10 outils de curation de contenu en un coup d'œil

Le marketing de contenu ne fonctionne plus seulement en créant votre propre contenu : face à l’afflux d’informations, il est de plus en plus important pour les utilisateurs de trouver rapidement et facilement des contenus intéressants. C’est ainsi que s’est développé un type particulier de marketing de contenu, qui prend une importance croissante : la curation de contenu. La collecte d’articles, de photos, de graphiques d’information ou de vidéos n’a pas pour objectif de proposer à votre public votre propre contenu. Ce service consiste plutôt à sélectionner, présenter et commenter du contenu déjà disponible sur le Web. En théorie, la curation de contenu est accessible par tout le monde, mais cette discipline met beaucoup moins en avant la commercialisation de son propre contenu que d'autres spécialités marketing.

Lorsqu’il s’agit de mettre en œuvre une stratégie de curation de contenu et de rechercher les articles Web appropriés, la plupart des curateurs doivent, comme n’importe quel autre utilisateur, faire face à l’ampleur du contenu disponible. Afin de permettre aux experts en marketing de collecter, traiter et distribuer le contenu aussi efficacement que possible, divers fournisseurs ont développé des outils de curation de contenu.

À quoi servent ces outils ?

Les curateurs de contenu doivent relever les trois défis suivants :

1. Départager le contenu intéressant et divertissant de celui qui est ambigu ou médiocre

2. Organiser le contenu collecté

3. Le présenter de façon attrayante

Les articles intéressants nous parviennent sur de nombreux canaux : les médias sociaux, les blogs, les bulletins d’information, les pages de quotidiens, et les médias traditionnels tels que les journaux, la radio et la télévision. Mais personne ne peut filtrer toutes ces sources 24h/24. Il est donc utile, pour les curateurs, d’avoir recours à des outils qui donnent une bonne vue d’ensemble de la masse de contenu. Une fois que l’on a trouvé les contributions pertinentes, que se passe-t-il ? Tout le contenu ne doit pas être livré directement à la communauté : certains articles doivent d’abord être commentés ou comparés à d’autres contributions. De nombreux outils de conservation de contenu facilitent également cette tâche. Une fois qu’un article intéressant a été sélectionné et édité, il n’a plus qu’à atteindre le public, un objectif que des outils adaptés peuvent vous aider à réaliser.

Mais tous les curateurs de contenu n’ont pas besoin de solutions logicielles pour chacun de ces problèmes. Par conséquent, les applications présentées sont adaptées aux différents besoins. Notre comparaison des outils de curation de contenu montre qu’il existe un outil approprié pour chacun.

Outils de curation de contenu pour la collecte et la visualisation

Avant de pouvoir conserver le contenu, vous devez d'abord le lire et le collecter. Il existe maintenant plusieurs logiciels et solutions Web utiles pour vous aider.

Pocket

Le service en ligne Pocket facilite la collecte d’informations. Les articles, photos ou vidéos peuvent être facilement stockés dans un panier numérique personnel pour éviter qu’ils ne se perdent. Ceci permet d’économiser des impressions inutiles ou des fichiers texte confus. Afin de rendre l’enregistrement aussi facile que possible, la fonction sauvegarder pour plus tard propose des extensions pour les navigateurs courants. En un seul clic, les utilisateurs peuvent ajouter à leur liste la page Web qu’ils sont en train de consulter. Cette extension est maintenant préinstallée pour le navigateur Firefox. Pocket fournit également des applications pour Android, iOS et macOS. Pour assurer la compatibilité avec d’autres applications, la société américaine permet aux développeurs indépendants de créer des interfaces supplémentaires. Ainsi, plus de 60 000 applications ont déjà été créées, dont 400 se trouvent directement sur le site Web de Pocket. Celles-ci peuvent également être liées à des services tels que Twitter, Zapier, Zite ou Flipboard.

Ces fonctions de base sont déjà disponibles dans la version gratuite de Pocket. Pour la curation professionnelle du contenu, la version premium est particulièrement intéressante : alors que les utilisateurs de l’offre gratuite ne peuvent enregistrer que des hyperliens vers le contenu, les clients premium ont la possibilité d’en enregistrer des copies exactes. Cela signifie que même après une modification ou la suppression du contenu Web, votre liste comprend toujours la version originale de l’article sauvegardé. Pocket Premium aide également à organiser le contenu.

C’est surtout dans le secteur professionnel que l’on collecte une énorme quantité de contenu. La version payante offre donc une recherche étendue, qui recherche à la fois dans les archives personnelles et dans les articles de Pocket. La fonction de suggestions premium est encore plus intéressante pour administrer de nombreuses listes : Pocket analyse la façon dont les utilisateurs catégorisent leur contenu stocké, et propose des tags appropriés. Cette fonction présente cependant un inconvénient, puisqu’il n’est pas prévu que plusieurs utilisateurs travaillent sur une même liste. Par exemple, les curateurs de contenu doivent soit créer un compte pour tous les collègues, soit transmettre à chaque fois le contenu collecté aux collègues concernés.

Pour Contre
Manipulation facile Travail en équipe impossible
Présentation claire  
Aide à classifier le contenu  
Nombreuses interfaces vers d'autres applications  
En résumé

Pocket en soi n’est pas suffisant pour le marketing de contenu professionnel. Il manque des fonctions importantes, par exemple pour publier le contenu collecté. Cependant, en complément d’autres outils, Pocket est parfaitement adapté grâce à son utilisation simple, en particulier en raison de son implémentation dans Firefox.

Feedly

Feedly est un outil de curation de contenu gratuit. Contrairement à Pocket, il n’est pas principalement conçu pour enregistrer du contenu, mais pour aider les utilisateurs à lire et à visualiser le contenu. Les utilisateurs peuvent, via l’interface Web ou une application mobile, stocker des blogs et des bulletins d’information et, au lieu de les lire sur les pages d’origines, les consulter directement dans Feedly. Cependant, l’outil ne convient que pour lire les flux RSS et les flux d’actualités (d’où le nom Feedly).

Si vous souhaitez conserver un article pour plus tard, vous avez la possibilité de l’épingler et de l’ajouter à une liste supplémentaire. Ajouter du flux est simple : le service connaît déjà les plus grands médias et les utilisateurs peuvent les trouver via une barre de recherche. Si vous souhaitez également ajouter d’autres blogs inconnus à vos sources, vous pouvez entrer manuellement l’adresse du flux RSS correspondant.

Il y a deux façons d’afficher les contributions : d’une part, on peut les visualiser individuellement à partir de chaque source. Les sources peuvent être divisées en collections thématiques. Une autre variante consiste à afficher les derniers articles de toutes les sources dans le fil quotidien. À noter qu’une fois qu’ils sont lus, les articles disparaissent de l’aperçu. Feedly n’a introduit que récemment ce que l’on appelle les boards, ou tableaux. Ils servent, tout comme pour Pocket, à sauvegarder du contenu trouvé sur Internet, même en dehors de Feedly. De même que Pocket, Feedly propose des extensions de navigateur par défaut ou que l’on peut installer manuellement.

Toutefois, c’est seulement la version payante de Feedly qui permet de profiter de tout le potentiel de Si le nombre de sources, de collections et de boards est limité dans la version gratuite, la version premium est illimitée. Cette version propose en outre l’alerte par mot-clé, une autre caractéristique très pratique. Avec cette fonction, Feedly recherche dans Google Actualités tous les articles contenant un mot-clé défini par l’utilisateur. Ces articles apparaissent dans un flux supplémentaire ou dans l’aperçu quotidien.

Les fonctions des boards sont également plus étendues dans la version payante : par exemple, les articles enregistrés peuvent également être édités avec des annotations et un surligneur numérique, Par ailleurs, Feedly offre ce qui manque à Pocket : une version permettant de travailler en équipe. Cette variante un peu plus coûteuse permet de travailler en collaboration sur les tableaux et de suivre les différentes sources simultanément. La version pro est complétée par des liens avec Zapier, Evernote, OneNote, Hootsuite et même le concurrent Pocket.

Pour Contre
Utilisation facile N’est conçu que pour la visualisation des textes
Alerte par mot-clé  
Possibilité d’annoter les articles sauvegardés  
Travail en équipe  
En résumé

Feedly est un outil utile si vous savez déjà quelles sources vous voulez suivre. Enregistrer et éditer des articles à l’aide de l’outil, même avec vos collègues, peut largement faciliter la curation du contenu. Mais comme seulement le texte convient au lecteur RSS et que les images et les vidéos importantes pour les messages viraux ne sont pas capturées, Feedly utilisé seul n’est pas suffisant pour une curation de contenu complète.

Quora

Il n’y a pas de question bête ! C’est le principe sur lequel se base Quora : derrière chaque connaissance se trouve une question. Lors de leur inscription sur le portail de questions et réponses, les utilisateurs décident des sujets qui les intéressent. Pour ce faire, il existe un grand nombre de propositions. Ensuite, le service demande aux utilisateurs de renseigner le secteur dans lequel ils travaillent ou étudient. L’inscription est alors terminée, et l’on peut commencer à passer en revue les questions, lire les réponses et participer soi-même en tant qu’expert. C’est en effet le principe de Quora, qui n’est pas en soi un outil de curation de contenu, mais qui peut tout-à-fait être utilisé comme tel pour rassembler du contenu.

Pour le marketing de contenu, il est important de garder un œil sur les intérêts, les préférences et les besoins du groupe cible. Quora propose une très bonne approche : quel genre de questions la communauté pose-t-elle dans un domaine thématique ? Le savoir est utile à la fois pour la curation du contenu et pour créer un contenu unique. Mais les réponses de Quora peuvent également être utilisées pour la curation du contenu. Comme sur Reddit, les réponses les meilleures et les plus appropriées sont placées en haut afin qu’elles soient directement visibles. Si le curateur de contenu les trouve convaincantes et souhaite les partager avec sa communauté, il peut le faire en appuyant sur un bouton sur Facebook et Twitter ou via un lien direct.

Quora présente une particularité intéressante, puisque les fondateurs (deux anciens employés de Facebook) comptent de nombreuses célébrités parmi les participants à leur plateforme : par exemple l’acteur Stephen Fry, le fondateur d’AOL Steve Case, Hillary Clinton et beaucoup d’autres personnes influentes dans leur domaine. Bien sûr, il est possible de fournir des réponses vous-même. Ceci vous permet de vous établir, vous-même ou votre entreprise, en tant qu’expert dans votre domaine. Il est également possible d’avoir votre propre blog sur la plateforme.

Pour Contre
Aperçu des préoccupations du groupe cible Communauté relativement restreinte
Réponses d’experts Uniquement en anglais
La pertinence des réponses est évaluée par la communauté  
En résumé

Quora offre une approche très intéressante du marketing de contenu : le fait de voir les questions du groupe cible fournit des informations sur leurs intérêts et leurs besoins, qu'il est difficile d'obtenir d'une autre manière. Cependant, la communauté des utilisateurs n’est sûrement pas représentative des groupes cibles français, dans la mesure où les utilisateurs vivent majoritairement aux États-Unis et en Inde.

UpContent

Tout le monde n’a pas une vue d’ensemble de tous les sujets d’actualité et des discussions à tout moment pour assurer une bonne curation de contenu. Il existe pour ce faire des outils de découverte de contenu. UpContent est l’un d’entre eux. L’utilisateur spécifie certains détails de recherche dans l’outil : quels sont les mots à rechercher ? Quels mots-clés doivent apparaître dans le contenu ? Quels mots-clés ne doivent pas apparaître dans les articles ? UpContent recherche alors plusieurs millions de pages d’informations et de blogs, puis  présente les résultats les plus intéressants. Si vous souhaitez seulement voir les informations et non les billets de blog, vous pouvez le définir en un seul clic.

En outre, il est possible de déterminer la période à partir de laquelle les textes doivent être rédigés, depuis le dernier jour, semaine ou mois. UpContent trie les anciens articles selon plusieurs critères utiles : on peut classer les articles en fonction de leur nouveauté, de leur pertinence, de leur taux de partage et de leur influence. Si les deux premiers facteurs sont encore assez explicites (la pertinence se réfère à la mesure dans laquelle le résultat correspond à la requête de recherche), les deux autres nécessitent une explication : avec Shareability, UpContent estime la probabilité du contenu à provoquer une action dans le groupe cible (partage, commentaire, etc.) Pour ce faire, le programme analyse si des images sont présentes dans l’article ou si certains mots (Power Words) apparaissent, dont il a été prouvé qu’ils activent les utilisateurs plus souvent que la moyenne. L’influence, cependant, résulte des liens dans les résultats de recherche. L’article ayant la plus grande influence est celui auquel se réfèrent la plupart des autres articles.

La fonction principale d’UpContent est de trouver du contenu. Pour pouvoir le partager, l’outil de curation de contenu utilise un autre outil : Buffer. La plateforme peut être connectée à l’outil de gestion des médias sociaux via une interface. Vous pouvez utiliser Buffer pour poster du contenu directement depuis UpContent vers les médias sociaux. Si vous préférez travailler avec l’outil de management des médias sociaux Hootsuite, ce n’est pas un problème. La section d’aide UpContent Help explique en détail comment cet outil de découverte de contenu peut également être intégré.

UpContent propose également un compte gratuit et un compte payant, mais les fonctions de base sont les mêmes pour les deux offres. Cependant, il est recommandé pour les curateurs de contenu professionnels d’investir dans la version payante. D’une part, elle permet de surveiller autant de requêtes de recherche qu’on le souhaite au lieu d’une seule. Par ailleurs, la version pro d’UpContent n’affiche pas d’auto-promotion dans le contenu partagé par l’utilisateur. Pour l’instant, il n’existe qu’une version anglaise d’UpContent, ce qui affecte également les résultats de la recherche. Si vous voulez toujours voir du contenu francophone, il faut inclure des mots français dans vos recherches.

Pour Contre
Plusieurs millions de sources Le contenu francophone n’est accessible que par des détours
Contenu trié selon son influence Uniquement des informations et des articles de blog, pas d’autre contenu disponible
Très clair : tout est disponible sur une seule interface  
En résumé

UpContent est un outil de curation de contenu utile et relativement peu coûteux dans la version payante. Si vous utilisez la curation de contenu pour jouer sur vos médias sociaux et utilisez régulièrement Buffer ou Hootsuite, vous pouvez obtenir de très bons résultats avec UpContent.

Outils de publication

Une fois que le bon contenu a été trouvé pour le public cible, les curateurs doivent le commenter fréquemment, l’enrichir avec d’autres informations ou l’intégrer dans le contenu existant avant de le partager. Si l’on souhaite éviter de faire toutes ces opérations manuellement, on peut utiliser des outils spécifiques.

Listly

Les listes fonctionnent très bien sur Internet : les plus grands bâtiments du monde, les plus belles photos de chiots ou les meilleurs outils de curation de contenu en comparaison. Avec Listly vous créez des listes des convaincantes, qui sont proposées sur la page d’accueil du fournisseur aussi bien que sur votre propre page. Le point fort de Listly, c’est que la communauté élabore ensemble une liste. Les utilisateurs peuvent suggérer d’autres entrées ou influencer la disposition de la liste en likant certaines contributions.

Non seulement vos listes propres, mais aussi celles d’autres utilisateurs, peuvent être insérées par Embed-code sur votre propre blog ou sur votre site Web personnel. Listly propose un éditeur à cet effet : vous décidez donc vous-même de l’apparence de la liste. En plus de l’affichage normal de la liste, des diaporamas ou des galeries sont également disponibles. Si vous souscrivez à un abonnement premium, vous pouvez même personnaliser davantage les listes.

En principe, l’utilisation de Listly est gratuite. Toutefois, si vous souhaitez créer plus d’une liste par semaine et 10 entrées de liste par jour, vous devez choisir un compte professionnel. En plus des options de conception de la liste, les utilisateurs payants ont accès à des fonctions de modération étendues et la possibilité d’intégrer des liens d’affiliation. En outre, l’offre n’est totalement exempte de publicité que dans la version premium. En outre, il existe une version d’équipe dans laquelle plusieurs salariés peuvent traiter un compte.

Listly est facile à utiliser via le site Web du fabricant, mais offre également d’autres options d’accès : une application est disponible pour iOS, il existe une extension pour le navigateur Chrome et, avec un plugin WordPress, vous pouvez rapidement intégrer des listes dans votre CMS.

Pour

Contra

Listes graphiques attrayantes

Intéressant uniquement pour la création de listes

Embed-Code

Peu de découverte de contenu

Intégration communautaire

 

Plugins et extensions

 

En résumé

Bien que Listly offre peu d’aide aux conservateurs pour trouver du contenu, le site Web offre de nombreuses idées et du contenu prêt à partager. L’intégration des lecteurs et les possibilités de conception graphique font de Listly un outil unique de conservation de contenu.

Paper.li

Le service Paper.li,souvent appelé journal Twitter, fonctionne presque automatiquement. L’idée est la suivante : les utilisateurs saisissent un terme de recherche, définissent les sources et le système crée chaque jour un nouveau « journal ». En tant que sources, vous pouvez sélectionner les canaux de médias sociaux connus ou la source Genius du système. Celle-ci suggère indépendamment les meilleurs articles supposés sur le sujet. Paper.li a été nommé journal de Twitter parce car ce média social distribue automatiquement le message quotidien via le compte Twitter de l’utilisateur.

Si vous souhaitez utiliser ce service Web pour votre stratégie de curation de contenu, vous devez tenir compte de deux choses : d’abord, il faut passer à une version payante, car les fonctions de la version de base sont loin d’être suffisantes. Si l’utilisateur est prêt, il dispose de fonctionnalités efficaces. L’agent de médias sociaux peut alors également être utilisé pour Facebook et LinkedIn et le journal peut également être intégré dans un blog via un code d’intégration.

Ensuite, il est recommandé de ne pas utiliser l’automatisation complète. Pour la curation du contenu, il est important que le contenu soit aussi travaillé. Les lecteurs ne sont pas convaincus par un aperçu quotidien plus ou moins aléatoire. Les articles sélectionnés par le système peuvent être supprimés manuellement. De plus, vous pouvez agir vous-même et insérer manuellement les articles que vous avez trouvés sur Internet. Chaque numéro du journal personnel offre également la possibilité d’ajouter un commentaire. Les utilisateurs de la version premium peuvent également adapter plus précisément l’apparence à leurs propres idées. C’est ainsi qu’un véritable outil de curation de contenu sort finalement du journal Twitter.

Pour Contre
Automatisation complète possible Pour une efficacité optimale, beaucoup d‘éléments doivent être configurés manuellement
Mise en page des publications personnalisable Le contenu ne peut être partagé que sur trois médias sociaux
En résumé

Paper.li peut être une bonne introduction à la curation du contenu, en particulier pour les débutants. Toutefois, les utilisateurs ayant une formation professionnelle ne devraient pas utiliser les fonctions automatisées, c’est-à-dire la caractéristique principale de l’outil. Les résultats ainsi obtenus répondent en effet à peine à des exigences plus élevées.

Sniply

Insérer des liens vers du contenu externe au lieu d'attirer des clients potentiels sur leur propre site est un problème rencontré par de nombreux entrepreneurs et experts en marketing qui ont recours à la curation du contenu. Le service Sniply propose une solution à ce problème. La plateforme permet à ses utilisateurs de créer un bouton call-to-action qui apparaît dans le contenu partagé, et des liens vers leur propre site Web. Comment ça marche ? Tout d’abord, le curateur de contenu crée un bouton CTA. Il peut personnaliser son apparence (petit bouton ou pied de page plus large), puis saisir l’adresse de son site Web et le texte de son choix. C’est alors que débute la curation proprement dite, où l’on insère le contenu Web dans le tableau de bord clairement agencé. D’un seul clic, Sniply crée un nouveau lien. S’il est diffusé sur les médias sociaux au lieu du lien original, le bouton CTA apparaît toujours lors de l’affichage de la page Web liée. En faisant défiler le contenu, le lecteur ne perd jamais de vue les recommandations du curateur. Pour faciliter au maximum le « snipping », le service Web met à disposition des utilisateurs une extension de navigateur. Les liens créés peuvent être distribués via une mémoire tampon ou hootsuite, et directement sur les médias sociaux.

Sniply présente une autre fonctionnalité supplémentaire utile : l’outil fonctionne aussi comme un réducteur de lien. Le snip (c’est ainsi que l’on appelle les hyperliens) qui vient d’être émis par le service est toujours un lien court au format "snip.ly/....". Certains utilisateurs, cependant, n’aiment pas ce type de liens, car ils transforment le site Web auquel le clic conduit. Par conséquent, vous pouvez également utiliser votre propre domaine. Pour ce faire, cependant, les serveurs de noms doivent diriger vers Sniply.

Le lien créé par Sniply présente encore plus d’avantages : dans la mesure où la redirection vers le contenu s’effectue toujours via Sniply, l’outil peut analyser le comportement du groupe cible. Sniply Analytics collecte des données telles que les clics, les conversions (c’est-à-dire le nombre de visiteurs qui ont suivi le bouton CTA), le temps passé sur le site Web ou le taux de rebond. Si vous souhaitez obtenir encore plus d’informations, il est également possible d’utiliser des scripts personnalisés pour relier d’autres outils d’analyse, comme Google Analytics. Le test A/B constitue l’outil marketing parfait pour améliorer les statistiques. Vous insérez ensuite plusieurs variantes de boutons pour le même lien. Le système présente automatiquement les différentes versions et détermine laquelle donne les meilleurs résultats. Toutefois, ceci n’est possible qu’avec la version payante. Celle-ci présente d’autres avantages : la référence à Sniply disparaît dans le bouton CTA, plusieurs marques peuvent être gérées, et il est possible de travailler en équipe. L’utilisation de votre propre domaine comme lien est également payant.

Pour Contre
Référence à son propre site Web par un bouton CTA Pas de découverte de contenu
Réducteur de lien Cache l'adresse de l'auteur dans la version gratuite
Analyse du comportement des utilisateurs  
Travail en équipe  
Tests A/B  
En résumé

Sniply propose deux fonctionnalités importantes pour la curation de contenu : d'une part, le bouton CTA dirige le trafic vers le site de l’utilisateur, et d'autre part, les options d'analyse et le test A/B fournissent des statistiques importantes, qui rendent le content marketing plus facile.

Triberr

Triberr vous permet de trouver la bonne personne pour n’importe quel sujet. Et les personnes populaires, souvent appelés les influenceurs, peuvent augmenter de manière significative la portée des contributions sélectionnées si elles les partagent.

L’enregistrement est très facile via des interfaces vers vos propres comptes de médias sociaux : Twitter, Facebook et LinkedIn sont disponibles. Ensuite, les utilisateurs peuvent rejoindre les tribes, ou tribus, c’est-à-dire les communautés d’intérêt. Cependant, il y a toujours plusieurs tribus avec des orientations différentes au sein d’une division (par exemple, « design » ou « podcasts »). Pour faciliter un peu la vue d’ensemble vous pouvez, si vous le souhaitez, n’afficher que les tribus avec une certaine portée (calculée à partir du nombre de followers Twitter des membres) ou un nombre minimum de membres. Cependant, avant que les utilisateurs ne puissent devenir membres eux-mêmes, ils doivent d’abord être de « simples » adeptes. Ce n’est qu’alors que le chef, c’est-à-dire le créateur du groupe, peut promouvoir le follower au rang de membre s’il le souhaite. Ce système garantit la qualité des contributions dans les tribes.

Les tribus permettent non seulement d’apprendre à connaître les influenceurs, mais offrent aussi la possibilité de diffuser du contenu. Les contributions apparaissent dans le flux de chaque membre. De plus, vous pouvez également partager vos propres contributions dans les médias sociaux, mais également, et ce qui fait de Triberr un outil de curation de contenu intéressant, les contributions des autres membres. Ceux qui apprécient particulièrement le contenu d’un membre d’une tribu peuvent même passer à Auto-Share, et transmettre automatiquement chacune de ses contributions à leurs propres abonnés sur les médias sociaux. Au-delà de la curation et du marketing de contenu, Triberr est particulièrement intéressant pour le marketing d'influence. Les spécialistes du marketing peuvent utiliser la plateforme pour créer des campagnes que les blogueurs peuvent rejoindre et ensuite écrire sur la marque. Un algorithme permet de sélectionner les influenceurs les mieux adaptés. Triberr peut également s’occuper des contrats et du paiement des influenceurs. En principe, le service est entièrement gratuit. Les deux abonnements Lite et Prime offrent les mêmes caractéristiques, mais leur portée est augmentée dans chacun des cas : avec les versions premium, vous pouvez créer des tribus plus nombreuses, connecter plus de blogs et de comptes de médias sociaux à votre profil, et importer plus de messages.

Pour Contre
Possibilité de trouver des influenceurs et desélectionner du contenu L’input sur le contenu est relativement limité
Marketing d‘influence Peu d'interfaces avec d'autres applications
Diffuser votre propre contenu  
Augmenter la portée grâce aux influenceurs  
En résumé

à l’instar de Quora, Triberr propose une approche innovante pour découvrir de nouveaux contenus. Le fait que le contenu puisse également être distribué, parfois avec une très large portée, est très attrayant pour les spécialistes du marketing de contenu. Cependant, il manque de bonnes fonctions de publication ainsi que des liens avec les applications correspondantes.

Les outils de conservation de contenu polyvalents

Pour les experts en marketing de contenu qui s'occupent quotidiennement de la conservation du contenu, il est souvent trop lourd de manipuler plusieurs outils simultanément. C’est pourquoi certains programmes tentent de répondre à toutes les exigences.

Scoop.it

Avec Scoop.it, vous entrez dans le domaine des solutions tout-en-un. Le service offre à la fois la découverte de contenu et la possibilité de publier du contenu qui a fait l’objet d’une sélection. L’installation est assez simple et similaire à d’autres outils de curation de contenu : il suffit de déterminer les champs d’intérêt pour commencer la curation. Chaque utilisateur crée des sujets, qui font chacun l’objet de tableaux thématiques spécifiques, mais deviennent également une sorte de blog sur la plateforme. Le design peut être personnalisé de plusieurs façons, notamment grâce à l’édition en HTML et CSS. Le contenu peut également être intégré dans votre propre site Web ou dans un blog WordPress. Dans ce cas, les développeurs de Scoop.it ont même prévu que le sujet ne soit plus visible sur la plateforme par le public et les moteurs de recherche, de sorte que Google ce prenne pas ces pages comme du contenu dupliqué, ce qui aurait des conséquences néfastes sur leur classement SEO. Comme souvent, chacun des scoops (c’est le nom du contenu que l’on souhaite conserver), peut être diffusé sur les médias sociaux, et l’on peut aussi créer un lien vers la mémoire tampon. Par ailleurs, les scoops peuvent être planifiés à l’avance, ce qui est souvent pratique.

La connexion à vos propres comptes de médias sociaux n’est pas seulement utile pour diffuser le contenu, mais aussi pour le visionner. Scoop.it fonctionne comme une sorte de réseau social allégé, parce qu’il est possible de suivre les sujets traités et de garder un œil sur vos curateurs préférés. Scoop.it offre également des analyses informatives pour chaque sujet. Il est également possible d’utiliser les scoops collectés pour l’envoi de newsletters. Le design de la newsletter peut aussi être personnalisé.

Cependant, seule la version business payante est adaptée à la curation de contenu professionnelle, car elle seule permet d’intégrer le contenu à des sites Web existants.

Pour Contre
Combinaison de découverte de contenu et de CMS Les fonctions essentielles ne sont incluses que dans la version payante
Outils d’analyse  
Création de newsletters  
Travail en équipe  
Réseaux sociaux  
En résumé

Scoop.it fournit tout ce dont vous avez besoin pour la curation du contenu, en suggérant un contenu de qualité, complété d’un CMS performant. Puisqu'un sujet peut être travaillé à plusieurs, le service est également adapté aux équipes de marketing. Si nombre des fonctionnalités importantes ne soient disponibles que dans la version payante, celle-ci est relativement bon marché par rapport à la concurrence.

Curata

Curata est le fleuron des outils de curation de contenu payants. À l’instar de son concurrent Scoop.it, cet outil offre également une solution tout-en-un. Curata s’appuie principalement sur l’apprentissage automatique. Comme d’autres outils de découverte de contenu, Curata suggère du contenu pour le domaine d’intérêt sélectionné. À cette fin, l’outil effectue des recherches dans plusieurs centaines de milliers de sources. Mais plus l’on utilise le logiciel, plus le système devient intelligent. En effet, les contributions présentées sont basées sur ce que l’utilisateur a déjà considéré comme significatif et pertinent : c’est ainsi que le système calcule ce qu’on appelle le Relevance Score.´Mais le programme propose encore plus à ses utilisateurs : il catégorise automatiquement le contenu. Cela permet au curateur de gérer les articles, photos ou vidéos collectés avec moins d’efforts. La curation du contenu ne s’arrête pas avec la collecte et la diffusion du contenu : Curata propose également un éditeur de texte qui vous permet d’ajouter votre propre contenu à celui qui a été sélectionné par le curateur. Curata fournit également des images libres de droits pour illustrer le contenu. Les contributions peuvent être publiées sur le site HTML5 intégré fourni par le système. Cependant, ce n’est pas suffisant pour le marketing professionnel, c’est pourquoi des interfaces vers différents CMS (Wordpress, Joomla, Drupal, etc.) et des plateformes marketing (MailChimp, Hubspot, Marketo, etc.) sont disponibles. Bien sûr, le partage dans les médias sociaux est également compris dans l’offre.

Curata s’adresse principalement aux grandes entreprises ; IBM et Dell, par exemple, l’utilisent. Le fait que plusieurs utilisateurs puissent travailler en parallèle sur un même projet est effectivement très important pour les grands départements marketing. Par conséquent, il n’existe pas de version gratuite de l’outil pour les utilisateurs privés. Outre l’outil de curation de contenu, le fournisseur propose également une plateforme de marketing de contenu. Il est ainsi plus facile de planifier et de produire du contenu, puis d’analyser le succès de la campagne.

Pour Contre
Machine learning Prix élevé
Catégorisation automatique  
Très nombreuses sources pour la découverte de contenu  
Bon CMS  
Images libres de droit  
En résumé

Curata est une solution professionnelle pour la curation de contenu, qui repose sur des algorithmes de machine learning, une fonctionnalité unique dans ce domaine. Mais cette technologie a un coût : bien qu'aucun prix ne soit affiché sur le site Web (chaque entreprise doit demander un devis personnalisé), on peut raisonnablement supposer que les frais s’élèvent à plusieurs centaines de dollars par mois. Ce logiciel n'est donc vraiment utile que pour les grandes entreprises.

Conclusion

Même pour les curateurs disposant d’un budget limité, il existe des outils de curation de contenu qui facilitent leur travail. Cependant, afin d’éviter des coûts inutiles, il faut se demander ce dont on a vraiment besoin. Ceux qui travaillent déjà avec la gestion des médias sociaux et les services CMS n’auront pas vraiment besoin d’une solution tout-en-un. Des outils de sauvegarde tels que Pocket et Feedly, combinés un programme de découverte de contenu comme UpContent, sont déjà très efficaces. Même si vous optez pour des applications aux fonctionnalités plus étendues, il peut valoir la peine de s’intéresser à Quora ou Triberr. Leurs approches innovantes apportent des fonctionnalités que vous ne trouverez nulle part ailleurs.

Outil Enregistrement de contenu Découverte de contenu Analyses & statistiques Publication Version gratuite disponible
Pocket (✓) x x
Feedly x x
Quora (✓) x (✓)
UpContent x x
Listly (✓) x (✓) (✓)
Paper.li x
Sniply x x (✓)
Triberr x
Scoop.it
Curata x

Attendez ! Nous avons quelque chose pour vous !
Votre messagerie professionnelle

Créez une adresse personnalisée
Affichez votre sérieux sur Internet
Nom de domaine inclus
À partir d' 1 € HT/mois (1,20 € TTC)
Conseiller personnel inclus !