Le Green IT : l’utilisation de l’informatique durable en tant que nécessité et avantage concurrentiel

La technologie de l’information fait partie intégrante de nos vies depuis déjà un bon moment. Grâce à des systèmes toujours plus performants, des quantités de données de plus en plus importantes sont transmises dans des délais qui ne cessent de se réduire. Rien ne semble montrer que cette évolution va changer. Toutefois, des conséquences négatives sont étroitement liées à cette transformation digitale. La consommation d’énergie a explosé de manière exorbitante au cours des dernières années.

Le Green IT est censé aller à la rencontre de cette évolution. On comprend par ce terme l’ensemble des mesures prises pour allier le progrès technologique à la protection de l’environnement. Le Green IT correspond donc à une utilisation des technologies respectueuse des ressources, et non pas à une entrave aux applications numériques.

Qu’est-ce que le Green IT ?

Définition

Le Green IT est un terme générique désignant les produits et les prestations technologiques respectueux de l’environnement, ainsi que l’ensemble des initiatives visant à utiliser les technologies de l’information et de la communication de manière à préserver au mieux les ressources. Les mesures correspondantes peuvent être appliquées au cycle de vie de chaque produit, depuis sa production jusqu’à sa destruction.

Les débuts du mouvement Green IT remontent aux années 1990. À cette époque, l’agence américaine de protection de l’environnement (EPA) publiait le label EnergyStar sur les écrans économiques et sur d’autres équipements informatiques. Mais ce n’est que dans les années 2000 que l’opinion publique a réellement été sensibilisée au concept du Green IT, au moment où la consommation d’énergie et de ressources a fortement augmenté avec la diffusion d’Internet et des équipements associés.

Le Green IT : un thème de société pertinent

Ce sont surtout les changements climatiques et la réaction des médias face au mouvement Fridays for Future qui ont placé le thème de l’économie durable au centre de la politique et de la société. De manière générale, les gens comprennent à quel point il est important de réduire la consommation des ressources si on souhaite que les générations futures puissent continuer de vivre sur notre planète. Etant donné que la technologie de l’information mobilise beaucoup de ressources, elle se retrouve elle aussi au centre de telles réflexions.

Selon des estimations d’experts concernant l’évolution de la technologie, la consommation d’électricité des centres de données devrait augmenter de plus de 60 pour cent entre 2015 et 2025. Seul un faible pourcentage de l’énergie consommée actuellement est générée de manière durable.

La technologie de l’information est responsable d’environ 2 à 3 pour cent des émissions de dioxyde de carbone dans le monde, représentant ainsi la cause principale du réchauffement climatique sur terre. Sur la base des valeurs mesurées actuellement, une étude récente du projet français The Shift Project pronostique que les émissions de l’économie numérique pourraient représenter plus de 8 pour cent de l’ensemble des émissions de CO2 d’ici 2025. Cela signifierait que l’environnement serait davantage affecté par l’industrie de l’information que par les moteurs des automobiles.

Au vu de la progression spectaculaire de la numérisation, il est très probable que la part des émissions liées à la numérisation augmente considérablement. Pour prévenir cette augmentation ainsi que toutes les conséquences négatives qui y sont liées, les entreprises et les particuliers doivent utiliser des applications et des équipements numériques les plus performants possible sur le plan énergétique. Ils doivent aussi avoir été produits dans un strict respect des ressources naturelles.

Quels objectifs doit-on atteindre grâce au Green IT ?

Il existe de nombreuses mesures qui peuvent rendre la production, l’utilisation et l’élimination des technologies numériques plus durables. Autant les fabricants que les utilisateurs peuvent contribuer à la mise en œuvre du concept Green IT. Cela comporte notamment la réalisation des objectifs suivants :

  • Réduire la consommation des ressources et de l’énergie lors de la fabrication du matériel
  • Établir des conditions de travail sociales et équitables au sein de la production
  • Produire un matériel le plus durable possible
  • Développer des logiciels en respectant les ressources
  • Réduire la consommation d’énergie lors de l’utilisation de la technologie
  • Recycler et éliminer le matériel en économisant l’énergie
  • Éviter toute impression sur papier inutile
  • Utiliser les technologies pour réduire les émissions d’autres produits

Les mesures permettant de mettre en œuvre le Green IT dans les entreprises

Pour les entreprises, la mise en œuvre du Green IT peut représenter un véritable facteur concurrentiel. Les prix des matières premières et de l’énergie ont augmenté et ont entraîné une hausse des coûts du matériel et des logiciels. Ainsi, il subsiste dans de nombreux secteurs d’activité un intérêt économique à créer des structures technologiques respectueuses des ressources. L’informatique durable soutient le développement économique et favorise la sécurité de l’emploi.

En combinant les efforts d’entreprises avec le marketing écologique, les clients et les partenaires commerciaux remarquent que l’entreprise affiche une orientation durable, ce qui peut améliorer l’image de celle-ci dans l’opinion publique.

Pourtant, les entreprises manquent bien souvent de démarches stratégiques pour mettre en place le concept du Green IT. Les différentes mesures devraient donc être gérées et coordonnées par une personne responsable. Il existe en effet de multiples pistes possibles pour mettre en œuvre le Green IT dans les entreprises.

Du matériel qui respecte l’environnement

Le type de matériel qui est utilisé en entreprise détermine bien souvent l’achat. Le responsable des achats devrait avoir pour consigne claire de privilégier l’achat de matériels avec des labels écologiques. L’utilisation de matériel durable soutient également la durabilité.

L’hébergement Cloud

Transférer ses données dans des centres de données certifiés du Cloud, plutôt que de les stocker sur des serveurs internes est un moyen efficace de préserver les ressources. Dans de nombreux domaines, l’hébergement Cloud constitue déjà une solution privilégiée face aux serveurs internes à l’entreprise.

Des infrastructures technologiques modernes

Même lorsqu’un secteur d‘activité n’envisage pas d’avoir recours à un centre de données externe, les ressources peuvent être économisées en simplifiant l’infrastructure technologique par la virtualisation et la centralisation des services informatiques. Le Green Computing n’est possible que dans la mesure où une infrastructure technologique moderne a été mise en place.

Des processus de travail mobiles

Lorsque les employés peuvent rentrer chez eux avec leur ordinateur portable pour travailler à domicile, ou encore lorsque des rendez-vous « physiques » sont remplacés par des vidéoconférences, la technologie elle-même ne devient pas plus durable pour autant, mais la manière de l’utiliser mène à une meilleure performance environnementale, ne serait-ce que par la réduction des déplacements en voiture.

Un bureau zéro papier

Au quotidien en entreprise, le fait d’économiser les impressions sur papier est essentiel pour l’écologie. Si une entreprise se met à une gestion sans papier des processus, elle fait des économies en imprimantes, mais aussi en encre.

Le mode veille

Le mode veille préconfiguré est un élément essentiel pour économiser de l’énergie au quotidien dans une entreprise. Le fait d’éteindre systématiquement tous les ordinateurs à la fin de la journée aura cependant un impact de taille, et devrait donc être recommandé à tous les employés.

L’élimination du matériel

Les ordinateurs, les imprimantes et les toners devraient être éliminés dans les règles de l’art, pour permettre aux petits composants d’être recyclés et réutilisés.

Des exemples pratiques : le Green IT chez IONOS

Chez IONOS, la protection de l’environnement et la durabilité sont au cœur de la stratégie d’entreprise. Cela se reflète dans tous ses secteurs d’activité.

Tous les centres de données et tous les bureaux de 1&1 IONOS en Allemagne fonctionnent à l’éco-courant. Lors de la fabrication et l’élimination du matériel, l’entreprise veille également à respecter les aspects de la durabilité. Grâce au recyclage du matériel désuet, les émissions de CO2 ont été réduites de 143 tonnes.

Dans la mesure du possible, les centres de données 1&1 IONOS basés à l’étranger sont tous pourvus en éco-courant. Si cela n’est pas possible, les émissions de CO2 sont réduites par des certifications spécifiques.

Pour réduire la consommation d’énergie des centres de données, une infrastructure technologique intelligente a été développée.

IONOS a par ailleurs fait certifier sa gestion énergétique conformément à la norme ISO 50001. Le respect des normes applicables est régulièrement contrôlé par des experts techniques indépendants.



Black Friday
Trouvez la solution parfaite pour une présence en ligne réussie à petit prix avec nos offres spéciales, valables jusqu’au 7 décembre 2020.
Jusqu’à -98 %