Domaine NFT : une nouvelle génération de domaines

Les domaines de « jetons non fongibles » sont des domaines blockchain, c’est-à-dire des domaines basés sur la technologie du même nom. Contrairement aux sites Web de l’Internet que nous connaissons jusqu’à présent, les données de ces domaines et des sites Web qui y sont liés sont stockées de manière décentralisée. Tout le monde peut enregistrer un nouveau domaine NFT, mais les adresses se terminant par .crypto ou .nft ont souvent un prix élevé.

Informations générales sur les NFT

Pour comprendre ce que sont les domaines NFT et comment ils fonctionnent, vous devez d’abord savoir ce qu’est un NFT, à savoir un « jeton non fongible ». Il s’agit ici d’un objet unique doté d’une protection numérique. Les NFT ont investi le marché des œuvres d’art numériques : quand un artiste crée un NFT, par exemple pour un GIF ou une vidéo, il peut alors le vendre, y compris des droits à définir individuellement. Dans de nombreux cas, un NFT est ainsi une sorte de certificat de propriété pour les objets numériques.

Les NFT reposent sur la technologie blockchain : les informations relatives à l’objet sont stockées dans des blocs organisés dans une chaîne et décentralisées dans un réseau peer-to-peer.

Que sont les domaines NFT ?

La même technique est utilisée pour un domaine NFT : au-delà des informations vous concernant en tant que propriétaire du domaine, tout le contenu d’un site Web ou d’un domaine est également stocké dans la blockchain. Le domaine NFT est enregistré dans un portefeuille, à l’image des cryptomonnaies ou NFT. En d’autres termes, vous êtes entièrement indépendant de l’Internet et des fournisseurs tiers éventuels. Les domaines NFT sont également utilisés pour faciliter le commerce des cryptomonnaies.

Plusieurs fournisseurs se sont spécialisés dans les domaines NFT. Voici quelques exemples d’extensions de domaine disponibles :

  • .x
  • .crypto
  • .wallet
  • .bitcoin
  • .888
  • .nft
  • .blockchain
  • .bnb
  • .defi

Contrairement aux extensions de domaine (domaines de premier niveau) officiellement approuvés par l’ICANN, ces extensions de domaine NFT sont approuvées et gérées par les fournisseurs respectifs. Il peut s’agir de différents acteurs de ce que l’on nomme le Web3, comme l’entreprise Unstoppable Domains, spécialisée dans les domaines NFT.

Les domaines NFT n’étant pas validés par l’ICANN, ils ne sont pas non plus enregistrés dans la zone racine du système de noms de domaine (DNS). Par conséquent, ils ne peuvent pas être appelés sur tous les navigateurs ou uniquement à l’aide d’un plugin. De plus, le fait que l’ICANN puisse en principe autoriser à l’avenir des domaines de premier niveau homonymes pour le système officiel de noms de domaine pourrait poser problème.

Votre propre domaine .fr !

Démarquez-vous avec un nom de domaine unique et une adresse email personnalisée !

  • Simple
  • Sécurisé
  • Assistance 24/7

Comment fonctionne un domaine NFT ?

Pour comprendre le fonctionnement, il faut d’abord comprendre la technologie sous-jacente (blockchain) ainsi que le fonctionnement des domaines traditionnels.

Domaines traditionnels

La communication sur Internet est basée sur des adresses IP numériques. Pour établir une connexion avec un autre ordinateur et ainsi communiquer, un ordinateur a d’abord besoin de son adresse IP. Or, celles-ci sont constituées d’une suite de chiffres en partie aléatoires, et sont donc très difficiles à mémoriser. De plus, la plupart des adresses IP changent régulièrement. Afin de faciliter cette connexion, le protocole DNS a été développé, dans lequel des URL (domaines) statiques, basés sur du texte, sont attribuées à des adresses IP. Un répertoire hiérarchisé de serveurs DNS est utilisé à cet effet. Ainsi, les utilisateurs finaux ne doivent se souvenir que d’une URL simple, par exemple apple.com.

Mais ces domaines ne peuvent être gérés et attribués que par des organisations autorisées appelées les registraires de domaine, eux-mêmes gérés par l’ICANN. On peut ainsi constater que le contrôle sur le DNS ainsi que sur tous les domaines repose sur une seule organisation centrale.

Blockchain et domaines NFT

Les domaines NFT se distinguent des domaines traditionnels principalement par leur mode de gestion. Dans le cas des domaines traditionnels, la propriété (c’est-à-dire qui peut héberger son site Web sous un nom de domaine) d’un domaine est contrôlée par le registre de domaine responsable. De plus, la recherche d’un domaine, donc l’association avec une adresse IP, s’effectue via le DNS central.

Dans le cas des domaines NFT en revanche, la propriété n’est pas vérifiée par une organisation centrale, mais par la blockchain sur laquelle le domaine a été créé elle-même. Cela se fait généralement au moyen de contrats intelligents personnalisés, qui sont remplis par les nœuds de la blockchain. Ce processus peut être différent selon la blockchain sur laquelle le domaine NFT a été créé. La recherche d’une adresse de domaine se fait également de manière décentralisée via la blockchain.

Outre la gestion décentralisée, les domaines NFT offrent encore quelques possibilités. D’une part, ils ont également une adresse associée, de manière analogue aux adresses IP dans le DNS traditionnel, à savoir l’adresse du portefeuille-crypto utilisé pour le commerce de crypto-monnaies. De plus, les domaines NFT sont eux-mêmes des NFT et peuvent donc être considérés comme des objets numériques uniques. En conséquence, les domaines NFT peuvent également être échangés. Ce commerce ainsi que la vérification des transactions en crypto-monnaie se font également via la blockchain.

Avantages d’un domaine NFT

Le fait qu’un domaine NFT vous appartienne à 100 % et que vous puissiez héberger des sites Web complètement indépendants de l’Internet classique n’est toutefois qu’un des nombreux avantages. Vous pouvez également utiliser le domaine pour vous connecter à d’autres applications décentralisées (nommées DApps pour Decentralized Application) et faire de votre adresse de portefeuille pour le commerce de cryptomonnaies une URL simple à mémoriser. Vous pouvez alors acheter et vendre par le biais de votre domaine NFT sans devoir utiliser une chaîne de caractères compliquée. Comme la plupart des navigateurs n’offrent pas encore de support pour les domaines NFT, il s’agit probablement de l’utilisation la plus courante de ces domaines aujourd’hui.

Contrairement aux domaines conventionnels, où vous devez généralement vous acquitter de frais annuels d’utilisation, un domaine NFT vous appartient exclusivement après son enregistrement et ne requiert qu’un paiement unique, sans frais supplémentaires (Les domaines se terminant par .eth constituent une exception). Mais cela signifie que les données relatives à votre domaine sont enregistrées sur la blockchain. Si cette blockchain devait donc un jour disparaître, vous ne pourriez plus prouver que votre domaine vous appartient.

Conseil

Vous souhaitez lancer votre propre site Web ? Réservez alors dès maintenant le domaine de vos rêves.

Comment enregistrer un domaine NFT ?

Les noms de domaine NFT sont souvent échangés sur les places de marché NFT tels qu’OpenSea et achetés avec des cryptomonnaies. Certains fournisseurs permettent aussi d’acheter directement le domaine NFT et d’effectuer le paiement dans d’autres devises comme les dollars US. Il est encore impossible d’enregistrer des domaines NFT auprès des fournisseurs de domaine classiques qui agissent comme des bureaux d’enregistrement.

L’achat ou l’enregistrement auprès d’un fournisseur comme Unstoppable Domainsse déroule dans un premier temps comme pour un domaine « classique » :

  1. Vous entrez le nom de domaine souhaité dans un champ de recherche, où vous pourrez voir la disponibilité et les prix des différentes extensions. Ces derniers peuvent osciller entre 100 et plusieurs milliers de dollars US.
  2. Pour le processus d’enregistrement, vous devez ensuite connecter votre portefeuille de cryptomonnaie (qui doit être pris en charge par le fournisseur).
  3. Une fois le paiement effectué, le domaine NFT est ensuite « marqué » et enregistré dans votre portefeuille.
Page top