.swiss : plus qu’une simple extension

« Qui dit Suisse, dit .swiss ». L’office fédéral de la communication Suisse (BAKOM pour Bundesamt für Kommunikation) a commencé sa campagne en 2015 avec ce slogan pour convaincre les entreprises et organisations suisses des avantages du nom de domaine de premier niveau .swiss (TLD pour Top-Level-Domain en anglais). Après une phase d’introduction de trois mois déstinée en premier lieu aux organismes publics comme les municipalités, l’extension s’est élargie aux entreprises, aux associations et aux fondations. Cette extension est disponible publiquement depuis le 11 janvier2016. Les associations et fondations peuvent ainsi obtenir ce nom de domaine de premier niveau sans s’inscrire au registre du commerce et des sociétés. Cette nouvelle extension entre-t-elle en concurrence avec la terminaison .ch nationale ? Que peut rendre l’extension .swiss si spécifique ? 

Ce qui se cache derrière .swiss

Depuis 2013 l‘Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN) assigne ces nouveaux noms de domaine de premier niveau génériques (gTLDs). Après des années de préparation et un contrôle final, ces terminaisons de noms de domaine modernes sont entrées dans la compétition des nombreux systèmes de noms de domaine. En dehors de l’extension .swiss, on compte parmi les noms de domaine de premier niveau génériques gTLDs des terminaisons thématiques comme .hotel ou .restaurant par exemple, voire même géographiques comme .paris, .berlin ou .amsterdam.

L’ICANN a déverrouillé l’extension .swiss en 2015, ce qui a marqué le début de la campagne évoquée plus haut. Dès la phase d’introduction, 6 628 noms de domaine ont été attribués, dont 58% de société anonymes (SA) et 15% de Sociétés à responsabilité limitée (SARL). Depuis le lancement officiel, plus de dix mille demandes et enregistrements ont suivi. Une telle attribution prenait environ 20 jours, dans la mesure où il n’y a pas de recherche concurrente ou de restriction particulière pour l’adresse Internet souhaitée.

Que rend la nouvelle extension suisse si particulière ?

Le nom de domaine de premier niveau spécifique au pays, .ch, demeurera inchangé. Proportionnellement au nombre d’habitants, la terminaison Suisse est l’extension nationale la plus utilisée au monde. En conséquence, la plupart des possibilités de nouvelles extensions sont épuisées avec la terminaison .ch, et notamment les adresses les plus courtes.  Avec .swiss, une multitude de nouvelles possibilités s’offre aux entreprises et autres organisations pour marquer leur appartenance avec la Suisse sur le Web. Cela ne promet pas seulement un renforcement d’une marque dans son pays, mais cela garantit aussi une bonne réputation auprès d’internautes du monde entier. Par le biais de cette extension, les entreprises peuvent en effet profiter de la bonne réputation suisse. Pour garantir la qualité sur le long-terme des nouveaux noms de domaine de premier niveau génériques, l’office fédéral de la communication suisse s’appuie sur les trois éléments suivants pour ses attributions : 

  • Exclusivité : si vous souhaitez enregistrer une adresse .swiss, vous devez pouvoir prouver un rapport suffisamment pertinent avec la confédération helvétique. Sans un siège social ou un siège administratif physique en Suisse, l’attribution de l’extension est impossible. Les entreprises et entreprises individuelles doivent en outre être inscrites au registre du commerce et des sociétés suisse (ce qui n’est pas impératif avec les associations et fondations). Ce cercle exclusif est complété par des dispositifs décidés par la confédération et par les différents cantons. Les personnes physiques ne peuvent pas déposer de demande d’enregistrement.
  • Détermination de priorités des organismes publics et titulaires de droits : dès la phase d’introduction, les institutions publiques et détenteurs de propriété intellectuelle et marques déposées étaient privilégiés. La BAKOM continue de garder ce mode de fonctionnement et propose l’option d’évaluer les exigences éventuelles en une vingtaine de jours pour le dépôt d’un nom de domaine. Les souhaits d’enregistrement de noms d’adresses qui n’ont pas de rapport avec le demandeur ne seront pas non plus possibles à l’avenir.
  • Dérogation pour les noms génériques : Les noms de domaine génériques comme chocolat.swiss ou sport.swiss bénéficient d’une protection particulière. Ces derniers ne peuvent être utilisés que pour l’utilité générale et vous devez représenter le groupe de personnes concerné, totalement ou en grande partie. La BAKOM attribue de telles adresses génériques au moyen de mandats. Vous pouvez trouver une liste avec des exemples ainsi que des informations détaillées sur la candidature pour l’obtention d’un mandat d’attribution de nom de domaine.

Voici comment déposer votre adresse .swiss

Si vous remplissez les conditions concernant l’attribution d’un nom de domaine .swiss avec votre association ou entreprise, vous pouvez vous assurer l’obtention d’une adresse exclusive. En tant qu’exploitant de registres, la BAKOM a autorisé divers bureaux d’enregistrement à attribuer des nouveaux noms de domaine de premier niveau génériques. Le prix varie de fournisseur en fournisseur et oscille entre 110 et 190 francs suisses pour une année. Le nom de domaine .swiss fait donc partie des extensions les plus chères, un prix lié à l’exclusivité et à la qualité de la terminaison. Sur le site officiel dot.swiss vous trouverez un aperçu des bureaux d’enregistrement accrédités et les revendeurs de noms de domaine .swiss.