Patreon et les artistes : une voie vers une indépendance financière ?

Le temps où un artiste devait se faire remarquer par les plus grands sponsors est révolu. La globalisation et Internet permettent de nos jours d’obtenir un grand nombre de petits sponsors : les projets sur les plateformes de financement participatif brassent d’énormes sommes d’argent. Patreon est une plateforme de financement participatif d’un genre un peu différent. On n’y collecte pas de gros montants pour un projet particulier. Elle permet en revanche à des musiciens, écrivains ou à créateurs de bandes dessinées de percevoir des revenus réguliers de la part de leur communauté. Tout cela leur permet de poursuivre dans leur voie. Certains créateurs (chez Patreon, on les appelle des « Creators ») utilisent leurs revenus pour se procurer un meilleur équipement, d’autres peuvent par exemple délaisser un autre petit boulot exercé par ailleurs, pour se consacrer enfin pleinement à leur projet. Il arrive même que certains puissent embaucher des collaborateurs.

Au moyen de la plateforme, les fans (appelés « patrons » ou mécènes en français) peuvent soutenir directement leurs artistes préférés et entrer en contact avec eux et la communauté de leurs fans.

Voici comment fonctionne Patreon pour les mécènes

Pour pouvoir soutenir un créateur, il vous faut un compte Patreon et vous devez disposer d’un des modes de paiement proposés par la plateforme. Créer un compte ne prend que quelques minutes. La création d’un compte se fait soit à l’aide de son adresse mail, soit avec son compte Facebook.

Note

Facebook peut voir les données de votre profil Patreon ainsi que le destinataire de votre don si vous vous connectez avec ce profil. Vous pourrez supprimer certains droits, mais plusieurs informations auront déjà été communiquées à la plateforme du réseau social au moment de la connexion. En cas d’objections, contactez directement le service.

Une fois identifié, vous arrivez sur la page présentant votre profil d’utilisateur. Au début, Patreon vous suggère plusieurs projets parmi ceux qui sont le plus sollicités. Vous pouvez également taper le nom d’un projet que vous souhaitez parrainer.

Si vous n’avez aucun créateur en vue, faites une recherche avec des mots-clés. En cliquant sur la photo de votre profil en haut à droite, vous ferez apparaître un menu déroulant. En cliquant sur « Explore Creators »,vous arriverez sur une nouvelle page. C’est là que les « patrons » peuvent explorer les différents thèmes à la recherche des projets qu’ils souhaitent parrainer. La liste comprend le Top 20 des projets dans chaque domaine.

Si vous cliquez sur un projet, vous accédez au profil du créateur concerné. C’est là que les créateurs de contenu se présentent. Vous pouvez découvrir toutes les publications dans le fil d’actualité. Certains projets ne seront d’ailleurs pas visibles pour vous. Ce sont les « Paid Posts », réservés aux abonnés payants. Les créateurs publient souvent du contenu gratuit sur d’autres plateformes, par exemple sur YouTube. Ils utilisent dans ce cas Patreon pour y déposer du matériel bonus. Les abonnés accéderont à leurs ouvrages avant qu’ils ne soient disponibles sur les autres plateformes. Avec un simple clic sur le bouton « Become a Patron » vous rejoignez le club des sponsors.

En tant que sponsor, vous versez un certain montant à une personnede façon continue. Ce sont les créateurs qui définissent les différents paliers en fonction du montant des contributions. Les éventuelles contreparties sont également décidées par le responsable du projet. Il existe principalement deux options : soit vous réglez une participation mensuelle fixe, soit vous sponsorisez chaque publication de contenu que le créateur poste au cours du mois. Un auteur recevra par exemple 2 euros par récit court qu’il aura rédigé. S’il publie quatre récits courts en un mois, il percevra 8 euros, s’il en écrit trois, il recevra 6 euros de votre part, montant qui lui sera versé le premier jour du mois suivant.

Si vous craignez de voir votre dépense exploser en raison d’un nombre important de publications, il est possible de plafonner votre versement mensuel. Exemple : vous soutenez une personne qui poste en ligne des cours de langues, et vous lui accordez 3 euros par vidéo postée, avec une limite fixée à 3 contributions mensuelles. Le canal poste quatre vidéos par mois. Pour ce projet, votre contribution se limitera à 9 euros, car vous ne parrainez pas la quatrième vidéo.

Certains mécènes optent pour le paiement à l’avance. Patreon prélève alors immédiatement le premier montant mensuel. Dans ce cas, il est avantageux de souscrire l’abonnement au début du mois. Comme vous le voyez en haut dans l’image, le classement des contributeurs commence généralement avec un dollar US. Vu le cours de change et la TVA, cela représente en France environ un euro pour un contributeur Patreon.

Un autre élément qui encourage le versement d’argent est le classement. Certains « fans » souhaiteraient bénéficier d’autres avantages que le simple matériel bonus. Ils espèrent pouvoir échanger directement avec l’artiste, profiter de son marchandisage ou même pouvoir s’exprimer au sein de la communauté. Plus un Patron ou mécène occupe un rang élevé dans le classement, plus il convient de valoriser sa position. Habituellement, un abonné de rang supérieur bénéficie de tous les avantages relevant des rangs inférieurs.

Choisissez le montant que vous souhaitez donner, et cliquez ensuite sur le bouton « Continue ». Vous arriverez alors sur la page avec les moyens de paiement. Comme Patreon a son siège aux États-Unis, les montants sont exprimés en USD. Vous avez donc besoin d’un moyen de paiement à validité internationale. On ne peut donc devenir mécène qu’à condition d’avoir une carte de crédit. Vous devrez dans ce cas enregistrer les détails de la carte ou passer par un compte PayPal associé à une carte bancaire.

Après le règlement, vous avez un aperçu de tous les contenus des Paid-Post, accessibles pour votre rang (classement). Certains créateurs sur Patreon proposent régulièrement des groupes avec des dialogues en ligne. Pour ce faire, la plateforme met à disposition un lien vers un serveur Discord.

Pour résilier un abonnement Patreon, vous devez vous rendre dans votre espace d’abonné. Vous trouverez la fonction dans le menu déroulant accessible par un clic sur votre icône de profil en haut à droite, dans la rubrique « Memberships ». Cliquez sur « Edit » à côté du compte Patreon concerné. Vous arrivez alors à la partie qui concerne la gestion des paiements pour le compte. Cliquez alors sur « Edit or Cancel Payment » (Modifier ou annuler paiement). Une fenêtre pop-up vous propose alors deux options : modifier le paiement ou résilier l’abonnement (« Cancel your Payment »). Confirmez votre décision en cliquant sur le bouton rouge « Cancel your Payment ».

Voici comment fonctionne Patreon pour les créateurs

Les artistes et autres groupes de métiers, qui gagnent leur vie en tant que freelances doivent souvent patienter longtemps avant de voir quelqu’un leur commander une de leurs œuvres ou un de leurs ouvrages. Quand arrive la première commande, ils retrouvent enfin un peu d’air, arrivent à payer leurs matériaux et le loyer. Cotiser en vue de leur retraite reste cependant impossible pour la plupart d’entre eux. De ce fait, beaucoup d’entre eux sont obligés d’exercer une autre activité en parallèle pour subvenir à leurs besoins. Même si des admirateurs font le choix d’acheter le fruit de leur travail, cela ne suffit généralement pas pour en vivre. C’est là que Patreon entre en jeu. Grâce à cette plateforme, les artistes pourront s’assurer un revenu mensuel régulier.

Les premiers pas

S'inscrire en qualité de créateur est plus compliqué que l’inscription d’un simple abonné. Sur la page d’accueil, cliquez sur le bouton « Start My Page ». Une fois que vous avez enregistré votre nom et votre adresse mail, un assistant vous guidera pour la suite du processus : il vous aidera à créer votre page-projet.

Conseil

Vous travaillez déjà à plein temps dans votre domaine ? Le lien Already a full-time creator? (Vous êtes déjà un créateur à plein temps) vous redirige vers un formulaire dans lequel sont enregistrées les principales informations concernant votre entreprise. Si vous répondez aux critères, vous vous qualifierez vite comme un véritable expert.

L’assistant d’inscription de Patreon vous demande ce que vous créez en tant qu’artiste, et si vos contenus peuvent être accessibles aux mineurs ou non.

La prochaine étape consiste à composer votre page. Sélectionnez une photo de profil et une bannière pour identifier votre projet. Une zone de texte vous permet de préciser aux abonnés potentiels l’objet de votre activité. S’agit-il d’un long projet comme par exemple une histoire à suivre ? S’agit-il de publications individuelles concernant un domaine dont vous êtes spécialiste ? Ou bien proposez-vous du matériel bonus à des fans existants qui sont demandeurs de plus de contenu de votre part ? Tout est possible, à condition de bien savoir expliquer l’intérêt que les sponsors auront à vous soutenir régulièrement.

Enregistrez ensuite votre niveau de sponsoring (Tiers), fixez votre premier Stretch-Goal (Goals) et rédigez un court message de remerciement (Thanks) destiné aux nouveaux sponsors. Dans l’onglet Payments, vous décidez si l’argent doit être prélevé immédiatement ou tous les premiers du mois. Vous pouvez aussi choisir de prélever de l’argent uniquementpour les Paid Posts ou de manière régulière tous les mois.

L’onglet « Preview » vous permet de prévisualiser votre page.Si vous souhaitez avoir l’avis d’un de vos proches sur votre page, envoyez-lui un lien de partage. Dès que votre page vous convient, cliquez sur le bouton « Submit For Review » et votre demande Patreon sera examinée. Dès que votre projet est validé, vous pourrez publier votre premier post. L’utilitaire de Patreon vous permet d’insérer les contenus suivants :

  • Du texte
  • Des images
  • Du son
  • Des vidéos
  • Du stream en live
  • Des liens
  • Des questionnaires

Gagner de l’argent avec Patreon

Patreon ne peut pas fonctionner sans qu’il y ait des fans disposés à donner de leur argent. Il est donc très important pour les créateurs de lier à eux leurs adeptes. La seule créativité de vos publications ne suffit pas. Vos échanges avec la communauté des mécènes est un élément essentiel. Il existe d’autres avantages qui créent de la plus-value pour les abonnés. En tant que créateur, il est important que vous définissiez des Benefits par niveau de promotion. Cela vous permettra d’entretenir une certaine émulation auprès de vos fans. Il est important de bien identifier son groupe cible. Pour ce faire, il existe plusieurs moyens. Depuis août 2018, Patreon autorise l’analyse de groupes cibles à partir de Google Analytics, ainsi que l’envoi de messages vers des groupes d’utilisateurs ciblés. Si vous utilisez cette fonction, veillez à ce que votre page soit conforme au RGPD.

Selon la plateforme Patreon, voici les cinq « Rewards » qui rencontrent le plus grand succès :

  • Early Access : les sponsors voient les contenus de tous les autres
  • Matériel bonus ou contenus exclusifs
  • Questionnaires réservés aux abonnés
  • Toutes les formes d’appréciation (Shout-outs, les noms dans les génériques, personnages secondaires dans une œuvre)
  • Marchandisage (Impressions des artistes, vêtements avec logos, tasses, etc.)

En plus des récompenses destinées aux personnes ayant atteint un certain niveau de don, il existe aussi les Stretch-Goals. Ce sont des objectifs intermédiaires que se fixe uncréateur.Ces objectifs servent à booster le compte. C’est d’ailleurs ainsi que vous mesurez votre progression. Vous voyez alors si Patreon est rentable pour vous. Si vous avez atteint un Stretch-Goal (environ : un revenu de 3 000 euros par mois), vous vous engagez à fournir des bénéfices bonus (Extra-Benefit). Il peut s’agir d’une meilleure caméra pour une qualité d’image supérieure, ou l’emploi d'une personne supplémentaire pour augmenter le nombre de publications. Certains contenus demandent beaucoup de travail, mais sont fortement sollicités. Atteindre un Stretch-Goal peut constituer la motivation dont vous avez besoin pour lancer votre projet.

D'après Patreon, il y a environ 2 millions de sponsors qui soutiennent 100 000 créateurs, qui voient leur revenu doubler sur Patreon chaque année. Pour s’assurer un revenu raisonnable avec Patreon, il faut bien comprendre le fonctionnement de la publicité, et dans l’ensemble des canaux. Il est important de proposer quelque chose aux sponsors qui les intéresse et qui les interpelle dans la durée. Pour plusieurs créateurs, la disponibilité constante que leur imposent les récompenses et les réseaux sociaux, représentent une énorme contrainte.

Procédez de manière stratégique : Soyez ouvert dans votre communication, et exprimez sans détour ce dont vous avez besoin pour réaliser votre projet. Ne promettez aucune récompense qui vous impose plus de ressources et de temps que ce que Patreon ne vous rapporte. À titre d’exemple, le blog des dessinateurs sur Patreon vous conseille de ne pas diffuser de grandes illustrations tous les mois pour les petits niveaux de contributions financières. Avoir trop de personnes intéressées risque d’alourdir la charge de travail des artistes au risque de les surcharger complètement.

Voici des stratégies de bénéfices qui ont déjà fait leurs preuves sur la plateforme :

Le complément de connaissances : Cette stratégie s’appuie sur le fait que vos donateurs souhaitent en savoir plus. Moyennant une certaine somme, vous leur donnez accès à des tutoriels, à des vidéos d’entraînement ou à des cours en ligne que vous avez préparés vous-même. Ce modèle n’est pas seulement applicable à des enseignants freelance, il concerne aussi les artistes : Ils peuvent par exemple partager leur savoir-faire à l’aide d’un clip vidéo mettant en valeur leur compétence dans une technique particulière. Avec de courtes vidéos, les artistes pourront donner un avant-goût des créations à venir. Seuls les sponsors ayant atteint un certain niveau de contribution reçoivent la version intégrale. L’idéal est aussi de mettre en place un espace d’échange, par exemple un Community-Chat, où vous entrez en contact avec les personnes intéressées et répondez à leurs questions.

Des œuvres concrètes et des prestations directes : Les projets Patreon tournent très souvent autour de contenus numériques, bien qu’il existe d’autres types de projets : Moyennant une contribution financière généralement plus élevée, certains créateurs produisent des objets physiques, comme par exemple des tasses de céramiques personnalisées. D’autres proposent des prestations de services, comme des conseils personnalisés sur un thème précis, voire des séances d’entraînement.

Le sentiment confortable d’appartenir à une communauté : On peut diriger un groupe sans pour autant être un expert en la matière. Les membres d’un groupe partagent une même passion, se complètent les uns les autres et s’entraident, notamment pendant que vous êtes en train de développer une autre partie de votre projet. Parfois, le simple fait de rejoindre une communauté peut pousser certaines personnes à s’abonner à votre compte. Permettez par exemple aux sponsors de plus haut niveau de s’exprimer au moyen de sondages, d’enquêtes, voire de séances avec des questions-réponses. Les streams en live, associés à un chat sont des éléments très appréciés.

Tout pour ses fans : Si on expose son image au public, on attire des fans. Ceux-ci sont généralement enthousiasmés par le projet, mais aussi par la personne elle-même. De belles récompenses accordées aux sponsors de cette catégorie sont autant de signes de reconnaissance. On peut par exemple envisager de mettre leur nom dans un générique de film ou de vidéo. Certains réalisateurs de films vont jusqu’à utiliser le nom de leurs plus grands donateurs pour nommer certains personnages de leur film. Les fans apprécient surtout l’exclusivité. Ils aiment être autorisés à jeter un œil derrière les coulisses et à être mis en relation avec leur idole. Certains créateurs rédigent des messages personnalisés, tandis que d’autres chattent directement avec certains de leurs sponsors.

Les mêmes droits pour tous : Si vous avez beaucoup de fans à petits budgets, par exemple des adolescents, nous vous recommandons de n’avoir qu’un seul niveau sans distinction de droits. Sur le principe « Payez ce que vous pouvez », les sponsors contribuent dans la limite de leurs moyens. Ils n’ont dans ce cas pas l’impression d’être désavantagés par rapport à d’autres sponsors. Il reste malgré tout cet attrait qui les pousse à participer au projet avec un petit montant. Car les sponsors officiels ont accès à certains éléments qui ne sont pas dévoilés aux autres fans. Il peut s’agir de vidéos plus longues, d’une Community exclusive ou d’un accès à du matériel pédagogique.

Derrière le Paywall : Cette stratégie met très clairement en avant le contenu. Pour voir certains contenus, l’abonné doit payer une certaine somme. Il existe dans ce sens trois dispositifs derrière le Paywall. Vous avez les archives, le contenu Premium ou le complément de contenus.

Les archives renferment toutes les anciennes publications. Généralement, les publications les plus récentes sont accessibles gratuitement. Cela donne aux sponsors l’occasion de découvrir votre œuvre. Ils peuvent ainsi décider s’il est pertinent ou non pour eux de s’abonner pour avoir accès à toutes les publications.

Le contenu Premium permet de se familiariser davantage à un thème ou d’accéder à un niveau de qualité supérieur. Les utilisateurs non-payants se voient par exemple proposer une rapide initiation au point d’échelle. Les abonnés payants reçoivent un patron, accompagné d’un guide détaillé, expliquant étape par étape comment fabriquer un coussin ou une peluche terminés par ce type de point.

Le complément de contenu n’est pas très différent de ce que vous proposez habituellement. Seul le volume de contenu est plus important. Ce type de Paywall convient à la diffusion d’émissions par podcasting, dans la mesure où l’on n’interrompt pas une histoire à suivre, destinée à des abonnés non-payants. Un tel événement pourrait dissuader d’éventuels nouveaux donateurs. De tels fans assurent certainement leurs revenus publicitaires sur d’autres chaînes.

Patreon pour les créateurs français

Progressivement, les créateurs français réussissent eux aussi à attirer des sponsors autour de leur travail sur Patreon. Cette évolution vaut la peine d’être mentionnée quand on voit comment Patreon a été conçu jusqu’à ce jour dans une perspective très américaine. La facturation se fait en dollars, toutes les pages de leur site sont en anglais, et la majorité des sponsors viennent des États-Unis. Pour les canaux diffusés en d’autres langues, il est donc important de se forger préalablementune certaine popularité. Vérifiez la réceptivité de votre communauté de fans, sur votre propre site ou sur YouTube. Ajoutez-y un Bouton qui mène à votre page Patreon et expliquez les avantages associés au fait de s’abonner.

Notes

Les chaînes de Gaming sur YouTube connaissent bien Patreon : la plateforme de vidéo a déployé entre temps la sponsorisationsur plusieurs autres grandes chaînes. Les fans peuvent donner leur participation directement sur YouTube et soutenir leurs canaux favoris. Ils reçoivent en contrepartie certains avantages comme des émoticônes personnalisées ou du contenu supplémentaire. Jusqu’à ce jour, la commission de YouTube est de 30 %. Comparé à la concurrence, c’est beaucoup. À titre d’exemple, Patreon se contente de prélever 5 %.

Longtemps, un des principaux problèmes de Patreon a été le caractère restreint de la lisibilité des contenus de langue française. Patreon est principalement utilisé en anglais. Certains ont contourné ce problème en internationalisant leur marque et leur image. D’autres ont une bonne idée, profitent d’une bonne visibilité existante et offrent à leur fans un accès plus facile à leur projet. Dans le Podcast « Le rendez-vous TECH », on a un exemple bien connu d’un expert qui décide de lancer une émission spécialisée et diffuse son contenu via des podcasts. L’idée était cependant innovante : Il n’existait en 2009 aucune émission via podcast en français vraiment sérieuse dans le domaine de l’actualité de la technologie et d’Internet. L’expert Patrick Beja a compris qu’il fallait épouser la tendance. Les podcasts ont gagné en popularité au cours de ces dernières années. Chaque épisode est désormais écouté par environ 50 000 personnes.

En résumé

Il ne fait nul doute que Patreon peut représenter une belle source de revenus pour des artistes indépendants. Si vous souhaitez utiliser Patreon en français, nous vous recommandons cependant de bien vous faire connaître préalablement sur d’autres plateformes, et d’y installer un lien renvoyant vers votre espace Patreon. En effet, un compte n’ayant que peu d’abonnés attire rarement les sponsors potentiels. Profitez des liens qui sont proposés pour rendre l’interaction avec vos fans la plus conviviale possible et pour simplifier leurs règlements. La plateforme requiert beaucoup d’attention de votre part, car vos abonnés attendent de la transparence et des rétributions. Mais rassurez-vous, vos efforts seront récompensés, grâce aux revenus Patreon, beaucoup de créateurs peuvent vivre de leur art tout en profitant d’un contact direct avec leurs fans.