Méthode LIFO : stocker des marchandises selon le principe « Last In, First Out »

Avec le procédé LIFO, les dernières marchandises ajoutées au stock sont les premières à être prélevées. Le principe LIFO peut également jouer un rôle dans l’établissement du bilan financier d’une entreprise.

Qu’est-ce que la méthode LIFO ?

Le principe LIFO correspond à une méthode de gestion des stocks selon laquelle les dernières marchandises ajoutées au stock sont les premières à être prélevées. LIFO est l’acronyme de l’expression « Last In, First Out », qui se traduit littéralement par « dernier arrivé, premier prélevé ». Étant donné que la méthode LIFO peut également jouer un rôle dans la valorisation et l’imposition des biens, elle est tout particulièrement avantageuse si vous utilisez un logiciel de gestion des marchandises pour votre boutique en ligne, si vous souhaitez gérer votre chaîne logistique de manière optimale ou si vous cherchez à doter votre entreprise d’une politique de distribution complète. Toutefois, la méthode LIFO peut aussi être appliquée de manière automatique dans les entreprises ne disposant d’aucune stratégie de stockage ; en règle générale, une telle utilisation n’est cependant pas recommandée.

Comment fonctionne la méthode LIFO ?

Afin de mieux illustrer cette méthode, commençons par utiliser un exemple du principe LIFO appliqué à votre vie quotidienne. Imaginez votre armoire bien rangée, et un nouveau T-shirt qui vient s’ajouter aux vêtements déjà portés : vous le pliez proprement avant de le placer tout en haut de la pile, au-dessus des autres T-shirts. Le lendemain, vous sortez ce même vêtement de votre armoire, et le reste de votre « stock » reste intact. C’est donc ce même principe LIFO qui peut également s’appliquer à la gestion des marchandises. Les derniers articles sont entreposés de manière à être prélevés les premiers. Ainsi, le principe LIFO s’oppose clairement au procédé FIFO (« First In, First Out »).

Quelles sont les conditions requises pour l’application du procédé LIFO ?

En ce qui concerne l’application du procédé LIFO, la nature des marchandises stockées dans l’entrepôt concerné est véritablement décisive. Il n’est en effet pas recommandé d’utiliser la méthode LIFO pour les produits marqués d’une date de péremption, qui risqueraient d’être endommagés par un stockage prolongé, qui peuvent perdre de la valeur au fil du temps ou qui répondent à certaines tendances (éphémères).

Toutefois, si les marchandises que vous stockez sont stables et qu’il n’est pas nécessaire de les prélever dans un ordre particulier, la méthode LIFO est relativement simple à mettre en place. Vous pouvez stocker vos marchandises dans un entrepôt, un espace ouvert ou une fosse, sur des rayonnages en hauteur ou encore des étagères fixées au mur. Avec la méthode LIFO, il peut toutefois être difficile de garder une vue d’ensemble sur son stock.

##Quels sont les avantages du système « Last In, First Out » ?

Si votre entrepôt et la nature de vos marchandises satisfont aux conditions propres à la méthode « Last In, First Out », sachez que ce système offre plusieurs avantages. Pour commencer, il est impressionnant de simplicité. Il n’est pas nécessaire de former les nouveaux membres du personnel au procédé LIFO ; ceux-ci peuvent travailler dans votre entrepôt sans qu’une grande expérience préalable avec la méthode soit nécessaire. Elle réduit considérablement les temps morts liés à l’organisation. Généralement, le principe LIFO demande également moins de personnel pour ranger et prélever les marchandises. Les trajets nécessaires sont eux aussi plus courts. La méthode LIFO peut de plus vous permettre de réduire vos coûts de stockage en optimisant l’espace disponible et en stockant des marchandises plus anciennes sur le long terme. Avec la technique LIFO, vous n’avez pas forcément besoin d’investir dans des systèmes de rayonnage coûteux et autonomes.

Comment le stock est-il valorisé avec la méthode LIFO ?

Le rôle de la technique « Last In, First Out » va bien au-delà de la simple gestion des stocks. La méthode LIFO peut en effet être utilisée pour évaluer le capital de votre entreprise ; en France, elle s’utilise en pratique aussi bien en droit commercial qu’en droit fiscal. Cette technique est notamment recommandée en cas de période d’inflation forte pour tenir en compte l’augmentation des prix.

Le principe LIFO dans le droit commercial français

En France, le principe LIFO n’est pas expressément mentionné dans le droit commercial. Il est cependant souvent utilisé dans la pratique pour la gestion des stocks dans les entreprises commerciales. En suivant le principe de « Last In, First Out », les dernières marchandises ajoutées sont donc les premières à être prélevées, peu importe que vous appliquiez ou non cette méthode au quotidien de façon exacte.

Le principe LIFO dans le droit fiscal français

Pour ce qui est de la méthode LIFO et de la balance commerciale, le droit fiscal français établit, en vertu de l’article 39 du Code général des impôts, le principe LIFO en tant que méthode d’évaluation valide du bénéfice imposable. Les entreprises doivent cependant également respecter la réglementation comptable en vigueur en France. Si vous souhaitez utiliser cette méthode en tant qu’entreprise, nous vous recommandons cependant de faire appel à un expert-comptable, car son utilisation doit pouvoir être justifiée en cas de contrôle fiscal.

Quelles sont les différentes méthodes LIFO ?

Pour effectuer vos calculs selon le principe « Last In, First Out », deux méthodes différentes s’offrent à vous : d’une part, la méthode LIFO permanente, et de l’autre, la méthode LIFO périodique. Quel que soit votre choix en matière de méthode LIFO, il convient d’appliquer rigoureusement la méthode d’évaluation à la valeur minimale. D’après cette méthode, jamais les actifs ne doivent être surévalués dans un bilan comptable ; s’il est possible de déterminer des valeurs inférieures, il convient plutôt d’utiliser ces dernières. Ainsi, à la date de clôture du bilan comptable, toutes les valeurs sont comparées à celles des mêmes marchandises disponibles sur le marché, et seule la valeur la plus basse est prise en compte.

Le principe LIFO permanent

Avec la méthode LIFO permanente, les entrées et les sorties sont consignées en continu sur l’ensemble de la période. Si ce principe LIFO est très précis, il prend aussi beaucoup de temps. Pour cette raison, il n’est que rarement mis en pratique. Découvrez avec nous un exemple du fonctionnement de la méthode LIFO permanente.

Pour ce faire, imaginons une entreprise qui produit des confiseries et qui, à cet effet, utilise du sucre. Vous trouverez ci-dessous son décompte pour le dernier exercice comptable :

Poste Date Quantité Prix au kilo
Stock de départ
1er janvier 2022
200 kg
2 €
Entrée de marchandises
1er février 2022
100 kg
1 €
Sortie de marchandises
1er mai 2022
110 kg
100 x 1 € + 10 x 2 €
Entrée de marchandises
1er juillet 2022
150 kg
4 €
Sortie de marchandises
1er septembre 2022
200 kg
150 x 4 € + 50 x 2
Stock final
31 décembre 2022
140 kg
140 x 2 €

La première sortie de marchandises a eu lieu le 1er mai. La livraison du 1er février a donc été prise en compte selon la méthode LIFO. Toutefois, comme celle-ci n’était pas suffisante, 10 kg supplémentaires ont été prélevés sur le stock de départ. 100 kg sont donc facturés au prix d’achat de 1 €, auxquels s’ajoutent 10 kg à 2 €. La valeur totale correspond donc à 120 €. La deuxième sortie de marchandises a puisé dans la livraison du 1er juillet, pour laquelle le prix au kilo s’élevait à 4 €. Toutefois, comme les 150 kg livrés ne suffisaient pas, 50 kg supplémentaires ont à nouveau été prélevés sur le stock de départ. Cette sortie se chiffre donc à un total de 700 €.

Comme les livraisons ont été entièrement consommées, le sucre restant provient uniquement du stock de départ. Pour le stock final, il convient donc de multiplier les 140 kg restants par le prix de départ de 2 € pour obtenir un total de 280 €. Pour calculer les coûts matériels, il reste à additionner les deux sorties de marchandises : 120 € + 700 € = 820 €.

Le principe LIFO périodique

Le fonctionnement de la méthode LIFO périodique est quelque peu différent. Avec celle-ci, seul le stock final est renseigné avant d’être multiplié par le prix du stock de départ ; cela simplifie le calcul. Dans le cadre de la méthode LIFO, les derniers stocks à avoir été livrés ont normalement déjà quitté l’entrepôt. Pour l’exemple ci-dessus, le calcul basé sur le principe LIFO périodique se présenterait de la manière suivante :

Poste Date Quantité Prix au kilo
Stock de départ
1er janvier 2022
200 kg
2 €
Entrée de marchandises
1er février 2022
100 kg
1 €
Sortie de marchandises
1er mai 2022
110 kg
Entrée de marchandises
1er juillet 2022
150 kg
4 €
Sortie de marchandises
1er septembre 2022
200 kg
Stock final
31 décembre 2022
140 kg
140 x 2 €

Le stock final est calculé en fonction du stock de départ. Dans l’exemple ci-dessus, les 140 kg sont donc à nouveau multipliés par 2 €, pour un total de 280 €. Pour calculer les coûts matériels, il convient de poser l’opération suivante :

stock de départ + entrées de marchandises - stock final.

Celle-ci se traduit comme suit : 200 kg x 2 € + 100 kg x 1 € + 150 kg x 4 € - 280 € = 820 €. Maintenant, pour calculer la valeur des sorties individuelles, il convient de diviser le stock restant par l’ensemble des sorties de marchandises. Dans cet exemple, il s’agirait donc de diviser 820 € par 310 kg, ce qui donnerait environ 2,65 €/kg.