gTLDs : ce qu’il faut savoir des extensions génériques

Une adresse Internet est composée de plusieurs parties : l’une d’elles est le nom de domaine de premier niveau (TLD pour Top-Level-Domain en anglais), aussi appelée extension ou terminaison. Il existe différents types de TLDs : la terminaison .fr est par exemple spécifique à la France. Un gTLD (pour generic top level domain) est au contraire une extension transnationale : la plus répandue jusqu’ici est évidemment .com, pour commercial. Cette dernière, comme tous les TLDs, fait partie d’un système de nom de domaine, qui représente pour ainsi dire la liste des adresses du Web. Quelles sont les différences entre ces gTLDs et les autres noms de domaine de premier niveau ? Et comment sont-ils répartis ?

Extensions spécifiques aux pays et extensions génériques

Parmi les noms de domaine de premier niveau, on distingue les gTLDs des ccTLDs. Des exemples de TLDs génériques célèbres en dehors de .com sont .org, .net et .info. Les ccTLDs (de l’anglais Country code top-level domain) sont au contraire spécifiques aux pays correspondants : par exemple .de pour l’Allemagne et .uk pour le Royaume-Uni. Un nom de domaine de premier niveau générique n’induit pas de zone géographique, mais plutôt un champ thématique : la terminaison .org, pour organisation, renvoie en général aux organisations à but non lucratif. L’extension générique .info quant à elle laisse supposer que le site Web comporte un caractère informatif. Les gTLDs, au contraire des ccTLDs, sont toujours au moins composés de trois lettres.

Au commencement de l’Internet il n’y avait qu’une poignée de noms de domaine de premier niveau génériques. En janvier 1985, les extensions  .com, .org, .net, .edu, .gov, .int et .mil ou .arpa ont été introduites comme les premières extensions génériques. Les ccTLDs suivirent dans la même année. Des centaines de terminaisons génériques ont été développées entre temps, notamment à cause de l’introduction progressive des nouveaux gTLDs.

Votre propre domaine .fr !

Démarquez-vous avec un nom de domaine unique et une adresse email personnalisée !

Simple
Sécurisé
Assistance 24/7

gTLDs sponsorisés et non sponsorisés

On différencie deux formes fondamentales de TLDs génériques : ceux qui sont sponsorisés et ceux qui ne le sont pas. Pour recevoir une adresse Internet avec un TLD sponsorisé, certaines conditions doivent être remplies. Ces éditions sont définies par des sponsors (entreprises ou organisations), qui sont aussi responsables des directives et de l’exploitation générale de leur TLD.  .gouv est par exemple une extension sponsorisée par le gouvernement français, tout comme l’est .int pour les organisations internationales ou .jobs pour les offres d’emploi d’entreprises.

Les TLDs non sponsorisés sont au contraire exploités et contrôlés de manière centralisée. C’est en effet l’ICANN (Internet Corporation for Assigned names and numbers) qui est responsable de cela, en collaboration avec divers partenaires. On prévoyait initialement, lors de l’introduction du premier TLD non sponsorisé, que son acquisition nécessitait de remplir certaines conditions. Un site Web devrait, tout comme avec les gTLDs sponsorisés, comporter un rapport clair avec l’extension sponsorisée : l’extension .com devrait par exemple être uniquement réservée aux entreprises, .net devrait concerner les fournisseurs de services Internet tandis que .pro devrait induire un rapport professionnel dans divers champs d’application. Ces plans ont cependant été abandonnés et les gTLDs non sponsorisés ont été mis à la disposition de tous les particuliers intéressés, entreprises, organisations, etc.

Aperçu des gTLDs traditionnels

En raison des attributions en masse de ces nouveaux TLDs, il est difficile de parler de répartition ordonnée de ces extensions génériques. Vous trouverez dans notre article sur les nouveaux TLDs des informations plus complètes sur les premières « nouvelles » extensions attribuées. Les deux tableaux suivants proposent au contraire un aperçu des noms de domaine de premier niveau génériques classiques, en séparant ceux sponsorisés de ceux non sponsorisés.

Une terminaison n’est cependant pas représentée car elle présente un cas particulier : .arpa. Elle a été la première extension intégrée au système de noms de domaine en 1985, lorsqu’Internet s’appelait Arpanet. L’extension .arpa est aujourd’hui utilisée pour l’infrastructure d’Internet, c’est pourquoi le TLD n’est pas disponible publiquement pour un enregistrement. 

Noms de domaine de premier niveau génériques non sponsorisés

Top-Level-Domain Année d‘introduction Originairement prévu pour
.com (commercial) 1985 Entreprises
.org (organization) 1985 Organisations à but non lucratif
.net (network) 1985 Fournisseurs Internet
.info 2001 Offres informatives (mais initialement disponible pour tous)
.biz (business) 2001 entreprises
.name 2001 particuliers
.pro (professional) 2004 Groupes professionnels spéciaux

Extensions génériques sponsorisées

Top-Level-Domain Année d‘introduction Originairement prévu pour
.gov (government) 1985 Gouvernement
.edu (educational) 1985 Organisation du système éducatif
.mil (military) 1985 Organismes militaires américains
.int (international) 1988 Organisations internationales
.aero (aeronautics) 2001 Industrie aéronautique
.coop (cooperatives) 2001 coopératives
.museum 2001 Musées
.cat (catalan) 2005 Culture et langue catalane
.jobs 2005 Offres d’emploi d‘entreprises
.mobi (mobile) 2005 Sites optimisés pour mobiles
.tel (telecommunication) 2005 Présentation des contacts du propriétaire du nom de domaine
.travel 2005 Personnes, entreprises et organisations autour du tourisme / voyage
.asia 2007 Personnes, entreprises et organisations issues de l’espace Asie / Pacifique
.xxx 2011 Contenus érotiques / pornographiques
.post 2012 Membres de sociétés de courriers postaux dans le monde

gTLDs: des extensions pleines d’histoire et d’avenir

Les extensions génériques sont la pierre angulaire du Web, d’un point de vue technique, et existent depuis le commencement d’Internet. Leur attribution jouera aussi un grand rôle à l’avenir. Ces gTLDs pourraient en effet s’avérer très pertinents.

Le choix des adresses disponibles avec les terminaisons les plus populaires telles que .com, .org ou .net s’affaiblit nettement avec le temps. Cela vaut aussi pour les TLDs spécifiques aux pays, comme le montre le graphique suivant. Ainsi de nouvelles alternatives deviennent indispensables. Grâce aux nouveaux gTLDs, une multitude de nouvelles possibilités d’adresses Web est disponible, ce qui réjouit les exploitants de sites Web.

Cliquez ici si vous désirez télécharger le graphique de l’hisoire de la terminaison .com. 

Grâce aux nouveaux gTLDs, vous disposez de nombreuses possibilités pour réserver le nom de domaine souhaité, qui n’était jusque-là pas disponible avec les terminaisons .com ou .fr par exemple. 


Attendez ! Nous avons quelque chose pour vous !
Votre messagerie professionnelle

Créez une adresse personnalisée
Affichez votre sérieux sur Internet
Nom de domaine inclus
À partir d' 1 € TTC/mois
Conseiller personnel inclus !