Le Cloud public : plus de puissance pour tous !

Un espace de stockage évolutif et une richesse de services disponibles partout : c’est ce qu’offre le Cloud computing. Si vous songez à utiliser le Cloud, vous devez choisir entre différentes formes de diffusion. De plus, la recherche est rendue plus difficile par l’abondance des fournisseurs. Un service Public cloud peut convenir aux utilisateurs privés et aux petites et moyennes entreprises. Le Cloud public offre de nombreux avantages tels qu’une utilisation simple et beaucoup de place dans l’espace de stockage. Cet espace virtuel contenant des données sensibles, il convient d’examiner attentivement les différentes offres : il existe en effet d’énormes différences en termes de protection des données, d’évolutivité et de rapport qualité-prix.

Backup Cloud IONOS

Finies les interruptions d'activité coûteuses ! Sauvegardez facilement les données de votre entreprise et bénéficiez d'un conseiller personnel.

Simple
Sûr
Intégré

Qu’est-ce qu’un Public Cloud ?

Le Cloud public fournit des services informatiques publics sur Internet. Les fournisseurs exploitent à cet effet des groupes de serveurs interconnectés, appelés fermes de serveurs. En tant qu’utilisateur, vous accédez généralement à l’espace de stockage via un navigateur Web. Vous ne payez que ce que vous consommez en ressources.

En outre, vous économisez les coûts d’achat du matériel correspondant. Ce modèle d’entreprise rend le Cloud public attrayant pour les jeunes entreprises et les PME-PMI qui souhaitent maintenir leur budget informatique à un niveau bas, par exemple pour investir plus d’argent dans la recherche ou la croissance. Les services de Public cloud fonctionnent souvent en libre-service. Si vous avez besoin de plus de fonctions ou de puissance de calcul, vous pouvez l’augmenter vous-même.

Définition

le Cloud public permet d’accéder à tout moment et à la demande à un pool de ressources informatiques en réseau, flexible et évolutif mais aussi accessible à un grand nombre d’utilisateurs sur Internet. Les logiciels, les infrastructures et les plateformes fournissent des services Public cloud moyennant des frais d’utilisation.

Caractéristiques du Public cloud

Coûts adaptés aux besoins : chaque client reçoit son propre accès pour son compte Cloud. Vous pouvez y réserver des services individuels en fonction de vos besoins. Au lieu d’acheter de nombreuses licences à long terme, vous pouvez louer un progiciel CMS pour tous les employés ou des outils graphiques uniquement pour les concepteurs ou encore tester un outil d’analyse pour votre application Web. Dans le cas des services Public cloud, la facturation repose généralement sur la demande. Cela les rend particulièrement flexibles et représente un choix approprié si vous voulez accéder aux applications une seule fois ou bien augmenter les capacités du serveur pour une courte période.

Interface utilisateur basée sur le Web : vous faites souvent affaire avec le fournisseur respectif par le biais d’une interface de navigation. Vous réservez un service ou des capacités sur votre compte client, vous payez ou vous vous déconnectez lorsque vous n’avez plus besoin des services. Les logiciels souscrits à partir du Cloud public sont accessibles via cette interface utilisateur. Vous avez donc besoin d’un matériel moins puissant avec beaucoup de stockage sur site. Seule la connexion Internet est déterminante pour le bon fonctionnement des services ; le reste est pris en charge par le fournisseur.

Évolutivité : si un trafic élevé exige de manière excessive les performances d’une application Web, vous pouvez éviter les interruptions dues à une surcharge en augmentant les ressources. S’il vous en faut moins, réduisez tout aussi rapidement la taille.

Efficacité : le fournisseur Cloud gère les processus dans les plus brefs délais.

Economie : par rapport au Cloud privé, les utilisateurs ont besoin de beaucoup moins de matériel. Les centres de données sont situés sur le site du fournisseur. Vous n’avez pas besoin d’acheter un logiciel du cloud sous la forme d’un pack complet et onéreux, mais il suffit de l’obtenir dans le cadre requis, souvent sous la forme d’un abonnement avec la dernière version et le support correspondant.

Fiabilité : les normes garanties font partie du modèle d’affaires. Les fournisseurs s’occupent de la maintenance de l’infrastructure informatique et remplacent les appareils défectueux. Le matériel redondant prévient les pannes.

Protection des données : des fournisseurs spécialisés vérifient constamment votre système pour détecter les failles de sécurité. Ceux qui peuvent prouver qu’ils ont leur siège et leurs centres de données dans l’UE sont soumis aux règles de protection des données de l’UE.

Conseil

les fournisseurs français travaillent selon les normes de sécurité les plus élevées et bénéficient ainsi d’une évolutivité et d’une flexibilité optimales. Par exemple, IONOS fournit un serveur cloud certifié pour vos projets Web.

Environnement : les serveurs Cloud utilisent efficacement le stockage et d’autres ressources en les partageant entre de nombreux clients et en les adaptant à leurs besoins. Au lieu d’utiliser votre propre serveur de manière inefficace, vous partagez l’espace de stockage et la capacité de calcul. Certains fournisseurs utilisent également de l’énergie produite de manière durable.

Mise en œuvre technique du Cloud public

Du côté des clients, le Cloud public nécessite très peu d’équipement. Supposons que vous intégrez une grande partie de votre infrastructure informatique dans le cloud. Dans ce scénario, tout ce dont vous avez besoin est un appareil mobile compatible Internet et un navigateur. En fonction de la tâche, les employés utilisent ces appareils à l’aide de la souris et du clavier, de l’écran tactile ou de panneaux de commande professionnels. Vous n’avez pas besoin de votre propre serveur avec beaucoup d’espace de stockage pour les bases de données et les logiciels ou beaucoup de RAM pour des temps de réponses rapides. Un tel matériel économisant les ressources est appelé « Lean Client » ou « Thin Client ».

Ils se connectent au Cloud public via l’Internet public. Les fournisseurs mettent à votre disposition une interface utilisateur basée sur le Web dès que vous créez un compte. Etant donné que la gamme d’applications possibles s’étend des applications individuelles à des infrastructures complètes, ces interfaces utilisateur sont conçues de manière très différente. Par exemple, certains clients n’utilisent qu’une interface de messagerie Web limitée à la gestion des communications, d’autres réservent un système bureautique ou gèrent leur application Web sur une plateforme fournie.

Vous accédez à votre service réservé via une interface sécurisée. Les fournisseurs gèrent le backend et mettent à disposition le matériel, y compris les fermes de serveurs, le stockage de données et les ordinateurs. Ensemble, ces dispositifs forment le nuage (Cloud) dans lequel les clients se déplacent. Les hébergeurs de cloud attribuent à chaque service son propre espace serveur. Afin de garantir l’accès des clients à tout moment, les redondances sont réparties sur différents serveurs.

Remarque

une redondance est plus qu’une simple copie, c’est une ressource sur un autre serveur qui est congruente ou très similaire au fonctionnement de l’original. Il sert de sauvegarde et est utilisé lorsque la première version échoue. Cela se produit, par exemple, lorsque la ressource d’origine perd le contact avec le serveur ou lorsque le serveur est corrompu. La géo-redondance repose également sur des fermes de serveurs séparées localement.

Le Cloud lui-même se compose de plusieurs serveurs connectés à un serveur central. Le serveur central contrôle le réseau via ce que l’on appelle le middleware, qui permet la communication entre tous les appareils participants. Le serveur central répartit les tâches qui ont été précédemment définies dans les journaux. En fonction de la puissance de calcul requise, le fournisseur répartit l’espace de stockage sur les différents serveurs. Certains services nécessitent plusieurs machines.

Pour les services moins gourmands en mémoire, les hébergeurs utilisent efficacement leurs appareils : par conséquent, plusieurs serveurs virtuels sont situés sur un serveur physique. Cette virtualisation, aussi appelée machine virtuelle, se comporte comme un serveur réel avec son propre système d’exploitation. Les clients accèdent à cette machine virtuelle via une interface. D’autres utilisent le même serveur physique, mais encore une fois leur propre virtualisation via l’interface Web sur leur poste de travail. La machine virtuelle utilise efficacement l’espace de stockage et est librement évolutive. Cela signifie que la performance de vos services ne dépend pas des capacités de votre matériel.

La différence par rapport au Cloud privé

La différence fondamentale entre le Cloud public et le Cloud privé est celle entre le privé et le public. Dans ce tableau, le Cloud computing comprend trois types d’accès au cloud : d’une part, il y a le Cloud public, qui est accessible à tous ceux qui ont une connexion Internet et un budget suffisant. D’autre part, vous trouverez le Cloud privé, qui est isolé du public. Les deux formes ont leurs avantages et leurs inconvénients respectifs. C’est pourquoi certaines entreprises utilisent un Cloud hybride, qui est censé combiner le meilleur des deux.

Les trois modèles ont en commun leur effet réducteur sur la consommation de ressources matérielles et logicielles de l’entreprise. Si l’environnement informatique est concentré dans le Cloud, les pics de performance sont répartis entre les serveurs virtuels utilisés.

Avantages du Cloud public

Inconvénients du Cloud public

L’enregistrement et la mise à l’échelle sont efficaces, le paiement est basé sur le principe du service et, selon le service, également sur une base d’abonnement.

Selon la RGPD, certaines données peuvent ne pas quitter l’entreprise, et encore moins les pays considérés comme sûrs. Si vous gérez des données personnelles, vous n’avez pas le choix d’un fournisseur mondial et libre, mais des normes de sécurité plus élevées.

Les investissements dans du matériel informatique appartenant à l’entreprise sont très rentables pour les Lean Clients.

Étant donné que la connexion se fait via l’Internet public, le Cloud public est généralement considéré comme plus vulnérable aux fuites de sécurité.

Inutile d’acheter des licences logicielles coûteuses pour tous les employés, là aussi vous pouvez évoluer librement.

D’autres clients peuvent être en mesure d’affecter l’accessibilité ou les performances de vos services Cloud en utilisant la même machine physique.

Des experts surveillent les fermes de serveurs 24 heures sur 24, s’occupent de l’entretien et font le plein de matériel.

Certains fournisseurs restreignent votre liberté de choix.

Les fournisseurs tendent à avoir des capacités de géo-redondance (séparation physique des redondances).

 

L’architecture des modèles de déploiement du Cloud public

Les fournisseurs utilisent l’architecture du Cloud public pour fournir des services à des degrés divers. Il est tout aussi possible de n’utiliser qu’un seul logiciel que d’externaliser des structures entières. L’architecture du Public cloud se compose de ce qu’on appelle des couches. Il s’agit donc d’une architecture en couches. Des sous-domaines individuels sont affectés à une équipe spécifique. Les couches sont disposées hiérarchiquement. Une couche supérieure peut accéder à une couche plus profonde. Cela ne fonctionne pas dans le sens inverse. Un système peut être constitué d’une équipe ou de plusieurs équipes. Il est alors multicouche.

L’infrastructure en tant que service (IaaS), la plate-forme en tant que service (PaaS) et le logiciel en tant que service (SaaS) peuvent être considérés comme des couches. Celles-ci diffèrent en fonction du niveau d’utilisation du service offert. Alors que les utilisateurs normaux utilisent des logiciels, les architectes logiciels travaillent avec la plateforme sous-jacente pour développer le logiciel. Cette plateforme ne peut être créée ou exploitée sans l’infrastructure environnante. Ainsi, les différents services se construisent les uns sur les autres comme des couches.

Au sein de ces trois couches principales, les fournisseurs font la distinction entre des services spécialisés tels que la sécurité informatique externalisée, le stockage à la demande ou le calcul à haute performance. Tous les différents modèles peuvent être combinés sous le terme Everything as a Service (XaaS), soit « Tout en tant que service ». L’abondance d’offres publiques de Cloud « en tant que service » peut prêter à confusion. Par conséquent, seules les trois plus importantes sont présentées ici.

Software as a Service (SaaS) à partir du Public cloud

Tout comme la musique et les films sont de plus en plus offerts par le biais de services de streaming, les logiciels commerciaux le sont aussi. Au lieu d’avoir une copie physique sur CD-ROM, les utilisateurs accèdent au programme via leur connexion Internet. Le fournisseur de logiciels héberge habituellement l’application, ce qui en fait une application Public cloud. Dans certains cas, les programmes sont situés sur un serveur interne à l’entreprise : c’est ce qu’on appelle alors un Cloud privé.

Le modèle SaaS vous permet de choisir parmi un certain nombre d’applications que vous assemblez vous-même dans un package. Bénéficiez de mises à jour de sécurité et de performances dans le Cloud. De plus, vous aurez toujours la dernière version, tandis qu’une copie payante deviendra éventuellement obsolète, la garantie de support peut alors ne plus s’appliquer. Avec Software as a Service, vous n’avez pas ce problème. Cependant, comme le paiement s’effectue souvent par abonnement, vous devez établir un bon budget afin de couvrir les frais d’exploitation. Après tout, ils s’accumulent également lorsque vous avez peu de revenus.

Plateforme en tant que Service (PaaS)

Pour exécuter un programme, vous avez besoin d’une plate-forme qui supporte le logiciel. C’est ce qu’offrent les plateformes en tant que service à partir d’un Public cloud. Vous pouvez accéder à un environnement d’exécution ou à un environnement de développement via un accès réseau. L’environnement d’exécution fournit un système d’exécution sur lequel vous pouvez exécuter une application Internet, par exemple. L’environnement de développement vous donne l’espace et les outils pour écrire vos propres programmes.

Combinant les deux services, le Cloud public vous permet de contrôler le cycle de vie complet d’une application sur Internet. Dans l’environnement de développement, vous concevez la mise en page et écrivez le code. Avant de publier, testez également l’application. Enfin, vous les avez paramétrés dans l’environnement d’exécution. Pour toutes ces étapes, vous avez besoin d’une équipe de développeurs et de concepteurs et, au moins avant l’apparition du Cloud, de matériel et de logiciels spéciaux et coûteux.

Les services PaaS externalisent désormais l’environnement et veillent à ce que la plateforme soit accessible à tout moment. Ils offrent des outils compatibles ou des intergiciels qui convertissent les formats et les rendent compatibles. Les outils de collaboration, tels que Messenger, font souvent partie de l’offre. Dans les projets de développement, les questions de confidentialité sont particulièrement importantes. Dans ce but, et aussi comme bouclier contre les pirates informatiques après le lancement, les experts en sécurité soutiennent votre travail. De bons fournisseurs sécurisent votre plate-forme grâce à la géo-redondance et vous permettent de faire évoluer votre projet à tout moment.

Infrastructure en tant que Service (IaaS)

Au lieu d’acheter un serveur vous-même, vous louez l’espace serveur ou d’autres services matériels tels que la bande passante ou la puissance de calcul avec une infrastructure en tant que service. Vous ne payez donc l’infrastructure informatique évolutive que dans la mesure où vous en avez besoin. Vous utilisez l’interface Web pour travailler sur un serveur virtuel. Cela vous permet de tester des applications dans différents environnements sans avoir à les acheter en totalité. De plus, l’infrastructure est évolutive. Cela vous donne un potentiel de croissance, mais vous pouvez également renoncer à la capacité disponible. Les pics de charge amortissent la ferme de serveurs.

Que prendre en considération pour choisir un fournisseur de services Public cloud ?

Que ce soit IaaS, SaaS ou PaaS : la gamme de services Cloud public est large. Cependant, les normes de qualité fluctuent et les fournisseurs travaillent différemment. Vous trouverez ainsi un service à la hauteur de vos attentes et adapté à votre entreprise.

Rapport qualité-prix

Pour le calcul du budget, il est essentiel d’inclure les dépenses récurrentes telles que les abonnements au cloud privé. La rentabilité d’un prix élevé dépend des fonctions proposées et si vous les utilisez toutes. Vous n’avez besoin d’une grande infrastructure avec un environnement de développement entièrement fonctionnel que si vous souhaitez créer et exécuter des applications vous-même. Mais si vous économisez au maximum, le flux de travail risque d’en souffrir.

En règle générale, vous compilez vous-même votre forfait de services dans le compte utilisateur. Cependant, certains fournisseurs n’offrent pas toutes les fonctions souhaitées. Presque tous les prestataires de services imposent ce que l’on appelle l’enfermement propriétaire, c’est-à-dire une dépendance à l’égard du prestataire. Cela rend le changement plus difficile pour les clients. Dans certains cas, ils utilisent des formats propriétaires avec lesquels les clients ne peuvent pas utiliser d’autres applications (du moins pas sans effort).

Volonté d’innover

Vous développez et testez constamment vos propres compétences ? Quiconque développe des idées créatives dans Cloud doit pouvoir compter sur son fournisseur de services. La sécurité des données ne devrait pas être un problème en raison de la redondance. Mais pour que vous puissiez aller de l’avant, votre prestataire de services doit rester innovant et vous offrir de nouvelles opportunités. Les indicateurs d’une entreprise innovante sont des mises à jour régulières et un plan d’action dont le succès a été démontré. Une croissance durable est la preuve de la fiabilité.

Convivialité et fonctionnalité

Un prestataire de services qui ne se réinvente pas constamment n’est pas l’idéal mais vous pouvez faire avec. Cependant, un prestataire qui n’offre pas les fonctions de base pour vos projets est inutile. L’offre doit comprendre des outils et des services pour faciliter votre travail. Les fournisseurs conviviaux de Cloud public facilitent la communication entre les personnes et entre les applications. Ceci s’applique également à la communication entre les experts de l’équipe du fournisseur de Cloud et votre propre équipe informatique. Sans une communication transparente, les processus ralentissent et les employés peuvent perdre leur motivation. Les ajustements doivent être aussi simples que possible et mis en œuvre sans heurts.

Sûreté et sécurité

Si vous exploitez un logiciel ou même des environnements de développement complets, y compris une plateforme de communication via un Cloud public, vous placez inévitablement des données personnelles sur Internet. Vous disposez d’un accès exclusif à vos données via une interface affectée à votre entreprise. Vous pouvez toutefois partager le serveur sur lequel ces données sont stockées avec d’autres utilisateurs. En principe, votre entreprise est responsable en cas de violation de la protection des données.

Si votre entreprise est située en Europe, elle est soumise au Règlement général sur la protection des données (RGPD). Conformément à la loi, les données à caractère personnel ne peuvent être stockées en dehors de l’UE, sauf dans des pays tiers sûrs. Cela inclut, par exemple, les États-Unis, malgré le Privacy Shield, seulement avec des restrictions, même si de nombreux grands fournisseurs viennent de là-bas. La variante la plus sûre est celle d’un fournisseur basé en France qui agit conformément à la législation locale, qui dispose des contrats appropriés et, très important, qui exploite ses serveurs en France de manière démontrable.

En tant qu’entreprise, vous gérez des données clients ou vous vous engagez à respecter les normes de sécurité avec vos partenaires commerciaux. Vous pouvez prouver la qualité de votre protection avec un label Cloud.

Mobilité

Avec le Cloud computing, les entreprises s’appuient sur un Lean Client. Ce client est votre appareil ou un programme qui ne peut faire son travail sans un serveur de support. L’objectif derrière le matériel réduit est d’une part la réduction des coûts d’acquisition et de maintenance. D’autre part, grâce à la virtualisation du serveur Cloud, vous pouvez faire évoluer librement leur étendue fonctionnelle.

Jusqu’à présent, tout va bien, mais qu’en est-il des appareils mobiles ? Assurez-vous que votre fournisseur de services Cloud offre des plateformes compatibles qui permettent à votre entreprise d’avoir un SaaS mobile. Il en va de même pour les applications que vos clients consomment sur les appareils mobiles.

En résumé

Les entreprises et les particuliers se tournent de plus en plus vers le Cloud computing pour leurs services informatiques. Le Cloud public est l’une des pierres angulaires de la numérisation. Il permet à un large public d’accéder aux données à tout moment et en tout lieu, même en déplacement. Cela réduit vos propres coûts d’acquisition de matériel et de logiciels. Avec l’expansion croissante de l’Internet à large bande, le nuage de données est en train de devenir une alternative sérieuse à votre propre centre de données fixe.

A cette fin, l’infrastructure numérique dans les zones rurales doit également être développée. Les petites et moyennes entreprises profitent de l’évolutivité du Cloud et peuvent mieux « réseauter ». La législation européenne et l’économie française s’efforcent de rendre le Cloud public encore plus sûr. Ceci afin de compenser la plus grande différence de qualité entre les Cloud public et privé.


Attendez ! Nous avons quelque chose pour vous !
Votre messagerie professionnelle

Créez une adresse personnalisée
Affichez votre sérieux sur Internet
Nom de domaine inclus
À partir d' 1 € TTC/mois
Conseiller personnel inclus !