Fin du support Windows 7 : que faire ?

Le système d’exploitation Windows 7 de Microsoft est toujours l’un des plus populaires au monde, et ce malgré les nombreuses années qui se sont écoulées depuis sa sortie initiale. Mais il est maintenant temps de faire ses adieux, car Windows 7 a officiellement atteint son stade de fin de vie. Dorénavant, le fabricant ne fournira plus de mises à jour ou toute sorte d’assistance pour le système d’exploitation. Alors qu’est-ce que cela signifie ?

Quand le support de Windows 7 prend-il fin ?

Pour les particuliers, le support a déjà pris fin. Depuis le 14 janvier 2020, Microsoft ne fournit plus de mises à jour pour Windows 7 - les mises à jour de sécurité sont notamment concernées. Windows avait déjà stoppé son support de base en 2015. Aucune mise à jour avec des fonctionnalités supplémentaires n’avait en effet été publiée depuis. Cinq ans plus tard, c’est la fin définitive : avec l’arrêt du support étendu (extended support), plus aucune mise à jour de sécurité pour Windows 7 ne sera publiée.

Cependant, Microsoft a créé des règles d’exception. Les gros clients ont la possibilité de participer au programme de mise à jour de sécurité étendue (Extended Security Update Programm - ESU) moyennant des frais. Ce service n’est disponible que pour les utilisateurs des éditions Professional et Enterprise. Le programme prolonge de trois ans la période pendant laquelle les mises à jour de sécurité continuent d’être fournies. La licence doit être de nouveau achetée tous les ans pour chaque appareil. Il existe deux moyens de participer à ce programme. Si vous disposez de la licence appropriée (comme souvent les grandes entreprises, organisations et administrations), vous pouvez demander un support via le Centre des services de licences en volume (VLSC).

Les entreprises plus petites qui utilisent également Windows 7 dans sa version Professional ou Enterprise peuvent contacter un fournisseur desolutions de Cloud (CSP). Il doit s’agir d’un partenaire officiel de Microsoft qui est autorisé à distribuer les produits du fabricant de logiciels. En effet, si vous n’avez pas accès au Centre des services de licences en volume, vous ne pouvez pas recourir à un support étendu directement via Microsoft.

Qu’implique la fin du support de Windows 7 ?

La fin du support ne signifie pas nécessairement la fin de Windows 7. Le système d’exploitation peut encore être démarré et de nombreux programmes installés peuvent encore être exécutés. La fin de l’assistance signifie dans un premier temps que Microsoft n’assiste plus les utilisateurs de Windows 7 dans leur utilisation du système d’exploitation. Il s’agit des services d’aide, mais aussi des mises à jour et des patches (les correctifs). Bien plus inquiétant en outre : les failles de sécurité ne sont plus prises en charge.

Le principal risque réside dans le fait que Microsoft continue à publier des mises à jour de sécurité avec le programme ESU. Il est donc facile d’en déduire les vulnérabilités des versions qui ne sont plus supportées. Les hackers peuvent alors détecter très facilement toute faille existante. Windows XP s’était retrouvé dans une situation assez similaire : le système d’exploitation était considéré comme relativement stable et sûr, mais avec l’expiration du support, les failles de sécurité ont été très rapidement exploitées.

Dans tous les cas, l’ancien système d’exploitation devrait devenir progressivement inutilisable : la fin du support incite de nombreux fabricants de logiciels à cesser de développer leurs produits pour Windows 7 et à interrompre leur service d’aide. Google a déjà annoncé que Chrome ne sera pris en charge avec Windows 7 que jusqu’au 15.07.2021. D’autres fabricants suivront.

EOL de Windows 7 : que faire maintenant ?

Il est judicieux de passer dès que possibleà une version plus récente de Windows (de préférence directement à Windows 10). Les personnes qui utilisent le programme ESU peuvent prendre davantage leur temps. Toutefois, il n’est pas recommandé pour autant de rester les trois années qui suivent sur Windows 7 : tout d’abord, cela reviendrait très cher, car le prix de la licence additionnelle est censé augmenter d’année en année. Ensuite, il est opportun d’utiliser la dernière version de Windows dans tous les cas car celle-ci dispose d’un service support plus complet.

Pour les utilisateurs de Windows 7, la mise à niveau vers Windows 10 est même en ce moment gratuite, même si ce n’est pas totalement officiel. Microsoft a en effet mis fin au passage gratuit le 29 juillet 2016. Toutefois, comme le signalent divers sites Web, la mise à niveau est toujours disponible : vous pouvez télécharger le nouveau système d’exploitation via microsoft.com. Lors de l’installation, il vous suffit d’entrer la clé de licence de la version Windows 7, et la version actuelle devrait fonctionner. Il est donc absolument nécessaire de disposer d’une clé produit valide. Autrement, le changement gratuit ne fonctionnera pas.

Note

Dans la mesure où Microsoft a arrêté de proposer officiellement la mise à niveau gratuite en 2016, il n’y a aucune garantie que la mise à jour fonctionne. Il est possible que le fabricant de Windows supprime la page susmentionnée pour que les nombreuses personnes qui doivent faire la transition aujourd’hui sortent leur porte-monnaie.

Mais doit-on changer forcément pour Windows ? Certains utilisateurs profitent de la fin du support de Windows 7 pour réfléchir à des alternatives. Alors qu’avec macOS de chez Apple, vous êtes dirigé presque obligatoirement vers le nouveau matériel, avec Linux et ses différentes distributions, vous pouvez continuer avec les anciennes utilisations. Cependant, il est bon d’être conscient que Windows et Linux diffèrent grandement sur de nombreux points.

L’un des systèmes d’exploitation toujours des plus populaires

Les jours de Windows 7 sont comptés. Microsoft avait déjà annoncé la fin du support en 2012, mais de nombreux utilisateurs n’avaient pas remarqué le message ou l’avaient ignoré. Le système d’exploitation fonctionne ainsi encore aujourd’hui sur de nombreux PC fixes. Selon NetMarketShare, 26,6 % des utilisateurs dans le monde utilisaient encore la version obsolète de Windows au tournant de l’année.s.

Infographie: un quart des PC tournent encore sous Windows 7 | Statista Vous trouverez plus d’infographie sur Statista

 

Les raisons sont variées : contrairement à de nombreuses autres versions, Windows 7 était très apprécié des utilisateurs. Si la communauté a été déçue par le prédécesseur (Windows Vista) et le successeur (Windows 8.1), les utilisateurs professionnels, en particulier, ont exprimé une grande satisfaction sur Windows 7.

Et c’est précisément pour ces derniers que le passage à Windows 10 est si difficile : le paramétrage de toute son entreprise, parfois avec plusieurs centaines de PC, sur un autre système d’exploitation implique un changement très complexe. Il peut alors être nécessaire d’acheter du nouveau matériel, de remplacer des programmes et de réaliser un important travail de configuration.

Nul ne sert d’insister : avec la fin du support de Windows 7, il serait irresponsable, surtout en tant qu’entreprise, de continuer à travailler avec la version non sécurisée. Non seulement cela met en danger vos données et processus internes, mais cela peut également mettre en danger les données des clients. Cela peut même constituer une violation du RGPD. Le règlement de l’UE oblige les entreprises à protéger consciencieusement les données personnelles de leurs clients et utilisateurs contre tout accès non autorisé par des tier


Attendez ! Nous avons quelque chose pour vous !
Votre messagerie professionnelle

Créez une adresse personnalisée
Affichez votre sérieux sur Internet
Nom de domaine inclus
À partir d' 1 € TTC/mois
Conseiller personnel inclus !