Qu’est-ce qu’une mémoire vive (RAM) ?

Le terme RAM ou mémoire vive revient souvent lorsqu’il s’agit d’acheter un ordinateur, une tablette ou un smartphone. Même dans le cas des smart TV, la nouvelle génération de téléviseurs, la taille de la RAM joue un rôle important dans les performances de l’appareil. Qu’il s’agisse de streamer des films, surfer sur Internet ou écrire des emails, l’appareil télécharge à chaque action des données qui doivent être stockées temporairement. Pour que la communication entre les différents composants fonctionne, les fabricants d’ordinateurs utilisent la mémoire vive. Mais qu’est-ce que la RAM précisément ?

Qu’est-ce qu’une mémoire vive et à quoi sert-elle ?

La mémoire vive, RAM en anglais (Random Access Memory) est une mémoire temporaire dans laquelle le système d’exploitation d’un appareil enregistre temporairement les programmes et processus en cours. Elle sert, pour schématiser, de mémoire à court terme pour un ordinateur et offre au processeur les données nécessaires pour le calcul des processus et programmes en cours d’exécution.

Même les versions intermédiaires d’un tableau Excel, par exemple, sont enregistrées dans la mémoire vive de l’ordinateur pour que le processeur puisse y avoir accès à tout moment. La rapidité de l’ordinateur dépend de la vitesse de lecture et d’écriture ainsi que du taux de transmission de données et de la capacité de stockage de la mémoire vive. Si la RAM est surchargée, il peut arriver qu’un sablier, ou tout autre signe visuel du même genre, s’affiche sur l’écran. Dans ce cas, l’ordinateur indique qu’il fonctionne, mais qu’il n’a pas encore pu avoir accès à toutes les données dans la mémoire vive.

Conseil

Si la mémoire de travail est surchargée, la puissance de l’ordinateur diminue et il fonctionne encore plus lentement. Cela peut être frustrant. Dans ce cas, il peut être judicieux de vider la mémoire vive afin de supprimer les données inutiles de la RAM.

Fonctionnement de la mémoire vive : illustration

Comme nous l’avons vu, la RAM fonctionne comme une interface de stockage entre le processeur et le disque dur ou un autre support d’entrée ou de sortie. La mémoire interne du processus et la vitesse d’accès au disque dur sont en général trop réduites pour traiter le volume de données à une vitesse suffisante. C’est pour cette raison que l’ordinateur enregistre les données et code des programmes dans la mémoire vive.

L’illustration ci-dessus explicite le fonctionnement de la mémoire vive. Pour mieux comprendre, on peut utiliser l’exemple d’un tableau Excel. Si vous ouvrez un tableau Excel sauvegardé sur le disque dur, le programme enregistre les données dans la mémoire vive. Le processus accède ensuite à ces données et les traite. Dans ce cadre, la mémoire vive envoie les données au processeur par un « bus de données ». C’est beaucoup plus rapide via la RAM, car l’accès en lecture et en écriture est beaucoup plus rapide que l’accès au disque dur. Dès que votre travail avec Excel est terminé et que vous cliquez sur Enregistrer, l’ordinateur retire les données de votre mémoire vive et les transferts sur votre disque dur ou sur n’importe quel support de stockage.

Les données les plus utilisées par l’ordinateur sont enregistrées dans le cache. Le cache est une petite partie de la RAM qui est directement liée au processeur. Ce processus assure un accès beaucoup plus rapide aux données. Si vos habitudes de travail changent, la mémoire vive remplace automatiquement les données rarement utilisées par les plus utilisées.

Note

La mémoire vive sert seulement de mémoire temporaire. Dès que votre appareil est éteint, l’ordinateur supprime automatiquement les données sauvegardées dans la RAM. Pensez donc à bien sauvegarder vos fichiers et modifications sur le disque dur avant d’éteindre l’ordinateur. Si nécessaire, vous pouvez également vider vous-même la mémoire vive. Retrouvez toutes les informations dans notre article.

De combien de RAM avez-vous besoin ?

Plus l’ordinateur dispose de RAM, plus il est rapide. Cependant, cela augmente non seulement sa vitesse, mais aussi son prix. C’est pourquoi il est nécessaire de déterminer avant l’achat de combien de RAM vous avez besoin. Cela dépend de quelles tâches vous effectuez et de combien de programmes fonctionnent simultanément.

Pour une tablette qui ne servirait qu’à surfer sur Internet, 2 Go de RAM suffisent amplement. Si vous achetez un ordinateur pour un usage professionnel et pour effectuer des tâches complexes comme le traitement de vidéo ou le développement de jeux, il est judicieux d’investir dans 8 voire 16 Go de RAM.

Les valeurs suivantes peuvent vous servir de repère :

  • 4 Go de RAM : vous utilisez votre appareil principalement pour aller sur Internet, envoyer des emails et travailler sur les applications Office ? Dans ce cas, une mémoire vive de 4 Go suffit amplement.
  • 8 Go de RAM : huit giga-octets de mémoire vive est optimal si vous utilisez souvent votre ordinateur et avez souvent plusieurs applications ouvertes à la fois. Cette quantité de mémoire vive suffit pour de nombreux jeux avec des besoins standards en ressources.
  • 16 Go de RAM : une mémoire vive de 16 Go est particulièrement adaptée pour les sessions de jeux prolongées et les tâches nécessitant une forte puissance de calcul comme le traitement de vidéo ou la programmation.

Si vous savez avant l’achat quels programmes vous allez utiliser, il est conseillé de vérifier les exigences de ces programmes.

Pour les utilisateurs de smartphone, une mémoire de 2 à 4 Go suffit en général amplement. Les téléphones mobiles Android moins chers disposent à l’heure actuelle de cette quantité de mémoire vive. Apple équipe ses smartphones comme l’iPhone XR de 3 Go de RAM par exemple. Il existe également des smartphones avec 8 Go de RAM, mais ceux-ci font généralement partie des appareils haut de gamme.

Quels sont les différents types de mémoire vive ?

La RAM existe depuis aussi longtemps que l’informatique. Au fil des années, les scientifiques ont développé de nouveaux types de RAM, qui nécessitent moins d’énergie et offrent dans le même temps une grande capacité et vitesse. Déjà à la fin des années 1990 et au début des années 2000, on avait le choix entre la RAM statique (SRAM), la RAM dynamique (DRAM) et la mémoire vive dynamique synchrone (SDRAM).

Aujourd’hui, les mémoires vives de type DDR sont intégrées aux ordinateurs, tandis que les postes de travail et serveurs sont principalement équipés de RAM EEC. En outre, on fait la différence entre buffered RAM et registered RAM ainsi que DIMM, SO-DIMM et NV-DIMM.

DDR et RAM EEC : quelle différence ?

DDR signifie en anglais « Double Data Rate », ce qui peut grossièrement être traduit par « débit de données double ». C’est exactement ce dont il s’agit avec la DDR. La vitesse à laquelle les bus échangent des données entre la mémoire vive et le processeur peut être doublée. La DDR5 avec jusqu’à 50 Go/s devrait bientôt être commercialisée. Le nombre à la fin indiquant toujours la génération, le « 5 » indique ici qu’il s’agit de la cinquième génération de mémoire DDR.

La RAM EEC signifie, elle, « Error Correction Code ». Si la RAM détecte des erreurs dans les données, elle les corrige. Alors que la mémoire non EEC a toujours un nombre pair de puces, la RAM EEC a une puce supplémentaire pour huit modules de mémoire. Cette puce supplémentaire permet d’exécuter la recherche d’erreur. Comme indiqué plus haut, ce type de mémoire vive se trouve presque exclusivement dans les serveurs et postes de travail professionnels. Ainsi, les systèmes bancaires, par exemple, utilisent une RAM EEC pour assurer que les sommes d’argent arrivent à la bonne destination.

Unbuffered et registered, quelle différence ?

Tandis que, dans la RAM unbuffered (non enregistrée, UDIMM), le chipset de la carte mère sélectionne les emplacements de mémoire corrects pour les données demandées, dans la RAM enregistrée (RDIMM) cela est pris en charge par deux puces de registre intégrées dans la barrette. Ce type de mémoire vive effectue la tâche de manière indépendante et soulage ainsi le chipset de la carte mère.

La RAM dite registered est souvent présente dans des environnements de serveurs. La RAM unbuffered, en revanche, est plus adaptée aux dispositifs ayant peu de RAM. Si la mémoire vive est plus importante et donc le nombre de barrettes de mémoire vive, la charge sur le chipset de la carte mère augmente, puisque chaque barrette de mémoire vive nécessite le même nombre de lignes d’adresse.

Que signifient DIMM, SO-DIMM et NV-DIMM ?

DIMM signifie « Dual Inline Memory Module ». Ce qui signifie que les contacts dorés au bas du module de RAM sont capables de transmettre différents signaux et permettent ainsi un échange plus rapide entre la RAM et le processeur. Sur la SIMM (Single Inline Memory Module), au contraire, les faces avant et arrière ne sont pas reliées de manière électriquement conductrice.

Ces différents types de DIMM peuvent être intégrés dans un appareil informatique.

  • UDIMM : il s’agit de la RAM non enregistrée (unbuffered) mentionnée ci-dessus.
  • RDIMM : registered RAM
  • SO-DIMM : ces mémoires vives sont adaptées aux ordinateurs portables et aux petits ordinateurs en raison de leur petite taille et de leur faible consommation d’énergie. Le « SO » est l’abréviation de « Small Outline ».
  • NV-DIMM : ce sont des mémoires vives spéciales. Si vous débranchez votre appareil, les données resteront stockées dans la mémoire RAM et seront à nouveau disponibles lorsque vous le rallumerez. NV signifie « non-volatile », en anglais.

Attendez ! Nous avons quelque chose pour vous !
Votre messagerie professionnelle

Créez une adresse personnalisée
Affichez votre sérieux sur Internet
Nom de domaine inclus
À partir d' 1 € HT/mois (1,20 € TTC)
Conseiller personnel inclus !