Gestion de la chaîne logistique (GCL)/supply chain management : définition, importance et tâches

La conception d’une chaîne logistique peut impacter la réussite ou l’échec d’une entreprise. Particulièrement en période de crise, une bonne stratégie permet de générer un chiffre d’affaires plus élevé malgré les défis de production et de logistique. Grâce à une gestion efficace de la chaîne logistique, les grandes entreprises internationales peuvent accéder à des interfaces de livraison alternatives, à des analyses de big data et à des informations détaillées sur la disponibilité des marchandises et la demande des fournisseurs mondiaux.

La synchronisation des flux interentreprises d’informations et marchandises permet non seulement de renforcer les capacités d’adaptation d’une entreprise face aux conditions flexibles du marché, mais également de maintenir les relations avec les fournisseurs, fabricants et clients finaux en temps de crise.

Mais quelle réalité recouvre exactement la gestion de la chaîne logistique ? Comment cela fonctionne-t-il et pourquoi revêt-elle une importance capitale dans le e-commerce.

Qu’est-ce que le supply chain management ?

Les chaînes logistiques et de production internationales ainsi que l’importance croissante de la numérisation sont à la fois un défi et une chance pour les entreprises. Grâce à une organisation prévoyante des flux de biens et d’informations par la gestion de la chaîne logistique, elles peuvent non seulement équilibrer les impondérables du marché, mais aussi créer un réseau flexible de services.

La gestion de la chaîne logistique comprend la surveillance et l’optimisation des chaînes logistiques physiques et numériques, des fournisseurs de matières premières au consommateur final. Une GCL efficace permet de créer des processus logistiques et de production à des prix compétitifs et un échange constant au sein de la chaîne de valeur. Ce n’est pas seulement le maillon le plus faible de la chaîne d’approvisionnement qui compte, mais aussi la connaissance de chaque maillon de la chaîne.

Des échanges d’informations transparents et ouverts entre distributeurs, fournisseurs et producteurs garantissent à l’entreprise de pouvoir s’adapter rapidement et facilement aux fluctuations de la demande comme dans le cas de l’effet bullwhip. Les flux de biens restent ainsi aussi fluides que possible et les stocks ne s’accumulent pas. La chaîne d’approvisionnement ne peut être planifiée qu’en impactant effectivement et rapidement les fournisseurs et le flux de marchandises grâce à des canaux de communication courts, l’analyse des big data et les technologies innovantes.

L’implémentation de techniques d’information et de communication modernes sous la forme de solutions logiciels et d’apprentissage automatique est indispensable à une gestion efficace de la chaîne logistique. Plus les échanges de données sont rapides, standardisés et automatisés, plus les maillons de la chaîne s’imbriquent de manière fluide.

Objectifs de la gestion de la chaîne logistique (supply chain management)

Dans le contexte mondialisé, les cycles de vie des produits et les délais sont de plus en plus courts, les attentes des clients de plus en plus élevées et la pression pour une production à faible coût et une livraison rapide de plus en plus forte. La mise en réseau transparente par la gestion de la chaîne logistique crée, grâce à la coopération, une stabilité tout au long de la chaîne de valeur.

Les principaux objectifs de la GCL sont la diminution des coûts, l’orientation client et la production orientée vers le besoin grâce à la répartition du travail. Les entreprises individuelles ne peuvent rendre leurs infrastructures physiques et logistiques plus économiques, plus rapides et plus concurrentielles qu’en coopérant avec les partenaires et en gérant de manière transparente les informations et les marchandises.

Grâce à la répartition du travail, les entreprises partenaires peuvent se concentrer sur leur cœur de métier. Un produit n’est plus produit de manière centralisée, ce sont au contraire les composants et les matières premières qui sont transportés via les producteurs, les fournisseurs et les sous-traitants au meilleur rapport qualité-prix et livrés au client final sous forme de produit fini. Seule l’intégration orientée vers le processus de l’analyse des big data et de l’apprentissage automatique permet de synchroniser la demande et l’offre et d’équilibrer la production avec la demande.

Les trois secteurs de la gestion de la chaîne logistique (GCL)

La GCL se divise en trois champs d’application :

Les processus de production : les entreprises doivent non seulement entretenir des relations étroites avec les entreprises partenaires, mais aussi savoir quel sous-traitant intervient à quel moment de la chaîne logistique. Les entreprises ne peuvent contrôler les flux de matériaux et de marchandises des livraisons et des retours que si elles connaissent le parcours d’un produit depuis le fournisseur de matières premières jusqu’au client final en passant par la production.

Les flux d’informations : les informations doivent circuler dans les deux sens le long de la chaîne de valeur. Pour pouvoir livrer efficacement les marchandises, les entreprises ont besoin d’informations sur le comportement des consommateurs. Combien de marchandises ont été vendues ? À quels endroits les biens sont-ils en demande cachée ? Y a t-il régulièrement des pics de demande ? Seul un transfert de données relatives aux clients des points de vente aux entreprises permet de gérer efficacement les flux d’approvisionnement. Les informations sur les voies de transport et une infrastructure de communication complète font partie intégrante de la GCL.

Les flux financiers : les flux financiers ont lieu en parallèle et en lien avec les processus de production. Chaque maillon de la chaîne de valeur a des intérêts financiers propres et souhaite profiter de cette coopération. Le contrôle et l’optimisation des flux financiers, pour parvenir à une diminution des coûts et une augmentation des profits pour tous les partenaires, sont un point essentiel de la GCL.

Le supply chain management le long de la chaîne logistique

Développement de produits : dans les premières phases de développement, la GCL assure la sélection et la compilation des fournisseurs et fabricants correspondant aux besoins. Les exigences en matière de qualité et de rentabilité des produits peuvent être mises en œuvre à ce stade précoce.

Approvisionnement : afin de rendre l’approvisionnement et le stockage des matériaux aussi transparents et rentables que possible, la GCL centralise et organise les concepts de logistique, d’achat et de contrôle des fournisseurs, des fabricants et des clients.

Production : la GCL contrôle les exigences de qualité pour les matériaux, la production, l’emballage et les services et optimise le flux de marchandises grâce à la transparence et à l’évaluation des résultats du travail.

Vente : la GCL évalue et optimise constamment le stockage, les sociétés de livraisons et les routes de transports afin de trouver les meilleurs itinéraires possibles pour les marchandises de la production au consommateur.

Les phases de la gestion de la chaîne logistique (GCL)

La gestion de la chaîne logistique se décompose en trois phases :

Dans la phase stratégique, une entreprise prend des décisions à long terme, sur des mois et des années, pour optimiser et stabiliser le réseau logistique tout au long de la chaîne de valeur (par exemple, planification et expansion du site, investissements, externalisation, capacités).

Dans la phase tactique, les décisions à moyen terme sont coordonnées et mises en œuvre dans un délai d’un trimestre ou d’un an (par exemple, les stratégies de livraison, la logistique des entrepôts, la planification du personnel).

Dans la phase opérationnelle, les décisions de production et de livraison à court terme sont prises en quelques jours ou semaines (par exemple, vente et stockage des produits et distribution des commandes).

Remarque

Bien que la gestion de la chaîne logistique et la logistique soient similaires, elles portent sur des domaines différents. La logistique est principalement concernée par la livraison effective de biens ou de matériaux. La GCL traite quant à elle l’aspect fonctionnel de la création de valeur et vise l’optimisation des coûts, des profits et des processus.

Gestion de la chaîne logistique : solutions logicielles

L’implémentation de la GCL nécessite des technologies efficaces et innovantes. Les modules et les applications sont mis en réseau afin de mettre en œuvre des concepts de planification interentreprises de manière uniforme et axée sur les processus. Il s’agit notamment des flux de marchandises et de financement, de l’optimisation des ressources, de la transmission de données et de la logistique. Des entreprises telles qu’Amazon et Netflix utilisent depuis longtemps l’analyse des big data, le contenu en temps réel et les systèmes d’engagement pour évaluer directement les données et les besoins des consommateurs et en déduire les mesures à prendre.

Selon une enquête allemande du baromètre Hermes de 2019, 75 % de l’ensemble des entreprises allemandes utilisent désormais des technologies relatives à la chaîne logistique. Cependant, il est rare qu’une chaîne logistique numérique en temps réel efficace soit réalisée. Cela est dû en partie aux différents systèmes informatiques utilisés par les partenaires tout au long de la chaîne logistique et en partie aux réticences de rendre les données propriétaires visibles pour toutes les parties concernées. Toutefois, en termes de GCL, une plus grande transparence conduirait à une optimisation des processus pour toutes les parties concernées.

Les éléments clés d’une gestion réussie de la chaîne logistique comprennent l’analyse des big data, le cloud computing, les outils de simulation, le contenu en temps réel, les stratégies bimodales et une forte orientation client. La surveillance des propres produits de l’entreprise pourrait être renforcée, par exemple, par les technologies RFID (identification par radiofréquence), qui permettent de transmettre directement aux fabricants et aux fournisseurs les informations sur le comportement d’achat et la demande.

La transformation d’une entreprise par la gestion de la chaîne logistique représente un défi majeur, car elle nécessite une conversion complexe des systèmes informatiques et des canaux de communication tout au long de la chaîne logistique.

Gestion de la chaîne logistique : importance pour les entreprises

Avec la montée du protectionnisme mondial et les crises qui ont frappé le commerce international ces dernières années, de nombreuses entreprises n’ont pas d’autres choix que de se familiariser avec la GCL. La réduction des coûts et la maximisation des profits sans contact permanent avec des partenaires nationaux ou internationaux sont difficilement réalisables en raison des lancements rapides sur le marché et des cycles de vie des produits toujours plus courts.

Une modification des itinéraires de livraison et des chiffres de production pour réduire les stocks et maintenir le flux de marchandises est particulièrement nécessaire en période de crise et d’incertitude des marchés. Qu’il s’agisse de Walmart, Tesla, Apple ou Amazon, les grands acteurs du marché ont adopté depuis longtemps des technologies innovantes, l’intelligence artificielle et l’automatisation.

Quels problèmes doit gérer la gestion de la chaîne logistique ?

Les problèmes les plus fréquents de la chaîne logistique sont :

  • Les conflits entre les intérêts des entreprises : tout au long de la chaîne de valeur, les objectifs de planification des entreprises partenaires peuvent entrer en conflit.
  • La répartition des coûts, des tâches, des charges et des profits : la répartition juste ou égale des tâches, des coûts et des charges à tous les maillons de la chaîne d’approvisionnement.
  • Les normes nationales et internationales : la coordination des normes interentreprises et interplanification.
  • La sécurité des données : la protection des données financières et de production internes à l’entreprise et les normes de sécurité différentes selon les pays.
  • La distance physique : le maintien d’une coopération transfrontalière étroite et transparente, sans contact personnel direct.

Gestion de la chaîne logistique : importance pour le e-commerce

Dans un monde globalisé, le e-commerce occupe une place toujours plus importante dans le commerce. L’achat et la vente de biens et de services via des boutiques en ligne et le commerce sur Internet peuvent être contrôlés principalement au moyen d’une GCL perfectionnée. La clé de la flexibilité et la durabilité d’un e-commerce réside dans la bonne visibilité des stocks, des besoins en marchandise et la capacité d’évaluer sa propre évolutivité.

Une mise en œuvre en temps de la gestion de la chaîne logistique au bon moment, permet de prévoir les ventes et de rendre la production tactiquement prévisible. Le grand avantage du e-commerce, c’est la proximité du client et l’évaluation rapide des données et du comportement d’achat. En raison de ces facteurs, la GCL convient particulièrement bien aux commerces en ligne.

Éditeur de site e-commerce IONOS

Vous souhaitez créer une boutique en ligne ? Vous êtes à la recherche d’une solution simple et rapide ? Ne cherchez plus, l'éditeur de site e-commerce est la solution parfaite ! 

Certificat SSL
Domaine gratuit
Assistance 24/7

Conseils pour la gestion de la chaîne logistique dans le e-commerce

Il est nécessaire de prendre en compte certains facteurs pour implémenter la GCL dans le e-commerce.

Planification RH et infrastructure numérique : pour garantir la fiabilité des chaînes d’approvisionnement, il est important de mettre en place un réseau flexible de fabricants et de fournisseurs capables de répondre aux exigences d’une entreprise en pleine croissance. Dans le commerce international, il est très important d’échanger des informations avec des experts en mesure de fournir des conseils sur les questions contractuelles, monétaires et douanières.

Disponibilité des marchandises et délais de livraison : les attentes des clients sont très élevées face à une concurrence comme celle d’Amazon Prime. Les temps réduits de livraison, les prix bas et la bonne qualité sont les facteurs décisifs pour la plupart des consommateurs. Une action concurrentielle n’est possible que grâce à une chaîne logistique efficace, une gestion prévisionnelle des stocks et une adaptabilité structurelle grâce à des sous-traitants alternatifs.

Réduire les excédents de stock : afin de réduire les stocks et donc les coûts inutiles, il faut éviter le surstockage et adapter les stocks à la demande de biens. L’évaluation des données des clients et une bonne visibilité des capacités des entrepôts propres, des fabricants et des fournisseurs permettent une navigation souple sur le marché du e-commerce.

Gestion des retours : les clients s’attendent à un traitement sans problème des retours, en particulier pour le commerce de détail en ligne. Des conditions favorables avec vos propres fournisseurs en termes de retours sont donc particulièrement importantes pour atteindre un équilibre entre la perte de fonds et un bon service à la clientèle.

Conseil

Le e-commerce et la gestion de la chaîne logistique sont parfaitement compatibles. Si vous optez pour une boutique en ligne avec IONOS, vous pouvez rapidement et facilement vous lancer dans le commerce électronique grâce à la boîte à outils facile à utiliser.


Attendez ! Nous avons quelque chose pour vous !
Votre messagerie professionnelle

Créez une adresse personnalisée
Affichez votre sérieux sur Internet
Nom de domaine inclus
À partir d' 1 € HT/mois (1,20 € TTC)
Conseiller personnel inclus !