Windows 10, 8, 7 ne démarre pas : causes et solutions

Comme tout système d’exploitation, Windows comporte aussi des erreurs. Heureusement, la stabilité des logiciels de Microsoft s’est considérablement accrue ces dernières années. C’est alors d’autant plus surprenant pour de nombreux utilisateurs lorsque Windows ne démarre plus. Le fastidieux travail de dépannage commence alors : y a-t-il une erreur logicielle ? Ou bien un composant matériel est-il défectueux ? Nous vous indiquons les méthodes les plus courantes pour trouver la cause du problème et le résoudre.

Que faire si Windows ne démarre pas ?

Windows ne démarre plus correctement, le logo de Microsoft reste interminablement sur l’écran ou bien le menu de démarrage (Boot) apparaît immédiatement ? Dans ce cas, la cause se situe généralement du côté du logiciel. Heureusement, si c’est le cas, il existe toute une liste de solutions possibles qui permettent de résoudre le problème sans avoir à démonter tout votre ordinateur.

Démarrer Windows en mode sans échec

Le mode sans échec doit être en principe la première instance à apparaître quand Windows ne démarre pas comme d’habitude. Il s’agit d’une configuration dans laquelle le système d’exploitation est toujours en fonctionnement, mais sans aucun démarrage automatique du logiciel et avec seulement quelques pilotes standards absolument nécessaires. D’apparence, le mode sans échec est immédiatement reconnaissable à sa résolution d’écran inhabituelle.

Il est accessible dans toutes les versions de Windows via le menu BIOS (Basic Input/Output System) ou sur les ordinateurs plus récents via le menu UEFI (Unified Extensible Firmware Interface). Cette fenêtre s’ouvre si vous appuyez sur une touche ou une combinaison de touches lorsque vous démarrez votre ordinateur avant que le logo Windows n'apparaisse. Cela dépend de la version du BIOS ou de la version UEFI maintenue par le fabricant du matériel. Ainsi vous atteignez votre destination sur de nombreux ordinateurs avec Windows 10 via la combinaison de touches [Ctrl] + [F8]. Vous pouvez trouver celui qui correspond à votre cas dans le manuel d’utilisation de votre ordinateur ; cependant, la combinaison de touches requise est également affichée à côté du logo Windows pendant le processus de démarrage.

Conseil

Les ordinateurs modernes démarrent très rapidement, vous ne disposez que d’un court laps de temps pour appeler le menu BIOS ou UEFI. La solution : appuyez plusieurs fois sur la combinaison de touches en succession rapide pour que votre saisie soit également enregistrée. Si vous avez manqué la fenêtre de temps, redémarrez simplement l’ordinateur et réessayez.

Dans le menu BIOS ou UEFI, vous avez maintenant le choix entre les trois options suivantes :

  • Mode sans échec : démarre Windows dans l’environnement de bureau (Explorer), mais avec des fonctions limitées et un affichage réduit.
  • Mode sans échec avec les pilotes réseau : démarre en outre les services qui permettent d’accéder à Internet, par exemple pour télécharger de nouveaux pilotes ou des outils de réparation externes.
  • Mode sans échec avec invite de commande : démarre à la place de Windows Explorer l’invite de commande cmd.exe, dans lequel les utilisateurs expérimentés peuvent entrer des commandes de texte, par exemple, pour sauvegarder des données personnelles ou exécuter un programme antivirus.

Si votre ordinateur peut être démarré en mode sans échec, vous pouvez supposer qu’il n’y a aucun problème avec les paramètres système ou les pilotes par défaut. Dans l’environnement de bureau sécurisé, par exemple, vous pouvez maintenant effectuer une recherche de virus ou désinstaller les logiciels récemment installés (dans « Panneau de configuration » sous « Programmes et fonctionnalités ») ou les pilotes (dans le « Gestionnaire de périphériques »). Redémarrez ensuite votre ordinateur pour vérifier si le problème a été résolu. Sinon, l’étape suivante consiste à réparer automatiquement le système de Microsoft Windows.

Afin de protéger votre vie privée, la vidéo ne se chargera qu'après votre clic.

Tester la réparation automatique de Windows

Si le mode sans échec ne fonctionne pas, vous devriez essayer de faire récupérer le système automatiquement. Vous aurez besoin du disque d’installation de votre version de Windows. Ce disque contient un dossier avec l’environnement de récupération Windows (Windows Recovery Environment, abrégé : WinRE), qui peut automatiquement détecter et corriger de nombreuses erreurs.

Pour les ordinateurs plus anciens, un DVD était souvent encore fourni avec, qui servait de support de données d’installation. Aujourd’hui, Windows RE est souvent situé sur une partition système séparée qui doit être activée d’une simple pression sur un bouton. Parfois, Windows vous demande de créer un support de données d’amorçagetel qu’une clef USB en utilisant une licence numérique.

Afin de pouvoir utiliser le disque d’installation sélectionné pour réparer Windows, vous devez vous assurer que votre ordinateur démarre bien à partir de celui-ci. Pour ce faire, allez dans le menu BIOS ou UEFI (comme expliqué ci-dessus) et utilisez les touches fléchées de votre clavier pour naviguer vers l’onglet « Boot » (celui-ci peut aussi avoir un nom différent mais très similaire). Sélectionnez votre support d’installation et appuyez sur [Enter]. Dans le menu de démarrage qui s’ouvre, cliquez sur « Options de récupérations de l’ordinateur » en bas à gauche.

Selon la version de Windows, vous pouvez accéder à la réparation automatique du système de différentes manières :

  • Windows 10 et 8 : Dépannage > Options avancées > Restauration du système
  • Windows 7: Options de démarrage avancées > Réparer l’ordinateur

Afin de protéger votre vie privée, la vidéo ne se chargera qu'après votre clic.

Restaurer la version précédente de Windows

Si la version actuelle de Windows ne peut pas être réparée manuellement ou automatiquement, votre prochaine option est de restaurer votre système d’exploitation à un état antérieur lorsque tout fonctionnait encore. Une telle restauration du système laissera vos fichiers personnels intacts, contrairement à une réinstallation du système.

La condition préalable est toutefois qu’une image système correspondante soit disponible. Si vous n’avez pas désactivé cette fonction vous-même, Windows crée automatiquement de telles images à intervalles réguliers ou lorsque quelque chose de fondamental est modifié dans le flux du système, par exemple lors de l’installation de pilotes, du remplacement d’un composant matériel ou d’une mise à jour.

Cependant, cette opération de sauvegarde automatique n’inclut que le disque système qui se trouve généralement sur le lecteur C :. Si vous voulez également inclure toutes les autres partitions, vous devez procéder manuellement. Depuis Windows 7, il est possible de créer des images système à l’aide d’outils embarqués intuitifs.

Celles-ci se trouvent sous les chemins suivants :

  • Windows 10 : Panneau de configuration > Système et sécurité > Sauvegarde et restauration > Créer une image système
  • Windows 8 : Panneau de configuration > Système et sécurité > Historique des versions de fichier > Sauvegarde d'image système
  • Windows 7 : Panneau de configuration > Système et sécurité > Sauvegarde et restauration > Création d’une image système > Configuration d’une sauvegarde

Vous devrez ensuite sélectionner les partitions souhaitées et un support de récupération, tel qu’un disque dur externe. L’enregistrement de l’image de votre système peut aller de quelques minutes à quelques heures, selon la quantité de données et bien évidement des performances de votre ordinateur.

Afin de protéger votre vie privée, la vidéo ne se chargera qu'après votre clic.

Si Windows ne démarre plus et que vous souhaitez restaurer une version antérieure de votre système d’exploitation, démarrez alors à partir de votre disque ou support de récupération (comme décrit ci-dessus) et naviguez vers l’élément suivant dans le menu de démarrage (Boot menu) :

  • Windows 10 et 8 : Options avancées > Restaurer le système
  • Windows 7 : Options de démarrage avancées > Réparer l’ordinateur > Restaurer le système

Réparer le gestionnaire de démarrage

Vous pouvez avoir parfois de la chance et Windows renvoie alors directement un message d’erreur indiquant quel est le problème sous-jacent : « BOOTMGR missing » ou « Bootmanager missing » signifie que le programme qui contrôle le processus de démarrage Windows a été supprimé ou endommagé. Cela peut se produire, par exemple, à cause d’un virus informatique. Dans ce cas, vous devez réinstaller ou réparer le gestionnaire de démarrage. Cette tâche est prise en charge en même temps par la réparation automatique du système (voir ci-dessus).

Si, contrairement aux attentes, l’utilisation de votre support de données d’installation ne conduit pas au résultat escompté, vous pouvez également procéder manuellement : pour ce faire, ouvrez le « mode sans échec avec invite de commande » comme décrit ci-dessus. Saisissez maintenant les trois commandes cmd suivantes l’une après l’autre dans la ligne de commande et confirmez chacune avec la touche [Enter] :

bootrec /fixmbr
bootrec /fixboot
bootrec /rebuildbcd

Lors de la saisie des commandes, faites bien attention à l’espace entre les deux termes. Si ce processus est trop complexe pour vous, vous pouvez également utiliser la restauration système pour restaurer Windows dans un état dans lequel le gestionnaire de démarrage était encore présent et fonctionnel.

Réinstallez le système d’exploitation Windows

Si rien d’autre ne vous aide, la méthode la plus radicale est toujours de recréer complètement votre système d’exploitation. Vous aurez à nouveau besoin de votre disque d’installation. Avant de le faire, vous devez toutefois sauvegarder vos données personnelles. Ceci devrait être fait à intervalles réguliers, tout comme l’enregistrement de l’image de votre système, afin que vous soyez toujours prêt à faire face à un problème.

Il vous suffit d’utiliser l’option « Modifier la planification », qui se trouve aux endroits suivants dans les outils intégrés de Windows :

  • Windows 10 : Panneau de configuration > Système et sécurité > Sécurité et maintenance > Restauration > Configurer la restauration du système > Créer
  • Windows 8 : Panneau de configuration> Système et sécurité > Fichiers de sauvegarde avec historique des versions de fichiers
  • Windows 7 : Panneau de configuration > Système et sécurité > Sauvegarde et restauration > Configuration de la sauvegarde

Une nouvelle installation de Windows est également recommandée si le message d’erreur « Operating System not found » ou « Système d’exploitation manquant » s’affiche lors du démarrage de votre ordinateur. C’est souvent le cas si vous avez installé un nouveau disque dur sur votre PC qui n’a pas encore de système d’exploitation. Mais vérifiez d’abord si vous n’avez pas changé l’ordre de démarrage et si le disque dur n’est pas reconnu pour cette raison. Sinon, vous effectuez alors une nouvelle installation pour rien.

Que faire si l’ordinateur ne démarre plus ?

Vous savez maintenant ce que vous pouvez faire lorsque votre système d’exploitation Windows cesse de démarrer correctement. Mais que faire si, après avoir allumé l’ordinateur, le redoutable écran bleu de la mort (Blue Screen of Death) apparaît ou que l’écran reste complètement noir ? Si ni Windows ni le menu BIOS ou le menu UEFI ne sont démarrés, il se peut qu’il n’y ait pas d’erreur logicielle, mais plutôt un défaut matériel. Il est possible que la carte graphique ne soit pas connectée correctement, qu’il y ait de la poussière sur les points de contact de la mémoire principale ou que le processeur nouvellement installé ne soit pas compatible avec l’ancienne carte mère.

Pour pouvoir exclure ces dernières possibilités, vous devez d’abord essayer de mettre à jour votre BIOS ou UEFI. Pour ce faire, vous devez réinstaller votre ancien processeur puis rechercher les fichiers de mise à jour appropriés sur le site Web du fabricant de la carte mère. Mais attention : la mise à jour du BIOS ou de l’UEFI est liée à certains risques. C’est pourquoi, il est préférable de créer avant une sauvegarde.

Si le problème n’est toujours pas résolu, vous devrez alors recourir à la procédure d’exclusion : retirez pour cela tout le matériel nouvellement installé et connecté (y compris les périphériques tels que les imprimantes et les écouteurs) et redémarrez votre ordinateur. Si votre ordinateur et Windows démarrent avec succès, reconnectez un par un le matériel supprimé et redémarrez votre ordinateur jusqu’à ce que vous trouviez le coupable. Vérifiez également que les connexions des câbles sont en bon état de fonctionnement. C’est aussi une bonne idée de tester les appareils que vous soupçonnez d’être défectueux sur un autre ordinateur avant de vous en débarrasser prématurément.

Parfois, les signaux du BIOS ou de l'UEFI peuvent également vous aider à identifier la source de l’erreur : après la mise sous tension, l’ordinateur signale clairement, au moyen d’une série de bips, quel matériel pose problème. Mais de quels bips s’agit-il ? Par exemple, American Megatrends (AMI), le fabricant américain de matériel et de logiciels, émet un bip permanent pour une alimentation défectueuse et une longue séquence courte pour une erreur critique avec la carte mère. Par contre, une tonalité unique et courte signifie toujours que le démarrage a réussi.

Conseil

Après avoir résolu le problème avec Windows, vous devriez absolument vérifier si votre système ne contient pas de virus, de logiciels malveillants, et surtout de ransomware.

Veuillez prendre connaissance des mentions légales en vigueur sur cet article.