Qu’est-ce qu’une sauvegarde et comment sécuriser ses données de façon optimale ?

Vous vous êtes certainement déjà posé les questions suivantes : qu’est-ce qu’un « backup » exactement ? Qu’est-ce qu’une sauvegarde des données ? Comment organiser cette sauvegarde dans le domaine professionnel ? Et pourquoi est-il essentiel de réaliser des sauvegardes régulières ?

Qu’est-ce qu’un backup ?

Une sauvegarde, en anglais backup, est une procédure simple qui peut être définie comme suit : en réalisant un backup, vous sauvegardez des données sur un support de stockage adapté (par exemple un disque dur externe). À la fin d’une sauvegarde, vous disposez d’une copie de sauvegarde contenant des données essentielles sous forme redondante, c’est-à-dire en double exemplaire. Si vous avez besoin d’anciennes données ou si vous perdez des données soudainement, la sauvegarde vous permettra de rétablir totalement ou partiellement votre stock de données. Cette sauvegarde peut être réalisée par des méthodes manuelles (par exemple en recopiant des fichiers individuels) ou à l’aide de logiciels de sauvegarde spécifiques disposant de fonctionnalités de restauration.

Définition

backup : un backup est une sauvegarde de données sur un support de stockage adapté (par exemple un disque dur externe). À la fin d’une sauvegarde réussie, vous disposez d’une copie de sauvegarde vous permettant de restaurer les données perdues.

Les sauvegardes sont essentielles pour les travailleursindépendants et les entreprises. En cas de perte de données ou d’infection par un virus, les données des entreprises et des clients, mais aussi l’infrastructure informatique, doivent pouvoir être restaurées rapidement. Dans le cas contraire, cette perte de données pourrait avoir des conséquences financières importantes. Par ailleurs, la réputation de l’entreprise peut en pâtir lorsque des clients frustrés attendent une réponse en pure perte dans le cadre d’une transaction, lorsque des délais ne sont pas respectés ou lorsque les services convenus ne peuvent pas être proposés dans les temps.

Au vu de l’importance du dommage pouvant être causé par une éventuelle perte de données, il convient de toujours disposer d’une stratégie de sauvegarde efficace qui tiendra lieu d’« assurance vie ». D’autre part, des solutions de sauvegarde intelligentes permettent d’accélérer ce transfert des données simple et complet en modifiant l’infrastructure informatique ou en utilisant un nouveau matériel.

Première étape : que faut-il sauvegarder ?

Dans le cadre d’une stratégie de sauvegarde, il convient tout d’abord de déterminer si l’on souhaite sauvegarder des disques entiers ou simplement des dossiers et des fichiers individuels (par exemple des emails archivés, des bases de données, des dossiers de travail). Lors de la sauvegarde de données, il est également possible de se concentrer sur des types de fichiers ou des répertoires spécifiques. Les sauvegardes sélectives permettent d’économiser de l’espace disque et de la bande passante dans le réseau. Il faut néanmoins garder un œil sur les modifications et ajuster la stratégie de sauvegarde en permanence. Dans le cas contraire, il se peut que toutes les données essentielles ne soient pas enregistrées. Si vous procédez de façon sélective, vous aurez besoin d’une connaissance précise des emplacements de stockage essentiels. Vous devrez par exemple déterminer où vos e-mails sont archivés et où le navigateur enregistre vos favoris, ainsi que les données de connexion chiffrées pour le gestionnaire de mots de passe.

La fréquence des sauvegardes doit être définie pour toutes les variantes de sauvegarde. En outre, il vous faudra intégrer l’ensemble de vos appareils : les ordinateurs locaux jouent un rôle tout aussi important que les ordinateurs portables, les appareils mobiles et les serveurs. Il vous faudra également sauvegarder de façon redondante les données essentielles enregistrées sur un cloud. Si vous créez fréquemment des fichiers de travail complets sur une longue période, vous devriez également disposer de sauvegardes des versions intermédiaires pour les cas graves ou les cas nécessitant une restauration. Dans l’idéal, une stratégie de sauvegarde sur mesure inclut tous les cas particuliers applicables.

Stockage en ligne HiDrive

Avec HiDrive, vos fichiers sont sauvegardés en toute sécurité dans le Cloud basé en Europe et sont accessibles depuis tout appareil !

Assistance 24/7
Accès partagé
Ultra-sécurisé

Comparatif des principaux types de sauvegarde

Pour établir une stratégie de sauvegarde pertinente, vous devriez connaître les différences entre les sauvegardes complète, incrémentale et différentielle. Le tableau suivant met en évidence les différences entre ces méthodes et leurs particularités :

 

Complète

Différentielle

Incrémentale

Déroulement des sauvegardes quotidiennes

Lun : sauvegarde complète
Mar : sauvegarde complète
Mer : sauvegarde complète
Jeu : etc.

Lun : sauvegarde complète
Mar : sauvegarde de la différence par rapport à lun
Mer : sauvegarde de la différence par rapport à lun
Jeu : etc.

Lun : sauvegarde complète
Mar : sauvegarde des modifications par rapport à mar
Mer : sauvegarde des modifications par rapport à mer.
Jeu : etc.

Méthode

La sauvegarde comprend toujours l’ensemble des données ; même les fichiers non modifiés sont dupliqués en permanence

Toutes les différences par rapport à la sauvegarde du lundi sont archivées chaque jour

Après le lundi (sauvegarde complète), les sauvegardes partielles comprennent les modifications du jour

Avantages

- La restauration la plus simple puisque chaque sauvegarde est autonome

- Le risque d’erreur est moindre puisque de nombreuses données sont disponibles de façon redondante (certaines plusieurs fois)

- La capacité de stockage nécessaire est plus faible qu’en cas de sauvegarde complète

- La restauration est relativement simple

- La capacité de stockage nécessaire est la plus faible

- La méthode la plus rapide

- La bande passante dans le réseau est la plus faible

Inconvénients

- La capacité de stockage nécessaire est la plus élevée

- La bande passante dans le réseau est fortement impactée

- C’est la méthode la plus lente

- La capacité de stockage nécessaire est plus importante que pour la sauvegarde incrémentale

- La bande passante du réseau est plus impactée que pour la sauvegarde incrémentale

- Des problèmes peuvent survenir si la première sauvegarde, qui sert de référence, est endommagée

- Il est plus difficile de parcourir l’archive qui est fragmentée

- Rencontre davantage de problèmes

- La restauration est plus compliquée (d’abord la sauvegarde complète puis les sauvegardes incrémentales de façon progressive)

- Si la première sauvegarde complète est endommagée, cela entraîne des problèmes

Utilisation idéale

- Disposer suffisamment de mémoire, de temps et de bande passante

- Les volumes de données à sauvegarder sont transparents

- Le temps, la bande passante et la mémoire sont légèrement limités

- Peu de modifications par sauvegarde

- Le temps, la bande passante et la mémoire sont limités

- De gros volumes de données sont générés fréquemment et doivent être sauvegardés fréquemment

Le choix de l’une ou l’autre méthode ou combinaison de méthodes dépend de chaque cas particulier.Les experts recommandent de suivre la règle d’or suivante : réaliser une sauvegarde complète à des intervalles plus espacés (hebdomadaire, mensuelle) et des sauvegardes incrémentales et différentielles dans l’intervalle.

La règle 3-2-1 et son application avec les supports de stockage appropriés

S’il ne s’agit pas de gros volumes de données ni de données sensibles, des solutions avantageuses et pragmatiques permettent de se protéger contre une perte de données. Une sauvegarde de données régulière sur une clé USB contribue déjà à réduire les risques de façon considérable. Dès qu’il s’agit d’une infrastructure informatique plus complexe, par exemple dans une entreprise de taille moyenne, il convient d’opter pour des solutions plus vastes et plus complètes. Seules les solutions de ce type permettront de limiter le dommage en cas de problème.

En principe, il est possible d’enregistrer une sauvegarde sur un disque dur interne, par exemple d’un ordinateur portable. Néanmoins, en cas de panne du disque dur, on s’expose au risque de perdre à la fois les données originales et les sauvegardes. Pour réaliser des sauvegardes de données fiables, il est nécessaire d’utiliser un support de données externe. Le risque que plusieurs supports de données tombent en panne au même moment est nettement plus faible. Une autre règle s’applique finalement : plus il y a de copies, mieux c’est. Dans la pratique, la règle 3-2-1 a fait ses preuves et s’est révélée une stratégie fiable : elle consiste à réaliser trois copies des données, incluant la version originale, sur deux types de supports de données différents, avec une copie en dehors de chez vous (par exemple sur le cloud).

Différentes possibilités de stockage sont aujourd’hui disponibles pour appliquer la règle 3-2-1.

Solutions cloud et disques stationnaires : comment les utiliser de façon optimale ?

Supports de données optiques

Les supports de données optiques tels que les CD, les DVD et les Blu-ray sont relativement peu coûteux si la quantité de données à enregistrer est faible. Ces supports sont mobiles et peuvent être répartis facilement entre plusieurs lieux. Pour ce faire, vous aurez toutefois besoin d’un graveur adapté. De nos jours, ces appareils ne sont plus très répandus et ne sont que rarement équipés par défaut sur les ordinateurs fixes ou portables. L’un des avantages considérables des supports de données optiques est qu’ils sont parfaits pour des « sauvegardes à froid », car elles n’ont pas de connexion active avec un système traitant des données en direct et conservent les données hors ligne. Leurs structures de données sont fixes, ce qui permet d’éviter le risque croissant que représentent notamment les ransomwares. Les chevaux de Troie procédant au cryptage n’ont ainsi plus aucun moyen pour manipuler les données. Ceci permet de tuer dans l’œuf les chantages opérés par les hackers exigeant des sommes astronomiques pour le décryptage des archives détournées.

Toutefois, et en particulier en cas de sauvegardes complètes, ces supports de données consomment trop de ressources sur le long terme, ce qui affecte considérablement le bilan carbone de cette méthode. Les DVD, les CD et les blu-ray s’empilent ainsi dans les étagères et demandent par ailleurs une organisation car de nombreuses données deviennent rapidement obsolètes et ne sont donc plus utilisables. Autres inconvénients : les supports de données optiques peuvent uniquement contenir une quantité de données relativement faible et leur taux de défaillance augmente au plus tard dix ans après leur utilisation. Ils ne sont alors plus lisibles. Ces supports de données statiques constituent toutefois une bonne solution pour les particuliers, les indépendants et les entreprises individuelles n’utilisant pas de données trop sensibles. On peut même recommander leur utilisation pour des délais de conservation plus courts.

Clés USB et cartes mémoires

Aujourd’hui, les supports de données optiques sont de plus en plus remplacés par des clés USB et des cartes mémoires. Ces supports de données sont mobiles, relativement solides, peu coûteux et peuvent accueillir des sauvegardes sans difficulté. Ils permettent d’écraser les données obsolètes en toute simplicité. Ces supports réinscriptibles sont toutefois sujets aux programmes malveillants et peuvent vite représenter un danger pour le réseau de l’entreprise en infectant d’autres appareils. D’autre part, du fait de leur petite taille, ils peuvent être facilement égarés. Les clés USB et les cartes mémoire sont une solution efficace si les données sauvegardées ne sont pas trop sensibles.

Ces supports de stockage sont particulièrement adaptés à une sauvegarde redondante rapide et temporaire de petites quantités de données au quotidien. Si ces supports de données mobiles doivent accueillir des données sensibles, il faudra avoir recours à des méthodes de cryptage efficaces et mettre en place un mot de passe sécurisé pour l’ouverture des sauvegardes.

Disques durs externes

Les disques durs externes sont peu coûteux, mobiles et disposent d’une capacité de stockage relativement importante par rapport aux clés USB et aux DVD. Les disques durs externes sont une solution parfaite pour les particuliers, les entreprises individuelles et les petites entreprises. Du fait de leur capacité importante, ils peuvent être intégrés dans des stratégies de sauvegarde exigeantes comme la règle 3-2-1. Dans le cas des systèmes RAID-1, une fonctionnalité de mise en miroir performante est par ailleurs utilisée : deux disques durs dans un même boîtier enregistrent les données en double exemplaire.

Cependant, les disques durs externes sont également exposés aux programmes malveillants. Le risque de panne augmente avec le temps. Ils peuvent par ailleurs tomber et ont une durée de vie limitée que l’on peut toutefois aujourd’hui surveiller avec des outils d’analyse correspondants (technologie SMART). Sur Internet, les clients font état de pannes récurrentes en raison d’une erreur de production. Il est tout particulièrement recommandé d’utiliser des https://crystalmark.info/en/software/crystaldiskinfo/ - external-link-window "Crystal Disk">outils d’analyse correspondants dans les premiers temps d’utilisation afin d’analyser les disques durs externes et de les tester en toute tranquillité.

Bandes magnétiques

Les bandes magnétiques sont un support de stockage très ancien qui nous vient des premiers jours de l’informatique. Bien qu’elles soient plutôt à la marge aujourd’hui, des entreprises ont encore recours à cette technologie pour la sauvegarde de données. Les bandes peuvent être stockées en toute simplicité et à faible coût. Leur capacité de stockage est remarquable : avec le nouveau standard LTO-8, le volume de stockage par cassette a doublé pour passer à 12,8 téraoctets. Elles offrent ainsi des capacités de stockage nettement plus importantes que les supports de données optiques ou que les disques durs du commerce et sont réinscriptibles.

Il est toutefois nécessaire d’acquérir un lecteur de bandes magnétiques spécial. En matière de restauration et de lecture des données, certaines bandes peuvent demander un temps considérable et sont beaucoup plus lentes que les disques durs par exemple. Ces derniers permettent un accès randomisé (Random Access) à toutes les données sans grande perte de données. A contrario, les bandes doivent être insérées dans le lecteur de bandes magnétiques et un temps considérable est alors nécessaire pour remonter à la position correspondante sur la bande. Cette méthode peut également induire des erreurs mécaniques du lecteur de bandes et des cassettes erronées.

Les bandes magnétiques sont parfaites pour effectuer une sauvegarde professionnelle de copies secondaires redondantes de données très sensibles. Cependant, en raison de la disponibilité limitée, les sauvegardes ne devront pas être trop fréquentes ni trop volumineuses. Cet inconvénient est également un avantage : du fait de la difficulté d’accès, les « sauvegardes à froid » et les « sauvegardes linéaires » sur des bandes magnétiques offrent une sécurité maximale contre les hackers et les autres virus.

Mémoire sur le cloud

Ces dernières années, les solutions cloud basées sur le Net ont gagné en popularité. Les mémoires en ligne sont faciles à utiliser et mettent à disposition une infrastructure professionnelle avec une capacité de stockage presque illimitée. Il est possible de réaliser une sauvegarde des données pour n’importe quel appareil à n’importe quel endroit du monde et à n’importe quelle heure. Grâce à une fonctionnalité de synchronisation, les données modifiées sont automatiquement placées dans un dossier sélectionné et sont régulièrement chargées dans une mémoire distante redondante. En outre, cette solution permet de sauvegarder sans difficulté toute une infrastructure avec des ordinateurs fixes, des appareils mobiles, des machines virtuelles et des serveurs d’entreprise.

Conseil

IONOS propose différentes mémoires sur le cloud pour vos sauvegardes : HiDrive Cloud vous permet notamment d’enregistrer des copies de sauvegarde de certains fichiers et répertoires. La sauvegarde sur le cloud vous aide en revanche à sauvegarder un système complet.

Les solutions sur le cloud sont idéales pour des stratégies de sauvegarde professionnelles visant à sauvegarder des ensembles de données complets et des données sensibles d’entreprise et de clients. Elles sont flexibles, extensibles à volonté et accessibles depuis n’importe quel endroit. Par ailleurs, les solutions sur le cloud mises en œuvre de façon efficace réduisent les efforts en matière de stratégies de sauvegarde complexes. Elles déchargent par exemple les entreprises ne disposant pas de service informatique puisqu’elles gèrent de façon autonome l’espace de stockage. Les clients n’ont ainsi plus à créer personnellement des sauvegardes redondantes. Chez les prestataires sérieux, le stock de données est par exemple protégé efficacement contre les attaques de tiers par des technologies de cryptage lors du transfert en ligne.

Les coûts généralement applicables pour les solutions sur le cloud sont en particulier rentabilisés lorsque le niveau de sécurité des données doit être élevé et lorsque des solutions fiables internes sont trop laborieuses et trop coûteuses. D’autre part, le manque de connaissances en la matière peut être compensé à un coût relativement avantageux avec une solution de sauvegarde sur le cloud d’un prestataire professionnel. Grâce à des tarifs différenciés, les solutions sur le cloud sont également intéressantes pour les petites entreprises et les indépendants, pour lesquels la sécurité des données est un enjeu important.

Cela est particulièrement important pour les données très sensibles : pour les sauvegardes sur le cloud, il convient de choisir un prestataire certifié qui fournira des informations transparentes et détaillées sur ces directives en matière de protection des données. Si vous traitez régulièrement des données à caractère personnel, il est recommandé de choisir un prestataire qui observe explicitement les dispositions du règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD). Pour les solutions en ligne, il est par ailleurs nécessaire de disposer des bases techniques ; pour pouvoir procéder à des routines de sauvegarde particulièrement complètes, il est en effet préférable d’avoir une connexion rapide à Internet avec une bande passante suffisante.

Backup Cloud IONOS

Finies les interruptions d'activité coûteuses ! Sauvegardez facilement les données de votre entreprise et bénéficiez d'un conseiller personnel.

Simple
Sûr
Intégré

Windows, Mac et Linux : quels outils de sauvegarde des données intégrés ?

Sur Internet, il existe de nombreux programmes permettant d’appliquer des stratégies de sauvegarde. Des logiciels avec une palette de fonctionnalités plus réduite et un fonctionnement parfois plus compliqué sont disponibles sous forme de logiciels gratuits, d’autres solutions sont payantes. Les sauvegardes peuvent toutefois être organisées gratuitement avec des outils intégrés au système d’exploitation. Vous trouverez des instructions pour les systèmes d’exploitation courants ici :

Sauvegarde des données avec Windows 10 (créer une image du système = sauvegarde du disque dur sur lequel se trouve le système d’exploitation avec les paramètres essentiels et les données utilisateur).

Solution de sauvegarde pour les ordinateurs Mac (Time Machine) :

Afin de protéger votre vie privée, la vidéo ne se chargera qu'après votre clic.

Conseil

Souhaitez-vous créer une sauvegarde Mac ? Découvrez comment dans notre article sur ce thème !


Attendez ! Nous avons quelque chose pour vous !
Votre messagerie professionnelle

Créez une adresse personnalisée
Affichez votre sérieux sur Internet
Nom de domaine inclus
À partir d' 1 € TTC/mois
Conseiller personnel inclus !