Nétiquette : ce qu’il faut savoir pour interagir en ligne

Des insultes et des commentaires haineux partout ? En parcourant les commentaires de certains sites et réseaux sociaux, on peut avoir l’impression que les règles de bonne conduite n’existent pas sur Internet. Pourtant, la grande majorité des messages postés en ligne sont respectueux. Ils suivent les mêmes règles de base. Depuis les débuts d’Internet, le terme « nétiquette » a été utilisé pour rappeler ces règles de bonne conduite à respecter dans les discussions en ligne. La nétiquette indique également en creux que ceux qui ne s’y conforment pas risquent d’être exclus de la discussion ou de recevoir un avertissement.

Dans cet article, nous revenons sur les règles qui composent la nétiquette et sur leurs origines. Nous vous donnons également quelques conseils simples à suivre et des exemples de ce qu’il faut éviter dans les discussions et commentaires en ligne.

Définition : Qu’est-ce que la nétiquette ?

Nétiquette est un néologisme créé à partir du mot anglais « net » pour Internet et « étiquette », c’est-à-dire bonnes manières, courtoisie. La nétiquette est donc l’ensemble des règles de politesse en ligne, ou encore un manuel de savoir-vivre pour les discussions sur Internet.

Des règles de politesse régissent la bonne conduite de nos vies quotidiennes : quand on vous dit « bonjour », vous saluez en retour ; quand quelqu’un vous suit, vous lui tenez la porte. Il existe des règles non écrites similaires pour les communications en ligne.

Il s’agit d’une charte de bonne conduite qui n’a pas force de loi. En enfreignant ces règles, vous ne risquez pas de poursuites judiciaires. À une exception près : si vous commettez une infraction pénale en ligne, par exemple en incitant à la violence, vous devez vous attendre à être poursuivi, quelle que soit la nétiquette en vigueur dans la communauté en ligne.

Il n’existe pas de nétiquette commune à toutes les plateformes. C’est le rôle des modérateurs de chaque site de déterminer quelles règles spécifiques de savoir-vivre s’appliquent dans un forum en ligne, un espace membre ou sur les groupes des réseaux sociaux.

Comment est né le concept de « nétiquette » ?

Dans les premières années d’Internet, on trouvait surtout des informaticiens en ligne, échangeant des informations sur des forums et des listes de diffusion. Ces spécialistes connaissaient le fonctionnement d’Internet et savaient quelles informations pouvaient être lues et par qui. Que les emails soient lisibles par des personnes tierces comme les cartes postales le sont leur était évident. S’ils utilisaient des abréviations, celles-ci étaient connues des autres membres de la communauté.

Quand Internet est devenu de plus en plus accessible, les nouveaux utilisateurs n’avaient pas forcément les mêmes connaissances. Internet s’est débarrassé de nombreux aspects techniques pour être accessible au plus grand nombre. C’est alors que la question du contenu est devenue primordiale. Le concept de « nétiquette » est né pour donner aux profanes une ligne directrice à suivre.

Au début, la nétiquette comprenait non seulement un ensemble de règles de conduite, mais également des informations sur la sécurité et la protection des données. L’un des plus anciens documents sur la nétiquette est RFC 1855. Il fournit, entre autres, des informations sur la façon de mener des discussions sur les forums en ligne, de gérer les contenus protégés par le droit d’auteur et de se protéger face aux spams.

Le concept de nétiquette s’est ensuite développé. Une grande partie des règles de base des années 1990 est toujours valide aujourd’hui et a été reprise par les différentes communautés en ligne. Au cours des dernières décennies cependant, l’accent a été mis sur les modes de communication, au détriment des aspects techniques.

Pourquoi la nétiquette est-elle importante ?

Sur Internet, certaines personnes ont tendance à oublier qu’elles s’adressent à d’autres personnes bien réelles. L’inhibition est moindre pour tous les types de mauvais comportements : il est plus facile de taper des insultes sur un clavier que de s’en prendre à quelqu’un en face de soi. C’est assez clair pour quiconque est habitué aux discussions en ligne où des commentaires montrent bien que, pour certains, les règles habituelles de savoir-vivre ne semblent pas s’appliquer sur Internet. La possibilité d’y créer un profil sous un pseudonyme augmente même les mauvais comportements, car beaucoup pensent qu’ils ne peuvent être tenus responsables de leurs agissements en ligne.

C’est pourquoi de nombreuses communautés ont établi une nétiquette. Cette charte écrite leur permet d’avoir une base sur laquelle s’appuyer pour exclure et bloquer des membres en cas de violation.

La nétiquette n’est pas seulement utile pour éviter les trolls. Les règles aident aussi à éviter les malentendus, garantir la compréhension des commentaires par tous les utilisateurs et assurer un environnement de discussion productif et agréable.

Les bonnes et les mauvaises pratiques sur Internet

Afin d’éviter les malentendus, les grossièretés et les insultes dans les discussions, les nouveaux utilisateurs des communautés en ligne sont généralement invités à adhérer à une nétiquette. Cette charte de bonne conduite est le plus souvent mise en avant sur la plateforme. Parfois, l’utilisateur est tenu de la lire avant d’accéder aux fonctionnalités du site. Si un tel document n’existe pas, il convient de respecter les règles de bonne conduite généralement acceptées sur Internet.

5 règles de bonne conduite sur Internet

  1. Ne faites pas ce que vous n’aimeriez pas qu’on vous fasse : c’est peut-être la règle la plus importante qui est souvent oubliée, en particulier sur les plateformes avec de nombreux membres anonymes. Rappelez-vous toujours qu’il y a des gens de l’autre côté de l’écran qui, comme vous, ont des sentiments et peuvent être blessés par vos paroles. Réfléchissez : diriez-vous la même chose à cette personne en face ? Si ce n’est pas le cas, alors vous devriez sans doute réécrire votre message.
  2. Faites court et ne vous éloignez pas du sujet : essayez d’organiser vos pensées à l’avance pour communiquer votre point de vue de manière cohérente et concise. La plupart des utilisateurs (vous y compris) n’ont ni la patience ni la volonté de déchiffrer laborieusement votre commentaire pour en comprendre le message.
  3. Soignez l’orthographe et la ponctuation : personne ne s’attend à ce que vous écriviez sans la moindre erreur sur Facebook, Instagram et autres réseaux sociaux. Cependant, les textes avec de nombreuses coquilles sont difficiles à lire, ainsi que les messages sans majuscules ni signes de ponctuation. Dans le meilleur des cas, votre message sera ignoré. Dans le pire des cas, vous ennuierez les autres membres. Relisez donc votre publication avant de l’envoyer.
  4. Soyez un membre actif et poli : pour être valorisé en tant que membre du groupe et faire bonne impression, il ne faut pas traiter les communautés en ligne comme un self-service. Ne dérangez pas le groupe avec vos messages sans vérifier les contributions des autres membres. Utilisez vos connaissances pour aider ceux qui recherchent des conseils et dites merci lorsque vous avez pu bénéficier des contributions des autres.
  5. Restez calme en cas d’attaque personnelle et fixez des limites claires : il y a des trolls et des fauteurs de troubles dans presque toutes les communautés en ligne. Si vous êtes dans le viseur d’un tel individu, essayez de réagir avec calme et de ne pas vous impliquer dans un échange verbal inutile. Fixez des limites et expliquez clairement votre point de vue. Une dispute devant les yeux de toute la communauté aurait tendance à nuire à votre réputation et n’apporte rien aux autres lecteurs. Si vous êtes la cible d’attaques de la part d’autres membres, contactez les modérateurs du groupe afin qu’ils puissent prendre en charge la situation.

5 pratiques à éviter dans les discussions en ligne

  1. Évitez d’utiliser les communautés comme substitut à Google : dans la plupart des communautés, la même démarche est respectée : avant d’aborder le groupe avec n’importe quelle question, effectuez au moins une recherche sur Internet ou sur le groupe. Il y a des chances pour que votre question ait déjà été posée. Même si vous ne trouvez pas votre réponse, c’est au moins un signe de bonne volonté : vous montrez ainsi aux autres membres que vous n’êtes pas là pour les déranger.
  2. Limitez l’utilisation des points d’exclamation, des abréviations et des émoticônes : dans les conversations, il n’y a pas que les mots qui comptent. Les gestes, les intonations, les expressions du visage sont autant d’indicateurs qui nous permettent de mieux comprendre ce qu’on nous dit. En ligne, ces indicateurs sont différents. Les émoticônes peuvent aider à deviner le ton d’une phrase. Mais adaptez-les aux usages de votre communauté en ligne et modérez leur utilisation. Un usage exagéré d’emojis rend parfois votre demande moins sérieuse. Les points d’exclamation excessifs sont agressifs à la lecture. Essayez de clarifier vos arguments avec des mots plutôt qu’avec une foule de signes de ponctuation. Enfin, n’utilisez les abréviations que si vous êtes sûr qu’elles sont connues par la communauté.
  3. Ne postez pas de publicités non sollicitées de vos propres produits et services : les forums en ligne ont généralement leur propre espace dédié pour les offres et petites annonces. Sur Facebook aussi, les règles sont devenues plus strictes après que de nombreux groupes se soient retrouvés noyés sous la publicité. Lisez attentivement les règles du groupe avant de poster. Si vous ne trouvez aucune information, contactez les administrateurs ou modérateurs. Sinon, vous risquez d’être exclu de la communauté pour avoir enfreint les règles.
  4. Attention aux données personnelles et aux informations privées : même si le contenu d’un groupe Facebook ne peut être lu que par ses membres, vos publications y sont publiques. Votre patron, votre partenaire, n’importe qui dans votre entourage peut en théorie infiltrer le groupe sous un faux nom et y lire les messages. Les discussions en ligne ne sont pas non plus protégées de la police. Par conséquent, évitez de vous plaindre ouvertement de votre patron dans les forums en ligne et de divulguer des informations privées. Ne donnez aucune information personnelle, adresse ou numéro de téléphone. Renseignez-vous plutôt sur les dangers des réseaux sociaux.
  5. Citez vos sources : les images et citations sont soumises au droit d’auteur sur Internet aussi. Le fait que les poursuites judiciaires pour violation de droit d’auteur soient rares est sans importance : il est interdit de distribuer du contenu tiers sur Internet sans mentionner l’auteur et la provenance. Il n’est d’ailleurs pas judicieux de s’approprier les contenus des autres sur Internet puisque tout le monde peut vérifier en quelques clics si vous en êtes l’auteur. Mentionnez donc à chaque fois que vous partagez une citation ou une image d’où elle vient.

La nétiquette : un simple rappel de choses connues de tout le monde

La plupart des gens s’en tiennent intuitivement à la nétiquette lorsqu’ils s’expriment en ligne, qu’ils aient lu ou non les règles du site sur lequel ils s’expriment. Parce que la nétiquette est essentiellement une règle de bonne conduite générale, élargie pour inclure les aspects spécifiques de la communication en ligne.

Quand vous rejoignez de nouveaux groupes ou forums sur Internet et que vous ne trouvez pas les règles du groupe, demandez poliment. Une autre méthode éprouvée pour éviter les erreurs : avant de vous lancer, lisez d’autres messages du site pour avoir une idée du ton général des discussions.

Et gardez ce principe simple en tête : ne faites pas en ligne ce que vous n’aimeriez pas qu’on vous fasse. La nétiquette n’a rien de compliqué, ce sont les mêmes règles de bonne conduite qu’on suit dans la vie de tous les jours. En étant ouvert aux suggestions et au feedback, en vous montrant tolérant et en restant constructif dans les discussions en ligne, vous n’aurez pas à vous soucier de la nétiquette.


Attendez ! Nous avons quelque chose pour vous !
Votre messagerie professionnelle

Créez une adresse personnalisée
Affichez votre sérieux sur Internet
Nom de domaine inclus
À partir d' 1 € HT/mois (1,20 € TTC)
Conseiller personnel inclus !