Interdiction du géoblocage : quelle est l’origine du nouveau règlement de l’UE ?

Avec le règlement relatif au blocage géographique, la première partie de la grande campagne de déblocage géographique est entrée en vigueur le 1er avril 2018. Les fournisseurs de services de contenus en ligne payants tels que Netflix, Spotify ou Amazon Prime sont tenus depuis lors de fournir leurs services dans la même mesure et avec la même qualité, même si un client payant réside temporairement dans un État membre de l’UE qui ne correspond pas à son domicile spécifié dans le contrat. Les restrictions concernant le nombre d’appareils dont l’accès est autorisé n’ont plus non plus été autorisées depuis lors. Ainsi, si vous êtes en vacances, en voyage d’affaires ou d’études dans un autre pays de l’UE, vous pouvez profiter de vos services de divertissement comme d’habitude.

Définition

Le géoblocage est une méthode utilisée par les fournisseurs Internet pour bloquer le contenu dans certaines régions ou certains pays. La redirection des visiteurs vers des pages spécifiques à un pays est également appelée geoblock. L’adresse IP par laquelle un utilisateur est connecté à Internet sert de base au blocage ou à la redirection. Le géoblocage est utilisé en particulier pour les services de streaming et les boutiques en ligne.

Fin 2018, la réglementation sur le déblocage géographique deviendra officiellement une réalité dans le commerce électronique. Jusqu’à présent, les opérateurs de boutiques en ligne ont dû mettre en œuvre de nombreux leviers et adapter les structures de vente transfrontalière en conséquence.

Ce qui se cache derrière l’interdiction du geoblocking

Avec la mise en œuvre des efforts de déblocage géographique, l’UE renforce l’un de ses objectifs fondamentaux les plus importants : la création et le maintien du libre-échange intérieur. Le géoblocage est un obstacle à cet égard depuis des années, qui a été résolu avec le règlement (EU) 2018/302. À part quelques exceptions, l’interdiction du géoblocage signifie que les fournisseurs de services et de biens en ligne n’ont plus la possibilité de mettre leur offre à la disposition des seuls utilisateurs de certains pays de l’UE ou de fixer des conditions d’achat, de livraison ou de paiement pour leur offre qui diffèrent selon la résidence, l’établissement ou la nationalité, comme cela a souvent été le cas jusqu’ici.

Note

Les conditions de livraison spécifiques à une région restent possibles même après l’entrée en vigueur de l’ordonnance sur le déblocage géographique, dans la mesure où la zone de livraison des marchandises peut continuer à être définie comme une zone spécifique (par exemple « livraison uniquement en France »). Toutefois, les clients ayant leur domicile ou une succursale en dehors de la France ou de l’UE doivent pouvoir commander la marchandise et se faire livrer à une adresse en France.

La date d’entrée en vigueur du règlement de l’UE sur le géoblocage est le 3 décembre 2018.

Quels services en ligne sont (ou ne sont pas) concernés par les règles de déblocage géographique ?

L’interdiction du géoblocage s’applique également aux fournisseurs de services en ligne payants. Les boutiques en ligne, en particulier, ont eu recours à des mesures de géoblocage, qui sont aujourd’hui particulièrement touchées et remises en question. Les fournisseurs de services cloud tels que l’hébergement Web ou les services d’hébergement en ligne doivent interdire les variantes régionales ou nationales existantes de leurs offres (coûts, fonctionnalités, etc.) ou lever les restrictions afin de se conformer aux nouvelles réglementations européennes.

Toutefois, il existe également un certain nombre de services et de contenus qui sont exemptés du règlement sur le déblocage géographique, tels que :

  • les services sanitaires
  • les services financiers
  • les services sociaux répondant à certaines conditions
  • les retransmissions d’événements sportifs
  • les livres électroniques
  • les jeux vidéo

(La liste n’est pas exhaustive.)

Les domaines non concernés par l’interdiction du geoblocking : les erreurs les plus fréquentes

Comme beaucoup d’autres changements en cours dans le monde en ligne, par exemple l’entrée en vigueur du nouveau règlement européen sur la protection des données, la loi sur le déblocage géographique cause aussi beaucoup de confusion et d’inquiétude chez les exploitants de sites Web. Il ne s’agit pas seulement de savoir si l’interdiction s’applique à son propre service Web, mais aussi à divers autres sujets.

Par exemple, de nombreuses personnes responsables supposent à tort que le règlement les oblige à offrir activement leurs propres biens ou services dans tous les États membres de l’UE. Toutefois, la loi ne prévoit pas une telle obligation. Vous pouvez donc continuer à vous adresser à des clients dans les pays de l’UE de votre choix, à condition de ne pas les rediriger vers d’autres sites à des conditions différentes et de ne pas exclure de votre offre des clients d’autres pays en fonction de leur lieu de résidence, de leur établissement ou de leur nationalité.

Il n’y a pas non plus d’obligation de livraison aux autres états membres. Si vous ne proposez pas de livrer vos marchandises dans un pays spécifique, mais que les clients de ce pays ont le droit de commander les marchandises et de les faire livrer à un endroit dans la zone de livraison.

Note

Même après l’entrée en vigueur de l’interdiction du geoblocking, vous pouvez toujours choisir librement les moyens de paiement que vous acceptez.

En matière de prix, vous avez également plus de liberté qu’il n’y paraît à première vue : par exemple, les différences de prix dues à des taxes sur la valeur ajoutée différentes sont autorisées. En principe, vous n’êtes pas non plus obligé d’harmoniser les prix dans toute l’UE et vous pouvez donc même proposer des prix nets différents dans différents magasins de campagne, pour autant que cela soit fait de manière non discriminatoire (règlement sur le blocage géographique : article 4, paragraphe 2). Toutefois, la manière exacte dont vous devez justifier de telles différences de prix n’est pas encore claire, et l’on peut s’attendre à l’avenir à des directives de la Commission européenne dans ce domaine.

Quelles sont les sanctions prévues en cas de non-respect du règlement sur le déblocage géographique ?

L’application de l’interdiction de géoblocage relève de la responsabilité de chaque état membre, qui doit désigner une ou plusieurs autorités compétentes à cette fin. Il est également nécessaire de fixer des règles concernant les mesures à appliquer en cas d’infraction à la loi. Ces mesures doivent être efficaces, proportionnées et dissuasives (Règlement sur le géoblocage : article 9, alinéa 2).

Comment se préparer à l’interdiction du géoblocage ?

Si vous offrez un service Web payant et que vous avez travaillé spécifiquement avec le géoblocage jusqu’à présent, vous devriez commencer à repenser votre projet maintenant. L’une des tâches les plus importantes est la désactivation de toutes les techniques de géoblock qui empêchent ou restreignent l’accès des utilisateurs d’autres pays de l’UE à votre service. Vous devez également désactiver le transfert automatique vers d’autres pages en raison de l’adresse IP de l’utilisateur. Bien que vous puissiez continuer à utiliser les versions nationales de votre site Web, les clients ne peuvent être redirigés qu’après avoir donné leur accord (par exemple, en cliquant dans un menu de sélection de langue). Il est également important qu’un utilisateur puisse revenir à tout moment à la version originale de la page.

Note

Il est recommandé de restructurer les formulaires de manière à ce que les données de contact à l’étranger puissent également être saisies facilement.

Une fois que vous avez adapté le domaine technique de votre service Web aux directives du règlement de géoblocage, vous devriez consulter vos conditions générales de vente et vos textes légaux. Vérifier si ces dispositions contiennent des dispositions discriminatoires à l’égard des utilisateurs d’autres pays de l’UE et supprimer les passages correspondants. Si vous proposez des biens ou des services à des prix différents pour des raisons compréhensibles (taxes, frais d’expédition, autres réglementations nationales, etc.), vous devez également l’expliquer dans les termes et conditions.

Avec une boutique en ligne 1&1 IONOS, vous n’avez aucuns soucis à vous faire au sujet du nouveau règlement de l’UE – nous prenons les choses en main et nous chargeons de faire les changements nécessaires pour vous !

Veuillez prendre connaissance des mentions légales en vigueur sur cet article.