Tout sur les nouvelles extensions

Depuis mars 2013, les extensions GTLDs (Top Level Domains génériques et en francais, domaines de premier niveau génériques) telles que .fr, .org ou .com ont été complétées par les nouveaux domaines de premier niveau (dans le jargon des connaisseurs, nTDLs). Jusqu’à présent comptabilisées au nombre de 250, il est aujourd’hui possible d’enregistrer des milliers de nouvelles extensions individuelles faisant référence à des régions, au sport voire au commerce. Les exemples sont nombreux : .paris, .music, .travail, etc. L’avantage : les noms de domaine courts et concis peuvent à nouveau être disponibles, ce qui réjouit à la fois les internautes et les moteurs de recherche. 

Pourquoi ces nouveaux domaines ?

Les sites Internet se multiplient sur la Toile, qui s’est incroyablement agrandie au cours des dernières années. Etant donné que les noms de domaine courts et concis accompagnés des extensions .fr ou .com se font de plus en plus rare, il a fallu recourir à des alternatives. En conséquence, les adresses Internet sont devenues longues et complexes, par exemple acheter-chaussures.fr, voire même acheter-chaussures-bon-marche.fr. Face à cette augmentation de termes, l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) a pris la décision d’introduire de nouvelles extensions.

L’infographie suivante illustre bien la nécessité de ces nouveaux TLDs :

Cliquez ici afin de télécharger l’infographie sur les noms de domaine en .com.

L’extension de domaine .com est le TLDs le plus utilisé au monde avec plus de de 127 millions d’enregistrements en 2015. Ensuite vient le chinois .cn puis l’allemand .de. Etant donné la saturation imminente des adresses Internet, l’ICANN a pris la bonne décision d’introduire de nouvelles extensions.

L’introduction de ces nouveaux TLDs

L’objectif de ces nouvelles extensions est également de permettre une plus grande liberté de choix. Entre 2000 et 2004, de nouveaux GTLDs ont été introduits mais c’est en 2008 que les directives générales ont été assouplies. Depuis lors, presque tous les termes sont possibles tant que ceux-ci respectent les consignes de l’ICANN et restent singuliers. Ces nouvelles extensions permettent désormais aux entreprises de disposer à nouveaux de noms de domaine concis et simples. Ainsi, il est possible de remplacer l’adresse acheter-chaussures-bon-marche.fr par www.acheter.chaussures, nom attractif à la fois pour les internautes mais aussi pour les moteurs de recherche.

Conseil

Toujours sans nom de domaine ? Obtenez-en un dès maintenant avec 1&1 IONOS !

Le rôle de l‘ICANN

L’ICANN est une association chargée du dépôt des noms de domaine à travers le monde et veille à leur singularité. Cette organisation à but non lucratif, dont le siège se trouve en Californie, a introduit les nouveaux TLDs pour la première fois en 2013. Depuis, un nouveau terme est lancé chaque semaine, et il faudrait des années avant que tous les noms de domaines soient attribués. Beaucoup critiquent le fait que cette diversité de nom de domaine entraîne une instabilité dans le système. Toutefois, l’ICANN prévoient la création d’environ 5000 nouvelles extensions avant que le DNS (Domain Name System) ne soit surchargé.

Avantages de ces nouveaux TLDs

Le principal avantage des nTLDs (nouveaux Top Level Domains) est qu’ils ouvrent la voie à d’infinies combinaisons, au moment où beaucoup de noms de domaine ne sont plus du tout disponibles. Il en est désormais fini des noms de domaine trop longs, désormais, il est possible de créer des extensions courtes et concises.

Les avantages des nTLDs :

  • font référence à des lieux géographiques, ex : www.bienvenue.paris ;
  • reflètent l’orientation de la page, ex : www.balades-fluviales.paris ;
  • permettent une multitude de combinaison, ex : www.plongee.paris ;
  • sont facilement reconnaissable

Nouvelles extensions et SEO

Google traite-t-il ces nouveaux noms de domaine autrement ? Cela influence-t-il leur référencement pour les moteurs de recherche ? Rien n’est encore sûr. Ce que l’on constate pour l’instant, c’est que Google ne fait aucune différence sauf dans le cas de quelques extensions telles que les noms géographiques. En France, le .fr est bien mieux référencé que le .de voire le .es. Et inversement. D’après le site ZDNet.fr, le choix du nom de domaine ne fait aucune différence pour le moteur de recherche. Même si l’extension est composée d’un bon mot-clé (ex : .app ou .paris), cela n’a aucune influence sur le référencement de la page.

Quels sont les nouveaux TLDs ?

La liste des nouveaux noms de domaine de premier niveau est longue et ne cesse de croître. Si vous souhaitez avoir un aperçu de ces nouvelles extensions déjà enregistrées et de celles qui vont suivre, il est judicieux de jeter un œil sur le site des bureaux d’enregistrement (registrars). Ces prestataires ne permettent pas l’enregistrement de toutes les adresses. Aussi, la loi du premier arrivé, premier servi reste de vigueur. Voici la liste des thèmes de ces nouvelles extensions :  

Termes se rapportant à des sujets ou des offres particulières : ces termes font référence à notre quotidien. Magasin, sport, application, toutes ces nouvelles extensions se rapportent à l’offre des sites Internet et sont particulièrement appréciées.

Termes du champ lexical de l‘internet : ces notions faisant référence au jargon du Web sont aussi très appréciées, telles que .blog, .web voire .online.

Termes géographiques : Au-delà des domaines de premier niveau nationaux tels que .fr ou .de, il est possible désormais de créer extensions qui se rapportent à des lieux tels que .jura, .paris, .alpes.

Ce graphique vous présente quelles sont les extensions les plus populaires actuellement. Les chiffres dates de 2016.

Cliquez ici pour télécharger l’infographie sur les Top-Level-Domains les plus populaires.

Est-ce que le choix est limité ?

Malgré l’immense choix, les administrateurs de site Internet peuvent être limités dans leur achat ou réservation de nom de domaine. Ce principe s’applique déjà aux TLDs classiques. Chaque enregistrement de domaine implique des règles strictes à respecter. Toute organisation chargée des dépôts de noms de domaine présente ses directives propres et exige que les propriétaires s’y tiennent. Par exemple : les extensions de domaine faisant référence à des noms de régions ne peuvent être choisie que par les entreprises siégeant dans la localité en question.

Il faut aussi prendre le droit des marques en considération. Seuls les entreprises et les détenteurs de droits disposent des appellations protégées. Grâce à ces nouvelles extensions, les compagnies internationales telles que Google, Apple ou Total sont autorisées à fonder leurs propres TLDs : .google, .apple, .total.

Comment sécuriser les nouvelles extensions ?

Les nouvelles extensions ne sont pas encore toutes approuvées. Tandis que certaines sont sur le point d’être lancées, d’autres sont encore en attente. En fonction du statut de ces nTDLs, les possibilités permettant le dépôt de votre nom de domaine avec l’extension voulues sont variées.

Précommande sans engagement

Si un nom de domaine ne présente aucune restriction, il est possible de précommander celui-ci sans engagement. Cette procédure est en règle générale gratuite. Dès que le rendez-vous et que les conditions du nTLD sont convenus, le bureau d’enregistrement prendra contact avec vous. Celui-ci décidera alors si le nom de l’extension peut être sécurisé ou non.

Réservation sans engagement

Lorsque la date de lancement de votre extension est convenue, les prix ainsi que les conditions d’enregistrement seront fixés. Ces prix sont diffèrent des domaines de premier niveau classique et varient en fonction de leur pertinence. Les clients peuvent précommander leurs extensions sans engagement et les remettre sur le marché par la suite.

Conseil

Les précommandes et les réservations sans engagement ne garantissent pas la propriété d’extensions. En effet, seul les autorités en droit peuvent valider les demandes des bureaux d’enregistrement.

Enregistrement

Si vous désirez acheter un nom de domaine, vous pourrez trouver sur le site internet de votre registrar une liste des nTDLs disponibles. Ces nouvelles extensions peuvent être enregistrées normalement en fonction de leur disponibilité. Il est possible, sur le site internet du registrar, de vérifier la disponibilité d’un domaine et ensuite de l’enregistrer: 

Domaine Check
  • .shop
  • .online
  • .blog
  • .travel
  • .business
  • .hotel