Rendering : l’étape décisive du traitement photo ou vidéo

Que ce soit dans le domaine du design, de la photographie ou la cinématographie, le rendering est incontournable lorsque l’on édite des objets, retouche des images et monte des vidéos. Le rendering est tout particulièrement essentiel dans le design graphique et le montage photo et vidéo. Il s’agit de la dernière étape décisive de la finalisation dans laquelle le « fichier de travail » est converti en image ou en vidéo lisible.

Les objets sur lesquels vous travaillez sont tout d’abord enregistrés dans un format de fichier compressé afin de permettre une édition plus simple et plus rapide. Les propriétés spécifiques de l’image, telles que les ombres, la profondeur de champ, etc., sont uniquement ajoutées à la toute fin. On appelle cette étape rendering.

Qu’est-ce que le rendering ?

En français, on appelle également le rendering « rendu ». Ce terme indique déjà en partie ce qu’implique exactement ce processus. Pour faire simple, les ensembles de données programmés et enregistrés au préalable sont convertis en images 2D ou 3D. Le rendering implique un processus de calcul complexe qui confère des propriétés spécifiques aux données brutes. Le résultat est un format image affichable sur les ordinateurs et les autres appareils numériques avec toutes les spécifications définies.

Note

On entend par « données brutes » les informations numériques des images dans leur état initial non édité. Il peut aussi bien s’agir d’images créées numériquement que de photos et de vidéos enregistrées par des appareils photo numériques. Avant le rendering, les ensembles de données décrivent uniquement les propriétés visuelles d’une image ou d’une photo.

Selon le niveau de détail avec lequel la future image est décrite par les données, le rendering peut exiger un temps considérable. Par ailleurs, il sollicite fortement le processeur de l’ordinateur. Le rendering constitue notamment un processus chronophage dans le montage vidéo qui ne porte pas sur une seule image mais sur des séquences d’images complètes. Plus l’ordinateur ou les différents composants (comme le processeur, la carte graphique, etc.) seront performants, plus le processus se déroulera rapidement.

Comment fonctionne le rendering ?

Le contenu du rendering dépend du support de travail : un objet, une photo ou une vidéo. C’est pourquoi il est important de savoir ce que recouvre le rendering dans chacun de ces domaines.

Montage vidéo

Lors de la création d’un film ou d’une séquence vidéo, on édite d’abord chacun des éléments individuellement, qu’il s’agisse des images, du son, du texte ou des illustrations. La composition globale est ensuite effectuée dans un logiciel de montage et consiste à organiser les différentes pistes les unes par rapport aux autres en se basant sur un axe chronologique. La toute dernière étape du rendering de la vidéo réunit alors toutes ces données individuelles pour former un fichier vidéo lisible. Ceci permet de réduire considérablement la taille des fichiers de façon à économiser de l’espace mais aussi à remplir les conditions techniques de la plupart des appareils de lecture.

Édition d’image

L’édition professionnelle de photos numériques est similaire à celle des vidéos. Dans un logiciel d’édition d’images, on utilise toutefois différents calques au lieu des pistes. Chacun de ces calques représente un niveau de l’image. De façon très simplifiée, on peut par exemple imaginer une image composée d’un calque pour l’arrière-plan, d’un autre pour l’objet central et d’un dernier pour l’environnement. Dans les faits, une image peut toutefois comporter autant de calques que l’on souhaite, chacun d’entre eux permettant d’appliquer des effets différents. Le rendering constitue également la dernière étape de finalisation d’une image. À partir des différents calques, il compose une image globale qui pourra être enregistrée sous la forme d’un fichier image unique.

Création d’objets graphique

La création d’objets et de modèles numériques est principalement utilisée dans les domaines du design, de l’animation, de l’architecture et de la construction, c’est-à-dire à chaque fois que des illustrations détaillées et aussi réalistes que possible sont nécessaires pour illustrer une idée. Dans ce cas, les données brutes sont des descriptions d’objets et de scènes codées dans un langage de balisage comme HTML, XML ou SVG. Elles incluent aussi bien l’aspect géométrique de l’objet à proprement parler que la spécification des structures de surface, des couleurs, des perspectives, des sources de lumière, etc. À la fin du processus, les objets finaux sont créés avec un logiciel de rendering spécifique sur la base de ces informations. Ici aussi, l’édition préalable des données brutes est effectuée en premier lieu parce qu’elle demande une faible puissance de calcul et capacité de stockage de la part de l’ordinateur.


Attendez ! Nous avons quelque chose pour vous !
Votre messagerie professionnelle

Créez une adresse personnalisée
Affichez votre sérieux sur Internet
Nom de domaine inclus
À partir d' 1 € TTC/mois
Conseiller personnel inclus !