Shutdown de Linux : commandes pour arrêter et redémarrer Linux

On entend par « shutdown » l’arrêt ou la désactivation systématique d’un ordinateur ou d’un serveur. Dans ce cadre, l’alimentation des principales composantes du système est coupée de façon contrôlée : les programmes utilisateurs sont arrêtés, les processus et les protocoles actifs sont enregistrés sur le disque dur, les pilotes des appareils sont supprimés et les paramètres utilisateur sont enregistrés. Avec ses différentes options, la commande shutdown permet d’arrêter, de désactiver ou de redémarrer simplement les systèmes d’exploitation Linux. Les commandes shutdown de Linux doivent être saisies dans le terminal Linux que vous pouvez ouvrir à l’aide de la combinaison de touches [Ctrl] + [Alt] + [T]. Vous pouvez fermer la fenêtre du terminal en appuyant sur [Ctrl] + [D].

Principales commandes shutdown de Linux

La commande shutdown joue un rôle essentiel lorsque vous souhaitez arrêter ou redémarrer Linux via le terminal. Vous pouvez lui adjoindre une option suivie par une heure et un message. La syntaxe de la commande shutdown de Linux ressemble à ce qui suit :

shutdown [OPTION] [HEURE] [MESSAGE] 

Pour de nombreuses commandes présentées ici, il existe plusieurs variantes permettant d’arriver au même résultat.

Arrêter Linux normalement

 

shutdown -h

Linux s’arrête après une minute. L’option « -h » renvoie explicitement au fait d’éteindre ou de désactiver le système. Vous pouvez généralement obtenir le même résultat en saisissant simplement la commande shutdown.

shutdown

Redémarrer Linux normalement

 

shutdown -r

Linux redémarre après une minute. L’option « r » renvoie ici à « reboot » ou redémarrer.

Arrêter immédiatement Linux

 

shutdown -h 0

Linux est immédiatement arrêté. Dans ce cas, la commande shutdown est suivie par l’option « h » et l’indication temporelle « 0 » pour « immédiatement ». La commande suivante permet également d’arrêter Linux immédiatement et est beaucoup plus courante :

shutdown now

Redémarrer Linux immédiatement

 

shutdown -r 0

Linux est immédiatement redémarré. La commande shutdown est suivie par l’option « r » et l’indication temporelle « 0 » pour immédiatement. La commande suivante permet également de redémarrer Linux immédiatement et est plus fréquemment utilisée :

shutdown -r now

Le shutdown de Linux normal avec un délai d’une minute est principalement utile en cas de solutions multi-utilisateurs, c’est-à-dire lorsque plusieurs utilisateurs accèdent à un ordinateur ou à un serveur Linux. L’administrateur réseau a alors la possibilité de mettre en place une note correspondante pour les utilisateurs sous la forme d’un message sur le mur afin de les informer du fait que le système sera arrêté ou redémarré sous peu. Si Linux est uniquement utilisé sur un ordinateur, les commandes « Arrêter immédiatement Linux » ou « Redémarrer immédiatement Linux » sont également possibles sans difficulté.

Conseil

Sous Linux, les commandes shutdown fonctionnent uniquement si vous disposez des droits d’administrateur correspondants. Dans certains systèmes Linux, vous pouvez contourner cette difficulté en faisant simplement précéder la commande shutdown de Linux de la commande « sudo », par exemple avec la syntaxe « sudo shutdown now » ou « sudo shutdown r 0 ».

Arrêter ou redémarrer Linux à une heure précise

Naturellement, il est également possible d’arrêter ou de redémarrer Linux après un intervalle de temps ou à un moment précis. Pour ce faire, on ajoute un nombre de minutes ou une heure précise après la commande shutdown de Linux comme le montrent les exemples suivants :

Arrêter Linux après 20 minutes

 

shutdown -h 20

Linux s’arrêtera 20 minutes après la saisie de la commande. La commande suivante est plus courante et mène au même résultat :

shutdown +20

Redémarrer Linux après 20 minutes

 

shutdown -r 20

Linux redémarrera 20 minutes après la saisie de la commande. On peut également écrire cette commande avec un symbole plus.

shutdown -r +20

Redémarrer Linux à 17 h 30

 

shutdown -h 17:30

Sous Linux, l’indication des heures se fait au format 24 heures selon le schéma (hh:mm). Dans cet exemple, Linux redémarrera à 17 h 30. Ici aussi, il est possible d’omettre l’option « h » qui est utilisée explicitement pour l’arrêt ou la désactivation du système :

shutdown 17:30

Redémarrer Linux à 17 h 30

 

shutdown -r 17:30

Linux redémarrera à 17 h30. Dans ce cas, l’option « r », signifiant « reboot », ne peut évidemment pas être retirée puisque dans le cas contraire, cela correspondrait à un arrêt de Linux sans redémarrage.

Shutdown de Linux – autres commandes

En dehors des commandes shutdown de Linux mentionnées ci-dessus, il existe également une série d’autres commandes et options concernant l’arrêt, la désactivation ou le redémarrage d’un système d’exploitation Linux. En général, elles peuvent également être associées dans des syntaxes permettant un shutdown de Linux à un moment précis.

Note

Il existe une différence entre « arrêter un système » et « désactiver un système » : Lors de l’arrêt, tous les processeurs (CPU) sont arrêtés alors qu’avec une désactivation, l’alimentation électrique est également coupée. De façon générale, on entend par arrêt (« shutdown ») à la fois l’arrêt et la désactivation d'un système.

Désactiver Linux

 

shutdown -P

Cette commande indique explicitement que le système doit être arrêté et que l’alimentation électrique doit être coupée.

Mettre en place un message sur le mur

 

shutdown 'ÉCRIVEZ VOTRE MESSAGE'

Un message sur le mur est une note apparaissant sur l’écran des utilisateurs du système d’exploitation. Un tel message permet par exemple à l’administrateur d’informer les utilisateurs d’un arrêt imminent du système.

Interrompre un arrêt ou un redémarrage prévu

 

shutdown -c

Grâce à cette commande, vous pouvez annuler un arrêt ou un redémarrage à venir. Pour ce faire, le processus ne doit pas avoir été engagé.

Le terminal de Linux permet d’arrêter, de désactiver et de redémarrer votre système d’exploitation. Au lieu de saisir directement les commandes shutdown de Linux, vous pouvez installer une interface graphique utilisateur prenant la forme d’un logiciel, par exemple le programme qshutdown spécifiquement adapté à la distribution Linux Ubuntu.

Note

Dans l’article « Aperçu des principales commandes de Linux », vous trouverez toutes les commandes importantes vous permettant de gérer un système d’exploitation Linux via un terminal.


Attendez ! Nous avons quelque chose pour vous !
Votre messagerie professionnelle

Créez une adresse personnalisée
Affichez votre sérieux sur Internet
Nom de domaine inclus
À partir d' 1 € TTC/mois
Conseiller personnel inclus !