour des informations détaillées et une liste complète de tous les gTLD, consultez notre guide « Qu’est-ce qu’une extension générique (gTLD) ? ».

Les nouvelles extensions qui ont été libérées à intervalles réguliers depuis 2013, comme .blog, .web ou .beauty, appartiennent également au type de domaine générique.

Domaine de deuxième niveau (SLD)

Le domaine de deuxième niveau est le nom librement choisi situé en dessous du domaine de premier niveau. Ce composant d’une adresse Web est également appelé nom de domaine. Bien qu’il soit situé en dessous du TLD dans la hiérarchie des domaines, il n’est en aucun cas moins important. En réalité, c’est plutôt l’inverse : le nom de domaine est beaucoup plus important que l’extension, tant pour l’utilisateur que pour le référencement, car il décrit mieux le contenu d’une page et peut même intégrer des mots-clés.

Dans notre exemple de nom de domaine www.exemple.org, le domaine de deuxième niveau est « exemple ».

Note

Un domaine de deuxième niveau est toujours attribué avec le domaine de premier niveau correspondant souhaité.

Il existe même des domaines de deuxième niveau nationaux, comme le prouve le tableau suivant qui présente des exemples de combinaison avec le TLD .uk :

Exemples de domaines de deuxième niveau nationaux

Signification de l’extension de domaine

.co.uk

Services Web commerciaux au Royaume-Uni (United Kingdom)

.gov.uk

Agences et services du gouvernement central et régional au Royaume-Uni

.me.uk

Particuliers au Royaume-Uni

.sch.uk

Écoles au Royaume-Uni

Domaine de troisième niveau (sous-domaine)

Un autre niveau de domaine peut éventuellement être subordonné au nom de domaine. Ce type de domaine est placé avant le domaine de deuxième niveau et est appelé domaine de troisième niveau ou sous-domaine. Son rôle est de structurer le contenu d’un site Web ou d’une boutique en ligne. Les différents thèmes ou langues d’un projet peuvent être clairement indiqués dans l’adresse Web, tandis que le nom de domaine reste inchangé.

Dans notre exemple de nom de domaine www.exemple.org, le sous-domaine bien connu www est utilisé. Au début d’Internet et du World Wide Web, il signalait aux utilisateurs qu’ils avaient affaire à une application Web, par exemple un site Web contenant des informations. Toutefois, comme il n’est plus nécessaire d’entrer le domaine de troisième niveau pour accéder à une page, il est de plus en plus rare de rencontrer des opérateurs qui présentent leur site Web avec le domaine de troisième niveau « standard » www. Les sous-domaines les plus courants de nos jours sont :

  • fr.exemple.org
  • es.exemple.org
  • it.exemple.org
  • de.exemple.org

Il s’agit d’une division en sous-domaines pour les différentes versions linguistiques du site Web « exemple ». Le domaine de troisième niveau fr est ici utilisé pour identifier le contenu en langue française, le contenu en langue espagnole se trouvant sous le sous-domaine es. La partie allemande du site est accessible sous le domaine de troisième niveau de, et les utilisateurs italiens trouveront du contenu dans leur langue maternelle en visitant le sous-domaine it.

En théorie, tous les domaines situés en dessous du domaine de premier niveau (TLD) sont des sous-domaines du précédent. En pratique, ils sont rarement appelés sous-domaines. Le nom de domaine (domaine de deuxième niveau) est un sous-domaine du TLD, le domaine de troisième niveau est un sous-domaine du nom de domaine, et ainsi de suite. Pour les domaines de deuxième niveau nationaux, comme « .co » dans exemple.co.uk, le nom de domaine réel (« exemple ») devient le domaine de troisième niveau. Un sous-domaine de ce dernier serait alors un domaine de quatrième niveau. En principe, le nombre de niveaux de domaine est illimité. Mais on se limite généralement à trois niveaux pour faciliter la mémorisation d’une adresse Internet.

Conseil

Vous trouverez plus d’informations sur les domaines de troisième niveau, y compris des conseils pour créer un sous-domaine, dans notre article « Qu’est-ce qu’un sous-domaine ? ».

Comment choisir le bon type de domaine ou le bon nom de domaine ?

Lorsque vous recherchez lenom de domaine parfait, il est toujours utile de connaître la structure hiérarchique des adresses Web et la diversité des extensions de domaine. Toutefois, inutile de vous compliquer inutilement la vie. En fin de compte, un domaine doit avant tout être adapté à vous, à votre projet et permettre aux utilisateurs et aux moteurs de recherche de trouver vos pages facilement.

En conclusion, nous vous présentons quelques conseils et astuces simple qui vous permettront de choisir plus facilement le type de domaine et l’extension appropriés.

Conseil n° 1 : choisissez des types de domaines utiles

La création de sous-domaines n’est pas toujours utile. En effet, la subdivision de votre adresse Web peut être assez déroutante pour les utilisateurs si vous ne disposez que d’une petite quantité de contenu ou si le sous-domaine détourne trop l’attention du nom de domaine réel. N’utilisez un domaine de troisième niveau que si vous avez un concept clair en tête. Un sous-domaine spécifique convient, entre autres, aux scénarios suivants :

  • Différenciation des différentes langues
  • Séparation du site et des offres supplémentaires comme un espace de service, un blog ou un forum
  • Identification d’un service Web spécifique comme une application ou un serveur FTP
  • Exploitation d’une boutique en ligne parallèle au site Web avec le même domaine de second niveau

Conseil n° 2 : choisissez un domaine de premier niveau adapté à votre projet

Lorsqu’il s’agit de choisir l’extension de domaine, le budget n’est pas le seul facteur à prendre en compte : si le domaine de premier niveau ne correspond pas au contenu ou au thème de votre projet Web, cela peut avoir un impact négatif sur les visiteurs et les moteurs de recherche. Par exemple, si vous choisissez le domaine générique de premier niveau .shop, les visiteurs et Google supposeront que votre projet est une boutique en ligne. Si ce n’est pas le cas et que vous ne possédez pas de boutique, la réaction sera négative.

Conseil

Vous ne savez pas si votre projet Web a plutôt besoin d’une adresse classique en .fr ou d’un domaine de premier niveau générique récent ? Nous vous présentons dans le Guide Digital les meilleures alternatives à l’extension de nom de domaine .fr et nous vous expliquons quand il peut être utile d’opter pour un autre TLD.

Conseil n° 3 : demandez conseil

Même si vous avez trouvé le type de domaine qui vous convient et que vous êtes satisfait de votre nom de domaine, ne précipitez pas l’enregistrement de votre adresse Web. Demandez à vos amis et connaissances ou à vos collègues leur avis. Ils peuvent vous présenter un avis extérieur et émettre des critiques constructives. Profitez ainsi de l’occasion pour obtenir un deuxième avis et vous assurer de faire le bon choix.

Conseil

Il vous manque encore le bon site pour votre nom de domaine ? Avec MyWebsite de IONOS et son outil de création de site Web, vous pouvez créer votre propre page en quelques minutes seulement !


Attendez ! Nous avons quelque chose pour vous !
Votre messagerie professionnelle

Créez une adresse personnalisée
Affichez votre sérieux sur Internet
Nom de domaine inclus
À partir d' 1 € HT/mois (1,20 € TTC)
Conseiller personnel inclus !