L’hébergement Cloud est mieux qu’on ne le croit

Le Cloud est une façon simple et agréable de préserver ses données personnelles et de les télécharger de presque n’importe où. Cependant, suite aux révélations du lanceur d’alertes Edward Snowden mais aussi à cause du scandale des photos dévoilées de quelques vedettes hollywoodiennes, l’hébergement Cloud souffre d’une mauvaise image. Beaucoup d’utilisateurs doutent en effet de la protection de leurs données personnelles et professionnelles. Pourtant, peu de gens savent réellement ce qu’est le Cloud, l’hébergement Cloud et le Cloud Computing.

Mais c’est quoi un Cloud ?

Beaucoup de fournisseurs donnent à leurs clients la possibilité d’enregistrer (et plus largement d’héberger) leurs données, tant privées que professionnelles. Ces données sont ensuite stockées non pas sur un disque dur ou sur un serveur physique sur site, mais sur un parc de serveurs fourni par le prestataire du Cloud. Ainsi, l’utilisateur a l’impression que cette infrastructure numérique est lointaine, comme si celle-ci était recouverte par un « nuage » (de l’anglais Cloud).

L’accès au Cloud se fait via un réseau, sur Internet par exemple. L’avantage est que l’utilisateur peut télécharger ses données enregistrées de n’importe où. Il faut pour cela disposer d’une connexion Internet. Les services de musique en streaming tels Spotify ou Deezer par exemple se basent sur ces technologies de Cloud. Elles permettent à l’utilisateur d’écouter de la musique de n’importe où et à n’importe quel moment. Pour les entreprises, il existe aussi l’option du Cloud privé, accessible seulement sur leur réseau Intranet.

Quelles sont les possibilités d’utilisation du Cloud ?

Il existe en principe deux sortes de Cloud différents. En utilisant des services de stockage en ligne ou de streaming tels Dropbox ou Amazone Prime,  le client acquiert uniquement de l’espace d’enregistrement et un accès aux contenus du Cloud. Il en va autrement quand des utilisateurs veulent se servir de la technologie Cloud directement  pour héberger leurs données. Dans ce cas, un fournisseur mettra à disposition un serveur Cloud que le client pourra adapter à son projet informatique. Qu’il s’agisse d’un site Internet ou d’une boutique en ligne, cela n’a pas d’importance. Les ressources du serveur peuvent aussi servir à la gestion et à l’utilisation commune d’applications.

La particularité de l’hébergement Cloud est qu’il fonctionne sans équipement. Contrairement aux formes d’hébergement traditionnelles liées à des serveurs physiques, les processus sont filtrés via un logiciel central et redirigés sur des matériels appropriés. Un composant défectueux peut être remplacé sans problème sans que cela n’entraîne de défaillance du site Internet et du serveur.

Hébergement Cloud : flexible et bon marché

Même si les ressources sont immatérielles, l’hébergement Cloud n’est pas sécurisé de tout problème. Il permet surtout aux clients de définir les performances dont ils ont besoin à chaque instant, et ce sans nécessiter de remplacement complet de serveurs. Celui-ci peut à sa guise augmenter ou diminuer la performance de ses processeurs, sa capacité de mémoire ou d’espace disque. L’utilisateur n’a à payer que ce qu’il a utilisé, comptabilisé en secondes voire en heures.

C’est ce principe du „Pay-as-you-use“ (en français : payez selon votre utilisation réelle) qui rend le Cloud aussi flexible et bon marché, contrairement à d’autres solutions de serveurs. Au lieu de devoir mettre le prix pour un gros serveur, la capacité d'un Cloud peut être simplement augmentée lors de pics de trafic.  Les administrateurs de magasins en ligne dont les gammes varient en fonction des saisons n’ont pas à s’inquiéter toute l’année du coût de leur hébergement. La quantité de leurs ressources peut diminuer en même temps que leurs dépenses.

Existe-t-il une différence entre l’hébergement Cloud et le Cloud Computing ?

C’est en s’informant sur l‘hébergement Cloud que l’on tombe sur la notion de Cloud Computing. Pour simplifier, on peut dire que le premier n’est qu’un volet du second. Les possibilités de Cloud Computing vont bien au-delà de la mise en place d’un serveur. Cependant, qu’est-ce que le Cloud Computing et quels avantages présente-il ?

Voici les définitions de trois services différents du Cloud Computing mettant en lumière le fonctionnement d’un serveur Cloud :

  1. SaaS (Software as a Service) : l’utilisateur reçoit à travers le Cloud un accès à une ressource matérielle telle qu'un ordinateur, un réseau ou même un espace de sauvegarde. Il est libre d’utiliser les logiciels et est responsable de l’installation et de la surveillance.
  2. PaaS (Platform as a Service) : le fournisseur met à disposition de l’utilisateur un environnement de logiciels sous la forme de "frameworks" (structure logicielle) et s’occupe de sa maintenance. L’utilisateur peut développer et gérer ses propres applications sur cette plateforme.
  3. IaaS (Infrastructure as a Service) : ce modèle de Cloud Computing est considéré comme le plus important. L’utilisateur peut avoir accès à un logiciel mis à disposition, Office par exemple, et ne doit ni en gérer les mises à jour, et ni les fonctionnalités.

Quelle est la sécurité du Cloud ?

Deux points sont à prendre en compte en ce qui concerne la protection des données dans un Cloud : la géolocalisation du serveur et le siège de l’entreprise prestataire. Si le serveur du service Cloud se trouve à l’étranger, la loi du pays sera alors applicable. Les lois américaines par exemple sont beaucoup moins strictes qu’en Europe. Le règlement européen impose aux services en ligne de la transparence, leur demandant d’informer les utilisateurs de l’usage qui sera fait de leurs données personnelles. C’est pour cela qu’il est important de s’informer sur les standards de serveurs Cloud avant d’accepter un contrat. Sur 1&1 IONOS, les utilisateurs peuvent choisir le lieu où seront stockées leurs données (France, Europe, États-Unis).

Pourquoi l’hébergement Cloud est-il si intéressant ?

Certes, l’hébergement comporte des risques d’usurpation de données, mais cela vaut aussi pour les autres serveurs. Le Cloud Computing présente beaucoup d’avantages, par exemple une connexion à Internet qui rend le Cloud accessible de n’importe où. Tant dans le train que dans la salle d’attente d’un aéroport, l’utilisateur peut travailler sur ses projets, peut charger de la musique et même des films. Grâce à une simple connexion à Internet, les données sont continuellement mises à jour. Un contact avec fournisseur suffit à ajouter des applications ou à augmenter sa capacité de stockage et de mémoire.

Le serveur Cloud, du fait de son immatérialité, assure une grande sécurité de fonctionnement. C’est donc un excellent choix pour l’hébergement d'un site Internet ou d'une boutique en ligne dont les besoins essentiels sont la capacité de mémoire et de trafic. L’avantage le plus important de l’hébergement Cloud est son modèle économique : contrairement aux solutions de serveurs conventionnelles, l’utilisateur ne paye pas de prix fixe tous les mois mais une somme variant en fonction de son utilisation, comptabilisée en secondes, voire en heures.