Root (Android) – fonctionnement de l’accès étendu à Android

Android et iOS sont les systèmes d’exploitation des tablettes et des smartphones parmi les plus utilisés au monde. Même si le fonctionnement de base de ces deux systèmes de type Unix est différent, ils présentent certains points communs. L’un des principaux points communs est sans aucun doute l’accès restreint de l’utilisateur au système de fichiers qui est principalement mis en place pour des raisons de sécurité. Si vous souhaitez lever ces restrictions, vous devez rooter la tablette ou le téléphone. Cette opération se fera toutefois à vos risques et périls, car de nombreux fabricants ne voient pas cette modification du système d’exploitation d’un bon œil.

L’article suivant vous explique quels sont les avantages et inconvénients d’un rootage Android, ce qu’on entend exactement par root et comment le rootage fonctionne dans le détail.

Stockage en ligne HiDrive

Avec HiDrive, vos fichiers sont sauvegardés en toute sécurité dans le Cloud basé en Europe et sont accessibles depuis tout appareil !

Assistance 24/7
Accès partagé
Ultra-sécurisé

Rooter votre tablette et votre smartphone : qu’est-ce que le « root » exactement ?

On entend par rootage (angl. routing) l’acquisition de droits d’accès étendus par l’utilisateur sur des appareils fonctionnant avec des systèmes d’exploitation de type Unix. Ce terme renvoie au nom du compte d’administration principal intitulé « root » (fr. « racine ») dans Unix et les systèmes apparentés. Sur un appareil « rooté », l’utilisateur peut en effet accéder à ce compte afin de disposer d’un accès complet au système et d’effectuer des modifications qui seraient impossibles avec un compte d’utilisateur normal. Ceci inclut notamment la possibilité de supprimer des applications préinstallées ou d’effectuer des mises à jour du système.

Le rootage est un sujet important pour les utilisateurs de tablettes et de téléphones portables. Ceci est notamment dû au fait que la majorité des appareils mobiles sont fournis avec Android (basé sur Linux) ou iOS (basé sur BSD) qui sont dotés par défaut d’un accès utilisateur restreint. Comparé au rootage Android, le rootage iOS est plus complexe, car il comporte des blocages supplémentaires. C’est la raison pour laquelle le rootage sur iPhone, iPad, etc. est également appelé jailbreak (angl. pour « évasion »).

Pourquoi et quand rooter Android ?

En rootant son smartphone ou sa tablette, l’utilisateur modifie le système d’exploitation sous-jacent, ce qui n’est en principe pas prévu par le fabricant de l’appareil. Par cet accès restreint, le fabricant souhaite en premier lieu protéger l’utilisateur contre les modifications pouvant nuire à la stabilité et à la sécurité du système. Il n’est en effet pas rare qu’un tel scénario se produise lorsqu’un accès complet est accordé et que le système d’exploitation est utilisé d’une façon non autorisée.

Il existe néanmoins des raisons justifiant le rootage d’Android, car ce haut niveau de sécurité s’accompagne toujours d’une fonctionnalité limitée. Contrairement à une tablette ou à un smartphone usuels dans le commerce, un appareil rooté offre en effet les possibilités de réglage et les fonctionnalités supplémentaires suivantes :

  • Restauration système définie par l’utilisateur : le compte Root permet de sauvegarder Android pour une éventuelle restauration du système d’exploitation. Pour ce faire, l’utilisateur doit définir un mécanisme de sauvegarde.
  • Mises à jour système et installation de l’application manuelles : grâce aux droits d’administrateur, il est possible de mettre personnellement à jour Android à l’aide de ROM Customs. Cette solution est tout particulièrement avantageuse si aucune nouvelle version n’est disponible pour l’appareil. Vous pouvez également installer des applications de prestataires tiers ne provenant pas du Google Play Store.
  • Modification des fichiers système : par défaut, les fichiers système d’Android ne sont ni visibles ni modifiables par l’utilisateur. Le rootage de la tablette ou du téléphone permet de voir et de modifier ces fichiers.
  • Suppression d’applications préinstallées : les fabricants ou les fournisseurs distribuent les appareils mobiles avec un système d’exploitation prêt à être installé et comprenant différentes applications standard. De façon générale, ces applications peuvent uniquement être désactivées. En rootant Android, vous pouvez également désinstaller ces applications.
  • Déplacement manuel d’applications sur la carte SD : le déplacement d’applications sur des cartes SD externes permet d’économiser un espace précieux sur l’appareil et ne fonctionne souvent de la façon souhaitée qu’après avoir procédé à un rootage Android.
  • Personnalisation de l’animation de démarrage et de la police du système : l’accès au compte Root vous donne la possibilité de personnaliser l’animation de démarrage de votre appareil mobile ainsi que la police générale du système. Il est également possible d’ajuster le volume.
  • Over- et underclocking du CPU : si vous disposez de droits Root, vous pouvez overclocker le processeur de votre appareil mobile pour augmenter la performance ou l’underclocker pour préserver la batterie et ainsi augmenter sa durée de vie.

Quels sont les avantages et les risques du rootage Android ?

Si vous avez toujours souhaité disposer de plus de liberté dans l’administration d’Android, un appareil mobile rooté constitue la solution idéale. Cependant, en déverrouillant le compte administrateur, vous vous exposez à toute une série de risques. En cas d’installation et de mise à jour manuelles d’Android, il se peut que l’appareil ne fonctionne plus de la manière voulue. Dans ce cas, on parle de brick (angl. pour « brique ») et on opère une distinction entre un soft brick (dommage réparable) et un hard brick (appareil entièrement bloqué).

Note

Le terme « brick » renvoie à la forme rectangulaire typique de nombreux appareils électroniques : en cas de brick – et en particulier de hard brick –, les smartphones, les tablettes et autres ne sont alors rien de plus qu’une brique uniquement bonne à servir de presse-papier.

Par ailleurs, l’activation du compte Root sous Android peut permettre aux logiciels espions et malveillants de causer des dommages plus importants. Les criminels parvenant à avoir accès à l’appareil ont en effet accès aux fonctionnalités d’administration étendues et peuvent ainsi agir en toute liberté.

Finalement, le rootage d’une tablette ou d’un téléphone peut également entraîner une annulation du droit de garantie, mais la procédure d’annulation concrète dépend du fabricant. Dans la plupart des cas, le vendeur doit prouver que le défaut de l’appareilprovient effectivement du rootage d’Android. Par exemple, si vous avez rooté votre smartphone et que le bouton on/off se défait en raison d’un défaut matériel sans que vous ne l’ayez détérioré de façon délibérée, la garantie continue de s’appliquer malgré la modification apportée au logiciel de l’appareil.

Les inconvénients et les risques d’un rootage de smartphone ou de tablette en un coup d’œil :

  • rooter Android et installer ou mettre à jour le logiciel manuellement entraîne toujours un risque de soft ou hard brick.
  • Grâce aux droits d’administration étendus, les cybercriminels peuvent causer des dommages plus importants avec des logiciels espions ou malveillants infiltrés.
  • Si l’activation du compte root ou une action root consécutive telle que l’overclocking du processeur entraîne un défaut sur l’appareil, la garantie est annulée dans la plupart des cas.

Fonctionnement du déverrouillage de root sous Android

Vous souhaitez rooter votre appareil mobile afin de disposer d’un maximum de liberté dans la conception du système ? Sur Internet, vous trouverez différents outils dédiés au rootage d’Android. Par défaut, la plupart des solutions pour le processus d’activation impliquent de connecter votre appareil mobile à un PC. Néanmoins, il existe également des programmes permettant de rooter une tablette ou un téléphone portable sans PC. Vous pouvez également rooter manuellement le système d’exploitation. Cette opération fonctionne de façon tout à fait fiable, mais nécessite certaines connaissances sur le modèle de l’appareil.

En quoi consistent les différentes méthodes et quelles précautions de base devrez-vous impérativement prendre avant l’activation du compte root, quelle que soit la solution choisie ?

Conditions optimales pour un rootage Android

Avant de rooter votre tablette ou votre téléphone, vous devez tout d’abord impérativement sauvegarder vos données personnelles (par ex. vos photos ou vos vidéos) dans un espace de stockage sur le cloud ou sur un appareil séparé : en effet, lors de l’activation du compte administrateur, ces fichiers peuvent être perdus. Étant donné que le processus de rootage demande beaucoup de batterie, vous devriez tout d’abord veiller à ce que la batterie de votre appareil soit bien chargée. Naturellement, vous pouvez laisser la tablette ou le smartphone branchés pendant le processus de rootage.

Si vous souhaitez activer le compte root sous Android à l’aide d’un PC, vous devez de plus faire en sorte que votre appareil mobile soit placé en mode débogage (mode pour l’accès à certaines composantes système) dès que vous le connectez au PC à l’aide d’un câble USB. Avant le rootage, activez également l’option « Débogage USB » ou « Débogage Android » dans les options de développement Android (sous « Paramètres » -> « Système »).

Conseil

Les options de développement sont masquées par défaut dans Android. Par conséquent, si vous ne trouvez pas l’entrée correspondante dans les paramètres système, vous devez tout d’abord permettre leur affichage. Pour ce faire, tapotez sur l’entrée « À propos de l’appareil » (ou « Informations sur l’appareil ») puis tapotez sept fois sur l’entrée « Numéro de version ».

Rooter Android à l’aide d’un PC

Pour activer le compte Root via un PC, activez tout d’abord l’option débogage expliquée plus haut puis connectez votre appareil Android à votre PC à l’aide d’un câble USB. Dans certains cas, il peut être nécessaire d’installer des pilotes supplémentaires sur le PC pour que ce dernier reconnaisse l’interface Android Debug Bridge (ADB) utilisée pour l’échange de données en mode débogage. Vous trouverez une liste des pilotes adaptés pour une multitude d’appareils sur le forum développeur officiel d’Android.

Une fois tous les détails de connexion réglés, vous aurez simplement besoin du logiciel adéquat également appelé Rooting Toolkit. Nous vous recommandons ici le WinDroid Toolkit, VRoot ainsi que le wugfresh.com: Nexus Root Toolkit qui a été spécialement conçu pour les appareils Nexus. Après avoir téléchargé et installé le kit souhaité, il vous suffit de suivre les instructions spécifiques au programme afin de rooter votre tablette ou votre téléphone portable.

Comment rooter un téléphone sans PC ?

De façon similaire aux toolkits pour PC, il existe également diverses applications « One-Click » pour Android qui permettent d’exécuter directement l’activation du compte root sur l’appareil mobile. Naturellement, de telles applications ne sont pas disponibles sur le Google Play Store. Il vous faudra télécharger ces programmes pratiques permettant de rooter Android en quelques clics depuis la page correspondante de l’application ou du projet sous forme de fichier APK (Android Package) que vous pourrez alors installer manuellement.

Étant donné qu’Android bloque par défaut les applications de sources tierces, vous devez tout d’abord les autoriser. Pour ce faire, rendez-vous dans Android 8 dans les paramètres de sécurité du système d’exploitation et activez l’option « Autoriser les applications de sources inconnues » ou « Installer les applications inconnues ». Dans les dernières versions du système, vous devez autoriser les applications concrètes – habituellement, le navigateur concerné – à obtenir des applications en dehors du Play Store. Pour le client Google Chrome, vous pouvez par exemple procéder comme suit :

  1. ouvrez les paramètres de votre appareil.
  2. Appuyez sur « Applications et notifications ».
  3. Cherchez l’entrée Chrome dans la liste d’applications (« Afficher toutes les applications ») et cliquez dessus.
  4. Faites défiler jusqu’à la rubrique « Avancés » et appuyez sur « Installer les applications inconnues ».
  5. Faites basculer le bouton de l’entrée « Faire confiance à cette source » vers la droite.
Note

Si vous avez activé l’option pour les applications de sources inconnues, vous pouvez en principe utiliser de telles applications. Dans certains cas, il est toutefois possible que vous deviez encore confirmer l’installation en appuyant sur « Installer quand même ».

Le choix de solutions pour le rootage d’une tablette ou d’un smartphone sans PC est très vaste. Dans tous les cas, vous devez veiller à ce que l’application choisie supporte aussi bien votre appareil que la version d’Android installée actuellement. Parmi les applications de rootage Android les plus connues, on peut citer les deux suivantes :

  • KingoRoot : KingoRoot fait partie, depuis sa sortie en 2013, des applications de rootage les plus appréciées pour tous les systèmes Android courants. En plus de la version APK, il existe également une version Windows pour un rootage sur PC.
  • One Click Root : le nom de l’application One Click Root est assez transparent. D’après le développeur, cette application permet de rooter plus de 1 000 modèles différents en quelques clics seulement. L’application permet également de dérooter l’appareil.

Veuillez prendre connaissance des mentions légales en vigueur sur cet article.


Attendez ! Nous avons quelque chose pour vous !
Votre messagerie professionnelle

Créez une adresse personnalisée
Affichez votre sérieux sur Internet
Nom de domaine inclus
À partir d' 1 € TTC/mois
Conseiller personnel inclus !