Logiciels de contrôle de qualité : les tests unitaires

Les tests unitaires permettent d’analyser les composants individuels des programmes d’ordinateurs. Les fonctionnalités de ces éléments sont examinées avant que les logiciels ne les prennent en compte. C’est grâce à ce test qu’il est possible de vérifier de manière relativement rapide et simple si les composants en question fonctionnent comme prévu par les développeurs. Les tests unitaires comptent parmi les moyens les plus efficaces pour détecter à temps les erreurs présentes dans les codes.  

Les tests unitaires jouent un rôle important en matière de contrôle de qualité sur les logiciels. La méthode agile repose beaucoup sur ce système qui permet une analyse fréquente. Celle-ci est également automatique. Les programmes correspondants exécutent n’importe quel test unitaire par simple pression de bouton. En règle générale, le programme de test utilisé est rédigé dans le même langage que l’objet testé.

Quelle est l’utilité d’un test unitaire ?

La notion de test unitaire est utilisée car elle permet d’analyser les unités les plus petites d’un logiciel. Et il est bien connu que ces éléments du système les plus infimes sont les modules.

Il convient de vérifier ces derniers dès le processus de développement car il est assez aisé et rapide de corriger les erreurs lors de la phase de test du module. Alors qu’au cours des phases qui suivent, les processus sont plus fastidieux. Les tests unitaires traitent principalement les propriétés fonctionnelles. Le développeur exécute en règle générale ces tests lui-même. Il leur assure l’exactitude des fonctionnalités.

Environnement de test pour les tests unitaire

Une caractéristique importante des tests unitaires est leur isolement. Ce test n’exécute qu’une fonction concrète tandis que toutes les influences extérieures, comme par exemple la communication avec les autres systèmes, sont au préalable laissées de côté. Les interactions avec les autres composants sont exclues. Il est ainsi possible de bien cibler où se trouve les erreurs étant donné que seul un bloc isolé a été testé.

Le test est réalisé dans un environnement dit autonome. Ce contexte spécifique doit tout d’abord être créé ce qui peut se révéler assez complexe et chronophage s’il est fait manuellement. Etant donné qu’un module ne peut être exécuté de manière indépendante, il est nécessaire de se procurer ce qu’on appelle un harnais de test (de l’anglais test harness). L’objet de mesure forme un programme exécutable seulement s’il est accompagné de ce harnais de test. Afin de créer un environnement de test réaliste, il faut mettre en place des objets auxiliaires (stubs) qui servent de remplaçant si jamais le module à tester nécessite d’autres composants pour l’interaction.

Frameworks de test pour les tests unitaire

L’objectif des tests unitaires est de détecter des erreurs au sein des composants individuels. Pour assurer l’exactitude d’un code au cours de son développement, il est possible d’exécuter ces tests unitaires de manière fréquente. C’est pour cette raison qu’il est important d’automatiser ce processus.

Il existe des Frameworks de test pour logiciels spécifiques qui servent à exécuter des tests unitaires. Ces derniers existent dans presque tous les langages de programmation. Ils lisent les textes sources et détectent les erreurs. Ces outils créent l’environnement de test décrit plus haut de manière automatique. Le développeur se concentre pour sa part sur la définition des scénarios de tests.

Vous trouverez dans la page Wikipédia (en anglais) une liste complète des Framework de test pour les langages de programmation.


Attendez ! Nous avons quelque chose pour vous !
Votre messagerie professionnelle

Créez une adresse personnalisée
Affichez votre sérieux sur Internet
Nom de domaine inclus
À partir d' 1 € TTC/mois
Conseiller personnel inclus !