Qu’est-ce qu’un Cloud ?

Le Cloud (anglais pour « nuage ») fournit de l’espace de stockage, de la puissance de calcul et des logiciels exécutables dans un centre de données distant. Le terme tient compte du fait que le serveur utilisé à cette fin n’est pas directement visible par l’utilisateur, mais caché comme derrière un nuage.

Définition

Cloud : le terme « Cloud » est une forme abrégée de « Cloud Computing ». Un Cloud est constitué de serveurs situés à distance et accessibles de n’importe où et à n’importe quel moment via une connexion Internet sécurisée et protégée.

De nos jours, une gestion efficace des entreprises exige une adaptabilité souple de sa capacité informatique afin que cette dernière puisse être utilisée par des employés externes sans problème si nécessaire. En outre, cette flexibilité doit pouvoir permettre d’adapter le service choisi aux besoins. En revanche, une structure informatique rigide, établie en interne, lie le personnel et les ressources financières. Dans certaines circonstances, la structure établie peut ne pas être en mesure de suivre l’évolution des exigences. Une alternative librement modulable est donc souvent le meilleur choix.

Ceci a conduit au développement d’un espace de stockage séparé de l’ordinateur réel du lieu de travail. L’espace de stockage est externalisé vers le Cloud, un Cloud de données. L’espace et les programmes utilisés dans le Cloud peuvent être adaptés aux besoins de l’entreprise. C’est ce qu’on appelle l’évolutivité.

L’histoire du « Cloud Computing » a commencé dès les années 1950. Avec l’évolution d’Internet, ses possibilités se sont largement étendues.

Cette tendance va se poursuivre, car les dernières normes de sécurité Internet ont considérablement réduit les inquiétudes antérieures concernant l’utilisation des services Cloud. On s’attend à ce que d’ici 2025, près des deux tiers des données stockées dans le monde soient gardées et gérées dans une solution Cloud.

Que faire avec un Cloud ?

En utilisant un Cloud, les données, les programmes et la capacité de calcul sont déplacés vers un stockage situé en dehors du lieu de l’utilisateur. Pour ce faire, plusieurs serveurs sont mis à disposition sur un site distant. Les personnes qui souhaitent profiter des offres de Cloud Computing correspondantes peuvent louer de l’espace de stockage et utiliser la puissance de calcul, en principe, l’infrastructure complète d’un centre de données. Les entreprises et les utilisateurs privés peuvent utiliser les programmes de cette manière, par exemple sans avoir à les installer localement mais directement via le navigateur. D’autres utilisent le Cloud uniquement comme un stockage additionnel au leur. Le cloud computing est également populaire pour la collaboration en équipe : de nombreux outils de collaboration fonctionnent sur la base d’un Cloud.

L’accès s’effectue via une connexion Internet sécurisée et cryptée. L’utilisateur concerné doit s’identifier afin d’accéder à l’espace de stockage. Le principe est similaire à celui d’un réseau d’entreprise, mais la distance physique entre l’ordinateur du poste de travail et le serveur est généralement beaucoup plus grande.

La taille de stockage, la capacité de calcul ou les logiciels utilisés par le fournisseur de services Cloud sont déterminés par contrat pour une période donnée. Pour l’entreprise, il sera beaucoup plus facile de mettre les services à niveau ultérieurement, car elle n’a pas à investir dans du matériel supplémentaire ou des logiciels coûteux qui nécessitent des mises à jour régulières pour bénéficier de plus de puissance de calcul et d’espace de stockage. Pour les utilisateurs privés, de nombreux services peuvent même être utilisés gratuitement.

Via le Cloud, l’utilisateur peut stocker ses données et les récupérer à nouveau. Des applications (logiciels) peuvent également être utilisés avec le Cloud : cela va du traitement de texte et des tableurs aux programmes complexes pour les tâches de conception ou le traitement d’images. Les logiciels faisant partie du contrat sont mis à jour par le fournisseur de services Cloud.

Diverses applications sont désormais disponibles pour synchroniserles données du Cloud entre plusieurs appareils fixes ou mobiles, de sorte que la dernière version d’un fichier puisse être toujours disponible pour tous les utilisateurs autorisés. En outre, plusieurs personnes ayant des droits d’accès à un projet ou à une entreprise peuvent travailler en même temps sur les données du Cloud.

Un point important du Cloud Computing est la sécurisation des données (backup). Les fermes de serveurs hautement sécurisées sont non seulement équipées d’un stockage redondant, mais sont également bien sécurisées physiquement et thermiquement. Cela signifie que toutes les données sont stockées dans des endroits bien protégés et sont disponibles pour les utilisateurs 24 heures sur 24.

Conseil

Pour des sauvegardes automatiques et cryptées, une récupération facile et une protection complète de toutes les données utilisées et des dispositifs concernés, IONOS propose le Backup Cloud. Deux packs sont disponibles : le Backup Cloud avec des prix fixes pour les volumes de données jusqu’à 5 téraoctets ou Backup Cloud Flex avec une facturation basée sur l’utilisation.

Comment fonctionne un Cloud ?

Le Cloud fonctionne comme le réseau d’une entreprise, où vous devez vous connecter à partir de votre poste de travail pour accéder au contenu du serveur. Toutefois, le serveur en Cloud n’est pas situé sur le site de l’entreprise, mais dans une ferme de serveurs, à distance du site de l’entreprise. Les disques durs, les processeurs et la mémoire principale du serveur sont gérés par des routines d’administration spéciales. Les utilisateurs accèdent par le biais d’interfaces à l’infrastructure qui est réservée et/ou au(x) logiciel(s) garanti(s) par contrat. En louant l’espace de stockage, l’utilisateur reçoit ses droits d’accès. Les données peuvent être gérées comme sur un disque dur et les programmes peuvent généralement être utilisés via un navigateur Web.

Lorsque les entreprises mettent leurs serveurs à la disposition de leurs employés pour le Cloud Computing, on parle de Cloud privé. L’utilisateur accède donc quasiment au serveur de l’entreprise. Les données et les services qui y sont stockés ne sont pas accessibles au public. Cela signifie que les données sensibles restent au sein de l’entreprise. Compte tenu du RGPD, certaines données ne doivent dans tous les cas pas quitter l’entreprise. Toutefois, un Cloud privé impose des exigences très élevées dans sa gestion et se révèle être un processus assez long et coûteux.

Un Cloud public met ses services à la disposition du public via Internet. Le système est surveillé, entretenu et toujours adapté aux besoins des utilisateurs par le prestataire qui le propose. Pour les entreprises, cela permet d’éliminer les coûts de mise en place, de maintenance et d’adaptation continue que nécessite une architecture de serveur interne.

La combinaison de ces deux solutions est le Cloud hybride : les données sensibles sont stockées dans l’entreprise et les autres fichiers de travail sont accessibles au public en toute sécurité.

Comment les données sont-elles stockées dans le Cloud ?

Avec le Cloud Computing, les données sont stockées de la même manière que sur le disque dur d’un ordinateur grâce à un accès en lecture et en écriture. La différence pour l’utilisateur est qu’à côté de la lettre qui représente le lecteur de son disque dur, par exemple le lecteur DATA (D:), il trouvera une icône propre au lecteur Cloud pour ouvrir et enregistrer les données. Dans le compte de l’utilisateur, les mêmes options sont alors disponibles dans le Cloud que sur son propre disque dur : création et suppression de dossiers et sous-dossiers mais aussi le téléchargement, l’enregistrement, la mise à jour, le transfert, le renommage ou la suppression de fichiers, et cela s’applique à tous les types de fichiers. Il est donc également possible d’y stocker en toute sécurité des sauvegardes complètes de bases de données ou d’appareils mobiles tels que des smartphones ou des tablettes.

Les données dans le Cloud lui-même sont cryptées et stockées de manière redondante (c’est-à-dire plusieurs fois). La transmission vers le serveur Cloud ou inversement vers les utilisateurs s’effectue également via une connexion de données sécurisée et cryptée. La gestion interne des données entre les serveurs standards et les serveurs de sécurité ainsi que la création de sauvegardes régulières des données des clients sont de la responsabilité de l’opérateur du Cloud. Lorsque les serveurs sont situés dans l’Union européenne, les fournisseurs de services Cloud sont soumis au règlement de base de l’UE sur la protection des données, de sorte que les utilisateurs peuvent profiter des normes de sécurité les plus élevées.

Backup Cloud IONOS

Finies les interruptions d'activité coûteuses ! Sauvegardez facilement les données de votre entreprise et bénéficiez d'un conseiller personnel.

Simple
Sûr
Intégré

Dans quelles circonstances vaut-il la peine d’utiliser un Cloud ?

Il n’est pas possible de répondre à cette question de manière générale. Il n’y a pas de réponse préconçue telle que « à partir de X gigaoctets de données par unité de temps, l’entreprise a besoin d’un Cloud ». De nombreux facteurs parlent en faveur ou contre l’utilisation du Cloud. Le calcul coûts-avantages doit prendre en compte tous les facteurs financiers, y compris la maintenance, les réparations, l’amortissement ainsi que des critères commerciaux liés à la structure informatique de l’entreprise avec les coûts d’utilisation des données et des programmes externalisés. Cela comprend également une prévision de la manière dont la capacité de calcul de l’entreprise doit se développer afin de pouvoir être prêt pour les besoins futurs.

En cas d’utilisation de services Cloud, les frais de location de l’espace de stockage comprennent généralement un forfait pour la maintenance des serveurs qui s’y trouvent. Le matériel dans le Cloud est toujours à jour, y compris les données les plus récentes et les mesures de sécurité physique. En outre, la fourniture de logiciels sous licence (par exemple Microsoft Office 365) via le Cloud Computing élimine la nécessité d’acheter des licences et des mises à jour de logiciels dans l’entreprise, ce qui permet de faire en principe des économies.

Conseil

Pour le stockage central des données ainsi que le partage et le traitement des données, IONOS propose le stockage en ligne HiDrive pour un enregistrement des données hautement sécurisé selon quatre modèles : Basic, Essential, Business et Pro.

La plupart des fournisseurs de services Cloud fournissent une partie de l’espace de stockage gratuitement ou dans le cadre de contrats d’hébergement. Cela permet aux entreprises d’acquérir une première expérience avant d’opter pour des solutions payantes à plus grande échelle.

Toutefois, l’utilisation du Cloud Computing implique une grande responsabilité pour tous les utilisateurs autorisés : il est en effet important de respecter strictement les normes de sécurité de l’entreprise afin de ne pas laisser échapper des informations confidentielles aux mains de personnes étrangères. Il est donc conseillé de définir clairement les droits et de conserver une documentation appropriée.

Stockage en ligne HiDrive

Avec HiDrive, vos fichiers sont sauvegardés en toute sécurité dans le Cloud basé en Europe et sont accessibles depuis tout appareil !

Assistance 24/7
Accès partagé
Ultra-sécurisé

Attendez ! Nous avons quelque chose pour vous !
Votre messagerie professionnelle

Créez une adresse personnalisée
Affichez votre sérieux sur Internet
Nom de domaine inclus
À partir d' 1 € TTC/mois
Conseiller personnel inclus !