Dark Web : présentation

Le Dark Web se caractérise par un anonymat maximal et un accès restreint. L’endroit le plus secret de la Toile est surtout connu pour les activités criminelles qui s’y déroulent. Mais que se cache-t-il exactement derrière le terme « Dark Web », quels dangers guettent et comment entrer dedans ?

Votre propre domaine .fr !

Démarquez-vous avec un nom de domaine unique et une adresse email personnalisée !

Simple
Sécurisé
Assistance 24/7

Le Dark Web en quelques mots

Le terme « Dark Web » désigne une partie de la Toile que l’on ne peut pas atteindre via les moteurs de recherche traditionnels comme Google. Il faut à la place un navigateur spécial pour accéder à des sites Web portant l’extension de domaine .onion. En principe, « Dark » fait seulement référence au fait qu’il s’agit d’un espace virtuel dont l’accès est restreint. Cependant, comme il est fréquenté par des criminels, le Dark Web est souvent associé à l’illégalité et aux sombres manigances.

Note

Le simple fait d’utiliser le Dark Web, le Darknet et les technologies qui s’y rattachent n’est ni condamnable ni illégal. En revanche, vous commettez un délit en vous rendant sur une place de marché ou un forum où se pratique le trafic d’armes, de drogue ou autre et en nouant une relation commerciale avec des vendeurs. De façon générale, le Dark Web n’est pas un endroit où un internaute lambda a intérêt à surfer ou à s’attarder.

Dark Web vs Deep Web vs Internet

Stricto sensu, la distinction opérée dans le sous-titre n’est pas tout à fait exacte, car le Dark Web et le Deep Web font tous les deux parties d’Internet. La troisième catégorie est donc correctement appelée Surface Web (Web surfacique) ou Web visible.

Le contenu du Surface Web est accessible à n’importe qui grâce aux moteurs de recherche. Seuls 5 % du contenu total du Web entrent dans cette catégorie (selon certaines estimations, cela serait encore moins en réalité). Le Deep Web désigne les contenus qui ne sont pas disponibles en libre accès et demandent par exemple un mot de passe pour être consultés.

Les comptes bancaires, les informations médicales, mais aussi les zones réservées aux membres des boutiques en ligne appartiennent à cette catégorie. Les moteurs de recherche n’indexent pas ce contenu. Les restrictions d’accès au contenu du Dark Web sont encore plus strictes, au point qu’il est nécessaire d’employer des navigateurs spéciaux.

À quoi sert exactement le Dark Web ?

Ce qui distingue le Dark Web, en plus de son accès restreint, est l’anonymat maximal des utilisateurs. Les sites que vous consultez et les personnes avec qui vous communiquez restent à l’abri des regards extérieurs et des moteurs de recherche. Grâce aux cryptomonnaies telles que lebitcoin, les opérations de paiement sont également traitées de manière totalement anonyme.

En théorie, il est possible de trouver des offres totalement légales sur le Dark Web, à condition qu’une version .onion correspondante ait été créée à cette fin (plus d’infos sur l’extension .onion ci-dessous). Ainsi, des internautes résidant dans un pays très réglementé et désireux d’accéder à Twitter, Facebook, etc. pourraient le faire par l’intermédiaire du Dark Web. Les journalistes, opposants politiques et lanceurs d’alerte peuvent profiter de l’anonymat pour diffuser des informations et s’organiser. Le Dark Web laisse donc de la place pour des activités « positives ».

Cependant, la réalité est assez différente. La vente de données volées et de drogue reste l’une des activités les moins graves pratiquées sur les places de marché et forums du Dark Web. En effet, le grand banditisme, le trafic d’armes et la traite d’êtres humains sont également présents sur le Darknet.

Remarque

Le Dark Web n’est pas à proprement parler une zone de non-droit. La police et les États connaissent son existence et savent comment y accéder. Cela étant dit, y faire régner la loi n’est pas une mince affaire, si bien que seules les très grosses opérations sont poursuivies et, dans le meilleur des cas, punies.

Comment se fait l’accès au Dark Web ?

Pour pénétrer dans le Dark Web, on utilise généralement un navigateur Tor : il se télécharge comme un navigateur normal, mais fonctionne différemment. « Tor » est l’acronyme de « The Onion Router » (le routeur oignon). Ce nom donne déjà une bonne idée de la façon dont le réseau Tor sous-jacent fonctionne.

Contrairement à la navigation classique sur le Web visible, les requêtes des utilisateurs ne sont pas transmises directement au serveur du site de destination et renvoyées. Au lieu de cela, plusieurs réseaux ou couchessuperposés (semblables à ceux d’un oignon) sont utilisés. Un chemin aléatoire est ensuite choisi pour la transmission des données via les différents nœuds et couches. Les informations sont distribuées sur plusieurs routes et ne sont reconstituées qu’au niveau du destinataire pour former une image ou un site Web complet.

Les connexions individuelles entre les nœuds sont chiffrées et changent constamment. Le suivi des données et l’identification de l’expéditeur et du destinataire sont ainsi considérablement compliqués. Cette méthode de transmission a pour effet tangible qu’il faut beaucoup plus de temps pour qu’une page se charge complètement. Les utilisateurs ayant besoin d’une sécurité accrue associent souvent le navigateur Tor à un tunnel VPN.

Il convient de noter que l’utilisation d’un navigateur Tor ne signifie pas à elle seule que l’on surfe sur le Dark Web. Ce n’est que lorsque l’on se trouve sur un domaine se terminant en .onion que l’on navigue réellement sur le Dark Web. Les sites se terminant par .onion ne peuvent pas être indexés par Google et les autres moteurs de recherche classiques. Pour accéder à un site du Dark Web, vous devez soit connaître son adresse, soit utiliser les moteurs de recherche (souvent incomplets) et les répertoires dédiés aux sites « .onion ».

Le Dark Web est-il dangereux ?

Comme annoncé au début, le Darknet n’est pas un lieu qu’un utilisateur lambda a intérêt à visiter. Même si rien n’empêche de prendre part à des activités légales et utiles en profitant d’un anonymat total, le Dark Web reste avant tout un lieu de rassemblement pour les criminels. La plupart des gens sont très loin de s’imaginer les affaires qui s’y déroulent. Si vous envisagez d’utiliser le navigateur Tor pour son anonymat, nous vous conseillons plutôt d’utiliser un client VPN, à la fonction comparable, qui renforcera votre sécurité sur le Web.


Attendez ! Nous avons quelque chose pour vous !
Votre messagerie professionnelle

Créez une adresse personnalisée
Affichez votre sérieux sur Internet
Nom de domaine inclus
À partir d' 1 € HT/mois (1,20 € TTC)
Conseiller personnel inclus !