Dart : présentation du langage de programmation

Il y a presque autant de langages de programmation que de grains de sable dans la mer. Le langage Dart, relativement nouveau, est l’un de ces nombreux langages. Lorsque l’on compare différents langages de programmation Internet, les paradigmes de programmation fondamentaux sont généralement très similaires. Les différences se font sentir seulement lorsqu’on les compare en profondeur.

Les langages de programmation développés actuellement se concentrent souvent sur la réalisation d’applications mobiles pour les smartphones ou les tablettes. Le langage utilisé à cet effet doit faciliter une bonne expérience utilisateur (UX) avec une syntaxe aussi réduite que possible tout en utilisant avec parcimonie la mémoire disponible de l’équipement. Découvrez dans la suite de cet article, quelle place occupe le langage Dart de Google parmi les langages de programmation et ses points forts.

Qu’est-ce que le langage Dart ?

Dart est un langage de programmation, qui a été et est développé principalement par Google. Il est standardisé par Ecma (Ecma est une organisation internationale de normalisation des systèmes d’information et de communication ainsi que des appareils électroniques grand public). La programmation dans Dart doit être une alternative attrayante à JavaScript dans des navigateurs Web modernes. D’après les développeurs de Dart, les faiblesses de JavaScript ne peuvent plus être corrigées par son développement.

Le langage Dart est développé depuis 2010 et lancé la même année. Comme les navigateurs ne pouvaient et ne peuvent pas le manier en mode natif et que JavaScript peut être exécuté dans tous les navigateurs modernes, il existe le Compiler Dart2js, autrement dit « Dart vers JavaScript ». Le langage Dart ressemble aux langages de programmation orientés objet établis, dont Swift, C# ou Java font partie, qui sont soumis à des paradigmes de programmation déterminés. Les règles de combinaison de signes établis, c’est-à-dire la syntaxe, ressemblent au langage de programmation C. Cette « parenté » facilite grandement la prise en main de sorte que l’on peut y accéder sans avoir à surmonter trop d’obstacles.

Comment Dart est-il construit ?

Le langage Dart dispose de variables, d’opérateurs, de directives conditionnées, de boucles, de fonctions, de catégories, d’objets et d’énumérations. Il offre la transmission et la programmation générique comme concepts importants d’un langage orienté objet, de nombreux éléments qu’un programmateur expérimenté connaît déjà. Pour un premier essai, la plateforme open source gratuite DartPad est disponible, elle permet de se familiariser avec la programmation en langage Dart et propose quelques exemples sous la forme d’un menu déroulant.

Tout programme écrit en Dart commence par l’appel de la fonction « Main ».

void main() {
}

Comme exemple, l’établissement d’une variable et l’exécution d’une requête de condition :

void main() {
  var animal = 'horse';
  if (animal == 'cat' || animal == 'dog') {
    print('This animal is a pet.');
    } else if (animal == 'elephant') {
    print('That\’s a huge animal.');  
   } else {
    print('This animal is not a pet.');
   }
}

L’affichage de la requête sur DartPad :

Remplacez la variable « animal » (var animal) « horse » par « cat », « dog » ou « elephant » et observez les changements dans le résultat à droite de la console. Nous présentons le langage de programmation Dart de manière plus détaillée dans notre tutoriel Dart.

A quelles fins Dart est-il utilisé ?

Les développements avec le langage Dart servent avant tout aux appareils qui communiquent avec Internet, c’est-à-dire les smartphones, les tablettes et les PC portables, mais aussi les serveurs. Jusqu’à présent, il était peu réaliste de développer ses propres applications mobiles ou sur le Web, surtout pour les programmateurs débutants. L’approche du langage Dart a pour objectif de rendre la programmation de ces applications plus facile. Le kit de développement (SDK) de Google Flutter est programmé avec Dart, tout comme le célèbre outil publicitaire Google Ads. D’autres exemples sont les pages Web du New York Times ou de GROUPON. DartPad, mentionné plus haut, constitue une option confortable pour approcher un langage de programmation avec la méthode « Try and Error » et acquérir les connaissances fondamentales.

Quelles sont les forces et les faiblesses de Dart  ?

Dart présente une série d’avantages ainsi que quelques inconvénients.

Avantages

Le langage Dart est open source et donc accessible par tout le monde gratuitement. Google, grande entreprise leader, est à l’origine de Dart, ce qui offre une perspective à long terme pour le développement du langage. Sa syntaxe le rend facile à apprendre pour les programmeurs. Les développeurs ont simplifié de nombreux termes qui sont inutilement complexes chez d’autres langages et les ont regroupés intelligemment. Lorsque l’on a déjà manipulé au moins une fois C#, on parvient très rapidement à utiliser Dart. Le langage de programmation a été développé pour le Web. Grâce à une traduction directe (et très rapide) en JavaScript, Dart fonctionne sur tous les navigateurs modernes mobiles et de bureau. Un simple éditeur de texte suffit au travail de développement. Toutefois, des connaissances approfondies du langage de programmation sont nécessaires. Le mieux est de travailler avec des éditeurs spéciaux comme Android Studio (Google) ou Visual Studio Code (Microsoft).

Inconvénients

Le langage Dart est relativement récent, ce qui a pour conséquence que la communauté d’entre-aide est relativement restreinte et les supports d’apprentissage ne sont aussi nombreux que pour JavaScript. Mais il faut admettre que la situation s’améliorera rapidement. La première installation d’un éditeur et du contexte technique correspondant sur un ordinateur est néanmoins bien documentée, mais relativement complexe. Selon ses détracteurs, Dart est l’un des nouveaux langages qui ont été lancés sur le marché au lieu de perfectionner les langages existants.

Qu’est-ce qui différencie Dart des autres langages de programmation ?

Une différence sensible par rapport aux autres langages de programmation est que Google Dart est bien plus lisible, car la syntaxe est restée plus proche du langage humain. Il y a moins de commandes, mais plus de possibilités. On peut choisir librement les désignations des variables et ainsi conserver des codes écrits compréhensibles. Ceci évite également d’ajouter des commentaires à n’en plus finir. L’utilisation des espaces, des tabulations et des sauts de ligne est librement autorisée. Ainsi, en tant que programmeur, vous pouvez structurer clairement le code, structure dont le compilateur ne tiendra pas compte lors de l’exécution. Les exceptions sont les mots clés, les variables ou les noms de fonction, ainsi que toute la terminologie existante dans le langage Dart, comme « if », « else », « string », « void », etc. Enfin, il différencie la casse, ce qui étend considérablement le champ des dénominations.

Dans une analyse de 2019 sur les langages de programmation les plus appréciés, la plateforme de développeur Stack Overflow a établi que Dart était juste derrière JavaScript (66,8 %) avec un score de 66,3 %.


Black Friday
Des offres exceptionnelles sur l'hébergement Web, WordPress, les noms de domaine et bien plus.
Jusqu’à -98 %