Le low-code : sa définition, ses particularités et ses champs d’application

Quiconque souhaite concevoir un site Internet, une application de bureau ou une application mobile a besoin d’une plateforme et d’un langage de programmation. En fonction du projet et de sa complexité, vous avez le choix entre différentes plateformes qui toutes, nécessitent une véritable initiation pour pouvoir être exploitées. Si vous n’avez vraiment pas le temps d’apprendre les éléments rudimentaires de la programmation, il est possible de recourir à une plateforme low-code.

Qu’est-ce que le low-code ?

Le terme low-code signifie en français « Peu de code » ou « Peu de programmation ». Avec une programmation de type low-code, on a très peu recours à une programmation classique et manuelle. Le travail se fait plutôt à partir d’une interface graphique sur laquelle on va utiliser des blocs visuels qui ont été préprogrammés. Le développement d’un logiciel est de ce fait largement facilité. Vous gagnez du temps, car vous n’avez pas besoin de programmer chaque élément séparément. Le low-code est donc une forme simplifiée du développement logiciel qui demande un minimum de connaissances en programmation.

Comme son nom l’indique, les plateformes low-code ne vous dispensent pas totalement de la programmation manuelle. Généralement, on estime à 80% la part de programmation sans code. Les plateformes ne nécessitant aucun code sont appelées des plateformes No-code. Sur de telles plateformes, le temps économisé est encore plus grand. Cependant ces plateformes sont moins flexibles que les plateformes low-code, qui elles, permettent des ajustements personnalisés.

Note

Le low-code est apparu au début des années 90. Le Rapid Application Development, abrégé en RAD a précédé son apparition. Les principales plateformes du développement rapide d’applications étaient Oracle, Forms, Visual Basic et Delphi.

Quelle sont les singularités du low-code ?

Le terme low-code a été employé par l’entreprise d’étude de marché Forrester Research dans un rapport rédigé sur de nouvelles plateformes de développement pour des applications destinées à des clients spécifiques. Les experts Clay Richardson et John Rymer ont alors mis en avant quatre caractéristiques importantes d’une plateforme low-code :

Des méthodes de modélisation graphique

Avec leur interface-utilisateur graphique, les plateformes low-code favorisent un travail intuitif, basé sur le principe des blocs. L’utilisateur a accès à des modèles visuels qu’il peut sélectionner, généralement par un Drag-and-Drop, pour les insérer où bon lui semble dans son projet personnel. Cette modélisation visuelle permet le développement rapide d’applications Web et mobiles, et entraîne un gain de productivité énorme.

Le caractère réutilisable

Le gain de temps est un élément essentiel dans le développement low-code. Ce n’est pas seulement lié à la modélisation visuelle qui remplace la programmation manuelle. Les utilisateurs améliorent leur productivité grâce à l’usage de modèles, de plugins et de widgets. Ces outils sont très souvent exploités. Certaines entreprises mettent même à disposition de leurs développeurs leurs propres composants, au moyen d’un magasin en ligne privé.

L’accès par un Cloud

La plupart des plateformes de low-code permettent à leurs utilisateurs de gérer et d’administrer leur application dans un Cloud. En cas de changement de Cloud, ou lors de la mise en place d’une nouvelle base de données, vous n’aurez rien à reprogrammer. Même les outils visuels utilisés sont basés sur des Clouds, ce qui favorise une mise en œuvre immédiate et une excellente disponibilité de l’application.

Maintenance assurée au-delà de la phase de développement

Si on a recours à une plateforme low-code pour développer une application, on bénéficie d’un support qui va au-delà de la phase de développement. Cela veut donc dire que la mise à disposition et la maintenance de l’application sont comprises dans le prix. Il est par ailleurs possible de mettre en pause les projets, de les reporter à plus tard, et de les reprendre en main ultérieurement.

Quels sont les avantages du low-code ?

Il y a beaucoup d’éléments qui plaident en faveur du low-code. Nous avons regroupé ci-dessous les principaux atouts associés à cette méthode de développement :

  • La rapidité : comme la programmation manuelle disparaît quasiment dans le développement low-code, les prototypes, voire les applications complètes, sont développés dans un délai réduit. L’efficacité des développeurs professionnels est ainsi améliorée. Ils peuvent ainsi consacrer plus de temps aux fonctions essentielles de l’application au lieu de passer du temps à dénicher des erreurs de code.
  • La simplicité : la simplicité d’utilisation facilite l’apprentissage même si vous n’avez pas beaucoup de pré-acquis. Le code-source qui est généralement rédigé de façon manuelle par les développeurs, est généré de manière automatique en disposant intuitivement des éléments les uns après les autres. Il reste cependant possible de faire des ajustements après coup.
  • La réduction des coûts : la réduction des coûts est étroitement liée au gain de temps. Les blocs visuels disponibles sur les plateformes de low-code sont réutilisables, et n’ont pas besoin d’être réinventés à chaque fois. Grâce à la simplicité d’utilisation, vous économisez les formations souvent onéreuses, à destination des employés.
  • La flexibilité : des outils de mise à disposition de l’application facilitent la publication dans un environnement de votre préférence. La simplicité d’utilisation des plateformes de low-code favorisent par ailleurs une extrême adaptabilité. Les développeurs peuvent ainsi réagir très rapidement aux éventuelles fluctuations des exigences du marché.
  • Une meilleure qualité : comme le développement du low-code est aussi conçu pour les non-programmeurs, vous avez la possibilité d’y inclure des compétences transversales. Des experts issus de secteurs divers peuvent intervenir en tant que Citizen Developer et contribueront à trouver des solutions basées sur une approche créative. On évite ainsi le cloisonnement et on augmente la qualité du produit final.

Où et quand a-t-on recours au low-code ?

Que ce soit pour un site Internet, une application mobile ou une application bureau, le recours à des plateformes low-code a simplifié comme jamais auparavant le travail du développement. Vu les nombreux atouts de cette méthode de développement, elle est déjà utilisée dans un bon nombre de secteurs. Le low coding s’avère particulièrement judicieux dans des processus récurrents. Les applications low-code favorisent par exemple une optimisation des processus internes qui ont tendance à engendrer beaucoup de paperasse. De telles solutions permettent d’économiser du temps et de l’argent en termes de gestion du personnel.

Le low-code est utilisé non seulement à des fins internes, mais aussi à des fins externes. Dans la fonction publique, dans le eCommerce ou dans l’industrie, on apprécie le développement d’applications logicielles, orientées clients, pouvant être utilisées très rapidement. Les programmeurs non-initiés développent ainsi des applications destinées à l’efficacité opérationnelle, tandis que les développeurs professionnels utilisent les plateformes de low-code pour créer des prototypes d’applications innovantes. Il est également possible d’améliorer des systèmes hérités ou des anciens systèmes. Vous pouvez ainsi modifier une application existante au moyen du low-code et l’ajuster aux nouvelles exigences du marché ou des clients, et la rendre plus facile à utiliser.

Un grand nombre de freelances et de blogueurs se servent des plateformes de low-code pour développer leur propre site Internet. Le plus bel exemple de ce type de projet est certainement le fameux CMS WordPress. Pour commencer, les utilisateurs sélectionnent une mise en page prédéfinie pour leur site Internet. Ils ont ensuite l’occasion d’insérer du texte et divers médias. Comme le fournisseur a une approche OpenSource, il permet aux utilisateurs plus avancés en programmation d’accéder au code source et de l’adapter en fonction de leurs besoins. WordPress est donc une plateforme de low-code classique, conçue à la fois pour les débutants, sans compétence en programmation et pour les vrais développeurs.

Le low-code facilite donc la programmation de nouveaux logiciels et donne des résultats professionnels sans nécessiter un long processus d’apprentissage. Ce sont là les principaux atouts qui ont permis au développement low-code de devenir une méthode de développement intéressante, à la fois en termes de temps et de coûts.


Attendez ! Nous avons quelque chose pour vous !
Votre messagerie professionnelle

Créez une adresse personnalisée
Affichez votre sérieux sur Internet
Nom de domaine inclus
À partir d' 1 € HT/mois (1,20 € TTC)
Conseiller personnel inclus !