10 projets Banana Pi exploitant tout le potentiel de ce mini-ordinateur

Développé en Angleterre par la Raspberry Pi Foundation, l’ordinateur à carte unique Raspberry Pi connaît un succès mondial et fait aujourd’hui un certain nombre d’émules. Fabriqué en Chine, le Banana Pi est un de ses concurrents à prendre au sérieux. Bien qu’il ne soit pas encore aussi célèbre que le modèle sur lequel il est basé, il a su se faire un nom et montrer sa polyvalence en tant que mini-ordinateur. La cause de ce succès est évidente : les Single Board Computers (SBC) sont petits, peu coûteux et consomment peu d’énergie alors que leur puissance de calcul suffit largement pour réaliser des projets de toutes sortes.

Nous avons réuni pour vous les applications du Banana Pi les plus intéressantes : bien que certaines idées soient faciles à réaliser et nécessitent peu de connaissances préalables, d’autres demanderont une certaine période d’initiation dont la durée dépend de vos connaissances préalables. Lorsque vous serez parvenu à mettre en œuvre votre idée de Banana Pi, vous pourrez alors profiter en permanence d’un petit ordinateur à un rapport qualité-prix imbattable.

Qu’est-ce que le Banana Pi et quels sont les éléments à considérer dans un projet ?

Le Banana Pi est un mini-ordinateur à la conception particulièrement compacte. Tous les éléments essentiels d’un ordinateur complet sont en effet contenus sur une carte unique à peine plus grande qu’une carte de visite. Outre le processeur central et la mémoire vive, la carte est équipée d’interfacesde base comme des ports USB permettant d’étendre l’ordinateur à carte unique et de raccorder des périphériques supplémentaires (écrans, disques durs, cartes mémoire, antennes Wi-Fi, etc.).

Un simple chargeur micro-USB, utilisé pour les smartphones, est suffisant pour satisfaire les faibles besoins énergétiques d’un mini-ordinateur. En termes de prix, un ordinateur à carte unique dépasse rarement la barre des 100 euros et de nombreux modèles sont bien moins coûteux encore (à partir de 18 euros environ). Les cartes sont livrées à l’état brut, les boîtiers étant généralement facturés en supplément. Les boîtiers présentent en effet l’inconvénient de limiter l’extension modulaire ou de la rendre entièrement impossible.

Le novice souhaitant réaliser des projets Banana Pi de façon efficace et opter pour les bonnes applications concrètes se retrouve face à une gamme de matériels quelque peu complexe. C’est en 2014 que l’initiative de formation LeMaker.org a lancé sur le marché les premiers ordinateurs à carte unique sous l’appellation « Banana Pi ». Peu de temps après, l’entreprise de technologie chinoise SinoVoip a sorti son premier modèle « BPI-M1 ». À partir de ce moment-là, les deux fabricants se sont livré une concurrence sur ce segment de marché en s’attribuant tous les deux le titre de « fabricant officiel ».

Alors que LeMaker s’est concentré sur ses deux modèles de base du Banana Pi ainsi que sur son successeur le Banana Pro et propose des modules d’extension pour ces modèles, SinoVoip a choisi une autre voie. L’entreprise commercialise des variantes de son modèle pour des domaines d’application spécifiques (par ex. la domotique, les routeurs réseau, les applications industrielles). Par ailleurs, les modèles de SinoVoip peuvent être étendus de façon modulaire.

La page Wikipédia sur le Banana Pi donne un bon aperçu de la gamme de produits Banana Pi. La chaîne YouTube de Tanna TechBiz présente plusieurs modèles ainsi que leur équipement matériel dans des vidéos.

En faisant l’acquisition d’un modèle de cette gamme de produits, vous devez bien sûr faire attention aux possibilités d’équipement et à la performance dont vous aurez besoin pour votre projet Banana Pi. La modularité peut également être importante selon l’application que vous avez prévue pour votre Banana Pi. Le Banana Pi M2 Berry est par exemple compatible avec les accessoires du Raspberry Pi et reprend ses cartes d’extension.

Vous aurez également besoin d’un système d’exploitation adapté pour réaliser vos projets Banana Pi. Dans le cas du Banana Pi, celui-ci est enregistré sur la carte micro SD connectée à l’ordinateur via une interface spéciale (slot). Différentes variantes de Linux, parfois adaptées spécifiquement au matériel Banana Pi (par ex. openSuse, ArchLinux et Lubuntu pour Banana Pi), fonctionnent sur cet ordinateur à carte unique. Les « Banana Pi Images » incluent les systèmes d’exploitation basés sur Bananian et Raspbian mais aussi sur Debian.

Afin de protéger votre vie privée, la vidéo ne se chargera qu'après votre clic.

Tous les projets Banana Pi que nous vous présentons ci-dessous sont basés sur un concept open source pour le logiciel. Cela signifie que letexte source des logiciels est accessible publiquement, qu’ils sont gratuits et disponibles librement sur Internet.

10 projets montrant la polyvalence du Banana Pi

Équiper Banana Pi pour les différents projets

Dans certains cas, la configuration de base de ce mini-ordinateur est déjà suffisante pour réaliser une idée Banana Pi. Cependant, lors d’un premier projet d’équipement, il est souvent nécessaire de préparer le matériel pour les projets à venir. L’extension d’un mini-PC peut d’une part faciliter son utilisation mais aussi rendre possible des applications Banana Pi intéressantes. Un affichage LED permet par exemple une utilisation plus flexible sans avoir à raccorder un moniteur externe. Le mini-PC équipé permet également de réaliser une horloge numérique.

La vidéo suivante de la chaîne YouTube ExplainingComputers décrit de façon détaillée comment équiper un Banana Pi de LeMaker avec une caméra et un petit affichage LED :

Afin de protéger votre vie privée, la vidéo ne se chargera qu'après votre clic.

Certains projets plus exigeants ou des sessions de jeu prolongées pourront parfois nécessiter un refroidissement séparé de la carte. La vidéo suivante du Project Banana Pi vous montre comment procéder :

Afin de protéger votre vie privée, la vidéo ne se chargera qu'après votre clic.

Un boîtier personnalisé peut venir parfaire ce petit ordinateur que vous pourrez alors utiliser dans votre salon, par exemple. Les boîtiers Do it yourself obtenus à partir d’une imprimante 3D ont l’avantage de permettre la conception d’un boîtier parfaitement adapté à votre modèle.

Serveur cloud

Vous souhaitez enregistrer vos fichiers de façon centralisée et pouvoir accéder aux données enregistrées depuis différents appareils ? Dans ce cas, vous pouvez utiliser votre Banana Pi comme serveur pour un cloud. Disposer de votre propre cloud est une solution idéale si vous souhaitez protéger votre vie privée et garder votre indépendance vis-à-vis des grands fournisseurs de cloud à l’instar d’Apple (iCloud) ou de Windows (Microsoft OneDrive). Pour mettre en place un cloud, vous aurez besoin d’un logiciel serveur spécifique. ownCloud et Nextcloud sont deux programmes open source gratuits fournissant des services de qualité. Ces deux solutions de stockage sur le cloud proposent même des applications dédiées.

Un guide pas-à-pas (en anglais) vous montre ici comment installer Nextcloud sur votre Banana Pi. Le Project Banana Pi met à disposition un guide détaillé comprenant un tutoriel vidéo pour l’installation d’ownCloud sur le Banana Pi.

Si vous optez pour le système d’exploitation Bananian, le manuel en ligne de Linux comporte un guide pour l’installation (en allemand) de NextCloud et ownCloud. Si vous ne savez pas quelle solution cloud est la mieux à même de répondre à vos exigences, vous pouvez vous référer au comparatif ownCloud et Nextcloud qui pourra vous aider dans votre décision.

Serveur VPN

Il existe aujourd’hui de très nombreux réseaux publics et hotspots Wi-Fi qui ne sont pas sécurisés par des mécanismes de protection spécifiques comme un cryptage. Dans de tels réseaux, les hackers ont la part belle et peuvent voler des données personnelles essentielles. Si vous souhaitez éviter ce risque pour la sécurité et pouvoir accéder en toute sécurité à vos données stockées sur votre appareil même lorsque vous êtes en déplacement, vous pouvez utiliser votre Banana Pi comme serveur VPN.

Un tunnel VPN vous permettra alors d’établir une connexion point-à-point d’un client (par ex. un smartphone ou un notebook) au serveur VPN du Banana Pi. Vous pourrez ensuite envoyer des paquets de données via cette connexion sans le moindre risque. Pour le transfert, vous aurez besoin de l’adresse IP du serveur VPN et des données d’accès au Virtual Privat Network. OpenVPN est un logiciel apprécié permettant d’opérer le transfert de données en toute sécurité via le protocole TLS. Le Project Banana Pi vous montre comment utiliser ce programme pourcréer votre propre VPN.

Afin de protéger votre vie privée, la vidéo ne se chargera qu'après votre clic.

Les routines d’installation pour les ordinateurs à carte unique étant très similaires, vous pouvez également vous baser sur le guide « Installer un serveur VPN à partir d’un Raspberry Pi et d’OpenVPN ».

Routeur

Grâce à une technologie réseau intégrée, le Banana Pi peut également être utilisé comme routeur et pare-feu. Utilisé en conjonction avec le système d’exploitation de routeur Linux OpenWrt librement disponible, le Banana Pi offre aux bricoleurs ambitieux une alternative polyvalente et performante aux routeurs traditionnels.

L’utilisateur Moe Long a mis en ligne un tutoriel pour l’installation d’OpenWRT sur le Banana Pi R2. Le Banana Pi BPI-R64 sorti récemment est une alternative plus performante au modèle R2.

Au vu du matériel pouvant être intégré, les deux modèles peuvent parfaitement servir de routeur réseau moderne et offrir des connexions rapides à un réseau local et à un réseau local sans fil. Si vous souhaitez utiliser une autre carte Banana Pi comme routeur, nous vous recommandons de jeter un œil à la page du projet OpenWRT qui liste les images de micrologiciels disponibles pour les différentes cartes.

Afin de protéger votre vie privée, la vidéo ne se chargera qu'après votre clic.

Serveur de fichiers (NAS)

Un NAS (abréviation de Network Attached Storage) peut s’avérer utile si vous souhaitez accéder à unserveur de fichiers central avec plusieurs appareils au sein d’un réseau domestique ou si vous réalisez des sauvegardes fréquentes et souhaitez les gérer de façon centralisée. Lorsque vous êtes en déplacement, vous pouvez également utiliser ce serveur de fichiers à l’aide d’un accès à distance via Internet.

Le guide détaillé du wiki du fabricant vous montre comment utiliser le Banana Pro comme serveur de fichiers, comment définir des droits d’accès et des partages de fichiers ainsi que comment créer des sauvegardes. Vous pouvez compléter la palette de fonctionnalités du serveur domestique avec un serveur de messagerie et d’impression.

Pour mettre en œuvre cette idée de Banana Pi, vous aurez besoin d’un modèle avec des interfaces performantes pour la connexion au réseau et le raccordement de supports de stockage. Les cartes avec un port SATA et un réseau local Gigabit sont tout particulièrement recommandées.

Serveur de webcam

Si vous partez souvent en déplacement professionnel ou si vous ne souhaitez pas laisser votre maison sans surveillance pendant un long voyage, vous pouvez utiliser le Banana Pi comme serveur de webcam et mettre en place un streaming des caméras de surveillance en direct sur votre smartphone via Internet. Le modèle Banana Pro convient par exemple à un tel projet. Dans une contribution sur le blog dédié à Banana Pi, Tanna TechBiz présente la marche à suivre pour mettre en place un serveur de webcam afin d’obtenir un streaming en direct. Dans ce cadre, le produit open source Motion est utilisé comme logiciel.

Serveur média

Un serveur DLNA met à disposition du réseau des fichiers multimédias (fichiers audio, vidéo, photo) ayant été placés au préalable sur une mémoire centrale (par ex. sur un lecteur NAS). La consultation des fichiers peut se faire via un smartphone, un notebook, un PC de bureau ou une tablette. Ces appareils disposent d’un client DLNA permettant de parcourir une bibliothèque de médias, de lire des listes de lecture contenant des fichiers audio ou de lire un diaporama avec des photos.

Ce guide explique comment installer un serveur multimédia sur un Banana Pi. Pour un tel projet, le logiciel open source utilisé est ReadyMedia.

Contrôle de la domotique

Les commandes de domotique ont énormément évolué ces dernières années et de nombreux foyers utilisent aujourd’hui une commande vocale. Un mini-ordinateur permet de réaliser une centrale de commande simple suffisante pour de nombreuses applications.

Sur le blog allemand alexbloggt.com, vous trouverez un tutoriel expliquant comment allumer des prises électriques télécommandées avec un Banana Pi.

Surveiller votre maison avec des caméras et des capteurs (par exemple des alarmes incendie et des détecteurs de fumée) peut vous protéger contre des dommages importants et augmenter la sécurité même lorsque vous êtes absent. Le site internet home-automations.net propose un tutoriel présentant comment fonctionne la commande et la surveillance des capteurs sans fil avec le Banana Pi M1. Un boîtier avec affichage LED permet d’intégrer cette technologie de commande dans l’environnement domestique et d’en optimiser le fonctionnement.

Dans un guide détaillé, le blog Jubito décrit comment installer Jubito sur un Banana Pi. Ce logiciel open source est souvent utilisé sur les ordinateurs à carte unique pour la domotique. Comme système d’exploitation, vous aurez besoin de Lubuntu, un dérivé officiel de la distribution Linux Ubuntu. Le site hackster.io liste le matériel dont vous aurez besoin en plus de votre Banana Pi pour réaliser un projet de domotique avec Jubito.

Jeux rétro

Les Banana Pi peuvent également être utilisés pour jouer, par exemple pendant les pauses au travail. Ici, ce sont les jeux rétro qui sont particulièrement populaires. Ils demandent une puissance de calcul moins importante que les jeux modernes avec une représentation photoréaliste. Il est ainsi possible d’exécuter les jeux de la Super Nintendo, de la Mega Drive et d’autres consoles similaires grâce à une émulation qui imite ces anciens systèmes de jeu. Les modèles Banana Pi M2 Zero et Banana Pi M2+ sont parfaits pour émuler ces grands classiques du jeu vidéo :

Afin de protéger votre vie privée, la vidéo ne se chargera qu'après votre clic.

Pour un projet Banana Pi de ce type, vous aurez également besoin d’un logiciel d’émulation commeRetrOrangePi ainsi que de fichiers ROM des différents jeux que vous trouverez sur Internet. Du point de vue des droits d’auteur, l’utilisation de jeux copiés sur des émulateurs n’est cependant pas sans danger. Par conséquent, informez-vous impérativement sur le cadre légal avant tout téléchargement :

Afin de protéger votre vie privée, la vidéo ne se chargera qu'après votre clic.

Les tutoriels suivants fournissent d’autres idées de projets Banana-Pi :

Récepteur TV avec fonction d’enregistrement

Les bricoleurs peuvent fabriquer un récepteur TV avec une fonctionnalité d’enregistrement pour un prix avantageux. Le récepteur TV « maison » obtenu à la fin du tutoriel de le site de RaspberryPi offre le confort habituel, à savoir une télécommande, des touches de commande en façade et une prise casque. Pour utiliser votre Banana Pi de cette façon, vous devez toutefois être expérimenté dans la conversion de composants électroniques puisqu’il est nécessaire de modifier la carte du mini-ordinateur. En plus du Banana Pi, vous aurez également besoin d’autres composants commeun boîtier, un tuner SAT pour la réception satellite et un affichage LED.

Conseil

Étant donné la similarité et, pour partie, la compatibilité entre les matériels des ordinateurs à carte unique, vous pouvez trouver d’autres suggestions dans l’aperçu des projets Raspberry Pi.

Veuillez prendre connaissance des mentions légales en vigueur sur cet article.