OwnCloud vs. Nextcloud : comparatif des deux solutions de Cloud collaboratif en ligne

Quiconque veut contrôler son arsenal personnel et professionnel de fichiers, de documents, d’images, de musiques et de vidéos a aujourd’hui recours aux solutions de Cloud collaboratif. Des services comme Office 365 ou Google Workspace offrent une alternative attractive et pratique au stockage et à la gestion locale sur vos propres appareils (ordinateur, tablette ou smartphone) grâce à une accessibilité permanente et globale via Internet. Cependant, avec des données sensibles, la question de la sécurité des fichiers stockés se pose.

Si vous désirez profiter des avantages du Cloud tout en conservant un contrôle total sur l’ensemble des données, il est alors utile d’envisager d’héberger et de gérer votre propre service Cloud en ligne. Les logiciels nécessaires se trouvent déjà dans le secteur open source : c’est surtout l’application ownCloud et son successeur Nextcloud qui ont réussi récemment à trouver une place comme solution fonctionnelle. Ainsi, ce guide va éclairer un peu les caractéristiques de ces deux services.

Note

Utilisez dès maintenant l’application Nextcloud à partir de 5 euros par mois. Profitez d’un crédit de départ de 100 euros ; étendez Nextcloud à tout moment avec des applications. Plus d’informations sur l’application Nextcloud sur IONOS.

OwnCloud vs. Nextcloud : comparaison des deux services Cloud open source

Le 2 juin 2016, Frank Karlitschek, fondateur de ownCloud, a quitté le projet ownCloud, en difficulté financière, avec la plupart des développeurs. La même année, l’équipe nouvellement formée a lancé sa propre solution de Cloud en mettant davantage l’accent sur la collaboration sous le nom de NextCloud. À cette fin, le logiciel a été continuellement développé ces dernières années. Aujourd’hui, la plateforme contient plus de 200 applications différentes qui offrent des fonctionnalités comme la communication en temps réel, la gestion des tâches, l’édition de documents ou la gestion du courrier directement dans leur propre environnement Nextcloud.

Outre la situation financière précaire, les désaccords sur le sujet des licences ont également joué un rôle décisif dans la séparation. Ce problème est la principale différence entre les deux logiciels open source : alors que les utilisateurs de ownCloud peuvent maintenant utiliser certaines fonctionnalités exclusivement dans l’édition Entreprise sous licence commerciale, tous les composants Nextcloud sont eux disponibles sous la licence libre AGPLv3.

La section suivante explique ainsi les différences entre les deux applications Cloud et les caractéristiques qui les distinguent généralement. Nous examinons tout d’abord individuellement ownCloud et Nextcloud, puis nous mettons en évidence les avantages et les inconvénients respectifs dans une comparaison directe.

Conseil

Étendez votre solution de serveur IONOS avec l’hébergement Nextcloud, pour synchroniser et partager les données de votre serveur.

ownCloud

Le projet ownCloud a été lancé en 2010 par Frank Karlitschek. Il devait offrir aux utilisateurs une alternative gratuite aux services de Cloud commerciaux. Le développeur allemand était auparavant principalement actif en tant que membre de la communauté KDE, qui se consacre au développement de logiciels libres. Le cœur de ownCloud est l’application serveur ownCloud, qui peut être installé sur n’importe quel serveur ou site Web. La quantité de travail et d’espace disque nécessaires dépend fortement de l’utilisation du serveur Cloud. Les ressources doivent être sélectionnées en fonction de critères comme notamment le nombre d’utilisateurs, le nombre et le volume des fichiers stockés ainsi que l’activité générale du serveur.

En ce qui concerne les logiciels supplémentaires requis, l’éditeur spécifie les configurations suivantes pour la version actuelle de ownCloud :

  ownCloud : configuration système requise
Système d’exploitation Ubuntu 16.04 et 18.04, Debian 8/9, SUSE Linux Enterprise Server 12 (SP 4) et 15, Red Hat Enterprise Linux/CentOS 7.5 et 8 (64 bits seulement)
Base de données MySQL 8+, MariaDB 10+, Oracle 11 et 12, PostgreSQL 9 et 10, SQLite (pas pour la production !)
Serveur Web Apache 2.4 (avec le module prefork-MPM et mod_php)
Langage de script PHP 7.1+

Une fois le serveur ownCloud installé et configuré, les fichiers peuvent y être téléchargés à l’aide du client Desktop. Vous pouvez consulter notre guide pour pouvoir le configurer sur Raspberry Pi. En plus des clients gratuits pour MacOs, Windows et Linux, les applications mobiles pour Android et iOS sont disponibles pour respectivement 79 et 99 centimes sur Google Play Store et sur l’Apple Store. À l’aide de ces applications, l’utilisateur de ownCloud peut créer son propre répertoire local, qui peut par la suite être synchronisé avec le serveur Cloud à tout moment et cela de n’importe où (à condition toutefois d’avoir une connexion Internet). Les fichiers peuvent aussi être partagés (si nécessaire avec une protection par mot de passe) avec d’autres utilisateurs afin qu’ils puissent aussi librement y accéder.

Pour les entreprises, l’équipe de ownCloud propose au choix plusieurs supports professionnels et payants avec deux modèles d’abonnement différents : l’abonnement Standard comprend l’assistance par email les jours ouvrés et coûte 3000 euros (pour 50 utilisateurs) ou 4800 euros (pour 100 utilisateurs) par an. Ce modèle de support est couplé à la licence AGPLv3 libre standard, de sorte que toutes les personnalisations du logiciel de Cloud sont partagées avec la communauté. Avec l’abonnement Entreprise, plus coûteux, qui s’élève à 7200 euros (pour 50 utilisateurs) ou bien 11.520 euros (pour 100 utilisateurs) par an et qui est lié à sa propre licence commerciale ownCloud, les entreprises bénéficient non seulement d’un support global par email et par téléphone, mais aussi d’un accès à une gamme de modules exclusifs qui ne sont disponibles que dans le package Entreprise. De plus, les applications Client pour iOS et Android sont gratuites dans ce package.

ownCloud offre aux utilisateurs et aux administrateurs diverses fonctions supplémentaires qui optimisent la convivialité de la plateforme de Cloud. Voici ci-dessous un résumé :

  ownCloud : caractéristiques
Flux d’activité Le flux d’activité fournit une vue d’ensemble de toutes les actions des utilisateurs du Cloud. Si un fichier est téléchargé, édité, supprimé ou partagé, il est automatiquement enregistré dans ce journal des événements.
Gestion des droits d’accès et des groupes Les utilisateurs peuvent créer des groupes pour faciliter le partage de fichiers avec un groupe spécifique d’utilisateurs. De plus, l’accès au contenu partagé peut être restreint de manière sélective (supprimer, modifier, créer ou partager)
Lecteur vidéo et galerie d‘images ownCloud offre la possibilité de visualiser les images et les vidéos directement dans le Cloud, sans avoir à les télécharger au préalable.
Téléchargement « Chunking » Le logiciel de stockage en ligne vous permet de diviser les fichiers en paquets plus petits (« Chunks ») avant le téléchargement. Surtout pour les fichiers volumineux (ownCloud supporte aussi les tailles supérieures à 4 Go), cette fonctionnalité est payante.
Travail collectif sur les documents Office Grâce à Collabora Online pour ownCloud, les documents Office peuvent être édités collectivement via le front-end Web du service de stockage Cloud. Les formats Microsoft Office et LibreOffice sont supportés.
Gestion des versions et verrouillage des fichiers Pour éviter des complications lors de l’accès aux fichiers stockés, ils peuvent être verrouillés à tout moment. De plus, ownCloud apporte des versions des fichiers afin que les versions antérieures puissent être toujours restaurées.
Impersonation (imitation) Avec une configuration appropriée du stockage Cloud, les administrateurs peuvent se connecter comme n’importe quel utilisateur, par exemple pour résoudre des problèmes techniques.

De plus, il existe des fonctions qui peuvent être ajoutées via des applications accessibles depuis le marketplace d’ownCloud. Les utilisateurs de la version Entreprise ont aussi accès à des fonctions exclusives comme la recherche plein texte pour trouver plus rapidement et plus facilement des fichiers, des dossiers ou bien des contenus de fichiers, ou encore le traitement automatisé des fichiers (gestion du workflow). Avec la version Entreprise, il est également possible de modifier la conception de l’interface Cloud et d’intégrer votre propre image de marque.

Le paquet ownCloud est complété par diverses fonctions de sécurité, bien qu’à ce niveau, les différences sont mineures entre la version classique, gratuite et l‘édition Entreprise.

ownCloud : protection et sécurité Standard Entreprise
Chiffrement côté serveur du stockage primaire (AES-256) Oui Oui
Authentification à deux facteurs Oui Oui
Authentification SAML/SSO Non Oui
Scanner antivirus (ClamAV) Oui Oui
Vérification automatique de l‘intégrité des fichiers Oui Oui
Pare-feu pour fichiers Non Oui
Règles de mots de passe Non Oui
Enregistrement des Logins/Logouts et des opérations du système de fichiers. Non Oui

Si vous n’êtes pas certain d’avoir besoin des fonctionnalités Entreprise pour votre propre Cloud, vous pouvez les tester pendant 30 jours. Pour cela, il suffit simplement de demander la version d’essai à l’aide d’un formulaire de contact. Le lien de téléchargement sera alors envoyé par email dès que possible.

ownCloud : avantages ownCloud : inconvénients
Clients Desktop et applications mobiles disponibles pour toutes les principales plateformes Les mises à jour semblent très irrégulières
Configuration système requise minimale (hard et software) Le bilan de sécurité est médiocre (lenteur dans la correction des erreurs et mise en évidence des vulnérabilités)
Grande extensibilité grâce à une structure modulaire (diverses applications supplémentaires disponibles sur le marketplace). Problèmes de performance avec de nombreux petits fichiers ; évolution limitée pour les déploiements plus importants (maximum 20 000 utilisateurs actifs)

Nextcloud

Lorsque Nextcloud est sorti pour la première fois en 2016 en tant que fork indépendant d’ownCloud, il s’agissait essentiellement de l’édition open source de la version d’ownCloud de l’époque avec simplement un nouveau design. Depuis lors, Nextcloud GmbH (dont Karlitschek et d’autres anciens développeurs du projet ownCloud) a continué très rapidement la refonte du logiciel. L’application de base est appelée Nextcloud Server et peut être installée sur presque tous les espaces Web et serveurs. Comme avec ownCloud X, vos besoins matériels dépendent du trafic général du serveur, du nombre d’utilisateurs et du nombre et de la taille des fichiers stockés. En règle générale, Nextcloud est environ deux fois plus performant que son prédécesseur avec le même matériel. L’équipe de développement recommande au moins 512 Mo de RAM pour un fonctionnement stable du Cloud. Nextcloud ne diffère pas significativement de son prédécesseur en termes d’exigences logicielles :

  Nextcloud : configuration système requise
Système d‘exploitation Ubuntu 18.04, Debian 10, SUSE Linux Enterprise Server 15, Red Hat Enterprise Linux 8, CentOS 8, Open SUSE Leap 42.1+
Base de données MySQL 5.6+, MariaDB 10.1+, Oracle 11g, PostgreSQL 9.5+, SQLite (recommandé pour les tests et les cas minimalistes uniquement)
Serveur Web Apache 2.4 (mod_php, php-fpm), NGINX (avec module PHP-FPMl)
Langage de script PHP 7.2+

Pour télécharger des fichiers vers le serveur NextCloud configuré, les Desktop Clients sont disponibles pour tous les systèmes d’exploitation courants. Les utilisateurs de Windows et de MacOS peuvent trouver les fichiers d’installation nécessaires sur le page d’accueil du programme open source, les utilisateurs de Linux (openSUSE, Archlinux, Fedora, Ubuntu, Debian) peuvent eux les trouver dans le gestionnaire des paquets de leur distribution. Des applications gratuites pour Android et iOS ainsi qu’une application payante à 99 centimes pour les smartphones Windows est disponible pour accéder aux appareils mobiles. Les clients vous permettent de synchroniser un ou plusieurs dossiers locaux avec le serveur. Le gestionnaire de fichiers et la fonction de partage de fichiers facilite la visualisation et le partage avec d’autres utilisateurs de tous les fichiers stockés du serveur ou via des liens publics.

Note

En haut de la vue des fichiers, Nextcloud présente toujours une petite sélection de suggestions de fichiers que vous pourriez rechercher.

Comme mentionné précédemment, tous les composants NextCloud fonctionnent sans exception sous la licence libre GNU AGPLv3. En effet, une licence commerciale ne correspond pas à la philosophie des développeurs. Cependant, Nextcloud GmbH offre aussi une assistance professionnelle payante pour les utilisateurs Power, ce qui vous permet de choisir entre trois modèles différents :

  1. Basic : le forfait Basique, qui coûte 1900 euros (pour 50 utilisateurs) ou 3400 euros (pour 100 utilisateurs) par an, comprend en plus de l’assistance par email (dans les 72 heures) et du Nextcloud Knowledge Portal, la mise à jour de la sécurité pendant une année complète.
     
  2. Standard : le support des développeurs professionnels, un service d’installation, un support téléphonique pendant les heures d’ouvertures officielles et un support de mise à jour de trois ans sont disponibles pour 3400 euros (pour 50 utilisateurs) ou 6100 euros (pour 100 utilisateurs) par an avec l’abonnement Standard.
     
  3. Premium : le plan Premium offre contre 4900 euros (pour 50 utilisateurs) ou 8900 euros (pour 100 utilisateurs) par an, une planification de la sécurité pendant 10 ans, une assistance téléphonique et par email 24 heures sur 24 et 7 jour sur 7 ainsi que si besoin une assistance pour la mise à l’échelle du stockage Cloud.
Note

Les trois forfaits de support Nextcloud offrent des tarifs progressifs supplémentaires pour un maximum de 10 millions d‘utilisateurs.

Afin de protéger votre vie privée, la vidéo ne se chargera qu'après votre clic.

Nextcloud n’est pas seulement limité au chargement et au téléchargement de fichiers, mais est également équipé de diverses fonctionnalités qui ouvrent des possibilités supplémentaires et simplifient le stockage de fichiers pour les utilisateurs simples et les administrateurs gestionnaires :

  Nextcloud : caractéristiques
Gestion du flux de travail Les fonctions de flux de travail (workflow), comme le contrôle d’accès aux fichiers ou la capture automatique des fichiers, aident les administrateurs à garder le contrôle. Sur la base d’un ensemble de règles facilement configurables, certaines actions peuvent être bloquées pour un groupe d’utilisateurs défini, par exemple. Des notifications automatiques dans le chat (par exemple lors du téléchargement de fichiers) et une conversion PDF font également partie des fonctionnalités.
Monitoring du serveur Nextcloud apporte une vue d’ensemble des activités des utilisateurs et informe, par exemple, des modifications apportées ou du téléchargement de fichiers partagés. Le module de surveillance apporte aussi des informations sur les performances et la stabilité de votre propre serveur Cloud.
Travail d’équipe sur les documents Office Contrairement à ownCloud, Nextcloud Hub dispose d'outils nativement intégrés pour la gestion des documents en temps réel afin de permettre l’édition collaborative de documents Office (LibreOffice/Microsoft Office). Collabora Online peut également être installé en option.
Apparence personnalisable (Branding) Vous pouvez utiliser l’application Theming pour modifier l’apparence, le design de votre Cloud. Vous pouvez ajouter votre propre logo, choisir une image de fond différente et changer le nom et le slogan sans frais supplémentaires.
Communication audio et vidéo En plus des fonctionnalités de stockage, Nextcloud offre aussi des moyens de communiquer avec d’autres utilisateurs du Cloud et même avec des personnes externes. Les connexions directes nécessaires sont alors établies grâce à la technologie WebRTC sécurisée.
Recherche plein texte En combinaison avec le service d’indexation Apache Solr, l’application Nextant peut être utilisée pour mettre en place une recherche plein texte pour le stockage Cloud. Solr capture entre autres des fichiers textes, PDF, images et audio ainsi que des documents Office (Microsoft Office et LibreOffice).
Collaboration Les espaces de travail permettent aux utilisateurs Nextcloud de remplir des dossiers avec des notes, des listes de tâches et d’autres informations contextuelles. Les autres utilisateurs peuvent modifier ces informations en temps réel ou les marquer comme terminées, par exemple. Le tableau de bord fournit également des informations sur le statut des autres utilisateurs : sont-ils en ligne ou hors ligne ? Ont-ils ouvert un dossier ou répondent-ils à un commentaire ?
Contact et gestion du temps Nextcloud offre par défaut diverses fonctionnalités pour la gestion des contacts et des rendez-vous. Entre autres, un calendrier, un outil de gestion des contacts et un client de messagerie sont intégrés.

Grâce à sa structure modulaire, l’une des forces de la plateforme de Cloud est son haut degré d’extensibilité : les applications Nextcloud peuvent être utilisées pour ajouter une grande variété de fonctions dans des domaines comme « l’intégration », « le multimédia », « Texte et Bureau », ou « authentification et autorisation ». Nextcloud liste toutes les extensions officiellement supportées dans son propre App Store. Plus de 200 sont disponibles aujourd’hui. Les utilisateurs y trouveront non seulement de la documentation et des liens de téléchargement pour les plus de 200 extensions actuellement disponibles, mais aussi un guide pour les développeurs qui souhaitent programmer leurs propres modules.

Au moins aussi importante qu’un large arsenal de fonctionnalités supplémentaires est la sécurité des données qui sont stockées dans les nuages « privés » à l’aide du logiciel. C’est pourquoi Nextcloud fournit aux opérateurs des outils efficaces pour assurer la meilleure protection possible :

  Nextcloud : protection et sécurité
Chiffrement côté serveur du stockage primaire (AES-256) En plus du transfert de données standard via SSL/TLS, toutes les informations sur le serveur peuvent être cryptées.
Chiffrement de bout en bout À partir de la version 13, Nextcloud permet le stockage et l’échange de fichiers avec cryptage de bout en bout. L’encodage a donc déjà lieu du côté client, alors que le serveur ne peut pas lire les données à tout moment.
Protection contre les attaques par force brute Par défaut, Nextcloud offre une protection contre les attaques par force brute
Content Security Policy 3.0 L’interface Web du Cloud open source peut être sécurisée grâce au Content Security Policy 3.0 (CSP). La fonction de sécurité HTTP vous permet de définir des règles côté serveur pour accéder aux fichiers.
Authentification à deux facteurs Depuis la ligne de commande, les administrateurs peuvent activer ou désactiver l’authentification à deux facteurs pour les utilisateurs.
Authentification SAML/SSO Nextcloud prend aussi en charge le langage de balisage SAML et le Single Sign-on (authentification unique).
Politique des mots de passe Les administrateurs peuvent créer des directives pour la création de mots de passe (connexion, partage de fichiers).

Pour tester Nextcloud, vous n’avez pas besoin de télécharger et d’installer le logiciel de Cloud. Sur la page d’accueil, les personnes intéressées peuvent créer leur propre instance de démonstration de stockage en ligne et essayer les fonctions décrites ici pendant 60 minutes.

Nextcloud : avantages Nextcloud : inconvénients
La conception de l’interface peut être facilement adaptée à vos propres idées et cela à tout moment. Dans le secteur des PME, uniquement recommandé avec un hébergeur externe, car le support officiel de Nextcloud n’est disponible que pour 50 utilisateurs ou plus et le forum communautaire n’offre qu’un support minimum.
Protection contre les attaques par force brute et diverses autres options de sécurité ; programme lucratif de prime aux erreurs (jusqu'à 10 000 dollars de récompense pour la découverte de zones de vulnérabilité) Toutes les applications complémentaires disponibles ne sont pas d’aussi bonne qualité que la solution cloud ; le potentiel d’erreurs et d’attaques est donc légèrement augmenté par l’intégration (qui est toujours facultative)
En plus du partage de fichiers, le logiciel apporte diverses fonctions de collaboration comme les animations audio et vidéo. Problèmes de performance avec de nombreux petits fichiers.

Les plus importantes différences entre ownCloud et Nextcloud

À bien des égards, il est devenu évident que si le Nextcloud n’est pas un logiciel entièrement nouveau, il est beaucoup plus ambitieux que ownCloud en matière de collaboration. Depuis sa sortie en 2016, l’ancien fork a évolué, passant d’une simple solution de synchronisation et de partage de fichiers à une alternative haut de gamme aux suites Cloud comme Office 365. Les différences en matière de stockage et de partage de fichiers sont pour l’instant mineures.

Les caractéristiques distinctives importantes ne deviennent apparentes que si l’on tient compte des caractéristiques supplémentaires et de la sécurité : d’une part, la politique de licence de ownCloud garantit que certains composants tels que la recherche plein texte, la gestion du flux de travail ou le branding ne sont disponibles que pour les versions payantes Entreprise. Grâce à des fonctionnalités comme la gestion intégrée des documents en temps réel ou la communication audio et vidéo, le Nextcloud a rapidement surpassé son prédécesseur en termes de fonctionnalité et de sécurité : la mise en place automatique d’une protection contre les attaques par force brute, l’authentification à deux facteurs facile à mettre en place ou le cryptage des fichiers côté serveur ne sont que quelques-unes des caractéristiques de sécurité du Nextcloud qu’il convient de mentionner.

Tableau récapitulatif : ownCloud vs. Nextcloud

 

ownCloud

Nextcloud

Site Web officiel

owncloud.com

nextcloud.com

Éditeur

ownCloud GmbH

Nextcloud GmbH

Année de publication

2010

2016

Licence

Open Source et propriétaire

Open Source

Formules de support

Standard, Enterprise

Basic, Standard, Premium

Coûts du support

À partir de 3.000 euros par année pour 50 utilisateurs

À partir de 1.900 euros par année pour 50 utilisateurs

Clients pour l’accès au Cloud

Windows, MacOS, Linux, iOS, Android

Windows, MacOS, Linux, iOS, Android, Windows Phone

Fonctionnalités payantes

Oui

Non

Possibilité d’hébergement sur son propre serveur ou sur un serveur loué

Oui

Oui

Fonctionnalités de collaboration intégréesFonction de commentaire, autorisations d'accès aux fichiers et dossiers partagés, accès invitésFonction de commentaire et notifications en temps réel, gestion des documents en temps réel, chat audio/vidéo, accès invités, espaces de travail individuels

Le solution Nextcloud de IONOS

En tant que partenaire exclusif de Nextcloud, le logiciel de collaboration Cloud joue également un rôle majeur chez IONOS. Les indépendants et les petites et moyennes entreprises reçoivent avec l’application Nextcloud la solution adéquate pour installer le logiciel directement sur le serveur loué et l’utiliser pour leurs propres besoins. En tant qu’utilisateur, vous bénéficiez d’un matériel et logiciel appropriés (un serveur Cloud XS ou supérieur est nécessaire) et d’une installation et paramétrage simplifiés. Vous restez également toujours à jour (question sécurité) grâce à IONOS.

Conseil : serveur Cloud gratuit

Vous désirez votre propre serveur Cloud ? IONOS propose des serveurs Cloud très performants et sécurisés. Profitez de la version d'essai du serveur Cloud IONOS dès maintenant et testez votre serveur Cloud gratuitement pendant 30 jours.


Nom de domaine en .alsace
Renforcez votre présence en ligne
locale avec le .alsace

9 € HT la 1ère année (10,80 € TTC), puis 60 € HT/an (72 € TTC)
.fr
1 € HT la 1ère année
puis 10 € HT/an
.alsace
9 € HT la 1ère année
puis 60 € HT/an
.com
1 € HT la 1ère année
puis 10 € HT/an
.org
1 € HT la 1ère année
puis 15 € HT/an