Comparatif : OpenShift vs Kubernetes

Dans le développement logiciel et dans d’autres domaines informatiques, travailler avec les conteneurs fait depuis longtemps partie du quotidien. C’est pourquoi différents fournisseurs proposent aujourd’hui leurs propres outils de gestion sur le marché. Kubernetes et OpenShift sont deux des plus connus. Même si ces solutions offrent des platesformes de conteneurs complètes, elles se distinguent sur certains points. Les développeurs doivent dont réfléchir au produit qui leur convient le mieux.

Managed Kubernetes de IONOS

Le moyen le plus simple de gérer les charges de travail en conteneur. Configuration automatisée des clusters Kubernetes ainsi que visibilité et contrôle maximum des clusters K8s.

  • Stockage persistant
  • Assistance 24/7
  • Configuration automatisée des clusters

Kubernetes : le projet open source

Kubernetes (également appelé K8s) est probablement le gestionnaire de conteneurs le plus connu à l’heure actuelle. Ceci s’explique en premier lieu par le soutien important que le projet a reçu des employés de Google. D’autre part, Kubernetes propose une vaste palette de fonctionnalités et peut être adapté à presque tous les projets. Une flexibilité liée au fait que ce logiciel est en open source et qu’il est donc possible de trouver de nombreuses distributions sur Internet. La vaste communauté rassemblée derrière Kubernetes est par ailleurs très compétente : en cas de problème ou de question, on trouve rapidement quelqu’un susceptible de nous aider.

La flexibilité de Kubernetes fait toutefois qu’il n’existe pas de solution prête à l’emploi. Dans de nombreux cas, vous devrez paramétrer vous-même un grand nombre d’éléments pour permettre le fonctionnement de la gestion des conteneurs. Il est toutefois possible d’utiliser Kubernetes sur n’importe quel système d’exploitation.

Conseil

Kubernetes a suscité votre intérêt et vous souhaitez utiliser cet outil d’orchestration pour votre projet ? Avec https://www.ionos.fr/cloud-d-entreprise/managed-kubernetes "Managed Kubernetes pour l’hébergement de votre cluster">Managed Kubernetes de IONOS, vous pouvez profiter des avantages de ce logiciel sans efforts d’implémentation et de maintenance.

OpenShift : la solution professionnelle

À l’instar de Kubernetes, il n’existe pas un seul OpenShift. Red Hat, la société qui l’a développé, propose divers produits. La première différence avec Kubernetes est de taille : OpenShift est un produit payant. Cela signifie toutefois que l’on peut compter sur une assistance professionnelle. Pour Kubernetes en revanche, l’utilisateur doit se reposer sur l’aide volontaire des experts de la communauté, Red Hat garantit une assistance.

La livraison sous forme de produit fini apporte non seulement du confort, mais aussi un certain degré de sécurité. Puisque le système est fermé et configuré par les experts de Red Hat, l’utilisateur peut s’attendre à un niveau de sécurité élevé. La configuration manuelle de Kubernetes implique quant à elle de veiller personnellement à la mise en place de tous les mécanismes de sécurité.

L’offre de Red Hat comporte également une solution open source gratuite avec OpenShift Origin. Les autres offres sont disponibles sous forme de platforme as a service. Si les packs proposés par Red Hat se distinguent dans leur contenu, ils sont tous, en principe, des variantes hébergées. Le fournisseur met donc à disposition la configuration matérielle et logicielle nécessaire. Il est ensuite possible d’accéder à l’environnement de test sécurisé avec la technologie de conteneurs via Internet. Il n’est pas nécessaire de disposer d’un serveur propre.

Le point commun de tous les produits est qu’ils reposent sur Kubernetes. En choisissant OpenShift, vous optez donc pour une distribution Kubernetes avec en complément un service après-vente. Plutôt que de devoir configurer manuellement K8s, louer OpenShift vous permet de disposer d’un environnement prêt à l’emploi que vous pourrez utiliser sans attendre pour le développement, les tests et le déploiement.

OpenShift vs Kubernetes : tableau comparatif

OpenShift étant basé sur Kubernetes, il existe un certain nombre de points communs entre ces deux outils. Ces solutions se distinguent toutefois par certains points.

  OpenShift Kubernetes
Système d’exploitation Linux, Fedora, CentOS Tout système d’exploitation
Sécurité Routine de sécurité élevée La sécurité dépend de l’utilisateur
Cycle de mises à jour Environ 3 par an 4 par an
CI/CD Font partie intégrante du logiciel Possibles avec Jenkins
Convivialité Pensé pour une utilisation simple Utilisation moins pratique
Interface utilisateur Interface simple Un tableau de bord peut être installé ultérieurement
Cible OpenShift vise les entreprises, mais peut être adapté Kubernetes peut être utilisé pour toute taille de projet
Modèles Moins conviviaux Flexibilité élevée grâce à Helm de Kubernetes
Mise en réseau Open vSwitch offre des possibilités de mise en réseau Des plugins de fournisseurs tiers permettent la mise en réseau
IONOS Cloud Compute Engine

Les moyennes et grandes entreprises choisissent le Cloud Made in Germany. IaaS et PaaS du champion caché aux champions cachés.

  • Sûr
  • Fiable
  • Flexible

En résumé : quelle solution choisir ?

D’un point de vue technique, aucune solution n’est supérieure à l’autre. Certains éléments sont gérés différemment, mais sont tout à fait comparables. La première question qu’il convient de se poser est de savoir si vous souhaitez pouvoir vous reposer sur le confort d’OpenShift ou si vous souhaitez disposer de la flexibilité totale offerte par Kubernetes. Pour ce faire, il sera toutefois nécessaire d’investir un temps considérable dans l’installation du logiciel.

OpenShift est recommandé aux personnes aimant être accompagnées. D’une part, tout y est déjà correctement installé et d’autre part, vous pourrez vous appuyer sur l’assistance professionnelle de Red Hat. La communauté de Kubernetes ne doit toutefois pas être prise à la légère : elle compte des experts pouvant vous aider dans n’importe quelle situation.

Page top