Blocage de noms de domaine : quels délais pour quels domaines ?

Les divers domaines de premier niveau (aussi appelée extensions ou TLDs, en anglais Top Level Domain) disposent d’un délai de blocage pendant lequel une adresse Internet ne peut plus être transférée à un autre propriétaire. Ce blocage de domaine n’interdit pas l’accès au site mais empêche la cession de l’adresse URL. Il débute dès l’acquisition d’un nom de domaine ou après sa suppression. Ces mesures de protection concernent non seulement les acteurs du domaining (commerce des noms de domaine), mais aussi les personnes qui veulent changer de fournisseur d’hébergement (aussi appelé registrar) alors qu’ils viennent d’acheter un nom de domaine. La durée de blocage dépend de votre type d’extension. Nous vous dévoilons quels sont les TLDs concernés par ces mesures et tout ce qu’il faut savoir sur le sujet du blocage de nom de domaine.

Qu’est-ce qu’un délai de blocage et quelle est son utilité ?

Les délais de blocage sont avant tout une réaction au domaining. Cette période durant laquelle une adresse Internet n’est pas vendue a pour but de diminuer la vente abusive des noms de domaine en tant que simple objet de spéculation. Elle fait en sorte qu’un propriétaire reste relié à l’adresse URL qu’il vient de vendre pendant un certain laps de temps.

En principe, il existe deux raisons pour lesquelles une adresse Internet peut être bloquée après une vente :

  • Blocage après un transfert de nom de domaine : après le transfert d’un nom de domaine, il est automatiquement bloqué. Cela vaut tant pour les nouveaux enregistrements que pour les reprises de noms déjà utilisés.
  • Blocage après la suppression d’un nom de domaine : Certaines adresses Internet sont bloquées pendant une période donnée si elles n’ont pas été supprimées ou prolongées par leurs propriétaires. Ces blocages représentent également une protection pour les propriétaires en cas d’oubli de prolongement de contrat. Le propriétaire est alors informé par email de la suppression de son nom de domaine et dispose ensuite d’un délai précis pour se réengager et continuer à l’utiliser. Cette procédure est payante.

La durée de blocage peut varier. Ce délai empêche non seulement le rachat rapide d’un nom de domaine mais aussi de son transfert. Il interdit également le changement de registrar pendant une période donnée après l’achat d’une adresse Internet. Cela peut poser des problèmes si vous souhaitez par exemple héberger votre nouveau nom de domaine chez un autre fournisseur.

Quelles durées pour quels noms de domaines ?

La durée de blocage d’une adresse Web dépend de l’extension dont vous disposez et de votre service de registre. Le fournisseur d’hébergement (ou registrar) chez qui vous avez enregistré votre nom de domaine n’est pas pris en compte.

Les TLDs sont communément séparés en deux groupes principaux : les domaines de premier niveau génériques et les domaines de premier niveau nationaux. Il existe des différences entre ces deux formes de TLDs au regard des délais de blocage suite à un transfert ou à une suppression d’adresse Internet.

Blocage des TLDs génériques

La Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN) contrôle beaucoup de domaines de premiers niveaux. Voici la liste des principaux :

  • .com
  • .org
  • .net
  • .info
  • .biz
  • .mobi

Pour les adresses Internet disposant de ces TLDs, l’ICANN a fixé un délai de blocage après untransfert de nom de domaine durant 60 jours et de 30 jours après une suppression. Les TLDs génériques les plus connus ne sont pas les seuls à être soumis à cette règle, qui vaut également pour les nouvelles extensions génériques telles que .international, .film, .restaurant, .support ou .theatre. Les services de registre sont nombreux dans le monde. Ce sont eux qui fixent les conditions et les durées d’accès à un nom de domaine suite à sa vente ou sa suppression.

Blocage des TLDs nationaux

En règle générale, les domaines de premier niveau nationaux ne peuvent être bloqués après un transfert. Néanmoins, un délai de blocage survient s’ils sont supprimés. Les périodes des extensions en .fr, en .eu ou même par exemple en .ch sont les suivantes :

TLDs Service de registre chargé de leur gestion Délai de blocage après la suppression d’un nom de domaine
.fr AFNIC 30 jours
.ch SWITCH 40 jours
.eu European Registry of Internet Domain Names (EURid) 40 jours

Les ccTLDs tels que .tv ou .cc (respectivement Tuvalu et les Îles Cocos) sont soumis à 60 jours de blocage après le transfert d’un nom de domaine. Ces extensions sont victimes de leur succès à l’international  et sont gérées par le service de registre Verisign basé aux Etats-Unis qui administre aussi les TLDs .com et .net. Ces domaines de premier niveau nationaux administrés par Verisign disposent de 30 jours de blocage après la suppression d’un nom de domaine. Ces délais sont les mêmes que pour les extensions génériques.

L’extensions du Montenegro (.me) est également populaire à l’international mais constitue une exception en matière de blocage de nom de domaine. En effet, l’achat d’une adresse Internet existante avec ce TLD n’entraîne pas de blocage. Il en va autrement pour l’enregistrement d’un nom de domaine comportant l’extension .me : il est possible de le revendre 60 jours après l’avoir acheté. Cette extension monténégrine est prisée principalement car il permet la création de slogans. Pour vous donner un exemple, le réseau social américain MeetMe a acheté en 2011 l’adresse meet.me pour 450 000 $ à son ancien  propriétaire. C’est la vente la plus lucrative à ce jour.

Les règles sont différentes en fonction des TLDs

Les impacts des blocages de nom de domaine sont dans l’ensemble très diverses. D’un côté, certaines extensions de domaine sont soumises à des délais après la suppression d’une adresse Internet. Cela concerne tant les gTLDs que certains ccTLDs. D’un autre côté, les blocages suite à un transfert de nom de domaine concernent tant les TLDs génériques que les nationaux. Le fait qu’une adresse Internet soit nouvelle ou rachetée et transférée à votre nom n’est pas une condition en soi. L’exception confirme la règle, comme le TLD du Monténégro le prouve.

Par ailleurs, certains TLDs ne sont pas soumis à ces délais de blocage. Il est ici impossible de faire des généralités car chaque TLD a sa spécificité. C’est en particuliers le cas si vous changez de fournisseurs d’hébergement pour votre nouveau nom de domaine. Il vous faudra alors vous renseigner sur le délai précis de blocage avant d’acheter votre adresse Internet. En cas de doute, votre registrar pourra directement répondre à vos questions.


Attendez ! Nous avons quelque chose pour vous !
Votre messagerie professionnelle

Créez une adresse personnalisée
Affichez votre sérieux sur Internet
Nom de domaine inclus
À partir d' 1 € TTC/mois
Conseiller personnel inclus !