Google Search Console

Si vous vous occupez d’un site Internet pour votre utilisation personnelle ou bien pour un client, vous ne pourrez passer à côté de Google Search Console. Cet outil d’analyse gratuit était auparavant connu sous le nom de Google Webmaster Tools, mais cette version a été complétée par de nouvelles fonctionnalités et renommée en avril 2015. L’outil en ligne, dont l’ensemble des fonctionnalités est disponible grâce à une inscription unique, est aussi bien destiné aux débutants qu’aux Webmasters expérimentés car il représente une aide pratique pour l’optimisation de sites Web.

Avec Google Search Console (GSC), Google met à disposition des Webmasters un outil puissant. Ce dernier ne permet pas seulement l’accès à des statistiques intéressantes. En effet, il permet également de gérer des paramètres SEO pertinents et de se protéger des malwares. Comme Google attache une grande importance à ce que les sites Web soient solidement programmés et que les sources d’erreur soient réduites au minimum, l’utilisation de la Search Console est totalement gratuite. Le but du moteur de recherche est en effet de proposer autant de pages Web de qualité que possible sur ses pages de résultats. Google met donc un outil d’optimisation de sites Web efficace à la disposition des administrateurs.

Qu’est-ce que la Google Search Console exactement ?

La Google Search Console, en abrégé Search Console ou GSC, est un service d’analyse Web gratuit du géant des moteurs de recherche, qui a remplacé Google Webmaster Tools. Les administrateurs de site et d’applications mobiles peuvent s’enregistrer sur le service pour avoir accès à diverses fonctions et statistiques utiles. L’outil Google alerte notamment sur les duplications de contenu notables, les problèmes de recherche enregistrés par le bot de Google ou les faiblesses de l’implémentation mobile du site. De plus, les fonctions de l’outil comprennent une vérification du plan de site et des données structurées existantes, mais aussi une analyse approfondie des mots-clés importants pour lesquels un site Web est classé dans les résultats du moteur de recherches Google.

Remarque

Google contactera les Webmasters ayant enregistré un site sur la Search Console s’il détecte un problème avec l’application Web ou mobile. Le contact se fait généralement d’abord par email – si de grosses complications sont notées toutefois, un échange avec l’équipe support est possible par téléphone.

Comment utiliser la Google Search Console ?

Pour utiliser l’outil Google, inscrivez votre site Web (ou app Android) en saisissant son URL dans la Search Console. Pour cela, il faut :

  • Un compte Google valide
  • Une vérification du projet Web auprès du propriétaire du site

Après vous être connecté à votre compte Google et avoir soumis l’URL du site en question ou du sous-domaine souhaité, il est nécessaire de vérifier que le domaine vous appartient bien. Ceci est possible grâce à l’entrée TXT des configurations DNS du fournisseur de domaine, Google expliquant la procédure dans une boîte de dialogue claire.

À la différence de nombreux autres outils SEO, les données de la GSC ne sont pas publiques. Ces données ne sont accessibles que par les exploitants du site concerné par ces données. Dès qu’il est bien établi que la personne est propriétaire du site, l’utilisation de la console peut commencer. En atterrissant sur le tableau de bord de la Search Console, vous noterez que les données ne sont toutefois pas encore visibles. Elles doivent être traitées par Google. Suivant l’ampleur du site à vérifier, le processus peut prendre quelques jours.

Les fonctions principales de Google Search Console

La Google Search Console propose de nombreuses fonctions permettant l’administration et la surveillance de différents paramètres d’un site Web. L’utilisateur obtient ainsi des indications précieuses pour l’optimisation de son site Internet. Déjà dans le tableau de bord qui s’ouvre par défaut au démarrage de la GSC, vous pouvez observer quelles sont vos statistiques importantes ainsi que les nouveautés :

Les différents outils de la CGS sont accessibles depuis le menu de gauche. Ils sont divisés en six catégories, que nous expliquerons plus en détail dans les sections qui suivent :

  • Performance
  • Inspection d’URL
  • Indexation
  • Améliorations
  • Mesures de sécurité et actions manuelles
  • Liens

Performance

Dans la rubrique « Performance », la Google Search Console répertorie les données de performance centrales du nom de domaine étudié, notamment le nombre total d’impressions et de clics (avec le taux de clics qui en résulte) ainsi que la position moyenne des pages dans le classement Google.

De plus, comme pour Google Analytics, on peut obtenir des informations détaillées sur ce qui se cache derrière les impressions et les clics. Les Webmasters peuvent ainsi prendre connaissances des requêtes qui ont été saisies avant d’atterrir sur le site, mais aussi quelles URL bénéficient de la plus grande part du trafic. Par ailleurs, il est possible de voir avec quels appareils (bureau, mobile, tablette) les internautes ont consulté vos pages, depuis quel pays et à quoi ressemble l’affichage dans les résultats de recherche. Cette dernière option tient compte des possibilités suivantes :

  • Résultats en format Rich Media
  • Résultats de recherche FAQ Rich
  • Résultats Web Light
  • Résultats accelerated mobile pages sans Rich media
  • Article accelerated mobile pages
Remarque

Si vous le souhaitez, vous pouvez également faire afficher des données de performance dans votre Search Console qui se rapportent uniquement à une page du site, un pays, une requête, un type d’appareil ou un format d’affichage.

Toutes les données de performance sont disponibles non seulement pour la recherche Google mais aussi pour la recherche d’image et de vidéo. Les données des 7 ou 28 derniers jours, ou encore des 3, 6, 12 ou même 16 derniers mois peuvent servir de base.

Inspection d’URL

La vérification d’URL est un outil simple mais très puissant. Elle peut s’utiliser grâce au menu de gauche ou directement dans le champ de recherche du menu supérieur de la Google Search Console. Toute URL appartenant à un domaine vérifié peut être ainsi inspectée sur son statut d’indexation. En outre, la Search Console fournit des conseils sur la manière d’améliorer sa page si elle nécessite une optimisation, par exemple concernant la convivialité sur les appareils mobiles.

Indexation

La partie « Index » de la GSC comprend deux fonctions d’analyse. Vous trouverez ainsi d’abord toutes les informations sur l’indexation de l’ensemble de votre site. La Search Console présente d’une part toutes les pages qui sont indexées, et d’autre part, toutes les pages exclues de l’indexation. Pour ce dernier cas, l’outil fournit des chiffres permettant de comprendre cette exclusion. On peut par exemple considérer les catégories suivantes :

  • Exclusion par la balise « noindex »
  • Page alternative avec balise canonique
  • Redirection
  • Page parcourue mais toujours pas indexée
  • Page trouvée mais toujours pas indexée
  • Bloquée par fichier robots.txt
  • Anomalie crawling
  • Erreur 404
  • Duplicat

Dans la partie « Sitemaps », la deuxième section du groupe de fonctions de l’index, l’utilisation peut soumettre l’ensemble de la sitemaps de son projet Web pour que Google puisse l’examiner.

Améliorations

Sous le menu « Améliorations », les Webmasters peuvent utiliser des propositions concrètes de Google pour optimiser la convivialité de leur site. L’approche Mobile First est ainsi mise en premier plan, et c’est pourquoi la plupart des conseils visent à permettre un affichage optimal des sites sur Smartphones ou tablettes. Les utilisateurs peuvent par exemple recevoir des conseils sur les erreurs spécifiques des Accelerated Mobile Pages ou sur les points faibles typiques, comme souvent les blocs de textes difficiles à lire ou les boutons sur lesquels il est difficile de cliquer.

Mesures de sécurité et actions manuelles

Google a fixé des consignes de qualité pour les Webmasters auxquelles il est bon de se conformer pour être bien classé dans les moteurs de recherche. Si vous essayez des méthodes peu conventionnelles pour améliorer votre référencement, vous risquez de subir des sanctions de la part du géant d’Internet, les pénalités possibles étant une dégradation de votre classement voire même dans le pire des cas une suppression totale de votre entrée dans les résultats de recherche. Dans la section « Actions manuelles », vous pouvez vérifier si vous êtes touché par ce problème.

La deuxième entrée, à savoir « Problèmes de sécurité » informe par ailleurs sur le niveau de sécurité de l’application Web concernée. Si Google détecte un problème de sécurité, il les présente au géant du moteur de recherche, qu’il s’agisse de spam, de malware ou de téléchargement inhabituel.

Liens

Les liens internes et externes font partie des éléments constitutifs les plus importants d’un site Web réussi. Bien placés, ils offrent une valeur ajoutée aux visiteurs et sont par conséquent très appréciés par Google. Il n’est donc pas un hasard de trouver dans la section « Liens » de la Google Search Console des données détaillées sur les liens entrants et sortants de votre site. La liste des liens externes peut d’ailleurs être exportée.

Comparaison entre l’ancienne et la nouvelle Google Search Console

Depuis que Google Webmaster Tools a été renommé Google Search Console, la suite Google Web Analytics a subi quelques changements mineurs et majeurs. La version complétement revisitée de la GSC n’est finalement sortie qu’en 2018 après une longue phase bêta. Elle contient d’ailleurs encore un bouton qui permet de revenir à l’ancienne version. Dans la plupart des cas, les utilisateurs ne devraient cependant plus y trouver de données.

Parmi les nouveautés les plus importantes de la nouvelle Search Console, on trouve :

  • Une nouvelle version pour l’analyse Web qui fonctionne parfaitement sur les appareils mobiles.
  • Un affichage optimisé de toutes les données, notamment de nouvelles options de filtre
  • Des indications de performance sur les requêtes effectuées, les clics, etc. peuvent être récupérés pour les 16 derniers mois. Auparavant, seules les données des trois derniers mois étaient disponibles
  • Beaucoup plus d’informations détaillées sur chacune des pages prises individuellement
  • Une meilleure vue d’ensemble des problèmes d’indexation et des autres erreurs ainsi que des solutions plus simples pour la ré-indexation
  • Des rapports améliorés pour la nouvelle version de la Google Search Console

Avantages SEO de la GSC : un outil essentiel pour un bon référencement naturel

Avec la Google Search Console, vous pouvez avoir un aperçu complet de l’état technique de votre site Web. Qu’il s’agisse du nombre de clics et d’impressions, du statut d’indexation ou des liens, Google fournit des informations précieuses, auxquelles d’habitude on ne peut avoir accès qu’avec des outils payants. Avec la GSC, c’est gratuit. La Search Console peut donc être considérée comme un bon outil pour optimiser son référencement qui fournit de plus aux débutants comme aux professionnels des informations précieuses.

Mais Google Analytics n’offre-t-il pas déjà un outil d’analyse puissant ?

Alors que Google Analytics montre comment les utilisateurs se comportent sur un site Web, où ils cliquent et combien de temps ils passent sur le site, Google Search Console montre comment le moteur de recherche évalue le site en question d’un point de vue technique. La GSC aide donc à mieux comprendre comment le crawler de Google indexe une page et comment il en arrive à définir sa position dans les résultats de recherche.

Google Search Console n’est pas seulement un bon point de départ pour analyser des données et optimiser son site Web, c’est aussi un canal de communication important entre les Webmasters et Google.


Attendez ! Nous avons quelque chose pour vous !
Votre messagerie professionnelle

Créez une adresse personnalisée
Affichez votre sérieux sur Internet
Nom de domaine inclus
À partir d' 1 € TTC/mois
Conseiller personnel inclus !