Présentation du housing ou colocation

Toute entreprise qui héberge son serveur dans un local dédié et aménagé est consciente de l’investissement que cela représente. Les locaux aménagés pour héberger la technologie liée aux serveurs sont tenus de se conformer à des consignes de sécurité strictes. Cela concerne à la fois les accès numériques et physiques de tierces personnes. De plus, il est nécessaire de refroidir les serveurs en permanence, qui ne doivent pas s’arrêter de fonctionner en cas de défaillance électrique. Pour les entreprises, cela représente non seulement une gestion considérable en termes de technique, mais aussi des charges financières importantes. On peut donc choisir de faire héberger son propre serveur au sein d’un centre de données externe.

Qu’est-ce que le housing de serveur ?

La gestion externalisée d’un serveur est appelée « colocation », « housing » ou encore « server homing ». Il s’agit ici d’externaliser le matériel du serveur d’une entreprise dans un datacenter dédié au housing. Ces centres de données sont gérés par des fournisseurs d’accès Internet (FAI) qui disposent déjà des infrastructures nécessaires. Les centres de données des FAI proposent une surface suffisante pour stocker les serveurs tiers sur ce que l’on appelle des « baies de stockage » (ou « racks »). Ils garantissent également une alimentation électrique fiable, une climatisation adaptée et un accès constant à Internet. En règle générale, ces centres disposent de leur propre réseau de fibre optique qui garantit une disponibilité du réseau sans interruption.

Mais il ne faut pas confondre « housing » et « hosting ». Dans le cas du « hosting », le prestataire gère non seulement le matériel mais aussi toute la partie logicielle. L’hébergeur du serveur permet aux clients d’utiliser les serveurs. Les clients louent pour ainsi dire du temps d’utilisation sur les serveurs. Les serveurs loués peuvent se trouver n’importe où dans le monde. Les clients n’ont pas d’accès physique au matériel. À contrario, le housing en datacenter se caractérise par l’hébergement et la connexion de son propre matériel au sein d’un datacenter externe. Sauf accord contraire, l’entreprise se charge elle-même de l’administration, de la gestion et de la maintenance de son propre serveur. Il est également possible de faire intervenir un technicien externe mandaté par l’exploitant du centre de données pour des opérations courantes sur le serveur.

Le housing de serveur peut s’apparenter à de l’hébergement dédié : dans ce cas-là, on loue un serveur auprès du prestataire, alors que dans le cas du housing on ne loue à proprement parler que son emplacement, infrastructure comprise. Le serveur en lui-même reste la propriété de l’entreprise et est hébergé dans le centre de données du prestataire.

À qui s’adresse le housing ?

L’externalisation du serveur dans un datacenter dédié au housing convient avant tout aux entreprises dont les locaux et la connexion au réseau ne répondent pas aux exigences minimums requises en cas de dysfonctionnement et de défaillance de sécurité du matériel. Le housing permet aux entreprises de bénéficier des avantages d’une infrastructure informatique à la pointe et performante, tout en conservant leur propre serveur. Cette démarche s’avère particulièrement utile dans le cas où le serveur contient des données extrêmement sensibles qui nécessitent une protection contre des accès tiers ou dans le cas d’un logiciel spécifique très complexe. Si pour une entreprise, avoir son propre serveur est absolument indispensable, mais que ses locaux ne sont pas adaptés, le housing est bien souvent une bonne solution.

Coûts du housing

La question des coûts est aussi une raison qui plaide en faveur du housing. L’aménagement et l’exploitation d’un local réservé aux serveurs ne sont pas seulement lourds à gérer, ils sont également onéreux. Externaliser vos propres serveurs dans un datacenter peut vous aider à faire des économies. Les coûts pour le housing peuvent néanmoins être très variables. Ces variations sont dues aux différences qui existent entre les prestataires en termes de qualité. La qualité est évaluée à l’aide de la « classification Tier ». « Tier » est un terme anglais qui signifie ici « niveau ». Tier 1 correspond au niveau de qualité le plus faible et Tier-4 au niveau de qualité le plus élevé.

Au moment de choisir son housing en datacenter, il est recommandé de s’adresser aux prestataires de niveau 3. Ce niveau garantit une disponibilité du serveur de 99,98 pour cent, ce qui correspond à 1,6 heure maximum d’interruption par an. Une alimentation en électricité ainsi qu’un accès Internet fiable avec une bande passante élevée jusqu’à 10 Gbit/s sont également garantis. Tous ces paramètres sont essentiels au bon fonctionnement et à la réduction des temps de latence du serveur.

Avantages et inconvénients du housing

Pour l’entreprise qui fait le choix du housing en datacenter, bénéficier des infrastructures spécifiques du prestataire constitue un avantage considérable. Car ces infrastructures offrent non seulement une alimentation électrique optimale, mais aussi une disponibilité du réseau en continu. En effet, les centres de données sont équipés pour la plupart d’un réseau de fibres optiques ultra rapide spécialement installé pour les besoins du centre. L’entreprise mandataire peut donc bénéficier de toutes ces avancées technologiques, sans pour autant devoir déléguer la maintenance de l’ensemble de ses logiciels à des spécialistes en informatique externes.

L’inconvénient du housing est la distance physique importante entre le propriétaire, l’exploitant et son serveur. Si aucun expert en informatique propre à l’entreprise ne se trouve à proximité du datacenter, il peut s’avérer difficile de solutionner des problèmes sans recourir au prestataire, ce qui dans ce cas engendre souvent des coûts exceptionnels élevés. Un autre point négatif : les techniciens n’ont accès au serveur de l’entreprise qu’à certaines périodes de la journée et seulement s’ils sont accompagnés du personnel de sécurité du centre de données. Cela peut devenir problématique si une intervention d’urgence est nécessaire. Il faut également prendre en compte les coûts électriques qui sont variables ainsi que le contrat longue durée. Avant de signer le contrat, il est conseillé d’étudier toutes les éventualités avec le prestataire ou le cas échéant avec un avocat.

Avantages Inconvénients
L’utilisation des infrastructures spécifiques du prestataire Des durées de contrat parfois longues
Une alimentation électrique sans interruption Un accès à certaines heures et uniquement en compagnie du personnel de sécurité
Un réseau de qualité disponible en continu grâce à un réseau de fibre optique ultra rapide Des coûts d’électricité variables
Une climatisation parfaite des appareils La distance importante entre le centre de données et le siège de l’entreprise peut générer des difficultés en cas de panne
Du personnel de sécurité (protection permanente contre les entrées externes)  
Une protection des appareils contre les risques matériels (incendie, inondation, etc.)  
La gestion de l’ensemble des programmes reste aux mains des experts en informatique internes à l’entreprise (ce qui s’avère judicieux en cas de données sensibles et de programmes spécifiques et complexes)  
Un loyer qui peut être déductible  

Attendez ! Nous avons quelque chose pour vous !
Votre messagerie professionnelle

Créez une adresse personnalisée
Affichez votre sérieux sur Internet
Nom de domaine inclus
À partir d' 1 € TTC/mois
Conseiller personnel inclus !