Mégabyte : tout savoir sur la taille de stockage

En informatique, les utilisateurs ont constamment affaire à des unités d’information qui décrivent la taille de fichiers, la capacité de stockage d’un support de données ou la consommation de données de certaines activités. Le mégabyte, abrégé MB, est une unité de mesure qui revient souvent. Il n’est pas toujours évident de le situer par rapport au kilobyte ou au gigabyte.

Pourtant, il est utile, en particulier pour les documents textuels, images et pièces jointes d’emails, de savoir quelle valeur a un MB dans la pratique, ce que signifie réellement ce terme et comment cette grandeur peut être convertie en d’autres unités de mesure courantes telles que le KB ou le GB.

Note

Saviez-vous qu’un MB est égal à un Mo ? En effet, le mégaoctet n’est que la traduction française de l’unité de mesure mégabyte.

Qu’est-ce qu’un mégabyte ?

Le mégabyte (MB) est une unité de mesure standard en informatique et en technologie numérique qui désigne la taille d’un fichier ou la capacité d’un support de stockage de données. Le terme est composé du mot grec « mega » (million) et de « Byte » (octet). Le Byte est la plus petite quantité de données que manipule un ordinateur pendant le stockage et le traitement des données.

Mais alors, de quoi est constitué un Byte ? Un Byte est composé de 8 bits, également appelés chiffres binaires. Ces derniers constituent la base de la communication binaire des ordinateurs. Un seul bit peut décrire exactement deux états : « 0 » et « 1 ».

En combinant plusieurs bits, le nombre d’états augmente lui aussi. Un Byte, c’est-à-dire 8 bits, donne par exemple 256 (28) états possibles. Néanmoins, un Byte est juste assez grand pour représenter un seul caractère. Cet exemple laisse imaginer la quantité de Bytes que nécessitent les opérations et représentations numériques complexes. Pour plus de clarté, les Bytes sont donc regroupés en différentes unités de grandeur. Dans le système décimal, un mégabyte correspond à 1 million de Bytes. 1 MB évite donc d’écrire « 1 000 000 Bytes ».

Remarque

Bien qu’un Byte avec ses 8 bits soit la plus petite unité adressable en informatique, il existe également des noms pour des unités encore plus petites. Un quartet, qui contient 4 bits, est appelé nibble et la moitié d’un nibble, c’est-à-dire 2 bits, est appelé dibit.

Mégabyte, kilobyte et gigabyte : quelle différence ?

Combien font 1 GB en MB ? Et quelle est la différence entre KB et MB ? La confusion règne souvent quand on parle des unités de mesure numériques. La catégorisation en kilobytes, mégabytes et gigabytes facilite la gestion des supports de stockage et des fichiers dans la vie quotidienne.

Dans le système décimal, 1 mégabyte = 1000 kilobytes et 1000 mégabytes valent 1 gigabyte. 1 MB est donc nettement plus grand que 1 KB et nettement plus petit que 1 GB. Cependant, étant donné que les préfixes kilo, méga et giga sont basés sur le système décimal et que les ordinateurs utilisent le système binaire, cette conversion est inexacte.

La Commission électrotechnique internationale (CEI) a trouvé une solution à ce problème. Ellea introduit de nouveaux préfixes basés non pas sur la puissance de dix, mais sur la puissance de deux utilisée par les ordinateurs. Ces préfixes reposent sur leurs équivalents décimaux, mais contiennent la syllabe « bi ». Le mégabyte devient donc mébibyte, le gigabyte gibibyte, et ainsi de suite. À la place du coefficient de conversion 1000 (103), on emploie 1024 (210), qui est techniquement plus exact. Néanmoins, comme les préfixes binaires ne se sont pas imposés dans le langage usuel, les anciens préfixes décimaux sont toujours utilisés, mais avec 1024 comme facteur de conversion.

Quelles autres quantités de données existent, outre le mégabyte ?

Il y a quelques décennies, un mégabyte était encore une taille de stockage relativement importante. Entretemps, des unités de mesure beaucoup plus grandes sont apparues dans le monde numérique. Ce tableau liste les quantités de données qui existent et indique leur équivalence avec les autres tailles de stockage.

Tailles de stockage

Conversion

Valeur en Bytes

Byte (B) ou octet (o)

= 8 bits

1

Kilobyte (KB) ou kilooctet (Ko)

= 1024 Bytes

10241

Mégabyte (MB) ou mégaoctet (Mo)

= 1024 KB

10242

Gigabyte (GB) ou gygaoctet (Go)

= 1024 KB

10243

Térabyte (TB) ou téraoctet (To)

= 1024 KB

10244

Pétabyte (PB) ou pétaoctet (Po)

= 1024 KB

10245

Exabyte (GB) ou exaoctet (Eo)

= 1024 PB

10246

Zettabyte (ZB) ou zettaoctet (Zo)

= 1024 EB

10247

Yottabyte (YB) ou yottaoctet (Yo)

= 1024 ZB

10248

Brontobyte (BB) ou brontooctet (Bo)

= 1024 YB

10249

Les données du tableau peuvent paraître assez abstraites. Pour vous donner une idée plus précise de ce que représente un mégabyte dans l’usage quotidien des supports numériques, voici quelques exemples :

1 MB = 500 pages de texte dans Word

5 MB = 1 photo d’un appareil photo de 12 mégapixels

30 MB = 1 minute d’une vidéo YouTube en qualité HD

500 MB = contenu d’un CD-ROM standard

5000 MB = long métrage en qualité DVD

Depuis quand est utilisé le mégabyte et que désigne-t-il ?

À l’ère des gigabytes et des térabytes, les mégabytes représentent une quantité de données relativement faible. Toutefois, cela n’a pas toujours été le cas. En 1956, IBM a commercialisé le premier ordinateur à mémoire intégrée. Vendue 35 000 dollars, l’imposante machine avait une capacité de stockage de 5 MB. Dix ans plus tard, les premières disquettes étaient disponibles sur le marché, avec une capacité de stockage pouvant atteindre 2 MB, un grand pas en avant dans le domaine des technologies numériques. Aujourd’hui, il est difficile de trouver une clé USB offrant moins de 4 GB de mémoire.

Mais cela ne signifie pas pour autant que le MB a fait son temps. Le mégabyte ne sert plus à décrire la capacité de stockage des supports de données, mais désigne toujours la taille des fichiers. De nombreux documents numériques, photos, chansons et présentations ont une taille de l’ordre du MB. Certaines activités, lorsque vous surfez sur Internet avec votre mobile, consomment des quantités de données exprimées en MB. De nombreux internautes savent aussi, par exemple, que leur fournisseur de messagerie limite la taille des pièces jointes à 10 ou 20 MB.

Conseil

Au lieu d’utiliser des supports de données physiques ou de surcharger leurs serveurs, de nombreux utilisateurs choisissent d’héberger leurs données dans le Cloud. Cela permet non seulement de bénéficier d’une disponibilité flexible, mais aussi de se prémunir d’une perte de données. La solution HiDrive de IONOS propose des tarifs avantageux pour un maximum de dix utilisateurs, de sorte que vous pouvez dire adieu à l’envoi de fichiers volumineux par email.


Attendez ! Nous avons quelque chose pour vous !
Votre messagerie professionnelle

Créez une adresse personnalisée
Affichez votre sérieux sur Internet
Nom de domaine inclus
À partir d' 1 € HT/mois (1,20 € TTC)
Conseiller personnel inclus !