Qu’est-ce qu’une interface graphique utilisateur (GUI informatique) ?

L’époque à laquelle seuls les scientifiques et les développeurs de logiciels pouvaient utiliser des ordinateurs est depuis longtemps révolue. De nos jours, chacun ou presque peut utiliser un PC ou une tablette, souvent sans disposer de grandes connaissances en matière de technologie. De telles connaissances ont toutefois été nécessaires pour développer les interfaces graphiques utilisateur, un type d’interfaces utilisateur.

Les premiers concepts d’interfaces graphiques utilisateur sont apparus dès les années 1970 dans l’entreprise Xerox. À l’époque, elles visaient principalement à commander un PC avec une souris et un clavier plutôt qu’avec des instructions textuelles. Le Xerox Alto fut le premier PC avec une GUI. Il fut suivi par le Macintosh d’Apple dans les années 1980. Depuis le développement des smartphones et des tablettes, le principe des interfaces graphiques s’est nettement développé. Aujourd’hui, elles permettent de contrôler des écrans avec des mouvements de doigts et des gestes.

Définition : qu’est-ce qu’une GUI ?

Les GUI sont des interfaces homme-machine. Le but de ces interfaces graphiques est de restituer le code en arrière-plan d’un système de façon aussiconviviale que possible afin de faciliter le travail au quotidien. Dans ce cadre, les symboles et les images sont d’une importance toute particulière car sans eux, une utilisation universelle et non textuelle serait impossible. À titre d’exemple, on peut citer le symbole du Wi-Fi que chacun connaît et dont le terme varie pourtant d’une langue à l’autre.

Définition

Une interface graphique utilisateur (ou GUI) est une interface permettant d’utiliser un PC, une tablette et d’autres appareils. Les GUI ont recours à des éléments graphiques comme les icônes, les menus et les images pour faciliter l’utilisation par l’utilisateur. Les interfaces graphiques utilisateur sont aussi bien utilisées par les systèmes d’exploitation que par des applications individuelles. Pratiquement tous les programmes destinés à l’utilisateur final sont aujourd’hui dotés d’une GUI.

Comment fonctionne une GUI ?

La GUI est une interface utilisateur permettant à ces derniers de communiquer avec un ordinateur. L’utilisation la plus commune est l’interaction à l’aide d’une souris et d’un clavier (l’utilisation basée sur des gestes gagnant toutefois en importance) : lorsque nous déplaçons la souris d’un ordinateur, cela déplace également le curseur à l’écran. Le signal du périphérique est transmis à l’ordinateur qui le traduit par un mouvement similaire à l’écran. Lorsqu’un utilisateur clique par exemple sur l’icône d’un programme dans la sélection de menu, l’instruction correspondante est exécutée afin d’ouvrir le programme.

On peut donc comparer une GUI à un traducteur qui intervient dans la communication entre l’homme et la machine. Sans cette GUI, nous devrions lancer les programmes et les applications en saisissant des commandes dans l’invite de commande. Ces commandes ressembleraient alors à ce qui suit (l’exemple suivant permet d’ouvrir l’explorateur de fichiers) :

C:\User\Me>start explorer

Afin de protéger votre vie privée, la vidéo ne se chargera qu'après votre clic.

Quels sont les composantes d’une GUI ?

Une interface graphique utilisateur allie un design visuel avec des fonctionnalités de programmation. Par conséquent, elle comporte des boutons, des menus déroulants, des champs de navigation, des champs de recherche, des icônes et des widgets. Dans ce cadre, l’objectif principal des développeurs est la convivialité. Parmi les composants usuels d’une GUI, on trouve :

  • les champs de saisie
  • les fenêtres
  • les écrans
  • les cadres
  • les boutons
  • les blocs de titre
  • les blocs de texte

La corbeille est un bon exemple d’élément que l’on retrouve dans la plupart des systèmes d’exploitation. Que ce soit sous Windows ou sous Mac, elle est représentée graphiquement par une corbeille à papier. Cela permet à l’utilisateur de connaître immédiatement l’utilité de la corbeille, à savoir supprimer des documents et des fichiers.

Lors du codage des GUI, les développeurs ont recours à une programmation basée sur les événements, car ils ne peuvent pas prévoir les activités qui seront effectuées par l’utilisateur. Par conséquent, il est impossible de programmer une GUI de façon linéaire. Elle doit être codée de façon à ce qu’une commande soit uniquement exécutée lorsque l’utilisateur reçoit le signal correspondant.

À quelles exigences doit répondre une GUI ?

Une bonne interface graphique utilisateur doit tout d’abord faciliter l’utilisation pour l’utilisateur. Lors de la conception, il est essentiel que la GUI permette une commande intuitive. Pour atteindre ce résultat, vous aurez toutefois besoin d’avoir une bonne compréhension des exigences et des préférences des utilisateurs. Un design orienté expérience utilisateur vise à offrir à l’utilisateur ce qu’il attend de l’application. Lors du développement d’une GUI, il convient d’accorder une attention toute particulière aux caractéristiques suivantes :

  • Interfaces simples : il est recommandé de renoncer aux éléments de design superflus et de choisir des noms simples, clairs et compréhensibles.
  • Structure orientée objectif : chaque page doit être correctement structurée ; chaque élément doit remplir une fonction claire.
  • Cohérence : en cas d’utilisation de plusieurs éléments et visuels, il est essentiel de veiller à une harmonie entre ces différents éléments.
  • Design et typographie : les unités de design, les couleurs et les textes doivent mettre au premier plan ou en arrière-plan chaque élément en fonction de son utilité. Il est également important d’opter pour des polices et des tailles de police facilement identifiables et adaptées à la fonction.
  • Tenir l’utilisateur informé : une GUI doit également informer sur les erreurs et les modifications de statut.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une GUI ?

Les interfaces graphiques utilisateur se sont imposées, car elles présentent de nombreux avantages pour les utilisateurs. Néanmoins, elles présentent également des inconvénients. Nous vous présentons les points forts et les faiblesses des GUI dans le tableau ci-dessous.

Avantages Inconvénients
Simple et conviviale Moins de flexibilité : seules les instructions préprogrammées peuvent être exécutées
Un design visuel attrayant La fonctionnalité du système ne peut pas être modifiée ou ajustée
Même les utilisateurs disposant de faibles connaissances techniques peuvent exécuter des applications simples à l’aide d’une GUI Les GUI nécessitent une importante capacité de stockage dans le système
La recherche de documents ou de fichiers est très facile grâce à une présentation visuelle Les GUI sont plus lentes que les interfaces basées uniquement sur des lignes de commande
Le système répond aux instructions que l’utilisateur peut donner de façon très intuitive grâce au format visuel Pour le développeur, il est plus difficile de concevoir une GUI facilement compréhensible
Les utilisateurs peuvent naviguer rapidement et simplement entre les différentes applications Certaines instructions nécessitent davantage de temps pour être exécutées
Résumé

Sans interfaces graphiques utilisateur, la révolution numérique aurait été impensable. Les GUI permettent même à des utilisateurs inexpérimentés de se familiariser rapidement avec les programmes. Les icônes compréhensibles par tous et le texte explicatif garantissent une très grande convivialité.


Nom de domaine en .alsace
Renforcez votre présence en ligne
locale avec le .alsace

9 € HT la 1ère année (10,80 € TTC), puis 60 € HT/an (72 € TTC)
.fr
1 € HT la 1ère année
puis 10 € HT/an
.alsace
9 € HT la 1ère année
puis 60 € HT/an
.com
1 € HT la 1ère année
puis 10 € HT/an
.org
1 € HT la 1ère année
puis 15 € HT/an