LAN – Local Area Network : aperçu de la technologie

Le Local Area Network ne sert pas uniquement à assurer la connexion nécessaire entre les ordinateurs de gamers lors d’une LAN. Il est aujourd’hui utilisé dans de nombreux foyers afin de permettre à plusieurs appareils numériques d’accéder à Internet ou d’utiliser une imprimante en commun. Mais qu’est qu’un LAN exactement, en quoi diffère-t-il des autres types de réseaux et quelles technologies interviennent dans ce cadre ?

Qu’est qu’un LAN ?

LAN est l’abréviation de Local Area Network. Elle désigne les réseaux avec une étendue spatiale limitée. La plupart du temps, les LAN sont utilisés dans les domiciles privés ou dans des entreprises pour mettre en place un réseau local ou un réseau d’entreprise. Ils permettent aux différents appareils de communiquer les uns avec les autres. Sans un tel réseau, l’échange de données serait impossible.

Un réseau local est composé d’au moins deux appareils, mais peut également connecter plusieurs milliers d’appareils. Si des distances importantes doivent être couvertes, on utilise alors plutôt des réseaux métropolitains ou des réseaux étendus. Un Local Area Network peut connecter des ordinateurs, des smartphones, des imprimantes, des scanners, des périphériques de stockage, des serveurs et d’autres appareils en réseau entre eux et avec Internet. Prenons un exemple : si une imprimante est connectée à un ordinateur à l’aide d’un câble USB, seul ce PC peut en principe y accéder. En revanche, si l’on intègre l’imprimante dans un réseau, plusieurs appareils du foyer pourront utiliser l’imprimante.

Remarque

Internet est le rassemblement de nombreux LAN communiquant ensemble via un réseau étendu et des nœuds réseau.

Différences entre réseau étendu, réseau local sans fil et réseau métropolitain

Lorsque l’on s’intéresse aux LAN, d’autres termes font souvent leur apparition : WAN, WLAN et MAN sont autant de termes aux sonorités similaires, qui désignent pourtant des types de réseaux différents. WLAN est l’abréviation de Wireless Local Area Network et est plus connu à l’international sous l’appellation Wi-Fi. Il s’agit d’une variante de LAN sans fil dans laquelle les ordinateurs sont connectés ensemble par des ondes radio. Ce n’est pas le cas des MAN et des WAN. Ces réseaux se distinguent uniquement du réseau local par leur taille.

WAN signifie Wide Area Network ou réseau étendu. Ce réseau permet de relier ensemble des LAN ou des MAN sur de grandes distances. Un réseau étendu peut couvrir des États ou des continents entiers. MAN signifie en revanche Metropolitan Area Network ou réseau métropolitain. Ce réseau est le grand frère du réseau local et relie des appareils au sein d’une ville ou d’une région métropolitaine. Dans la plupart des cas, les MAN utilisent la fibre pour connecter plusieurs LAN entre eux. Un MAN peut couvrir jusqu’à 100 km.

Comment fonctionne un LAN ?

De nos jours, presque tous les LAN sont réalisés via Ethernet. Par le passé, les réseaux locaux étaient également obtenus avec les technologies suivantes qui ne jouent toutefois plus aucun rôle aujourd’hui :

  • Token Ring
  • DECNET
  • FDDI (encore utilisé partiellement aujourd’hui afin de connecter les technologies Ethernet et Token Ring)
  • ARCNET (obsolète, mais toujours utilisé dans l’automatisation industrielle)

Ethernet permet d’atteindre des taux de transfert de données de plusieurs centaines de Go/s. Cette technologie utilise un câble paire torsadée ou un câble en fibre (méthode la plus récente). Alors que les traditionnels câbles en cuivre permettent de couvrir 100 mètres au maximum, les câbles en fibre peuvent s’étendre sur plusieurs kilomètres. Afin de garantir que les données sont effectivement transmises via le câble et ne se bloquent pas mutuellement, on utilise par exemple la technologie CSMA/CD. Dans le cas d’un réseau local sans fil dans lequel les paquets de données sont transmis via un signal radio, on utilise le CSMA/CA.

Un réseau local Ethernet peut être divisé en plusieurs LAN virtuels (VLAN) ou plusieurs LAN physiques. Cette division virtuelle permet aux administrateurs de partitionner des réseaux sans devoir apporter de grandes modifications à l’infrastructure.

Pour diviser les Local Area Networks, on utilise des commutateurs et des routeurs. Ce matériel servant d’interface assure la connexion entre les différents participants au réseau et veille à ce que les paquets de données atteignent leur destination. La connexion est également effectuée via un routeur lorsque des données doivent être transmises depuis un réseau local sur Internet ou lorsque des informations doivent être consultées auprès de plusieurs réseaux ou centres de calcul. Les répéteurs et les hubs, qui assuraient des tâches similaires par le passé, ne sont plus guère utilisés dans les réseaux locaux modernes.

Des composants physiques sont également nécessaires pour créer un LAN tels que des câbles réseau, des prises réseau et des patchs réseau. Ils relient les différents appareils au serveur et permettent aux administrateurs réseau et aux administrateurs locaux d’installer correctement le réseau, que ce soit au bureau ou au domicile.


Attendez ! Nous avons quelque chose pour vous !
Votre messagerie professionnelle

Créez une adresse personnalisée
Affichez votre sérieux sur Internet
Nom de domaine inclus
À partir d' 1 € TTC/mois
Conseiller personnel inclus !