Qu’est-ce que FAT32 ?

Si vous avez rarement affaire à des supports de données et qu’il vous est demandé de choisir un système de fichiers pour effectuer un formatage correct, vous serez rapidement amené à vous demander « qu’est-ce que FAT32 ? » Le système de fichiers FAT32 existe depuis Windows 95. FAT32 est encore utilisé aujourd’hui car il permet aux clés USB et aux disques durs mobiles formatés selon ce standard d’être lus sur différentes plates-formes, par ex. sur des appareils Apple ou des consoles de jeu.

Comment fonctionne FAT32 d’un point de vue technique ?

Le système de fichiers FAT32 est venu compléter son prédécesseur FAT16 en 1996, c’est-à-dire au moment de l’introduction du système d’exploitation Windows 95B de Microsoft. Par conséquent, il n’a pas remplacé complètement la version précédente et intervenait plutôt comme une extension. Les bases techniques de FAT32 remontent jusqu’en 1977 lorsque Microsoft a développé la File Allocation Table (abrégé en : FAT), qui est aujourd’hui encore le standard industriel par défaut pour les systèmes de fichiers. En effet, les différents formats FAT peuvent être utilisés en dehors des limites des différents systèmes d’exploitation.

FAT32 est le dernier niveau du standard FAT traditionnel et fait suite à FAT12 et FAT16. exFAT est quant à lui un format dérivé à partir de FAT. À l’instar de NTFS, un système de fichiers moins récent, exFAT est un format propriétaire de Microsoft et n’est donc pas un standard open source.

Avec FAT32, la « largeur des données » est de 32 bits ce qui explique pourquoi les appellations successives intègrent des chiffres comme 32 et 16. Avec le système de fichiers standard de Microsoft NTFS, la largeur des données est toutefois de 64 bits. Cependant, ces valeurs sont une simple spécification interne au système de fichiers et n’ont rien à voir avec la distinction 32/64 bits opérée pour les systèmes d’exploitation ou dans l’architecture des processeurs. Le nombre de clusters adressables dans le système de fichiers FAT32 s’élève à 268 435 456 avec une taille maximale pour chaque cluster d’exactement 32 Ko. Si l’accès au fichier a lieu via la procédure Logical Block Addressing (abrégée en LBA), les experts informatiques parlent plutôt de FAT32X.

Même après l’introduction de FAT16, les partitions d’une taille inférieure à 512 MiB (mébioctets) étaient toujours générées en FAT16. À une époque où les grands volumes de données multimédias prédominent, les supports de données de petite taille de ce type n’ont pratiquement plus d’utilité.

Note

Un mébibyte ou mébioctet est une unité plus précise qu’un mégaoctet car il s’agit à la fois d’une unité binaire et non décimale. Les unités telles que les kibibytes (KiB), les mébibytes (MiB) ou les gibibytes (GiB) sont souvent utilisées dans le contexte des capacités de stockage ou dans la littérature scientifique. Un kibioctet correspond exactement à 1 024 octets, alors qu’un kilooctet représente seulement 1 000 octets.

Dans quels cas FAT32 est-il utilisé ?

FAT32 est encore utilisé sur des supports de stockage mobiles tels que les clés USB, les cartes mémoire et les disques durs externes. Il est parfois indispensable pour permettre un échange de données entre des appareils anciens et nouveaux. Sur les disques durs internes Windows modernes, FAT32 n’est en revanche plus utilisé puisque, depuis Windows Vista, le système de fichiers NTFS est le standard prévu pour les ordinateurs Windows dans toutes les gammes de prix.

FAT32 vit également ses derniers jours en tant que standard multiplateformes étant donné qu’exFAT, l’amélioration de FAT32, offre davantage de possibilités et une plus grande capacité de stockage. C’est sur les cartes mémoire et les clés USB que FAT32 « survivra » le plus longtemps puisque sur ces supports de stockage, en particulier sur les cartes SD, la faible taille des partitions (d’env. 32 Go) ne posait aucun problème jusqu’à il y a quelques années encore puisque la taille des fichiers et les quantités de données n’atteignaient pas ces limites. FAT32 peut aussi bien être utilisé sur des disques durs de taille différente (par ex. des HDD 2,5 et 3,5 pouces) que sur des supports flash modernes comme les disques SSD.

Quels sont les avantages de FAT32 ?

Le principal atout de FAT32 est sa compatibilité. C’est la raison pour laquelle de nombreux utilisateurs rencontrent aujourd’hui encore ce système de fichiers relativement ancien, notamment lorsque des appareils comme des récepteurs satellites numériques ou une PlayStation 3 ont recours au formatage FAT32 pour accéder à des disques durs. Sans ce format, ces appareils multimédias ne seraient pas en mesure de lire les données. Par ailleurs, FAT32 permet toujours d’échanger de façon simple et efficace un petit nombre de petits fichiers entre des systèmes normalement incompatibles comme Windows et macOS.

FAT32 a donc toujours un rôle à jouer en tant que format permettant un transfert de données multiplateformes entre des systèmes d’exploitation Windows et des systèmes d’exploitation autres (distributions Linux ou macOS). Toutefois, les mémoires flash étant aujourd’hui plus rapides et toujours plus vastes, ces utilisations se font de plus en plus rares et on préfère souvent à FAT32 son successeur exFAT. Par ailleurs, en tant que système de fichiers, FAT32 est légèrement moins rapide que le standard NTFS de Windows.

Quels sont les inconvénients de FAT32 ?

Les deux grands points faibles de FAT32 proviennent de restrictions immanentes au système et résident dans la taille des fichiers et des partitions ainsi que dans une sécurité des données nettement inférieure. La structure FAT comportant moins de mécanismes de sauvegarde, les supports de données FAT32 ne doivent jamais être utilisés pour enregistrer des données importantes en un unique lieu de stockage. Dans le système de fichiers FAT32, la taille de fichier maximale est seulement de 4 gigaoctets environ. Cette taille est nettement insuffisante à une époque où l’on utilise de gros fichiers vidéo ainsi que des images DVD et Blu-ray.

En outre, la taille maximale d’une partition FAT32 est d’environ 2 téraoctets « seulement ». Même si cela semble considérable, cette valeur est aujourd’hui largement atteinte – et souvent nettement dépassée – par des SSD peu coûteux avec une mémoire flash ainsi qu’avec des disques durs HDD mécaniques. Sous le système d’exploitation bien connu Windows XP, qui est aujourd’hui encore utilisé de temps à autre, la taille de partition maximale est seulement de 32 gigaoctets environ.

L’extension FAT32+ fut introduite afin d’essayer d’apporter une solution au problème d’une taille de fichier trop faible. Elle a permis d’aller jusqu’à une taille de 256 gibioctets, mais était uniquement supportée par quelques systèmes et n’a donc pas réussi à se maintenir sur le marché. Par conséquent, le successeur de FAT32 le plus efficace est exFAT. Ce système de fichiers permet des partitions pouvant atteindre env. 8 téraoctets, ce qui est encore suffisant de nos jours.

En résumé : les différences entre FAT32, exFAT et NTFS

NTFS étant devenu le système de fichiers par défaut pour les PC Windows depuis l’introduction de Windows Vista, FAT32 ne joue pratiquement plus aucun rôle en tant que système de fichiers de Microsoft. L’utilisation de FAT32 en tant que système de fichiers pour les médias et les appareils externes sera bientôt uniquement marginale car le système de fichiers exFAT – qui a été développé spécialement pour les mémoires flash de toutes sortes, de la clé USB au disque SSD – est le système de fichiers FAT le plus efficace depuis un moment déjà. Dans cette amélioration, les problèmes de « FAT32 », tels que la faible taille des fichiers et partitions, ont été résolus. Par conséquent, ce nouveau standard est clairement plus efficace que l’ancien FAT32 bien qu’exFAT ne soit pas encore aussi répandu.

Si on le compare directement avec NTFS, la situation est tout autre, puisque cela revient à comparer des pommes avec poires. NTFS a été défini comme système de fichiers standard de Microsoft pour les supports de stockage internes alors qu’exFAT est un système de fichiers optimisé pour les supports de stockage flash et ne se trouve donc pas en concurrence directe avec NTFS. Par comparaison, FAT32 est quelque peu arriéré, mais reste parfois indispensable, en particulier lorsqu’il s’agit d’afficher et de lire des données sur des appareils (anciens) tels que des lecteurs DVD, des autoradios ou des consoles de jeu.

En résumé

FAT32 est encore utilisé aujourd’hui dans de nombreux cas, car exFAT ne s’est pas entièrement imposé pour le moment. D’autre part, cet ancien système de fichiers n’est pas totalement obsolète pour les disques durs internes. Windows permet encore à NTFS et FAT32 de cohabiter dans un système. Dans un tel cas, il est toutefois nécessaire de veiller à quelques particularités lors des échanges de données mais sur le principe, l’utilisation de ces deux formats en parallèle ne pose pas de problème. Il est ainsi possible de combiner les avantages de FAT32 et de NTFS dans un même ordinateur.


Attendez ! Nous avons quelque chose pour vous !
Votre messagerie professionnelle

Créez une adresse personnalisée
Affichez votre sérieux sur Internet
Nom de domaine inclus
À partir d' 1 € TTC/mois
Conseiller personnel inclus !