5 alternatives à Kodi pour un « home cinema » performant

Kodi est un Media Center (lecteur multimédia ou encore gestionnaire multimédia) open source qui organise, affiche et lit vos fichiers multimédia de manière intuitive. Une interface utilisateur de 10 feet (10-foot UI : c’est-à-dire une interface utilisateur graphique optimisée pour une distance de visualisation de 3 mètres) rend les éléments d’un téléviseur ou d’un projecteur plus visibles. De plus, vous l’utilisez habituellement à l’aide d’une télécommande. Le programme lit les fichiers image, vidéo et audio. Il crée une bibliothèque à partir des fichiers médias existants, et il les enrichit avec des informations supplémentaires comme par exemple le genre ou la date de sortie et attribue même les affiches de films ou des couvertures d’albums. La force du logiciel réside dans sa grande adaptabilité. Grâce à différents skins et plugins communautaires, vous pouvez aussi diffuser vos séries préférées, consulter la météo ou bien les horaires de cinéma sur un fond d’écran personnalisé.

Mais Kodi a eu des ennuis à cause des extensions, à la suite de plaintes déposées pour violation du droit d’auteur. En effet, des chaînes offraient des liens vers d’autres chaînes de télévision payantes ou les films sont protégés. Kodi est légal, mais les utilisateurs ne savent pas s’ils utilisent des chaînes à contenu protégé. De plus, le logiciel pour home cinema s’est transformé en une structure d’extension extrêmement complexe. Pour les utilisateurs inexpérimentés, l’installation se révèle être alors un processus long. C’est une raison suffisante pour chercher des alternatives à Kodi.

Note

Les Media Center sont des programmes qui organisent les fichiers multimédias comme les fichiers vidéo, audio et les images sur un ordinateur tout en optimisant l’affichage pour un téléviseur ou sur d’autres appareils. L’interface utilisateur est généralement conçue pour être utilisée avec un téléviseur. De plus, le logiciel fournit une interface pour la diffusion en continu et les offres d’information, qui sont ajoutées avec des extensions. Le programme regroupe autant d’options de lecture multimédia que possible sur une même interface utilisateur.

Tour d’horizon des meilleures alternatives à Kodi

Il existe de nombreuses solutions logicielles sur le marché qui peuvent être utilisées pour organiser et lire les médias numériques à usage domestique. Si vous voulez connecter différents appareils, en particulier un téléviseur, à un PC ou ordinateur portable afin de construire votre propre « home cinema » personnel, vous devriez vous poser avant tout une question : qu’est-ce que j’attends de mon Media Center personnel ?

En effet, les utilisateurs consomment les médias de différentes manières. Certains préfèrent obtenir les derniers Blu-ray, d’autres des séries en streaming et des films en ligne. Si vous regardez souvent des films à plusieurs, l’écran LCD dans le salon est une bonne solution. En déplacement, vous utilisez probablement plus souvent une tablette ou un smartphone pour lire des vidéos. Pour que toute la famille puisse profiter pleinement des offres existantes, vous avez besoin de solutions logicielles permettant l’accès à plusieurs appareils. Vous souhaitez écouter votre musique dans toutes les pièces de votre maison et montrer à vos amis les photos de vos dernières vacances ? C’est aussi possible avec le Media Center approprié.

La présentation graphique sur les écrans de télévision est une 10-foot UI. Le format et la taille des caractères sont conçus pour correspondre à l’écran du téléviseur et sont clairement visibles à une distance de 10 pieds (environ 3 mètres). Ce type d’interface est fourni par tous les lecteurs multimédia qui se considèrent comme des alternatives à Kodi.

Plex : l’ambitieux suiveur de Kodi

Plex est un logiciel de gestion multimédia basé sur le mode du freemium, c’est un Media Center pour différents appareils.Si vous connaissez déjà Kodi, vous allez certainement apprécier Plex, car le logiciel est un fork de Kodi. Une différence notable est l’arrière-plan (back end). Un serveur contient tous les médias et accorde l’accès à ces derniers pour les appareils liés. Si vous installez Plex, vous avez besoin d’un compte et de configurer le serveur. La meilleure façon d’y parvenir est d’utiliser un PC toujours allumé et connecté à Internet. Ce « PC home cinema » héberge l’ensemble de vos propres vidéos, images et fichiers audio. Enfin, vous pouvez ajouter d’autres appareils en installant l’application et en vous connectant avec votre compte.

Note

==« Fork » (bifurcation) est un terme issu du développement logiciel. Il décrit un programme qui est développé indépendamment d’un projet source, mais à partir du code source de celui-ci. En raison des droits de licence, cette pratique est plus utilisée avec les logiciels open source.

Le design de l’alternative à Kodi est assez simple. De plus, la liste des canaux n’est pas aussi grande qu’avec Kodi. Mais, les utilisateurs inexpérimentés peuvent eux avoir une vue d’ensemble de l’offre plus facilement. De plus, le programme gagne des points avec un USP : les utilisateurs échangent simplement leurs bibliothèques les uns avec les autres via le serveur. Vous désirez utiliser le serveur Plex et profiter de toutes les fonctionnalités du projet mère en même temps ? Kodi dispose à cet effet d’une extension Plex.

La version payante de Plex améliore considérablement l’expérience utilisateur. Vous avez le choix entre une contribution unique pour l’année et des cotisations mensuelles pour pouvoir en bénéficier. Le Plex Pass comprend des fonctions telles que la reconnaissance de la musique et des clips vidéo ou l’option du contrôle parentale. Si vous ne voulez pas utiliser tout le temps un ordinateur pour accéder à vos médias, un accès est possible grâce à la synchronisation Cloud. Dans certains cas, un paiement unique est requis pour la première installation, par exemple pour Android et iOS.

Serveur

À partir de Windows 7, à partir de Mac OS X Mountain Lion, Linux, Thecus, Sinology à partir de Disc Manager 5, Nvidia Shield TV, Netgear, Free BSD9 unRAID, QNAP, Drobo, Seagate, ASUStor, Western Digital.

Player

Amazon Fire TV, Apple TV à partir de la version 4, Roku, Android, Android TV, webOS, Chromecast, iOS 8.1 et suivants, PlayStation 3 et 4, Tizen, à partir de Windows Vista, à partir de Mac OS X Snow Leopard, Xbox 360, Xbox One.

Points positifs

La conversion simultanée rend les fichiers lisibles sur tous les appareils.

Synchronisation Cloud.

Points négatifs

La version gratuite nécessite des serveurs allumés constamment.

Moins adaptable que Kodi.

MediaPortal : le home cinema pour Windows

MediaPortal est un Media Center open source. Il a été spécialement développé pour Windows. Les développeurs se sont particulièrement concentrés sur l’enregistreur vidéo intégré. C’est en effet l’unique argument de vente de cette alternative à Kodi. Vous avez pour cela besoin d’une carte TV. Le télétexte et un guide des programmes fournissent des informations sur le programme télévisé. Vous pouvez regarder les films ou séries sélectionnés en direct ou les enregistrer avec MediaPortal. À cette fin, le programme réveille même l’ordinateur. Une communauté active apporte aussi des plugins, tels que MP-TVseries, que vous pouvez utiliser pour organiser les séries sur votre disque dur. Les utilisateurs accèdent au streaming via leur réseau domestique.

La télévision n’est bien sûr pas tout ce qu’un centre de médias devrait être en mesure de faire. Le programme vous aide aussi à organiser votre musique et ajoute des métadonnées. MediaPortal vous permet de créer des listes de lecture et reconnaît les listes de lecture existantes. Utilisez l’interface utilisateur du home cinema pour naviguer dans votre bibliothèque depuis votre canapé. Vous pouvez écouter de la musique depuis votre ordinateur ou laptop via votre système hi-fi, recevez la radio (via Internet en streaming) ou regardez des DVD et des vidéos stockées. Par exemple, vous pouvez mettre en scène vos photos dans un diaporama avec une musique de fond. De plus, le plugin Ambilight prend en charge les téléviseurs à lumière ambiante.

La communauté MediaPortal contribue à l’expérience utilisateur avec les plugins. Par exemple, les programmeurs bénévoles apportent des skins qui vous permettent de personnaliser l’interface utilisateur. Vous pouvez simplement télécharger les extensions depuis le site de téléchargement officiel. Personnalisez le programme avec des flux RSS, des actualités et l’intégration de la météo ou de jeux vidéo. Cependant, la convivialité de l’interface utilisateur de 10 foot peut encore être améliorée. Le fil d’Ariane pourrait en effet améliorer la navigation.

Système d’exploitation

MediaPortal 1 : à partir de Windows Vista, MediaPortal 2 : à partir de Windows 7 Processeur 1,4-GHz minimum (pour HDTV : un minimum de 2,8 GHz et 512 Mo de RAM).

Player

Windows Media Player à partir de la version 11, DirectX 9 ou au-dessus.

Cartes TV analogiques avec encodeur MPEG-2.

Cartes TV numériques avec pilotes BDA.

Points positifs

Gratuit.

Nombreuses extensions.

Idéal pour l’enregistrement TV.

HDTV adapté.

Points négatifs

Configuration possible uniquement sous Windows.

Le raccourci iOS et Android ne fonctionne pas pour certains utilisateurs.

Emby : le contrôle parental inclus

Tout comme Plex, Emby (anciennement Media Browser) rassemble tous vos fichiers multimédia sur un seul et unique serveur. L’interface utilisateur est intuitive et offre de nombreuses options de personnalisation. Cela inclut aussi les sous-titres que vous pouvez charger depuis le réseau. Dans la version premium de base, Emby Premiere, vous pouvez connecter jusqu’à 15 appareils au serveur et accéder à vos médias de n’importe où. Le programme les convertit aussi immédiatement pour qu’ils fonctionnent sans problème sur le terminal correspondant. Emby fonctionne aussi sur les services DLNA et apporte des plugins qui vous permettent de personnaliser les skins. Emby envoie aussi des médias via Chromecast.

La version gratuite dispose déjà d’un contrôle parental complet, ce qui fait d’Emby une alternative à Kodi idéale pour les familles. Cette version dispose aussi de la Live TV. Avec le logiciel DVR intégré, vous pouvez enregistrer des programmes TV ou bien planifier des enregistrements fixes pour les séries notamment. La lecture en mode cinéma propose des bandes annonces. Le lecteur Web est optimisé pour une lecture sans encombre. Pas d’Internet ? Aucun problème ! La version Premiere permet de télécharger du multimédia via une application mobile. Cela vous autorise donc à regarder des séries et des films hors connexion.

Le home cinema Emby est l’interface utilisateur pour votre Smart TV. Idéalement, vous devriez rester à environ 3 mètres de votre écran, pour une expérience optimale de l’image et surtout pour protéger vos yeux. Le Media Center peut être contrôlé via une télécommande ou par Alexa : la reconnaissance vocale d’Amazon.

Système d’exploitation/Serveur

À partir de Windows 7, Linux (Arch, CentOS, Debian, Fedora, Mint, openSUSE, Ubuntu), FreeBSD, macOS, NAS, Docker.

Player

Android, iOS, Web et Windows à partir de 8.1, Windows Phone, X-Box (One et 360), Amazon FireTV, Shield, Apple TV, Chromecast, Roku, Playstation 3 + 4, SmartTV.

Points positifs

Contrôle parental gratuit.

Lecture hors connexion des médias possible.

Synchronisation Cloud.

Service DLNA.

Sous-titrage et transcodage.

Points négatifs

Interface utilisateur moins conviviale.

MythTV : le lecteur multimédia Linux pour les amateurs

Bien sûr, vous pouvez télécharger MythTV sous forme de package, mais si vous êtes un vrai amateur de Linux, vous préférerez sûrement assembler les composants souhaités selon vos propres spécifications. MythTV apporte donc le paquet source ainsi que des plugins pour des services supplémentaires, à partir desquels vous pouvez construire votre propre home cinema. Les utilisateurs de Linux ne jurent généralement que par ce système d’exploitation. Il est aussi bien adapté aux solutions de Media Center. Et si vous ne le connaissez pas encore bien, vous pouvez en apprendre plus ici sur le système d’exploitation open source.

MythTV a aussi une interface de 10 Foot (10 foot UI). Cela vous permet de naviguer facilement dans l’application à l’aide de la télécommande ou du clavier du grand écran. Le logiciel vous offre la possibilité de regarder, mettre en pause et de revenir en arrière sur des programmes télé en live. De plus, il détecte les pauses publicitaires et peut si besoin les ignorer. L’enregistreur enregistre les programmes de manière intelligente et sur plusieurs canaux. Il prend en charge les cartes TV analogiques et numériques. MythWeb permet une vue détaillée de l’interface utilisateur. Il est donc plus aisé de naviguer dans l’aperçu du programme et d’organiser des enregistrements TV.

En tant qu’alternative à Kodi pour les utilisateurs de Linux, ce n’est bien sûr pas suffisant. Le site officiel offre le code source pour l’installation. Vous ajoutez vous-même les plugins dans Build ou téléchargez un Bundle venant d’un fournisseur tiers de la communauté. LinHES, par exemple, inclut MythTV avec ses plugins officiels ainsi que Samba, NFS et autres daemons. Les développeurs ont aussi publié la distribution Xubuntu avec MythTV déjà intégré. Mac et FreeBSD ont reçu des paquets pour les versions MythTV. Seuls les utilisateurs de Windows n’ont d’autre choix que d’installer eux-mêmes les plugins.

Conseil

MythBox est un plugin pour Kodi qui reprend les fonctions TV et d’enregistrement de MythTV dans une interface utilisateur MythTV. Si vous utilisez Kodi, vous pouvez créer un lien vers les deux offres ou obtenir une première impression avant l’installation de MythTV.

Afin de protéger votre vie privée, la vidéo ne se chargera qu'après votre clic.

L’idée de base de MythTV vient d’Isaac Richards. En 2002, il s’est débattu avec une offre de télévision numérique par câble très lente et truffée de publicité, comme l’explique MythTV dans son introduction. Il désirait plus qu’une simple télévision avec un enregistreur vidéo. Mais un navigateur et des interfaces pour les jeux devaient au moins être inclus. Il a ainsi développé MythTV en tant que logiciel open source, ce qui est encore le cas aujourd’hui. Avec le code source de base, la communauté des développeurs construit des plugins appropriés.

Voici les plugins officiels de MythTV :

  • MythVideo : le lecteur lit les DVD et aide à la gestion vidéo avec les métadonnées et insère les affiches de films (depuis la version 0.25 comme « Video Library », une partie du fichier source).
  • MythArchive : le plugin permet de graver sur DVD les films et les séries enregistrés.
  • MythNetvision : ce plugin intègre des services de streaming tels que YouTube et Twitch dans l’interface MythTV.
  • MythGallery : la galerie reconnaît tous les fichiers images courants, organise les photos et vous permet même de créer des diaporamas.
  • MythWeb : l’interface du navigateur permet la gestion des médias et l’enregistrement TV sur le PC.
  • MythWeather : le plugin pour le bulletin météo quotidien.
  • MythBrowser : avec le navigateur, vous pouvez surfer sur Internet via votre téléviseur.
  • MythMusic : ce module gère les fichiers audio sur le serveur et sert de lecteur audio.
  • MythGame : ce plugin connecte à l’interface MythTV les jeux vidéo natifs mais aussi les émulateurs.
  • MythNews : le module accumule les flux RSS auxquels vous êtes abonné et affiche les nouvelles.
  • MythZoneminder : le plugin intègre la technologie de monitoring Zoneminder dans MythTV si le programme est déjà installé sur le PC.

Système d’exploitation

Linux, macOS, Windows (assistance limitée)

Player

Linux, télévision, OS X, Windows, Web

Points positifs

 Entièrement personnalisable en tant que source build

Compatible HDTV

Contrôle parental

Saute les blocs publicitaires pendant l’enregistrement

Points négatifs

La version pour Windows n’est pas entièrement prise en charge

L’adaptation est moins adaptée aux utilisateurs inexpérimentés.

Support pour les appareils mobiles extensible

JRiver MC : la télé et la vidéo en meilleure qualité

Un juke-box des années 50 a inspiré l’idée de base du JRiver Media Center. En d’autres termes, le programme, sorti pour la première fois en 1998, utilisait une structure de jukebox similaire à celle utilisée par iTunes. Jusqu’à la version 8, le programme home cinema s’appelait aussi « JRiver Jukebox ». Après l’étape de « rebranding », quelques mises à jour sont sorties jusqu’à ce qu’il y ait un autre JRiver Jukebox : cette fois c’était la version audio gratuite du JRiver MC 12. Pour le Media Center, vous payez un prix fixe et obtenez de nombreuses fonctionnalités et une excellente qualité vidéo pour tous les formats populaires.

Conseil

JRiver Jukebox est une bonne solution gratuite pour votre bibliothèque musicale. Mais il existe bien d’autres options. Pour en savoir plus, lisez notre article sur les meilleures alternatives à iTunes.

JRiver Media Center combine une interface utilisateur claire avec une bibliothèque facile à utiliser. Le programme marque de nombreux points en ce qui concerne la lecture de vidéos et d’émissions de télévision. En effet, son système RedOctober configure automatiquement le filtre DirectShow, assurant ainsi une qualité vidéo élevée et constante pour les DVD, Blu-ray et les formats numériques sur tous vos lecteurs. La fonction de reprise automatique mémorise l’endroit où vous avez mis une vidéo en pause et reprend la lecture à votre retour. Si vous souhaitez lire des disques avec des codes régionaux différents, ce n’est alors pas un problème avec JRiver Media Center : vous pouvez changer la région à plusieurs reprises.

Le gestionnaire multimédia offre également une multitude de fonctions qui vous permettent de lire et d’afficher vos médias individuellement. La lecture audio Lossless assure un excellent son, la fonction Playback Smoothing empêche les sauts et bruissements. Digital Audio Extraction ou Ripping exécute le programme efficacement et avec une qualité de sortie élevée. Le lecteur vidéo contient des fonctions telles que la possibilité de mettre en pause, le bouclage et des vitesses de lecture différentes. S’il n’y a pas de sous-titres pour d’autres langues ou pour les malentendants, vous trouverez probablement les fichiers correspondants sur le réseau via la recherche de sous-titres. Vous pouvez les intégrer ensuite dans le lecteur.

Le Media Center reconnaît toutes les cartes TV courantes. Dans la zone des chaînes, vous pouvez voir le guide TV, regarder la télévision en direct ou enregistrer vos séries préférées. En quelques clics, vous pouvez programmer plusieurs enregistrements, et si vous le souhaitez, simultanément sur différents canaux. Vous pouvez également partager votre bibliothèque sur le réseau. Les services de streaming tels que YouTube ou AmazonPrime sont facilement accessibles via l’interface utilisateur. Cela peut se faire, par exemple, via l’interface externe avec votre appareil mobile Android ou iOS.

Système d’exploitation

Windows 2000, XP, Vista et 7, Windows Home Server, Linux openSUSE, Debian, Ubuntu, Mint, Fedora, Raspberry Pi, macOS

Player

Android et iOS, Web, Windows, Linux, macOS, Télévision, Projecteur, Equipement supplémentaire tels que DVD/BD-Player, Apple TV, Amazon Fire TV etc.

Points positifs

Lecture vidéo et TV haute qualité grâce aux filtres DirectShow

L’interface externe prend en charge la fonction de contrôle à distance sur Android (Gizmo) et iOS (WebRemote)

Dimensions et formats librement sélectionnables

Forum utile et wiki détaillé

Points négatifs

Payant uniquement, pas d’abonnement définitif

Le canal Netflix n’est plus disponible

Premières versions pour Mac et Linux uniquement pour l’audio, quelques fonctionnalités manquantes

Tableau comparatif des meilleures alternatives à Kodi

Caractéristiques/ Fonctions

Plex

MediaPortal

Emby

MythTV

JRiver MC

Type

Freemium Media Server et Client

Gratuit. Application open source

Freemium Media Server et Client

Gratuit. Code source open source / Packages

 Media Center payant

Système d’exploitation

Windows, Mac, Linux, Free BSD

Windows

Windows, Linux, Mac, FreeBSD

Linux, Mac, Windows (limité)

Windows, Linux & Mac (limité), Raspberry Pi

Facilité d’utilisation

✓✓

✓✓✓

✓✓✓

Serveur personnel / Cloud

Serveur et Cloud (Premium)

TV-Serveur

Serveur, synchronisation Cloud

Client-Serveur

Bibliothèque

Exploitation

iOS et Android, Web

iOS et Android, télécommande PC, webOS, Gamepad, clavier et souris. Wii

iOS, Android, Windows Phone, reconnaissance vocale Amazon Alexa, Gamepad, télécommande

Clavier et souris, télécommande, webOS

iOS et Android, comme Player et télécommande

Adapté pour …

Utilisateurs expérimentés

Utilisateurs débutants ou expérimentés

Utilisateurs expérimentés

Utilisateurs expérimentés

Utilisateurs débutants ou expérimentés



Black Friday
Trouvez la solution parfaite pour une présence en ligne réussie à petit prix avec nos offres spéciales, valables jusqu’au 7 décembre 2020.
Jusqu’à -98 %