Alternatives à AWS

Amazon Web Services (AWS) est depuis longtemps le leader dans le secteur du cloud computing. Cependant, il existe désormais un certain nombre d’alternatives à AWS intéressantes. Les technologies Cloud étant en constante évolution, il n’est pas facile de trouver le meilleur fournisseur pour un cas d’utilisation spécifique. Et pourtant, le résultat en vaut la peine.

IONOS Cloud Compute Engine

Les moyennes et grandes entreprises choisissent le Cloud Made in Germany. IaaS et PaaS du champion caché aux champions cachés.

Sûr
Fiable
Flexible
CTA-Image

Comment choisir un fournisseur de services Cloud ?

Les entreprises bénéficient des nombreux avantages du cloud computing. Cependant, le passage à une infrastructure basée sur le Cloud nécessite également des changements majeurs. À bien des égards, l’utilisation du Cloud va de pair avec une perte de contrôle. Là où l’on utilisait auparavant du matériel propre, il est désormais loué selon les conditions du fournisseur. Il est donc nécessaire de bien réfléchir au choix des partenaires impliqués.

Les auteurs d’une étude sur les critères de sélection des fournisseurs de services Cloud le notent :

Citation

« Choosing the wrong CSP can lead to failure in future service delivery, compromised data confidentiality or integrity, and non-compliance with established regulations [...]. » - Michael Lang, Manuel Wiesche & Helmut Krcmar

Traduction : « Choisir le mauvais fournisseur de services Cloud (« Cloud Service Provider », CSP) peut conduire à l’échec de la future prestation de services, à la compromission de la confidentialité ou de l’intégrité des données, et au non-respect des réglementations établies [...]. » (traduit par IONOS)

Lors du choix d’un fournisseur de services Cloud, un grand nombre de facteurs de décision entrent en compte. Ceux-ci vont au-delà des aspects purement techniques. Au fil des ans, l’accent a été déplacé. Il est de plus en plus mis sur les attributs non techniques. En effet, l’utilisation du Cloud crée des dépendances vis-à-vis du fournisseur. C’est pourquoi la confiance dans le fournisseur de services Cloud en tant que partenaire devient le critère central.

Amazon Web Services (AWS) a toujours dominé le marché des services Cloud. Cependant, il existe un grand nombre d’alternatives à AWS. La façon dont les fournisseurs se positionnent en termes de protection des données, de prix, de certification, etc. est d’une grande importance. Toute la difficulté consiste à rendre les différentes offres comparables. C’est le seul moyen de prendre une décision optimale pour une entreprise.

Attributs de qualité de service (QoS) pour les alternatives à AWS

Les attributs de qualité de service (« Quality of service », QoS) sont des caractéristiques utilisées pour mesurer la qualité d’un service. Une fois regroupées, elles peuvent être étendues pour mesurer la qualité du fournisseur de services. Dans ce qui suit, nous nous référons à une étude de l’Université technique de Munich (TUM). Dans le cadre d’une étude dite Delphi, un panel d’experts a été interrogé sur les critères de sélection des fournisseurs de services Cloud. Les réponses ont été évaluées selon un schéma établi, pondérées et placées dans le contexte des études précédentes. Les auteurs de l’étude susmentionnée déclarent :

Citation

« To select the ‘right’ CSP, a wide range of technical and managerial Quality-of-Service (QoS) attributes must be considered. For example, technical QoS attributes such as performance or reliability are essential to specify characteristics of the CSP in relation to the cloud service itself and can be measured using specific techniques such as bandwidth or latency tests. » - Michael Lang, Manuel Wiesche & Helmut Krcmar

Traduction : « Pour choisir le « bon » fournisseur de services Cloud (CSP), il faut tenir compte d’un large éventail d’attributs de qualité de service (QoS) techniques et décisionnels. Par exemple, les attributs techniques de QoS tels que la performance ou la fiabilité sont essentiels pour spécifier les caractéristiques du CSP par rapport au service Cloud lui-même et peuvent être mesurés à l’aide de techniques spécifiques telles que des tests de bande passante ou de latence. » (traduit par IONOS)

Comme nous pouvons le constater, deux catégories d’attributs de qualité de service entrent en jeu dans la prise de décision :

  1. Les attributs de qualité de service techniques pour la sélection d’une alternative à AWS

Les attributs techniques constituent la base de la prise de décision. Ce sont les attributs fonctionnels des services. On répond ainsi à la question de savoir si les services offrent ce dont le client a besoin pour atteindre ses objectifs. De plus, la possibilité d’intégrer les services dans la structure d’entreprise existante est envisagée.

  1. Les attributs de qualité de service décisionnels pour la sélection d’une alternative à AWS

Les attributs de décision (« managerial attributes » en anglais) sont utilisés pour réduire l’incertitude lors du choix d’un fournisseur de services Cloud. Les attributs décisionnels visent à identifier des paramètres concrets sur les services du prestataire. L’objectif est de vérifier si le prestataire tient ses promesses et de s’assurer qu’il respecte les exigences réglementaires.

Commençons par donner un aperçu des attributs de qualité de service techniques :

Attributs de qualité de service techniques Explications
Fonctionnalité Disponibilité, performance, évolutivité, sécurité
Flexibilité Possibilité de changer les services utilisés
Intégration Interfaces et protocoles disponibles pour l’intégration dans la structure de l’entreprise
Contrôle Outils et approches pour contrôler et configurer les services

Les auteurs de l’étude de la TUM soulignent l’importance des attributs de qualité de service décisionnels, qui vont au-delà des caractéristiques techniques :

Citation

« To adequately assess and verify the range of technical QoS attributes, cloud customers require managerial QoS. Managerial QoS attributes such as geolocation of servers or monitoring services verify and assure the capabilities and advertised characteristics of a CSP. » - Michael Lang, Manuel Wiesche & Helmut Krcmar

Traduction : « Pour évaluer et vérifier de manière adéquate la gamme des attributs techniques de la qualité de service, les clients de services Cloud ont besoin d’une qualité de service décisionnelle. Les attributs de qualité de service décisionnels, tels que la géolocalisation des serveurs ou les services de surveillance, vérifient et garantissent les capacités et les caractéristiques annoncées d’un CSP. » (traduit par IONOS)

Examinons maintenant les attributs de qualité de service décisionnels :

Attributs de qualité de service décisionnels Explications
Conformité Respect des exigences réglementaires ; en fonction du siège social du fournisseur et de l’emplacement des serveurs
Contrats Des contrats clairs et sans ambiguïté avec une structure de prix compréhensible et basée sur la consommation
Localisation géographique des serveurs Affecte les réglementations applicables en matière de protection des données ainsi que les latences d’accès par les utilisateurs
Transparence En termes de sécurité, de protection des données, d’architecture Cloud, etc.
Certification Par des organismes reconnus ; crée une sécurité juridique
Surveillance Suivi de la qualité des services obtenus
Modèle de déploiement Cloud public/privé/hybride ; API, orchestration, Infrastructure-as-Code (IaC)
Environnement de test Période d’essai gratuite, tests de fonctionnalité, d’intégration et de contrôle

Choisir un fournisseur de services Cloud comme alternative à AWS

L’abondance des fournisseurs de services Cloud entraîne une concurrence accrue. Cela se traduit par une baisse des prix, mais incite également les prestataires à tricher. Ainsi, la transparence du fournisseur apparaît comme un critère de décision. Cependant, le Cloud lui-même n’est pas transparent ; en tant que client, on est dépendant des informations fournies par le fournisseur. D’après l’étude de l’Université technique de Munich :

Citation

« Transparency, however, is limited within the cloud computing environment, and customers may not have complete information to assure performance and attain or maintain regulatory compliance. » - Michael Lang, Manuel Wiesche & Helmut Krcmar

Traduction : « La transparence est toutefois limitée dans l’environnement du cloud computing, et les clients peuvent ne pas disposer d’informations complètes pour garantir les performances et atteindre ou maintenir la conformité réglementaire. » (traduit par IONOS)

L’élargissement du choix de fournisseurs de services Cloud, comme AWS et d’autres solutions similaires, signifie également qu’il devient plus difficile pour les clients de prendre une décision. En raison de la multitude de services fournis par les différents prestataires et des structures tarifaires parfois très complexes, il est presque impossible de comparer directement les prix. Cela est plus facile si les prestataires suivent des normes établies. Les certifications de tiers, les ententes de niveau de service (SLA pour « service-level agreement ») et les interfaces ouvertes facilitent la comparaison entre plusieurs fournisseurs.

La technologie du Cloud est en constante évolution. De nouveaux services sont proposés, dont certains sont encore peu connus. Cela entraîne une incertitude de la part des clients. Les environnements de test revêtent donc une grande importance. Ainsi, les clients peuvent se convaincre de la performance et de la capacité d’intégration des technologies et des interfaces.

Le processus général de sélection d’un fournisseur de services Cloud comprend trois phases :

  1. Prendre la décision d’utiliser des services Cloud. Définir les exigences commerciales et fixer les conditions cadres.
  2. Présélectionner de potentiels fournisseurs de services Cloud. Cette étape répond aux exigences fonctionnelles.
  3. Choisir un ou plusieurs fournisseurs de services Cloud. Envisagez des approches de multicloud ou de Cloud hybride.

Déploiement de services de cloud computing en tant qu’alternative à AWS

Les attributs de qualité de service ci-dessus constituent une base solide pour une prise de décision fiable. Intéressons-nous maintenant aux attributs spécifiques des solutions concurrentes d’AWS, ainsi qu’aux modalités de collaboration.

Définir le cadre de la relation commerciale

La première étape consiste à définir vos propres exigences en matière de services Cloud. Pour cela, il vous faut définir les objectifs et faire le point sur la situation actuelle. Il est important de garder à l’esprit les Dark Data : vous ne travaillez probablement qu’avec un sous-ensemble d’informations disponibles. L’étape suivante consiste à créer une roadmap qui décrit le chemin à suivre pour passer de l’état actuel à la réalisation des objectifs. Il est important de garder à l’esprit le développement technologique.

Avant d’examiner les capacités techniques, il convient de s’assurer de la fiabilité des partenaires éventuels. Les points importants sont la stabilité financière, la juridiction du siège de l’entreprise et la transparence. La philosophie de l’entreprise doit également être adaptée ; les entreprises attachent de plus en plus d’importance à un comportement éthique de la part de leurs partenaires commerciaux.

Normalement, le client dispose déjà d’une infrastructure informatique, que ce soit sur ses propres systèmes ou dans le Cloud. Il faut s’assurer que les systèmes existants peuvent être transférés vers le nouveau fournisseur ou utilisés dans le réseau. Il convient également de déterminer dans quelle mesure le soutien du fournisseur est nécessaire pour la migration. Pour une flexibilité maximale, le fournisseur de cloud computing doit prendre en charge les approches multicloud et hybrides. Idéalement, des outils d’orchestration et des approches de type « Infrastructure-as-Code » (IaC) peuvent être utilisés pour construire l’infrastructure du Cloud.

Passer au crible les contrats du fournisseur peut demander un certain effort. C’est plus facile si les conditions générales suivent des schémas familiers. Il est judicieux de définir une stratégie de sortie avant le début de la relation commerciale. Il peut s’agir de services individuels ou de l’ensemble des services. La stratégie doit définir les événements qui rendent une sortie nécessaire et déterminer les actions à entreprendre.

Assurer la conformité du fournisseur

Lorsque vous utilisez des services Cloud, vous devez vous fier aux promesses des fournisseurs. Toutefois, faire confiance c’est bien, contrôler c’est mieux. La certification des prestataires selon des normes établies joue donc un rôle important. En général, les fournisseurs de services Cloud sont certifiés au moins selon les normes ISO 9001 (système de gestion de la qualité) et ISO 27001 (gestion de la sécurité des informations).

La protection et la sécurité des données font partie des critères les plus importants lors du choix d’un fournisseur de services Cloud. Toutes les données en transit devraient au moins être chiffrées. Si possible, le chiffrement doit également être utilisé pour les données au repos. Les sauvegardes automatisées permettent la restauration des systèmes concernés en cas de dommages et jettent les bases de l’archivage à valeur probante. L’emplacement géographique des données et des centres de données est l’un des facteurs qui déterminent le droit applicable. Dans tous les cas, le lieu détermine quelles autorités peuvent avoir un accès physique aux serveurs et au stockage des données.

La protection des données et des systèmes virtuels n’a de sens que si la sécurité physique des centres de données est en place. Les mesures de sécurité standard comprennent la surveillance continue par caméra, la sécurisation du site par un service de sécurité et des contrôles d’accès avec identification biométrique. Des systèmes automatiques redondants sont également utilisés pour la protection contre les incendies et pour assurer le refroidissement et l’alimentation électrique.

Performance technique

Les critères techniques les plus importants lors du choix d’un fournisseur de services Cloud sont les performances et l’évolutivité. Les performances peuvent être mesurées par des paramètres d’accès et de traitement des données. Il s’agit notamment des cœurs de processeur disponibles, de la RAM et de la mémoire de masse, chacun étant facturé par unité de temps. En général, le client peut choisir entre différents types de technologies utilisées, par exemple les processeurs AMD ou Intel, le stockage HDD ou SSD, etc. Les performances du système sont mesurées par le nombre de cœurs de processeur disponibles. De plus, il y a le trafic de données entrant et sortant, facturé en fonction de la quantité de données transférées. Il est important que les ressources utilisées puissent être adaptées en fonction des besoins.

Les mesures de performance font référence à la performance maximale attendue, mais ne sont pas suffisantes en soi pour évaluer un service Cloud. Pour une évaluation pertinente, il faut disposer d’informations sur la fiabilité et la disponibilité du service. Pour spécifier des services à haute disponibilité, la disponibilité est souvent donnée en pourcentage. Une disponibilité fréquemment rencontrée est 99,999 %, et est également connue sous le nom de « cinq neuf ». Si un service est disponible à 99,999 %, on s’attend à un temps d’arrêt inférieur à une seconde par jour. Pour garantir la haute disponibilité des systèmes, ceux-ci sont stockés de manière redondante dans des centres de données répartis dans le monde entier.

Il est également important de garder un œil sur le développement futur des technologies du Cloud. Cela inclut la disponibilité prévue de nouveaux services, applications, protocoles et interfaces. Idéalement, le fournisseur devrait mettre à disposition un environnement de test. Cela permet aux clients de constater par eux-mêmes les performances des nouvelles technologies et approches.

Coopération permanente

Afin de réglementer la coopération continue entre le fournisseur de services Cloud et le client, un « Service-Level-Agreement » (SLA) est souvent conclu. Il s’agit d’un contrat-cadre en tant qu’entente de niveau de service pour des services récurrents. Le SLA définit la disponibilité attendue des services utilisés ainsi que d’autres paramètres tels que les temps de réponse du fournisseur. En général, le client peut choisir parmi plusieurs niveaux de service disponibles. Des niveaux de service plus élevés sont associés à des coûts plus élevés de la part du client.

La tarification des services Cloud est très variable. En général, les ressources utilisées, telles que les cœurs de processeur, le stockage de travail et de masse et la bande passante, sont facturées en fonction de la consommation. Cependant, il existe également des offres qui incluent des coûts fixes ou qui combinent les deux types de coûts. Certains fournisseurs intègrent des mécanismes de limitation des services utilisés afin de protéger le client contre des coûts élevés en cas de consommation imprévue.

Lorsqu’on utilise des services Cloud, on est dépendant du fournisseur. Le support est donc d’une grande importance. Cela peut aller au-delà du support purement technique. Souvent, le client a besoin de se faire conseiller afin de pouvoir utiliser de manière optimale la richesse des services proposés. En principe, il est intéressant pour les fournisseurs de services Cloud comme pour les clients d’établir une coopération étroite.

AWS et les alternatives comparées

Amazon Web Services (AWS) est le leader du marché du cloud computing. La question se pose donc de savoir pourquoi une entreprise devrait opter pour une alternative à AWS. De fait, AWS ne fait pas l’unanimité. Cependant, les exigences concrètes d’une entreprise en matière d’infrastructure Cloud et de partenaires commerciaux sont déterminantes.

Quels sont les inconvénients d’AWS ?

L’une des plaintes les plus courantes concernant AWS est sa structure tarifaire complexe. Les prix des offres sont calculés en fonction de divers facteurs qui changent constamment. Au printemps 2021, il y avait 16 régions différentes et 10 systèmes d’exploitation comme paramètres pour la tarification. À cela s’ajoutent les frais de support, qui représentent actuellement 3 à 10 % des coûts des ressources et des services utilisés.

Amazon Web Services comprend un vaste portefeuille de services offerts. Le nombre exact est difficile à définir, mais il est certainement composé de trois chiffres. De nouveaux services sont ajoutés en permanence. Selon les auteurs de l’étude de la TUM :

Citation

« Moreover, the technology associated with cloud computing changes quickly and continually because of short technology life-cycles. » - Michael Lang, Manuel Wiesche & Helmut Krcmar

Traduction : « De plus, la technologie associée au cloud computing évolue rapidement et continuellement en raison des cycles de vie courts des technologies. » (traduit par IONOS)

Pour faire face à la variété des services AWS disponibles, des spécialistes sont nécessaires du côté des entreprises. Si l’on veut rester à jour, il est nécessaire d’investir continuellement dans la formation. Une entreprise peut avoir besoin de faire appel à des consultants externes pour former ses équipes informatiques internes. Tout cela demande des efforts et des ressources et lie de plus en plus l’entreprise au fournisseur au fil du temps.

Enfin, il existe un autre argument contre AWS : Amazon est une société américaine. Tout d’abord, les dépenses circulent là-bas. De plus, l’entreprise est sous juridiction américaine. Cela expose les entreprises étrangères à des risques sérieux. Il s’agit notamment d’espionnage industriel cautionné par l’État, de violations de la protection des données et du gel ou de la cessation arbitraire de la relation commerciale de la part d’Amazon.

De plus, Amazon est connu pour ses pratiques commerciales moralement douteuses. L’entreprise détient un quasi-monopole sur le marché du cloud computing et exerce donc une influence considérable sur les entreprises qui travaillent avec elle. Il est également intéressant de rappeler qu’Amazon a attiré l’attention à plusieurs reprises à cause du traitement injuste de sa main-d’œuvre. En raison des liens étroits d’Amazon avec le complexe militaro-industriel, les entreprises éthiques ne sont probablement pas disposées à travailler avec l’entreprise américaine.

Quels sont les avantages des petites solutions AWS ?

L’utilisation de services Cloud proposés par de petits fournisseurs présente un certain nombre d’avantages. Par exemple, ceux-ci mettent souvent l’accent sur une gestion plus simple des services et des interfaces. De plus, une structure de prix plus claire entre souvent en jeu, ce qui est particulièrement intéressant pour les start-ups et les petites entreprises. Si les prestataires sont européens, les données sont stockées en Europe dans le respect du RGPD. De cette façon, la souveraineté des données est préservée.

Pour les petits fournisseurs, il est particulièrement intéressant de s’efforcer de coopérer étroitement avec les clients. Ils ne sont pas seulement des prestataires de services, mais des partenaires de coopération qui travaillent avec vous pour atteindre des objectifs communs. Au lieu de se contenter de fournir une infrastructure, les petits fournisseurs proposent des solutions managées spéciales. Cela vous positionne dans un domaine qui était traditionnellement réservé aux entreprises de services du numérique et aux fournisseurs de services managées.

Pourquoi IONOS est-il une bonne alternative à AWS ?

IONOS Cloud est une solution européenne de Cloud pour les professionnels. IONOS est un membre fondateur du projet gouvernemental franco-allemand Gaia-X. Le projet vise à soutenir les petites et moyennes entreprises (PME) dans la numérisation. En règle générale, il n’est pas rentable pour les PME de construire leurs propres centres de données. Avec Gaia-X, les synergies sont utilisées et l’interopérabilité des fournisseurs européens est étendue. L’utilisation d’interfaces ouvertes, de solutions à code source ouvert et de normes internationales protège les PME contre le vendor lock-in.

IONOS Cloud comprend tous les composants dont une entreprise a besoin pour réaliser des opérations sophistiquées basées sur le Cloud. Jetons un coup d’œil aux composants les plus importants du IONOS Cloud :

Composant IONOS Cloud Explications
Compute Engine Solution IaaS pour les applications professionnelles de cloud computing
S3 Object Storage API compatible avec AWS S3
Managed Kubernetes Orchestration de conteneurs d’application dans des environnements de production distribués
Backup-as-a-Service Sauvegardes stockées dans des centres de données européens certifiés ISO 27001
Cloud privé Matériel dédié dans des centres de données haute performance certifiés ISO

Outre l’hébergement de données conforme à la RGPD, IONOS Cloud brille par sa durabilité et sa transparence. Une attention particulière est accordée au support étendu, qui comprend également des solutions gérées et la reprise après sinistre dans le Cloud.

La mise en place d’une infrastructure Cloud exige généralement beaucoup de compétences et d’expérience. Ici, l’utilisation de IONOS Cloud s’avère payante à bien des égards. Le Data Center Designer (DCD) offre une interface utilisateur graphique basée sur le Web. Les différents composants d’une infrastructure Cloud peuvent ainsi être assemblés sans effort. En coulisse, le DCD utilise l’API IONOS Cloud. L’API peut également être abordée directement avec l’outil de ligne de commande IonosCTL et les SDK pour GOLang, Python, Java, Ruby et Node. De plus, les outils d’orchestration Terraform, Ansible, Docker Machine et Chef (via le plugin Knife) sont pris en charge. Cela permet l’utilisation d’une infrastructure en tant que code (IaC) et d’approches multicloud à la pointe de la technologie.

Conseil

Utilisez IONOS Cloud, l’alternative européenne au Cloud !


Attendez ! Nous avons quelque chose pour vous !
Votre messagerie professionnelle

Créez une adresse personnalisée
Affichez votre sérieux sur Internet
Nom de domaine inclus
À partir d' 1 € HT/mois (1,20 € TTC)
Conseiller personnel inclus !